Archives de l’auteur : Hervé Lévy

faust1

Castorf : sans Faust à Stuttgart

Dynamiteur en chef, Frank Castorf politise Faust : critique du capitalisme, du consumérisme et du colonialisme, sa partition scénique ultra virtuose servie par une belle distribution oublie cependant parfois les fondamentaux de Gounod. Récemment récompensé du titre d’Opéra de l’année – décerné par la revue Opernwelt –, Stuttgart ouvrait véritablement sa saison avec une première Première attendue. Directeur de la Volksbühne, Frank Castorf qui avait mis le landernau wagnérien en émoi avec sa ...
Christophe Bertrand (né en 1981) L’art de la perturbation

Christophe Bertrand (1981-2010), compositeur

Nous apprenons avec peine le décès du compositeur Christophe Bertrand à l’âge de 29 ans ce vendredi 14 septembre 2010. Originaire de Strasbourg, diplômé du conservatoire de sa ville natale (prix de composition obtenu en 2000 dans la classe d’Ivan Fedele), le Festival Musica lui consacre la même année un concert monographique. Pensionnaire de l’Ircam (2000/2001), lauréat de plusieurs disctinctions (Gaudeamus, Académie Française, SACEM), pensionnaire à la Villa Médicis (2008/2009), ...
Tradition, triste tradition…

Simon Boccanegra par Barenboim : Tradition, triste tradition…

Parfois, le risque est grand d’aller voir un spectacle dans sa “distribution B”… Surtout lorsqu’on lit dans toute la presse que le couple vedette – Plácido Domingo, dans le rôle titre, et Anja Harteros, dans celui d’Amelia – forme un duo d’anthologie. Mais peut-être ce succès planétaire (entre temps, le ténor a en effet chanté à nouveau Simon Boccanegra au Metropolitan Opera, dans une autre production) a-t-il été un aiguillon ...
Un compositeur retrouvé

Hermann Wolfgang von Waltershausen, un compositeur retrouvé

Oberst Chabert Parfum d’inconnu au Deutsche Oper avec cet Oberst Chabert, opéra de 1912 signé d’un compositeur dont nous n’avions pas entendu une note, Hermann Wolfgang von Waltershausen. On savait que la respectable maison berlinoise avait connu jusque-là quelques déboires dans son cycle dédié aux raretés du répertoire. Cela explique sans doute l’abandon de la mise en scène (qui, à l’origine, devait être signée du réalisateur de cinéma canadien Atom Egoyan) ...
Succession d’images saisissantes

Succession d’images saisissantes pour Carmina Burana

La signification originelle de Carmina Burana est simple. Carmina signifie «chants». Burana indique leur provenance : l’abbaye bénédictine de Beuren (Allemagne), où cet ensemble de plus de 200 textes fut redécouvert en 1803. Les poèmes et chansons (rédigés en latin principalement, mais aussi en allemand ancien et langue d’oc) datent de la période fractale qui sépare le XIIe du XIIIe siècle et embrassent différentes thématiques : satire de l’Église, parodies liturgiques, parfois ...
Une fable crépusculaire

Die Dreigroschenoper, fable crépusculaire

«Bob is back !!!» avions-nous envie de crier à tue-tête dans les rues de Baden-Baden après avoir vu cette production (créée en 2007) du Berliner Ensemble qui vient de connaître un beau succès au Théâtre de la Ville, dans le cadre du Festival d’Automne (elle sera à nouveau visible sur la scène parisienne début avril 2010). Avec ce Dreigroschenoper, Bob Wilson signe en effet une mise en scène époustouflante et donne ...
La musique de l’indicible

Anne Sofie von Otter chante Terezín, musique de l’indicible

Terezín (Theresienstadt, en allemand) fut un «camp modèle». Situé à une soixantaine de kilomètres de Prague, il servit aux nazis de vitrine visant à mystifier la communauté internationale. Les membres de la Croix-Rouge qui visitèrent le lieu se firent berner. Un paravent pour cacher les sombres flammes d’Auschwitz… On retrouve, dans cette «ville offerte aux Juifs par le Führer» (selon les termes de la propagande), la fine fleur de la ...
Christophe Bertrand (né en 1981) L’art de la perturbation

Christophe Bertrand (né en 1981) L’art de la perturbation

«Je fonctionne par chocs» nous prévient d’emblée Christophe Bertrand : «Ligeti, par exemple, que j’ai découvert, adolescent, par hasard, fut une sorte de “révélation”. J’avais acheté son Concerto de chambre et c’est tout un univers musical qui s’ouvrait devant moi». Aujourd’hui, on trouve encore les traces de cet amour pour le maître hongrois, et, plus généralement, pour les compositeurs des années 60 et 70, dans le travail de cet ancien élève ...
L’Apothéose du hallebardier

L’Apothéose du hallebardier

Don Carlo L’histoire, parfois, a de bien curieux raccourcis : entendre le plaidoyer de Posa venant faire ses adieux à Carlo dans sa prison (Acte III, scène 2) prêt à se sacrifier pour la liberté de la Flandre, sonne curieusement sous les ors de l’Opéra Royal de Wallonie… Et il importe peu que les territoires géographiques dont il est question dans cet opéra se déroulant sous le règne de Philippe II (1556-1598) ...