Archives de l’auteur : Joelle Farenc

avatar

À propos de Joelle Farenc

Originaire de Savoie, Joëlle Farenc a d’abord fait des études de piano au Conservatoire de Chambéry. Elle a ensuite préparé à Paris le professorat d’éducation musicale et a exercé en tant que professeur certifiée, puis plus tard agrégée, après avoir rédigé un mémoire de maîtrise sur les opéras de Jean-Philippe Rameau. Elle a enseigné d’abord dans la Marne, puis pendant trente ans au lycée et au collège Carnot de Dijon, en particulier dans les classes musicales du lycée, et a fait partie de l’équipe qui, au cours de cette période, a dirigé la chorale Voix Amies et l’orchestre de cet établissement. Elle chante désormais dans un petit groupe de musiciens amateurs dijonnais et collabore à ResMusica depuis octobre 2006. Elle s’intéresse à la bonne musique et à l’art sous toutes ses formes, avec une petite préférence pour la musique vocale, en particulier celle du baroque et du romantisme.
Dijon rend enfin hommage à Pierre-Louis Dietsch

Dijon rend enfin hommage à Pierre-Louis Dietsch

Aimez-vous Dietsch ? Question imparable pour briller en société. En revanche à Dijon on redécouvre Pierre-Louis Dietsch, musicien bien oublié qui a donné son nom à une venelle de cette bonne ville. Sandrine Abello et l’association «Ars Nemausa» qu’elle a créée en 2007 réunissent pour lui rendre hommage des chœurs d’amateurs d’une agglomération où la pratique chorale et instrumentale reste très importante à l’échelle française. Ce compositeur dijonnais a fait, comme beaucoup de ...
Messe de Notre-Dame

Messe de Notre-Dame à Talant

Les Meslanges de printemps 2009 C’est devant la verrière somptueuse du chœur de l’église de Talant que s’épanouissent les voix de l’ensemble Gilles Binchois qui fête ses trente ans, tandis qu’au fond de la nef leur répond l’orgue, et c’est toute une fusion qui s’opère. Aux couleurs éclatantes des vitraux de Gérard Garouste, qui allient magnifiquement les jaunes d’or aux rouges rubis et aux bleus outremer, se marient les sonorités d’une ...
L’amour amer

L’amour amer

Lucia di Lammermoor «Convaincante», tel est le qualificatif qui vient à l’esprit au sortir de cette représentation du plus connu des opéras de Donizetti ; «homogène», c’est celui que l’on peut ajouter en parlant de la distribution et «de qualité» si l’on évoque le travail musical de Claude Schnitzler et de Sandrine Abello, responsable des études vocales. En fait, la mise en scène sobre contribue à mettre l’accent sur la prestation des chanteurs : ...
Premières armes

Premières armes

Le Concert d’Astrée Qui gagnera la bataille avec l’Ange ? Certainement pas le méchant Lucifer, retranché furieusement dans son orgueil ! Qui pleure d’une façon si touchante et se lamente sur le mort de Jésus de Nazareth ? Marie-Madeleine et Marie Cleophe éplorées. Quant à Jean, il sait si bien comprendre cette mère que lui a confiée le Sauveur ! Mais le miracle a lieu : même si Marie-Madeleine ne peut toucher celui qu’elle aperçoit à la porte ...
Petite Messe Solennelle de Rossini : péché mignon

Petite Messe Solennelle de Rossini : péché mignon

Chœur Opus 71 Le vieux Rossini en a fait encore de belles, en composant ce dernier «péché mortel de vieillesse», ainsi qu’il nomme cette «petite» (pas tant que cela !) messe solennelle. De belles fugues conventionnelles pour le chœur, mais aussi une abondance de soli regorgeant d’italianismes, des harmonies tantôt sucrées, tantôt audacieuses, des moments d’abandon mais aussi des instants conquérants, autant de péchés que l’on pardonne volontiers au compositeur ; une messe ...
Toulouse sur la Moscova

Toulouse sur la Moscova

Orchestre National du Capitole de Toulouse Qui bouderait son plaisir pour un concert symphonique à l’auditorium ? Cette salle magnifie vraiment ce genre de prestation, spectacle autant pour les yeux que pour les oreilles ! L’éclat velouté des cuivres, l’espièglerie des bois, la nervosité des violons, le lyrisme des violoncelles, le dynamisme des contrebasses, la précision de la caisse claire et le charisme du chef : tous ces ingrédients permettent de concocter une recette musicale ...
Ballet en temps de carême

Pitié ! d’Alain Plater, ballet en temps de carême

Là, tout n’est que désarroi, folie, torture et émoi... Susciter la compassion du spectateur, voilà ce que recherche Alain Platel : il faut souffrir avec les interprètes qui souffrent eux-mêmes dans leur corps pour comprendre ce qu’est la pitié. Sur la trame du déroulement de la Passion selon saint Matthieu de Bach, des danseurs agités de convulsions semblent improviser en solo, en duo, ou bien exécutent une chorégraphie torturée. Le décor évoque ...
Variations anglaises : citations et hommages

Variations anglaises : citations et hommages

Les Dissonances Le collectif Les Dissonances en résidence à Dijon nous permet de découvrir avec le plus grand plaisir des œuvres inconnues en France comme celle de Michael Tippett, ou de savourer à nouveau les variations de Britten sur un thème de son maître Frank Bridge. Ces jeunes musiciens possèdent l’art de faire «passer» auprès du public ce répertoire en dégageant une formidable énergie car ils se dépensent sans compter ; chacun ...
david_grimal

David Grimal, Marathon man

Voici dévoilée la troisième facette du violoniste David Grimal, en résidence à l’Auditorium de Dijon : il a d’abord participé à un concert avec l’ensemble Les Dissonances, puis à un concert de sonates avec Georges Pludermacher, et il présente maintenant en deux soirées les sonates et partitas de Bach. L’effectif s’amenuise, mais la difficulté augmente même si l’enjeu reste identique : il s’agit d’emmener le public dans des «territoires difficiles d’accès» avec ...
Dynasty

Arsys-Bourgogne : Dynasty

Sous l’ancien régime faire de la musique est la plupart du temps une affaire de famille, et si un de ses membres atteint la notoriété, c’est bien le bout du monde. Mais dans ce cas, le talent est bien héréditaire ; et tout au long de deux siècles, des Bach musiciens composent des œuvres religieuses de qualité. En outre, le choix des pièces présentées d’une façon chronologique permet de cerner le ...
Un extraterrestre

Grigory Sokolov, un extraterrestre

Après avoir assisté à un récital de Grigory Sokolov, on comprend aisément que celui-ci ait ses groupies qui guettent fiévreusement ses moindres concerts. Il est difficile de brosser meilleur panégyrique de ce pianiste d’exception après l’article écrit suite à la soirée dijonnaise mémorable du 2 décembre 2004. Il est vrai aussi que le physique du pianiste russe, sa tenue vestimentaire, sa froideur affectée en font déjà un être surprenant pour ...
Entre ciel et oiseau

Entre ciel et oiseau

Carolyn Carlson : Hidden Si l’on vous dit que le spectacle se déroule dans une boîte noire, dans laquelle s’ouvre une fenêtre sur un ciel où passent des nuages tantôt gris, tantôt rouges, sur un ciel où semble frémir l’aube ou bien s’abandonner le crépuscule... Si l’on précise que les quatre danseurs sont vêtus pour nous apparaître comme des lémures ou bien comme des guerriers japonais, et parfois comme des oiseaux... ...
La carte du Tendre

La carte du Tendre

(After) The Fairy Queen «Love dœsn’t look with eyes but with mind», l’amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l’imagination. Cette phrase de Shakespeare pourrait exactement s’appliquer à cette interprétation du Mask de Purcell. Emmanuelle Haïm et son équipe nous proposent d’entreprendre un voyage initiatique au pays des sentiments, entre beaucoup de rêves et un peu de réalité. Un pays où la Danse et la Musique sont considérées comme ...
david_grimal

Europa : de la Puszta aux Carpates

David Grimal et Georges Pludermacher Le nationalisme n’est plus ce qu’il était au début du XXe siècle : ce concept est alors un puissant moteur artistique, et il est en même temps une sorte de moyen d’affirmer l’existence de son pays en Europe. C’est cette idée qui est le fil conducteur du concert éblouissant que nous ont présenté ces deux artistes généreux. A la lecture de ce programme original, on ne peut s’empêcher ...
Casse-Noisette : de 7 à 77 ans

Casse-Noisette par le Ballet du Grand Théâtre de Genève : de 7 à 77 ans

Il était une fois un soir de Noël, dans une contrée féerique où les maisons sont jaunes ; et devant une maison jaune, un sapin conique vert, entouré de cadeaux enfermés dans des boîtes colorées. Les invités, des enfants sages, le grand-père et la grand-mère, tous ont revêtu leurs habits de fête, qui sont tous en harmonie de couleurs pour former une assemblée claire et joyeuse. Les souris aussi sont drôles, ...
« On ne se rencontre qu’en se heurtant » (Flaubert)

« On ne se rencontre qu’en se heurtant » (Flaubert)

Quatuor Belcea Le Quatuor Belcea se forme en 1994 lorsque les musiciens se rencontrent au Royal College of Music ; ils ont alors la chance de suivre les conseils du Quatuor Chilingarian et ceux des Berg et des Amadeus. Par bonheur pour nous, ces derniers leur transmettent des indications essentielles sur le Quatuor n°3 de Britten dont ils étaient les commanditaires, ce qui donne au Quatuor Belcea une sorte de légitimité d’interprétation ...
Au pays bleu

Au pays bleu

Les folies d’Offenbach Encore une soirée Offenbach à la veille des fêtes de fin d’année, me direz-vous ; mais en voir une de cette qualité, c’est plus rare, et elle mérite largement le détour, avec trois étoiles à la clef de sol ! La collaboration entre les artistes lyonnais et Jean Lacornerie, Philippe Chevalier et Robin Chemin, qui avaient déjà participé au spectacle «Signé Vénus» en 2007, fait sauter les bouchons de champagne, ...
Tchicatchicatchic !

Tchicatchicatchic !

La Belle de Cadix Les madeleines se dégustent avec impertinence… Avec cet aphorisme digne des messages de Radio Londres, nous touchons au vif du sujet, car dans la mise en scène Olivier Desbordes ne craint pas de manier le cliché, voire le kitsch, avec une certaine tendresse. Ce livret n’est certes pas un ouvrage à thèse, il apparaît comme gentillet, même «cucul», avec un texte qui ne craint pas de faire ...
Venise sur Vistule

Venise sur Vistule

Musique à la cour de Sigismond III Etienne Meyer nous emmène encore une fois en voyage en Europe centrale : l’an dernier son concert «De Venise à Kromeriz» permettait de découvrir des œuvres cachées dans la bibliothèque d’un château en Moravie, cette année le périple nous conduit jusqu’à Varsovie, ville érigée en capitale royale par Sigismond III Wasa, qui est élu roi en 1587 et règne jusqu’en 1632. Monarque ambitieux et autoritaire, ...
L’Année 1945 : les survivants

L’Année 1945 : les survivants

David Grimal et Les Dissonances Dijon est heureuse d’accueillir pour cette saison et la suivante le collectif musical initié par David Grimal, Les Dissonances. Cet ensemble à cordes nous promet bien des instants de plaisir, et en particulier celui de découvrir des compositeurs contemporains comme Brice Pauset, en les comparant à leurs prédécesseurs. «L’Année 1945» nous a offert un programme éclectique mais cohérent, qui a littéralement enthousiasmé le public. Juxtaposer quatre ...
Triptyque européen

Triptyque européen

Ballet de Mayence Deux spectacles de danse bien différents viennent de se succéder à l’Opéra de Dijon : après les recherches opérées par Anne Teresa De Keersmaeker à partir des œuvres de Steve Reich, Hans von Manen et Martin Schläpfer nous proposent une chorégraphie nettement plus classique pour les cinquante ans du jumelage Dijon-Mayence. Pourtant les œuvres musicales choisies sont aussi bien des pièces anciennes que contemporaines : nous découvrons avec intérêt les ...
Anne Teresa De Keersmaeker : Steve Reich Evening

Anne Teresa De Keersmaeker : Steve Reich Evening

Compagnie Rosas La chorégraphe a proclamé que la musique «lui a tout appris» et même que celle-ci «est ce qui la met en appétit, artistiquement parlant» ; Steve Reich Evening est une parfaite démonstration du rôle initiateur que peut jouer la musique pour la chorégraphie et pour les attitudes corporelles. Il est seulement regrettable que les limites de la musique de Steve Reich nous apparaissent si clairement à l’heure actuelle. Reposant sur ...
Un dimanche à la campagne

Un dimanche à la campagne

Orchestre Royal du Concertgebouw d’Amsterdam Il est convenu d’établir une filiation entre Beethoven et Bartók, tout d’abord parce que ce dernier n’a jamais caché l’admiration qu’il éprouvait envers son aîné, ensuite parce que comme lui, Bartók a toujours apporté beaucoup de soin à l’architecture de ses œuvres. Daniele Gatti a souhaité réunir ces deux œuvres majeures du répertoire symphonique qui s’inspirent d’un même sujet : les rapports de l’homme avec la nature. ...
Un bestiaire selon Haydn

Un bestiaire selon Haydn

Quatuor Manfred Quatuor Manfred : Marie Béreau, 1er violon ; Luigi Vecchioni, 2nd violon ; Emmanuel Haratyk, alto ; Christian Wolff, violoncelle. Le fait d’avoir choisi pour ce concert l’interprétation de trois quatuors animaliers, dont les titres ont d’ailleurs été donnés plus tard, peut être compris comme un effet de miroir renvoyant l’image d’un Joseph Haydn célèbre pour son sens de l’humour. En fait l’idée du Quatuor Manfred est plutôt de faire entendre les essais que ...
Impressing the Czar

Impressing the Czar par le Ballet Royal de Flandres

Malgré ses vingt ans d’âge, ce ballet foisonnant provoque encore l’étonnement, l’admiration, mais aussi la perplexité chez le spectateur. Il dure plus de deux heures et requiert de la part des interprètes des ressources physiques maximales : disons tout de suite que la troupe du Ballet Royal de Flandres est impressionnante à ce point de vue, et que sa maîtrise parfaite de la technique met superbement en valeur les mouvements chorégraphiques, ...
Une charge sabre au clair ?

Une charge sabre au clair ?

La Grande-duchesse de Gerolstein Selon Olivier Desbordes, les œuvres de Jacques Offenbach n’ont « pas pris une ride ». En campant des personnages qui présentent des travers humains universels, le musicien rejoint le camp de ceux qui, comme Molière, tentent de châtier les mœurs par le rire ; mais chacun peut sans honte s’esclaffer devant les aventures des protagonistes de La Grande-duchesse, car il n’y a que peu de méchanceté dans ...
Les Noces, rituel ou révolte ?

Les Noces, rituel ou révolte ?

Ballet de Lorraine Ce spectacle qui juxtapose deux versions dansées d’une même œuvre offre le grand mérite de mettre l’accent sur le rôle majeur du chorégraphe, et aussi celui de révéler l’évolution des mentalités au sujet du fonctionnement du groupe social. La première version des Noces a été imaginée par Bronislava Nijinska, la sœur du célèbre danseur des Ballets Russes. Celle-ci avait dix ans plus tôt déjà largement participé à la ...
Les goûts réunis

Les goûts réunis

Un concert pour le Mercure Galant « Si j’étais plus heureux, je mourrais de plaisir », ce vers d’un air de cour de Michel Lambert pourrait servir d’exergue à cette soirée musicale « Baroque en Bourgogne ». Une rare complicité unit les sept artistes, qui ont tout à fait compris ce que doit être un concert au sens originel : une réunion d’amoureux fervents de la musique, qui par son truchement devisent ...
L’Evangile selon Bach

L’Evangile selon Bach

Passion selon saint Jean Aller écouter le soir du vendredi saint la Passion selon saint Jean, c’est renouer en quelque sorte avec les racines de notre civilisation chrétienne, comme certains le diraient volontiers aujourd’hui. Le texte et la musique qui illustrent si bien ce drame nous font entendre toutes sortes de résonances métaphysiques : les mécréants et les croyants tièdes ne peuvent que se recueillir, frappés par la conviction et la force ...
Sidi Larbi Cherkaoui

Myth de Sidi Larbi Cherkaoui à Dijon

Mythe : récit fabuleux… qui met en scène des êtres incarnant sous une forme symbolique des forces de la nature, des aspects de la condition humaine. A propos de son ballet Myth, Sidi Larbi Cherkaoui complète cette définition : « je pars en quête du revers de la médaille : pas les démons, mais les ombres… Comment pourrais-je manipuler les ombres avec des danseurs, de telle façon que les ombres « ripostent vis-à-vis ...