Archives de l’auteur : Joelle Farenc

avatar

À propos de Joelle Farenc

Originaire de Savoie, Joëlle Farenc a d’abord fait des études de piano au Conservatoire de Chambéry. Elle a ensuite préparé à Paris le professorat d’éducation musicale et a exercé en tant que professeur certifiée, puis plus tard agrégée, après avoir rédigé un mémoire de maîtrise sur les opéras de Jean-Philippe Rameau. Elle a enseigné d’abord dans la Marne, puis pendant trente ans au lycée et au collège Carnot de Dijon, en particulier dans les classes musicales du lycée, et a fait partie de l’équipe qui, au cours de cette période, a dirigé la chorale Voix Amies et l’orchestre de cet établissement. Elle chante désormais dans un petit groupe de musiciens amateurs dijonnais et collabore à ResMusica depuis octobre 2006. Elle s’intéresse à la bonne musique et à l’art sous toutes ses formes, avec une petite préférence pour la musique vocale, en particulier celle du baroque et du romantisme.
flute2

À Dijon, une Flûte enchantée post-apocalyptique

David Lescot est un metteur en scène inventif, et il l’a déjà prouvé à Dijon dans une délicieuse mise en scène de La Finta Giardiniera. Pour cette Flûte, il ajoute à la qualité de l’imagination l’audace de manier le paradoxe sans complexe. L’action est située dans un monde désolé, dévasté par une catastrophe écologique : une terre brûlée par le soleil ou par une explosion nucléaire, que David Lescot abandonne aux ...
YuvalPick_Arefriendselectric©SebastienErome2

La danse dans tous ses états : Art Danse à Dijon

Que les idées des chorégraphes se télescopent sur des supports musicaux divers, c’est bien l’intérêt d’un festival comme celui d’Art Danse qui apporte ainsi sa contribution à la diffusion de celles-ci. Les jeunes générations portent visiblement une attention toute particulière à cet art : le corps devient maintenant un bien que l’on entretient par tous les moyens ; la danse en amateur, les sports tranquilles ou de l’extrême pratiqués régulièrement, expliquent ...
img_0107-orphee-eurydice-2017-gilles-abegg_opera-de-dijon

Le retour d’Orphée à Dijon

Après L’Orfeo de Monteverdi donné à Dijon en octobre, voici venu le temps d’Orphée et Eurydice de Gluck. La confrontation des styles, la manière de traiter le même mythe par deux compositeurs majeurs de l’histoire de l’opéra, offrent un plaisir musical et intellectuel des plus intenses. En outre, l’angle sous lequel les deux metteurs en scène ont choisi de montrer cette histoire clé est radicalement différent. Après un Orfeo assez ...
aedes

Madrigal et musique d’aujourd’hui par Aedes à Dijon

Quel est le lien entre Claudio Monteverdi et Philippe Fénelon ? Et entre Luciano Berio et Clément Janequin ? L'ensemble Aedes y répond avec un programme ambitieux qui fait dialoguer le madrigal du XVIe siècle avec la musique d'aujourd'hui. Le programme de ce concert ambitieux est à la mesure de l'Ensembe Aedes qui ne l’est pas moins, dans la recherche de l’expression et de la qualité musicale ; il montre le fil ...
odb-g-m-credit-gerard-cunin_3

A Dijon, la Création dans la fièvre

Une interprétation réussie de La Création de Haydn à l’Opéra de Dijon. La veille du premier jour, Dieu dit : « Vite, vite créons un monde à Notre image, au maximum en sept jours ». Ou bien Dieu dit-il : « Goûtons avec gourmandise Nos inventions et apprécions Nos chefs-d’œuvre » ? La question reste posée… Gergely Madaras, chef de l’orchestre Dijon Bourgogne, opte visiblement pour la première option ; les ...
orchetre-des-champs-elysees-1024x665

A Dijon, le Requiem allemand par Philippe Herreweghe

Une soirée de réflexion eschatologique est une occupation que l’on ne pratique pas tous les jours. Pourtant, avec Johannes Brahms et Philippe Herreweghe, on ne refuse pas cette immersion philosophique. L’interprétation, profonde et sensible, du thème de la mort dans les Vier ernste Gesänge et le Requiem allemand transporte dans un monde de paix. Le baryton croate Krešimir Stražanac nous plonge d’emblée dans l’univers du premier des quatre lieder dans lequel ...
img_2413-lorfeo-gilles-abegg-opera-de-dijon

Orfeo transgressif à Dijon

Drogue, sexe, excès affichés ! Voilà le milieu dans lequel évolue Orphée dans cette version modernisée du mythe connu de tous. Il s’agit, pour le metteur en scène Yves Lenoir, d’établir un rapport entre le milieu artistique dit de la beat generation et le parcours existentiel du fils d’Apollon, parcours qui s’apparente ici à un road movie. Vouloir dépoussiérer cette favola in musica d’une stupéfiante beauté semble à la fois téméraire ...
IMG_6601 Médée © Gilles Abegg_Opéra de Dijon

Médée ou la folle par amour

En adaptant l’histoire sanglante de Médée, le metteur en scène Jean-Yves Ruf et le dramaturge Stephen Sazio actualisent le mythe en mettant en relief les désordres occasionnés par la passion amoureuse d’une femme extrême dans ses débordements. La version musicale qu’offre Luigi Cherubini de l’histoire de Médée est, à bien des égards, complexe. À la diversité des styles qu’elle aborde se rajoute la présence inhabituelle du langage parlé, qui présente des ...
Jakob-Koranyi1

A Dijon, voyage dans la musique des Balkans

Une invitation au voyage musical, à la découverte de musiques inhabituelles… : cinq concerts de musique de chambre ont permis un beau contact avec des compositeurs venus des Balkans et pour beaucoup inconnus. De quoi compenser un manque de curiosité trop général et bien regrettable pour ce qui ne relève pas de la production artistique de l’Europe de l’Ouest. Ce voyage, qui emprunte une route inverse de ceux qui fuient les guerres ...
Anne-Sofie-von-Otter-credit-Ewa-Marie-Rundquist

Laurent Naouri et Anne Sofie Von Otter à Dijon

Après les « Monstres, Sorcières et Magiciens » anglais, voici venir les Français dans le même répertoire, tout aussi riche en sortilèges et malédictions : l’opéra baroque de notre pays fait son miel de ces personnages excessifs et irrationnels, pour notre plus grand bonheur. Ceux-ci offrent un détour obligé dans le monde des fantasmes et délires de l’âme humaine, sans doute avec un langage qui a vieilli mais qui, dans ...
Gunther Herbig_Conducting 3

La 9e de Mahler : adieu émouvant de l’orchestre de la SWR à Dijon

Si nous sommes tous tristes ici, ce n’est pas seulement à cause de l’impression que nous a fait cette symphonie si nostalgique qui célèbre la beauté du monde, mais c’est surtout parce que nous ne reverrons plus cette formation en quelque sorte spécialiste de l’interprétation des œuvres de Gustav Mahler. L’orchestre Baden-Baden und Freiburg vit ses derniers instants malgré sa réputation prestigieuse, et nous, les spectateurs, ressentons cela comme la ...
Eric-Larrayadieu-Christophe-Rousset

Les Talens Lyriques et Bostridge : un fameux attelage

On peut imaginer que Christophe Rousset n’a pas choisi le nom de son ensemble au hasard ! La référence à Rameau saute aux yeux, mais, avec le concert de ce soir, les deux directions qui guident son travail sont sans aucun doute la volonté d’approcher une certaine cohérence et aussi de faire ressortir la musicalité et le lyrisme des pièces qu’il interprète. Les passages dévolus à l’orchestre seul sont essentiellement des ...
GroupeLolita(C)ArnaudSauer4

Énigme chorégraphique avec le Groupe Lolita

Le festival Art Danse de Dijon propose Qui a tué Lolita? , pièce phare du collectif Lolita dans les années 80. C'est un autre monde qui s'offre à nous : la projection d'un générique en noir et blanc présente les protagonistes, Barbara, Tania, Lili, Baby Lou, et Docteur Li, Alex, Miguel, qui semblent photographiés par le Studio Harcourt... La suite de la représentation ne dément pas cette impression : les impers ...
INBOX613unknownfilename

François-Xavier Roth et Petra Lang dans la 3e de Mahler

La nature rêvée : la Symphonie n° 3 de Mahler présentée à l’Opéra de Dijon, avec l'Orchestre Symphonique de Baden-Baden & Freiburg, dirigé par François-Xavier Roth, l’EuropaChorAkademie, le Freiburger Domsingknaben et la mezzo-soprano Petra Lang. Il faut bien l'audace du SWR Sinfonieorchester Baden-Baden und Freiburg pour oser s'attaquer à cette œuvre monumentale tout en en assurant l'unité. En outre, le spectacle vaut le déplacement : les attaques des huit contrebasses, les ...
hagen_q-haraldhoffmann3

Le Quatuor Hagen en méditation

Deux œuvres composées tardivement donnent forcément le sentiment d'être des sortes de testaments. Et c'est bien avec cette approche mentale que l'on reçoit l'interprétation du Quatuor Hagen : elle est loin de nous décevoir. Les musiciens nous livrent l'âme fatiguée et désabusée de Chostakovitch d'une façon poignante, et il nous laisse entrevoir l'incessant ballet de celle de Schubert, entre désespérance et rares bonheurs, mais quasi célestes. Ce programme austère séduit le public ...
Cartel-MichelSchweizer©Frédéric Desmesure

Cartel, une réflexion sur la vie d’artiste

A Dijon, dans le cadre du festival Art Danse, le spectacle Cartel de Michel Schweizer met en scène deux danseurs d'âges différents entre souvenirs et parcours du combattant. Un concepteur au langage qui se veut consensuel et humoristique. Une critique polyglotte. Une chanteuse à l'anatomie généreuse. Un défibrillateur. Deux danseurs d'âge opposés. Trois cyclistes employés à plein temps ou presque pour produire de l’électricité. Quelques canettes d'une boisson énergétique appelée Burn, ...
INBOX5322unknownfilename

Le Turc à Dijon

Un zeste de tragédie, une pincée de sérieux, une once de pirouettes, et surtout une livre de fantaisie font du Turc en Italie une recette théâtrale réjouissante, comme ici dans cette reprise dijonnaise. Le chef d'orchestre Antonello Allemandi, spécialiste de la musique rossinienne, sait mener l'action assez conventionnelle de cet opéra avec un tempo giusto sans faiblesses. L'Orchestre de Dijon a commencé par nous faire une frayeur ! L'introduction lente a ...
Les Traversees Baroques (C) Opera de Dijon Gilles Abegg IMG_5748

Les Traversées baroques en Pologne

À Dijon, un week-end en Pologne par Les Traversées baroques à la découverte de compositeurs méconnus. Les Traversées baroques nous avaient donné l'occasion de découvrir en 2009 les œuvres de Marcin Mielczewski, compositeur polonais du XVIIe siècle. Aujourd'hui, ils nous dévoilent celles de Mikołaj Zieleński qui témoignent des liens étroits qui existaient entre les cours européennes du nord et l'Italie, et celles de Kaspar Förster, originaire de Dantzig, voyageur et aventurier, ...
Orchestre symphonique de la SWR Baden-Baden und Freiburg © Oéra de Dijon Gilles Abegg IMG_9229

Schubertiades à Dijon

Une quinzaine de jours pour célébrer Schubert sous toutes les formes, c'est sans doute trop peu pour en goûter tous les charmes... Mais les Schubertiades de Dijon nous font pénétrer ce monde fait d'élans juvéniles, de voltefaces sentimentales et d'expressivité à fleur de peau. La soirée de samedi 14 novembre, réservée au chant, car privée de son volet symphonique à cause des perturbations dues aux attentats de Paris et de Saint-Denis, ...
Emmanuelle-Haim_7749r-v2 c Marianne Rosenstiehl

Emmanuelle Haïm, Patricia Petibon et les monstres anglais

À Dijon, un concert "Monstres, sorcières et magiciens" : cette évocation spirituelle du monde des êtres hors normes, maléfiques et touchants tour à tour, que l'on rencontre dans les opéras baroques anglais, est un régal pour les yeux et les oreilles. La réputation d'Emmanuelle Haïm n'est décidément pas usurpée. On retrouve avec plaisir le son rond du Concert d'Astrée, qui donne toute son énergie avec maîtrise ; le phrasé est toujours ...
Wozzeck - Ope╠üra de Dijon┬®Gilles Abegg_IMG_1798

Prise de rôle réussie pour Boris Grappe dans Wozzeck

Boris Grappe réussit sa prise de rôle en Wozzeck et l’Orchestre de la SWR Baden-Baden und Freiburg qui vit ses derniers mois comme orchestre indépendant fait preuve de ses grandes qualités dans une production attendue à Dijon. Monter un opéra hors du commun, dérangeant par son langage musical, sa structure, son propos « social » et psychanalytique, et sa noirceur fatale, cela relève d'une sorte de défi ! Il semble que le ...
quatuor Bennewitz

Résistance par les Arts, un devoir de mémoire

En mettant l’accent sur la vitalité littéraire et musicale des artistes tchèques touchés par la barbarie nazie, l’Auditorium de Dijon conclut le Festival « Résistance par les Arts »,à la fois par un devoir de mémoire et par un formidable espoir en ce que l’homme peut imaginer de meilleur. Durant ces trois derniers spectacles, on est fasciné par la qualité musicale des œuvres proposées : qu’elles l'aient été dans des circonstances coercitives ou ...
IMG_7068  Der Kaiser von Atlantis   Gilles Abegg Opéra de Dijon

Der Kaiser von Atlantis à Dijon

Après Brundibár, opéra pour enfants de Hans Krása, le Festival « Résistance par les Arts » nous gâte en proposant Der Kaiser von Atlantis de Viktor Ullmann. Celui-ci, tchèque et juif comme lui, est emprisonné à Terezin et sera comme lui gazé à Auschwitz. Si Krása se sert du conte et de la fraîcheur enfantine pour faire la nique à la barbarie des nazis, Ullmann, tout en s’appuyant sur la ...
barbierdeseville_0799-®Fr+®d+®ric Iovino

A Dijon, Un Barbiere di qualità !

« Comme une explosion, comme un coup de canon, comme un tumulte général » : c’est le texte même de l’air de la calomnie qui illustre le mieux le tempo de la représentation de ce Barbier de Séville sauce moutarde! Avec les chanteurs survoltés, avec l’orchestre incisif, avec les mouvements incessants sur scène, on retrouve l’esprit de la commedia dell’arte, et son caractère à la fois bouffon et familier. « Figaro qua, ...
IMG_4299 Brundibar Minoterie © Gilles Abegg Opéra de Dijon 2015

Brundibár à Dijon ou le triomphe de la vie

Un petit bijou à la fraîcheur réjouissante ! Voila l’impression que l’on garde de cette nouvelle production. On y retrouve le plaisir des contes, mais la mise en scène n'oublie pas les terribles circonstances dans lesquelles Brundibár a été représenté. Hans Krása est un parfait représentant de la culture foisonnante de l’Europe centrale de l’entre-deux guerres : en effet, il fut l’élève d’Alexander von Zemlinsky mais aussi celui d’Albert Roussel, et vécut à ...
Michele Noiret c Sergine Laloux

Michèle Noiret entre flash-back et re-création

Contrastes dansés à Dijon avec Daniel Dobbels et Michèle Noiret. Le solo "Palimpseste" est le résultat d’une longue histoire : créé en 1997 sur une pièce de Karlheinz Stockhausen et chorégraphié sur des idées contraignantes du musicien, il est repensé pour le film de Thierry Knauff, Solo, en 2004. Dix années plus tard, Michèle Noiret se pose la question : est-il possible de refaire le chemin inverse, est-il possible de ...
Entre les ecrans du temps(C) Laurent Philippe

Daniel Dobbels à la recherche du temps perdu

La danse peut-elle traduire ce qui imprègne les lieux de mémoire ?  Avec Entre les écrans du temps pour neuf danseurs, le chorégraphe Daniel Dobbels tente de traduire le passé et de s’approprier, par le geste et par un film projeté sur grand écran, la mémoire du palais de Chaillot. Les voix de deux figures emblématiques de ce lieu dont on découvre la beauté, celle de Jean Vilar et celle de Maria ...
Katia Kabanova ©Gilles Abegg - Opera de Dijon 3

Kát’a Kabanová à travers l’orage

Éclats somptueux de l’orchestre et cruauté des personnages, fulgurance de l’action et sensation d’un destin en marche, pression sociale et très vif sentiment du péché chez l’héroïne Kát’a Kabanová, telles sont les impressions que donne, à l’Auditorium de Dijon, cette soirée tchèque aux forts accents tchekhoviens. Le chef d’orchestre tchéco-norvégien Štefan Veselka tire de cet orchestre des sonorités remarquablement efficaces pour faire comprendre le sens du texte, il accentue le style ...
M. Beate Kielland c Veronica Mela

Anima Eterna Brugge présente Ariane à Naxos de Haydn

A Dijon, Anima Eterna Brugge nous offre un panorama intéressant de la transition entre classicisme et premier romantisme, avec une mention particulière pour la mezzo-soprano Marianne Beate Kielland. Un joli programme fin de siècle, ce n’est pas si courant dans les salles de concert : avec cette perle rare qu’est la cantate Ariane à Naxos, la Symphonie n°104 dite « Londres » de Haydn et la Symphonie n° 2 de Beethoven. Les qualités de cet ...
Les Traversees Baroques - Opera Dijon(C)Gilles Abegg

Les Traversées baroques chantent Noël

La saison tchèque bat son plein à Dijon : c’est l’occasion de découvrir des compositeurs totalement inconnus qui se sont battus littéralement pour la reconnaissance de leur nation. Ainsi, Kryštof  Harant, noble et valeureux guerrier frondeur du tout début du XVIIe siècle, se fait décapiter lors de la répression impériale en 1621. Adam Michna, une génération plus tard, semble être devenu le compositeur favori des Jésuites de Prague. Enfin, après ces incursions ...