Archives de l’auteur : Joelle Farenc

avatar

À propos de Joelle Farenc

Originaire de Savoie, Joëlle Farenc a d’abord fait des études de piano au Conservatoire de Chambéry. Elle a ensuite préparé à Paris le professorat d’éducation musicale et a exercé en tant que professeur certifiée, puis plus tard agrégée, après avoir rédigé un mémoire de maîtrise sur les opéras de Jean-Philippe Rameau. Elle a enseigné d’abord dans la Marne, puis pendant trente ans au lycée et au collège Carnot de Dijon, en particulier dans les classes musicales du lycée, et a fait partie de l’équipe qui, au cours de cette période, a dirigé la chorale Voix Amies et l’orchestre de cet établissement. Elle chante désormais dans un petit groupe de musiciens amateurs dijonnais et collabore à ResMusica depuis octobre 2006. Elle s’intéresse à la bonne musique et à l’art sous toutes ses formes, avec une petite préférence pour la musique vocale, en particulier celle du baroque et du romantisme.
Oriental, mais pas zen

Entracte de Josef Nadj : Oriental, mais pas zen

Au début était le son : note tenue des cordes, résonance des gongs... On pénètre dans un monde rêvé, oriental pour notre imaginaire. Des trompes tibétaines, des gongs de temples bouddhistes nous viennent à la mémoire. Tout débute comme une étrange cérémonie : on voit sur scène une femme de dos, immobile, dans une robe blanche, au milieu de quatre musiciens qui sont absorbés dans la recherche du feeling qui les réunira. ...
Bouffon tragique

Rigoletto à Dijon, bouffon tragique

C’est avec l’opéra le plus cruel de Verdi qu’Yves Beaunesne se manifeste pour la seconde fois sur la scène dijonnaise cette saison (après avoir présenté cette production à Lille) : au diable les références historiques à la ville de Mantoue au XVIe siècles, on place l’action dans une station balnéaire à la mode dans les années 30. Le public est de la sort incité à penser que les thèmes abordés par ...
Hallelujah !

Hallelujah !

Le Messie Hallelujah ! Hallelujah ! Hallelujah ! Chaque partie du «tube» de l’Avent mérite bien ce cri de joie car, après une interprétation réussie de la Résurrection de Haendel la saison dernière, le Concert d’Astrée et les quatre solistes nous ont réservé cette fois des sensations musicales exaltantes. Il est vrai que l’œuvre choisie est toujours plébiscitée par le public, mais elle a tellement été exécutée par toutes sortes de groupes, amateurs ou ...
C’est dans l’air

Berlin, années 20 ! C’est dans l’air

Allemagne 1929, France 2009 ; c’est avant, pendant ou après la crise, peu importe : le parallèle s’impose entre ces deux époques. Olivier Desbordes nous fait découvrir cette revue berlinoise décapante, déjà présentée au Festival de Saint-Céré à l’été 2009. La chanson Es liegt in der Luft, qui a révélé Marlène Dietrich lors de la création de ce spectacle, rappelle étrangement le «c’est dans l’air du temps» que nous serinent les médias ...
In the spirit of Diaghilev : relectures

In the spirit of Diaghilev : quatre relectures

Cherkaoui / De Frutos / Maliphant / McGregor 1909-2009 : à l’occasion du centenaire de la première représentation des Ballets Russes à Paris, quatre chorégraphes contemporains proposent leurs visions du style de cette troupe mythique. En rendant un hommage à Serge Diaghilev, ils opèrent la même démarche que Picasso mettant ses pinceaux dans les traces de ceux de Vélasquez : ce fil conducteur est-il suffisant pour éviter le sentiment de bric à brac ...
Les flèches de l’amour

Dardanus de Rameau, les flèches de l’amour

Jean-Philippe Rameau is back, retour du fils prodigue ! Depuis l’opéra-ballet Les Indes galantes présenté en 1983 par William Christie, aucune œuvre lyrique du musicien dijonnais n’avait été donnée en sa bonne ville. Rendons grâce à cette coproduction associant Caen, Dijon et Lille, où Emmanuelle Haïm est en résidence avec le chœur et l’orchestre du Concert d’Astrée : elle a délicieusement enchanté notre soirée. Il faut pourtant accepter de remonter le temps pour ...
The Lord with us

The Lord with us

Arsys-Bourgogne Les commémorations ont du bon ; celle de la mort de Haendel permet de vivre l’Exode comme si on y était : l’interprétation flamboyante que donne Pierre Cao d’un des oratorios les plus connus du compositeur suit le texte sacré au plus près. La dynamique et les nuances y sont au service d’un figuralisme expressif des plus percutants. Cette œuvre laisse peu de place aux soli, mais met en valeur le chœur et ...
Les Italiens à Paris : échantillons

Les Italiens à Paris : échantillons

Le Cercle de l’Harmonie, créé en 2005, propose de donner un aperçu du goût français en matière d’opéra au tournant du XIXe siècle, d’évoquer un répertoire qui fut lors de l’inauguration du Palazzetto Bru Zane à Venise qualifié de «Sources du romantisme français». La scène lyrique parisienne était alors largement occupée par des compositeurs italiens fort appréciés du public : ce programme s’appuie uniquement sur ceux dont on parle souvent sans ...
Melting Pot

Good Morning, Mr Gershwin : Melting Pot

Avec humour, avec dynamisme et conviction, les artistes de la troupe Montalvo-Hervieu nous offrent un spectacle populaire au meilleur sens du terme. Il débute sur le mode divertissant, puis nous livre ensuite un message universel : nous sommes appelés à vivre ensemble quelque soit notre couleur de peau. A travers la musique de ce compositeur juif émigré et les paroles de son frère Ira, l’Amérique des années 1930 apparaît comme un ...
LSO : VSOP

LSO : VSOP

Valery Gergiev, le retour ! A Dijon on a pu cette fois faire la différence entre la performance et le talent, entre le génie de l’équilibre et celui de la compréhension des textes musicaux. On se souvient ici du concert Mahler de 2008, concert mémorable où les musiciens et leur chef assurèrent la soirée avec des instruments d’emprunt venus de Paris ou de Lyon alors que les leurs étaient bloqués par ...
Bal pop

Bal pop

Bal de la contemporaine Ce soir, ça guinche à l’auditorium... Drôle d’endroit pour le tango, la java canaille ou le rock déchaîné ! Le lieu est peut-être branché pour le symphonique, mais pour le déhanchement populaire, c’est plus inattendu. Voici que l’arrière-scène est configurée comme une salle de bal traditionnelle. L’estrade pour les musiciens, les guéridons et les tables de bistrot, et même une buvette encadrent une piste de danse accueillante ; tout ...
Noces funèbres

Noces funèbres

Tristan und Isolde Couleurs allant du gris fer au noir ; métal, tôle ondulée noire, rideaux de scène et sol miroitant évoquant l’eau glauque d’une mer obsédante, éclairages de barres de néon fluorescentes : l’aspect morbide et enveloppant des décors fait peser sur les trois actes une impression délétère et froide. Il est vrai que toute l’action peut se dérouler durant les diverses heures de la nuit, cette nuit si ardemment désirée par ...
Dijon rend enfin hommage à Pierre-Louis Dietsch

Dijon rend enfin hommage à Pierre-Louis Dietsch

Aimez-vous Dietsch ? Question imparable pour briller en société. En revanche à Dijon on redécouvre Pierre-Louis Dietsch, musicien bien oublié qui a donné son nom à une venelle de cette bonne ville. Sandrine Abello et l’association «Ars Nemausa» qu’elle a créée en 2007 réunissent pour lui rendre hommage des chœurs d’amateurs d’une agglomération où la pratique chorale et instrumentale reste très importante à l’échelle française. Ce compositeur dijonnais a fait, comme beaucoup de ...
Messe de Notre-Dame

Messe de Notre-Dame à Talant

Les Meslanges de printemps 2009 C’est devant la verrière somptueuse du chœur de l’église de Talant que s’épanouissent les voix de l’ensemble Gilles Binchois qui fête ses trente ans, tandis qu’au fond de la nef leur répond l’orgue, et c’est toute une fusion qui s’opère. Aux couleurs éclatantes des vitraux de Gérard Garouste, qui allient magnifiquement les jaunes d’or aux rouges rubis et aux bleus outremer, se marient les sonorités d’une ...
L’amour amer

L’amour amer

Lucia di Lammermoor «Convaincante», tel est le qualificatif qui vient à l’esprit au sortir de cette représentation du plus connu des opéras de Donizetti ; «homogène», c’est celui que l’on peut ajouter en parlant de la distribution et «de qualité» si l’on évoque le travail musical de Claude Schnitzler et de Sandrine Abello, responsable des études vocales. En fait, la mise en scène sobre contribue à mettre l’accent sur la prestation des chanteurs : ...
Premières armes

Premières armes

Le Concert d’Astrée Qui gagnera la bataille avec l’Ange ? Certainement pas le méchant Lucifer, retranché furieusement dans son orgueil ! Qui pleure d’une façon si touchante et se lamente sur le mort de Jésus de Nazareth ? Marie-Madeleine et Marie Cleophe éplorées. Quant à Jean, il sait si bien comprendre cette mère que lui a confiée le Sauveur ! Mais le miracle a lieu : même si Marie-Madeleine ne peut toucher celui qu’elle aperçoit à la porte ...
Petite Messe Solennelle de Rossini : péché mignon

Petite Messe Solennelle de Rossini : péché mignon

Chœur Opus 71 Le vieux Rossini en a fait encore de belles, en composant ce dernier «péché mortel de vieillesse», ainsi qu’il nomme cette «petite» (pas tant que cela !) messe solennelle. De belles fugues conventionnelles pour le chœur, mais aussi une abondance de soli regorgeant d’italianismes, des harmonies tantôt sucrées, tantôt audacieuses, des moments d’abandon mais aussi des instants conquérants, autant de péchés que l’on pardonne volontiers au compositeur ; une messe ...
Toulouse sur la Moscova

Toulouse sur la Moscova

Orchestre National du Capitole de Toulouse Qui bouderait son plaisir pour un concert symphonique à l’auditorium ? Cette salle magnifie vraiment ce genre de prestation, spectacle autant pour les yeux que pour les oreilles ! L’éclat velouté des cuivres, l’espièglerie des bois, la nervosité des violons, le lyrisme des violoncelles, le dynamisme des contrebasses, la précision de la caisse claire et le charisme du chef : tous ces ingrédients permettent de concocter une recette musicale ...
Ballet en temps de carême

Pitié ! d’Alain Plater, ballet en temps de carême

Là, tout n’est que désarroi, folie, torture et émoi... Susciter la compassion du spectateur, voilà ce que recherche Alain Platel : il faut souffrir avec les interprètes qui souffrent eux-mêmes dans leur corps pour comprendre ce qu’est la pitié. Sur la trame du déroulement de la Passion selon saint Matthieu de Bach, des danseurs agités de convulsions semblent improviser en solo, en duo, ou bien exécutent une chorégraphie torturée. Le décor évoque ...
Variations anglaises : citations et hommages

Variations anglaises : citations et hommages

Les Dissonances Le collectif Les Dissonances en résidence à Dijon nous permet de découvrir avec le plus grand plaisir des œuvres inconnues en France comme celle de Michael Tippett, ou de savourer à nouveau les variations de Britten sur un thème de son maître Frank Bridge. Ces jeunes musiciens possèdent l’art de faire «passer» auprès du public ce répertoire en dégageant une formidable énergie car ils se dépensent sans compter ; chacun ...
david_grimal

David Grimal, Marathon man

Voici dévoilée la troisième facette du violoniste David Grimal, en résidence à l’Auditorium de Dijon : il a d’abord participé à un concert avec l’ensemble Les Dissonances, puis à un concert de sonates avec Georges Pludermacher, et il présente maintenant en deux soirées les sonates et partitas de Bach. L’effectif s’amenuise, mais la difficulté augmente même si l’enjeu reste identique : il s’agit d’emmener le public dans des «territoires difficiles d’accès» avec ...
Dynasty

Arsys-Bourgogne : Dynasty

Sous l’ancien régime faire de la musique est la plupart du temps une affaire de famille, et si un de ses membres atteint la notoriété, c’est bien le bout du monde. Mais dans ce cas, le talent est bien héréditaire ; et tout au long de deux siècles, des Bach musiciens composent des œuvres religieuses de qualité. En outre, le choix des pièces présentées d’une façon chronologique permet de cerner le ...
Un extraterrestre

Grigory Sokolov, un extraterrestre

Après avoir assisté à un récital de Grigory Sokolov, on comprend aisément que celui-ci ait ses groupies qui guettent fiévreusement ses moindres concerts. Il est difficile de brosser meilleur panégyrique de ce pianiste d’exception après l’article écrit suite à la soirée dijonnaise mémorable du 2 décembre 2004. Il est vrai aussi que le physique du pianiste russe, sa tenue vestimentaire, sa froideur affectée en font déjà un être surprenant pour ...
Entre ciel et oiseau

Entre ciel et oiseau

Carolyn Carlson : Hidden Si l’on vous dit que le spectacle se déroule dans une boîte noire, dans laquelle s’ouvre une fenêtre sur un ciel où passent des nuages tantôt gris, tantôt rouges, sur un ciel où semble frémir l’aube ou bien s’abandonner le crépuscule... Si l’on précise que les quatre danseurs sont vêtus pour nous apparaître comme des lémures ou bien comme des guerriers japonais, et parfois comme des oiseaux... ...
La carte du Tendre

La carte du Tendre

(After) The Fairy Queen «Love dœsn’t look with eyes but with mind», l’amour ne voit pas avec les yeux, mais avec l’imagination. Cette phrase de Shakespeare pourrait exactement s’appliquer à cette interprétation du Mask de Purcell. Emmanuelle Haïm et son équipe nous proposent d’entreprendre un voyage initiatique au pays des sentiments, entre beaucoup de rêves et un peu de réalité. Un pays où la Danse et la Musique sont considérées comme ...
david_grimal

Europa : de la Puszta aux Carpates

David Grimal et Georges Pludermacher Le nationalisme n’est plus ce qu’il était au début du XXe siècle : ce concept est alors un puissant moteur artistique, et il est en même temps une sorte de moyen d’affirmer l’existence de son pays en Europe. C’est cette idée qui est le fil conducteur du concert éblouissant que nous ont présenté ces deux artistes généreux. A la lecture de ce programme original, on ne peut s’empêcher ...
Casse-Noisette : de 7 à 77 ans

Casse-Noisette par le Ballet du Grand Théâtre de Genève : de 7 à 77 ans

Il était une fois un soir de Noël, dans une contrée féerique où les maisons sont jaunes ; et devant une maison jaune, un sapin conique vert, entouré de cadeaux enfermés dans des boîtes colorées. Les invités, des enfants sages, le grand-père et la grand-mère, tous ont revêtu leurs habits de fête, qui sont tous en harmonie de couleurs pour former une assemblée claire et joyeuse. Les souris aussi sont drôles, ...
« On ne se rencontre qu’en se heurtant » (Flaubert)

« On ne se rencontre qu’en se heurtant » (Flaubert)

Quatuor Belcea Le Quatuor Belcea se forme en 1994 lorsque les musiciens se rencontrent au Royal College of Music ; ils ont alors la chance de suivre les conseils du Quatuor Chilingarian et ceux des Berg et des Amadeus. Par bonheur pour nous, ces derniers leur transmettent des indications essentielles sur le Quatuor n° 3 de Britten dont ils étaient les commanditaires, ce qui donne au Quatuor Belcea une sorte de légitimité ...
Au pays bleu

Au pays bleu

Les folies d’Offenbach Encore une soirée Offenbach à la veille des fêtes de fin d’année, me direz-vous ; mais en voir une de cette qualité, c’est plus rare, et elle mérite largement le détour, avec trois étoiles à la clef de sol ! La collaboration entre les artistes lyonnais et Jean Lacornerie, Philippe Chevalier et Robin Chemin, qui avaient déjà participé au spectacle «Signé Vénus» en 2007, fait sauter les bouchons de champagne, ...
Tchicatchicatchic !

Tchicatchicatchic !

La Belle de Cadix Les madeleines se dégustent avec impertinence… Avec cet aphorisme digne des messages de Radio Londres, nous touchons au vif du sujet, car dans la mise en scène Olivier Desbordes ne craint pas de manier le cliché, voire le kitsch, avec une certaine tendresse. Ce livret n’est certes pas un ouvrage à thèse, il apparaît comme gentillet, même «cucul», avec un texte qui ne craint pas de faire ...