Archives de l’auteur : Edouard Bailly

avatar

À propos de Edouard Bailly

Normalien à Besançon et dans le même temps études musicales (clarinette) au conservatoire de cette ville. Hésite un temps entre l’enseignement des lettres et celui de la musique ; opte finalement pour le professorat d’Education musicale . Carrière en Haute-Marne puis à Dijon. Affecté aux classes « Horaire aménagé »- Musique et chargé de formation musicale au CNR pour ces mêmes classes. Intègre, à l’heure de la retraite (récente et -jusque-là- paisible) , l’Ensemble de musique ancienne « Laostic » de Bourgogne. (Médiéval, Renaissance et Baroque) Indéfectiblement classique, mais éclectique : un intérêt qui va du Livre Vermeil de Montserrat à Takemitsu, en passant par quelques domaines d’élection : le Madrigal , la Chanson polyphonique Renaissance, l’Opéra mozartien et le Lied romantique, la Symphonie et le Quatuor…
Bordeaux vaut bien une messe

Bordeaux vaut bien une messe

La messe dite « de Bordeaux » (on se demande d’ailleurs bien pourquoi, d’autant qu’on nous dit la connaître sous d’autres appellations, dont celle « de Chartres »), cette messe-là, donc, en « plain-chant musical », était vraisemblablement destinée à l’usage de couvents, au XVIIIe siècle, au même titre que les fameuses messes dites « royales » d’Henry Du Mont, lesquelles, avec les grands motets à deux chœurs, ont suffi à établir la célébrité de ce dernier. Les ...
Saxe and Sun for Bouzignac

Saxe and Sun for Bouzignac

Le cas de Guillaume Bouzignac, le Languedocien, qui aurait exercé ses talents sous Louis XIII, demeure assez particulier et pour tout dire, encore énigmatique. Déjà par ses dates – imprécises – de naissance et de décès, le déroulement de sa carrière, laquelle, s’il nous en sont donnés quelques jalons – tous provinciaux – (études à Narbonne, puis maître de chapelle à Angoulême, Grenoble, Rodez, Bourges, Tours, Clermont-Ferrand…), comporte néanmoins quelques ...
Unisoni … ma con molti colori

Unisoni … ma con molti colori

Les Musicales en Auxois : XIIIe édition Pour cette treizième édition des Musicales en Auxois, et en accord avec les co-directeurs artistiques de ce festival (Franck-Emmanuel Comte, directeur de l’ensemble lyonnais « le Concert de l’Hostel Dieu » et le flûtiste Patrick Rudant), l’association culturelle organisatrice (présidente Annick Riquet), conserve une formule qui a fait ses preuves : une programmation diversifiée, tant dans les répertoires (de Bach à Bartók, en passant par des musiques ...
Quartiers d’été et teintes cuivrées

Quartiers d’été et teintes cuivrées

OFJ Baroque Seconde session de l’Orchestre Français des Jeunes – version baroque – né l’an dernier, toujours en résidence à Dijon et toujours sous la direction de son chef Christophe Rousset… Session se déroulant en trois phases, sur environ deux semaines : la première est de pure technique instrumentale, en compagnie d’éminents professeurs, spécialistes du répertoire baroque (tels Lucy Van Dael pour le violon, Peter Frankenberg, pour les hautboïstes, Atsuki Sakaï au ...
Musique de chambre … avec vue

Musique de chambre … avec vue

Les Musicales d’Auberive : IIIe édition Pour ce qui est de la vue, et pour le touriste de passage, l’amoureux des vieilles pierres, l’amateur d’art ou tout mélomane – amateur de « violon dans un courant d’art » – en attente de l’heure du concert, c’est d’abord cette abbaye d’Auberive (Haute-Marne), site exceptionnel avec ses imposants bâtiments et dépendances, son chevet cistercien aux vitraux rénovés, son cloître (XVIIIe siècle) et son vaste ...
quatuor_manfred

Baroque, classique, romantique…

Quatuor Manfred et consorts Quand les Manfred convient leurs amis (musiciens et public aujourd’hui solidement fidélisé) à leur soirée-concert de fin de saison…on n’est pas couché ! Qu’on en juge : commencée à 20h 45, elle s’éteint, sous les derniers bravos, très précisément à 1 heure du matin ; le temps d’une des journées d’un Ring de Wagner ! Et cependant, pas une seconde d’ennui au cours de ces quatre heures (bien sonnées) placées sous l’égide ...
Meslanges détonants !

Meslanges détonants !

« Mémoires Vives » par l’Ensemble Recherche Le titre Mémoires Vives retenu pour ce quatrième – et dernier – concert des Meslanges de Printemps, est particulièrement bien choisi, dans la mesure où les œuvres programmées ont toutes pour base des musiques de l’époque médiévale ou Renaissance et que la « mémoire vive » est en même temps, comme un clin d’œil, incontournable référence à la fameuse RAM de nos ordinateurs, symbole s’il en ...
Gonflé…Mais maîtrisé !

Gonflé…Mais maîtrisé !

Verdi : Requiem Quelque 120 choristes, et un orchestre d’une centaine d’exécutants lors de la création du Requiem, sous la baguette du compositeur en 1874, et depuis, une tradition qui perdure : monter le requiem de Verdi, cela demande du monde ! A tel point qu’on craint parfois la surenchère, au moins dans les effectifs chorals. Et c’était bien le cas, ici, quand on prend connaissance de l’option : pas moins de 230 choristes ...
Jordi Savall et consorts, une soirée d’intimité…

Jordi Savall et Wieland Kuijken, divins sons de violes au grand cellier de la Confrérie du Tastevin

Qui l’eût (grand) cru ? Le prestigieux Château du Clos de Vougeot, haut-lieu des vignes et vins de Bourgogne, accueillant, dans le cadre du festival « Meslanges de Printemps », les deux figures les plus emblématiques de la viole de gambe… A vrai dire, point n’est tellement lieu de s’en étonner, si l’on veut bien considérer qu’une certaine aristocratie du vin s’entend parfaitement avec l’idée longtemps véhiculée d’un instrument – la viole de gambe ...
Fine fleur de jardin baroque

Fine fleur de jardin baroque

Viktoria Mullova, Il Giardino Armonico Pour le grand public mélomane, Il Giardino Armonico, ce sont ces musiciens italiens qui, il y a bientôt une quinzaine d’années « sortaient » cette véritable bombe discographique que fut leur enregistrement des Saisons de Vivaldi. LA version qui dépote ! (Pour parler en termes de jardinage). Et il est vrai que cela changeait considérablement les habitudes d’écoute : nous nous trouvions alors plongés dans un tout autre monde que, ...
Le pot de terre, de fer…de chablis

Le pot de terre, de fer…de chablis

Camerata de Bourgogne Heureux Dijonnais, à qui l’éventail des sorties culturelles du vendredi soir offre un large choix ! Et bien avisé le public qui aura arrêté le sien à ce concert donné en l’ancienne église des Dominicains ; un lieu particulièrement cher aux chambristes, musiciens et amateurs. Même qu’on eût souhaité, pour le bonheur des uns et des autres, affluence plus massive de ces derniers ; car outre l’attrait représenté par la notoriété ...
Classico romantisme … modéré

Classico romantisme … modéré

Quatuor Mosaïques Bon ; le troisième « Razumovsky » et La jeune Fille et la Mort ; on se dit : voilà un programme pas franchement original. On s’en accommode cependant volontiers, avec le sentiment que, tout bien considéré, on ne s’en lasse pas. Et puis l’occasion n’est pas si fréquente, dans nos provinces, d’entendre les Mosaïques en concert. Un quatuor qui, depuis maintenant plus de vingt ans qu’il a imposé sa marque et ses particularités, ...
Micrologus : « Voyci le verd et beau may » version italienne alla frottola

Micrologus : « Voyci le verd et beau may » version italienne alla frottola

Dans cette période quelque peu incertaine, quant aux dates, entre Moyen-âge tardif et Renaissance en fondu-enchaîné, la musique italienne considérablement soumise à l’influence franco-flamande fait cependant de la résistance dans ses formes populaires et courtoises, sous le double aspect de la chanson et de la danse. Avant que ne s’impose le madrigal (fin XVIe siècle), c’est, par exemple, dans les cours lombardes, la frottola qui connaît une grande vogue. D’une ...
Messe en Si

Messe en Si par Pierre Cao

Chœur Arsys-Bourgogne, Concerto Köln Pierre Cao La Messe en si, c’est en quelque sorte « LA messe pour en finir avec toutes les messes ». Celle à l’écoute de laquelle l’esprit le plus impie peut soudainement se sentir habité de foi chrétienne ; ce qui, par là, justifierait pleinement le malicieux aphorisme de Cioran : « S’il y a quelqu’un qui doit tout à Bach, c’est bien Dieu… » Pour le converti (aussi bien à la foi ...
« La mer, la mer, toujours recommencée… »

« La mer, la mer, toujours recommencée… »

Orchestre Philharmonique du Luxembourg - Emmanuel Krivine Un OPL pouvant en cacher un autre, et pour éviter toute confusion, nous dirons que, pour cette soirée doublement à thème : musique française d’inspiration marine, le public dijonnais (après Grenoble et Paris), est convié à embarquer à bord de l’OPLux ; un fort beau navire, ma foi, dont le commandant Krivine a récemment (septembre 2006) pris la barre, pour une croisière qu’on lui souhaite longue ...
Hors classe !

Le Beaux-Arts Trio, hors classe !

Le Beaux-Arts Trio, c’est, pour le mélomane, l’archétype du trio avec piano, à l’égal du mythique « Cortot-Thibaud-Casals » d’antan. Et même si, au fil des ans (plus d’un demi-siècle d’existence…) on a dû, pour les deux tiers, renouveler le personnel, son pilier fondateur, le pianiste Menahem Pressler est toujours là, lui ; étonnant, sidérant personnage. A quatre-vingt trois ans (en décembre dernier) toujours bon pied, bon œil – il lit les partitions ...
C’est l’Pérou !

C’est l’Pérou !

Offenbach : La Périchole Donnée dans le contexte des fêtes dites « de fin d’année » - et de leur prolongement en janvier - cette Périchole répond à une tradition solidement installée, depuis maintenant des années, dans bien des maisons d’opéra : offrir au public un divertissement de qualité, générant autant que possible bonne humeur et plaisir des sens. On ne s’étonne donc pas que, dans cette perspective, Offenbach soit souvent au programme. Les librettistes ...
L’union fait l’amorce

L’union fait l’amorce

Orchestre Duo-Dijon avec la Camerata Si l’on évoquait, il y a quelques mois, l’éventualité de voir se constituer un jour un grand orchestre symphonique de Bourgogne / Franche-Comté (on peut toujours rêver) par la réunion des effectifs respectifs des orchestres de Dijon et de Besançon, plus réaliste apparaît aujourd’hui la réunion des deux formations spécifiquement bourguignonnes. Et ce concert, qui renouvelle l’expérience d’octobre dernier (concert Schumann, Strauss, Brahms, avec le concours ...
Défis polyphoniques

Défis polyphoniques par Paul Van Nevel

La plupart des messes et motets de la Renaissance sont basés, par tradition, sur le cantus firmus, l’opposition des groupes de voix aérant la polyphonie. Dans cet ars perfecta, la ligne mélodique horizontale se superposant aux harmonies verticales, dans un ensemble parfaitement cohérent, perd le plus souvent de sa force quand il lui faut intégrer l’entrelacs d’un trop grand nombre de lignes différentes, comme autant de supports d’un texte dont ...
L’intégrale du bonheur

L’intégrale du bonheur

Marie-Josèphe Jude et Patrice Fontanarosa Il n’est pas si fréquent que soit donnée, en concert, l’intégrale des sonates violon / piano de l’illustrissime malentendant. Aussi saluerons-nous volontiers l’initiative de Daniel Weissmann, conseiller musical du Duo-Dijon, d’autant que pour mener à bien l’entreprise, il se révèle décidément de bon conseil par son choix des deux artistes en présence : Marie-Josèphe Jude et Patrice Fontanarosa. Ceux que traverserait le soupçon d’une possible erreur de casting ...
Première baroque

Première baroque

Orchestre Français des Jeunes, Christophe Rousset Ainsi donc, comme annoncée au printemps dernier, s’est confirmée la naissance d’un petit frère – baroque – de l’OFJ symphonique, l’aîné. Et nous nous en réjouissons ; d’autant que cette naissance coïncide avec l’ouverture, au C. N. R. de Dijon, d’un département de musique ancienne (il était temps !) et que, à l’instar du grand frère symphonique mis en résidence, depuis 2001, en la cité des Ducs, ...
Version  Mobeaumarchaiszart

Version Mobeaumarchaiszart

Les Noces de Figaro La perspective de cette Folle Journée, c’était un peu « Beau temps mais orageux en fin de journée », quand le chroniqueur se trouve, par exemple, relégué à l’extrême fond de la salle, là-bas tout en haut, sur un méchant strapontin (plus mauvaise place, y’avait pas…) et qu’un flot de spectateurs en retard (mais néanmoins admis à entrer) vient perturber votre perception du « Cinque…dieci… » de Figaro. Si l’on ajoute ...
Vivaldi : Grisante Griselda

Vivaldi : Grisante Griselda

Depuis la nouvelle de Boccace Griselidis, qui clôt le Decameron, le personnage de Griselda aura inspiré plusieurs compositeurs, d’Alessandro Scarlatti à…Massenet (Griselidis), en passant par Giovanni Battista Bononcini (1670-1747) et Niccolo Piccini (1728-1800). René Jacobs (chez Harmonia Mundi) nous donnait, en 2000, une remarquable version de La Griselda de Scarlatti, laquelle s’appuie, tout comme celle de Vivaldi, sur le livret original d’Apostolo Zeno, livret qui connaîtra bien des révisions. Et ...
Schubert, Symphonies : « J’ai du bon tabac… »

Schubert, Symphonies : « J’ai du bon tabac… »

L’arithmétique et la réalité musicologique, appliquées à Schubert, ne font pas bon ménage ; car les neuf symphonies de l’attachant et génial Viennois se réduisent en fait à huit. On dira que c’est mieux ainsi, et le plus communément admis. Les intégrales du modèle Marriner (chez Philips), l’une des rares à proposer dix symphonies ( !) faisant la part belle aux travaux conjugués des J. F. Barnett (1881), Félix Weingartner (1934) et ...
Trois cent cinquantenaire…

Trois cent cinquantenaire de Marin Marais

Après un premier disque consacré à Marin Marais (chez Accord, en 2002), et en cette année 2006, décidément prolixe en anniversaires prestigieux, Marianne Muller et son ensemble Spirale nous proposent cet enregistrement qui coïncide ( ?) avec les 350 ans de la naissance du musicien. Un personnage fascinant, figure marquante de la viole de gambe dans notre histoire de la musique et dont chacun connaît, depuis quinze ans maintenant que le ...
Chansons flamandes d’amour courtois du XVe siècle

Chansons flamandes d’amour courtois du XVe siècle

Tandis qu’en Italie se déploient les fastes architecturaux et picturaux du Quattrocento, et que des musiciens venus du nord y jettent les bases du madrigal (qui va s’imposer au siècle suivant), nombre de ces musiciens – essentiellement franco-flamands – s’illustrent à la Cour de Bourgogne, dans la chanson polyphonique profane tout autant que dans la création spirituelle. Et le rayonnement de la Maison de Bourgogne ne se limite pas au ...
« Lux Feminae » a cappella

« Lux Feminae » a cappella

Les Musicales en Auxois (2) Flavigny-sur-Ozerain, pittoresque village médiéval de Côte d’Or, offre au moins deux particularités – ou spécialités – : tout d’abord, les fameux bonbons à l’anis (mais si, vous savez bien, les petites boules blanches, là) dans leurs boîtes métalliques rondes ou ovales, aux couvercles finement illustrés et, en second lieu, sinon en tout premier, une tradition religieuse solidement ancrée, du haut Moyen Age jusqu’à nos jours. En atteste ...
Trois Magnificat

Trois Magnificat

XIIe Musicales en Auxois Les Musicales en Auxois, c’est déjà une longue histoire…(on peut se reporter à l’article de notre ex collaborateur P. A. Pham, rendant compte de la XIe édition de ce festival (Lire l'article), et c’est encore l’Histoire, en filigrane : terre, certes bourguignonne mais de passé gallo-romain, adossée au Morvan du Mont Bibracte jusqu’au site d’Alésia (Alise Ste Reine), de Châteauneuf à Semur et jusqu’aux confins de l’Yonne, l’Auxois ...
Prométhée déchaîné…

Prométhée déchaîné…

Les Musicales d’Auberive La particularité d’Auberive, aux sources de l’Aube, aux confins de la région Champagne-Ardennes et aux portes de la Bourgogne, c’est son Abbaye cistercienne, fille de Clervaux et devenue depuis peu (2004), à l’initiative de la famille Volot, centre d’art contemporain (peinture, sculpture, dessin, photo…). Il s’agissait, pour les nouveaux propriétaires, de faire de l’abbaye d’Auberive « un lieu de foisonnement culturel mêlant la riche histoire de cet ensemble architectural ...
L’Art de…La Harpe de la Renaissance. Renaissance de la Harpe ?

L’Art de…La Harpe de la Renaissance. Renaissance de la Harpe ?

Arion Autre membre de la – nombreuse – famille « l’Art de… » (elle en compte aujourd’hui quelque quarante-cinq) réédité par Arion : la harpe ancienne. Non pas le royal instrument à pédales du XIXe siècle, occasionnel invité de l’orchestre symphonique, mais celui d’origine vraisemblablement orientale qui, en Europe, apparaît dès le haut Moyen-Age, en Irlande, et qui devient quasi emblématique des musiques celtiques (et particulièrement dans les répertoires dits des « musiques du ...