Archives de l’auteur : Joelle Farenc

avatar

À propos de Joelle Farenc

Originaire de Savoie, Joëlle Farenc a d’abord fait des études de piano au Conservatoire de Chambéry. Elle a ensuite préparé à Paris le professorat d’éducation musicale et a exercé en tant que professeur certifiée, puis plus tard agrégée, après avoir rédigé un mémoire de maîtrise sur les opéras de Jean-Philippe Rameau. Elle a enseigné d’abord dans la Marne, puis pendant trente ans au lycée et au collège Carnot de Dijon, en particulier dans les classes musicales du lycée, et a fait partie de l’équipe qui, au cours de cette période, a dirigé la chorale Voix Amies et l’orchestre de cet établissement. Elle chante désormais dans un petit groupe de musiciens amateurs dijonnais et collabore à ResMusica depuis octobre 2006. Elle s’intéresse à la bonne musique et à l’art sous toutes ses formes, avec une petite préférence pour la musique vocale, en particulier celle du baroque et du romantisme.
Les goûts réunis

Les goûts réunis

Un concert pour le Mercure Galant « Si j’étais plus heureux, je mourrais de plaisir », ce vers d’un air de cour de Michel Lambert pourrait servir d’exergue à cette soirée musicale « Baroque en Bourgogne ». Une rare complicité unit les sept artistes, qui ont tout à fait compris ce que doit être un concert au sens originel : une réunion d’amoureux fervents de la musique, qui par son truchement devisent ...
L’Evangile selon Bach

L’Evangile selon Bach

Passion selon saint Jean Aller écouter le soir du vendredi saint la Passion selon saint Jean, c’est renouer en quelque sorte avec les racines de notre civilisation chrétienne, comme certains le diraient volontiers aujourd’hui. Le texte et la musique qui illustrent si bien ce drame nous font entendre toutes sortes de résonances métaphysiques : les mécréants et les croyants tièdes ne peuvent que se recueillir, frappés par la conviction et la force ...
Sidi Larbi Cherkaoui

Myth de Sidi Larbi Cherkaoui à Dijon

Mythe : récit fabuleux… qui met en scène des êtres incarnant sous une forme symbolique des forces de la nature, des aspects de la condition humaine. A propos de son ballet Myth, Sidi Larbi Cherkaoui complète cette définition : « je pars en quête du revers de la médaille : pas les démons, mais les ombres… Comment pourrais-je manipuler les ombres avec des danseurs, de telle façon que les ombres « ripostent vis-à-vis ...
Artistes du village de Sebatu

Artistes du village de Sebatu

Bali années 20 : invitation au voyage Sur la scène tapissée de noir sont disposés les instruments dorés du gamelan balinais ; des bannières colorées en soie flottent au dessus d’eux. Les vingt-sept musiciens entrent : des hommes d’un certain âge qui sont vêtus d’une veste verte et d’un long pagne bariolé, et coiffés d’un turban rouge. Pieds nus, ils vont prendre possession de leurs instruments avec humilité et s’accroupissent derrière eux sans ...
Sur la corde raide

Valery Gergiev sur la corde raide

Valery Gergiev fait vraiment partie des interprètes qui méritent le nom d’artistes. Sa façon d’envisager la Symphonie n°7 de Mahler est une vision très personnelle : celle-ci donne un sens à sa direction et aucun temps mort ne vient rompre le discours musical, qui est cohérent de la première note à l’ultime. Les cinq mouvements s’enchaînent sans qu’on ait le temps matériel de souffler entre chacun d’eux. Les mains du chef ...
Bruit et fureur

Macbeth à Dijon, Bruit et fureur

« Voici l’heure où le meurtre décharné, averti par sa sentinelle le loup, dont les hurlements lui servent de parole, s’avance comme un fantôme à pas furtifs, vers ses desseins… La vie n’est qu’une ombre qui marche : elle ressemble à un comédien qui se pavane et s’agite sur le théâtre une heure… » Ces deux phrases sont prononcées par Macbeth dans la pièce de Shakespeare, dont l’opéra est une traduction ...
2008 sera Turangalîlâ

2008 sera Turangalîlâ

Messiaen 2008 « Un chant d’amour, un hymne à la joie, temps, mouvement, rythme, vie et mort », telle est la présentation du compositeur pour introduire sa monumentale Turangalîlâ symphonie. Ce vaste programme résume assez bien cette œuvre pleine de contrastes. Des moments de violence inouïe s’opposent dans cette symphonie à des passages d’une douceur poignante, des danses joyeuses aux rythmes recherchés contrebalancent des instants hiératiques. Cette œuvre est la transcription ...
Haydn : mise en appétit

Haydn : mise en appétit

Quatuor Manfred Avec ce premier concert le Quatuor Manfred entame l’ambitieuse entreprise d’interpréter l’intégrale des quatuors de Joseph Haydn : comme l’a dit avec humour l’altiste Haratyk, « après ce jour, il en reste soixante-quatre » ! Les concerts s’étaleront probablement sur trois années, l’année 2009 étant celle du bicentenaire du compositeur. Les quatre œuvres judicieusement choisies pour ce début permettent d’embrasser une grande partie de la carrière du maître autrichien. La première ...
Le tyran et la diva

Le tyran et la diva

Tosca nous apparaît toujours parmi les œuvres lyriques du siècle précédent comme une des plus percutantes et sans faiblesses. Le scénario organisé autour de trois personnages obéit presque à la règle des trois unités, sans temps morts ; la progression dramatique se déroule inexorablement et la psychologie des personnages est plus subtile qu’il n’y paraît. La musique de Puccini est absolument admirable, par ses suggestions, par sa fausse simplicité, et elle ...
Offenbach : la carotte et le bâton.

Offenbach : la carotte et le bâton.

Le Roi Carotte : quel est ce titre loufoque qui nous promet une soirée déjantée ? Quel est ce monarque peu banal, usurpateur du trône imaginaire de Fridolin XXIV ? Quelle est cette carotte maîtresse des racines, qui ne se déplace qu’en compagnie d’une aubergine et d’un radis par la magie de la sorcière Coloquinte, qui a un vieux compte à régler avec Fridolin ? Il va remplacer ce prince bambocheur dilapidateur de la fortune de son ...
B & B

B & B par le Quatuor Ysaÿe

Mettre en parallèle les quatuors de Beethoven et ceux de Bartòk, telle était l’ambition avouée du Quatuor Ysaÿe qui donnait une partie de ce répertoire les jeudi 6, vendredi 7 et enfin dimanche 9 en matinée. Il est vrai que les musicologues ont beaucoup disserté sur la filiation qui existe entre les deux compositeurs dans le domaine de la musique de chambre ; Bernard Fournier, auteur de L’Esthétique du quatuor à ...
jean_tubery2

« Abendmusik », un concert spirituel

Ensemble Baroque en Bourgogne A l’occasion de la commémoration du tricentenaire de la mort de Dietrich Buxtehude, l’Association Bourguignonne Culturelle tente de faire revivre les concerts dont ce musicien fut le promoteur dans sa bonne ville de Lübeck à partir de 1673 : les Abendmusiken. Buxtehude appartient à une lignée d’organistes originaires du Holstein. Il occupe successivement les postes d’organiste à l’église de Hölsingborg en Suède, puis à celle d’Elseneur et enfin ...
Les Trocks en pointe

Les Ballets Trockadéro de Monte-Carlo

Avant le lever de rideau, une voix «off» masculine dotée d’un très fort accent russe donne d’un ton mi-figue mi-raisin quelques conseils : «Mesdames, Messieurs, vous pas photographier ballerines durant le spectacle, ça risquerait de les effrayer en rappelant kalachnikovs des Bolcheviks… Aujourd’hui, vous avez chance, les ballerines sont de bonne humeur…» Le ton est donné : il s’agit là bien sûr ce soir d’un gala de danse classique dans la grande ...
Vade retro !

Vade retro !

Faust Le Faust de Gounod reste à l’évidence un des deux opéras français du XIXe siècle qui attirent le plus le public. S’il est vrai que mettre en scène la légende réécrite par Gœthe n’est pas une partie facile, sur les cinq actes écrits par les librettistes Barbier et Carré, trois auraient sans doute suffi ; d’autant que les auteurs ont choisi la solution d’une action continue, au contraire de Berlioz dans ...
De Venise à Kromeriz : mise en scène de la fête liturgique

De Venise à Kromeriz : mise en scène de la fête liturgique

Auditorium Or, pompe et pourpre, mouvements tournoyants, jeux de réponses polychorales : cet Office de vêpres totalement imaginaire nous plonge dans l’ambiance de la Contre-réforme. Aux antiennes déclamées en plain-chant par les ténors du chœur I répondent les deux grands chœurs de l’Ensemble vocal de Bourgogne, les instruments anciens du groupe tchèque et les solistes stagiaires des Chemins du Baroque. L’oreille de chacun des auditeurs est sollicitée dans tous les points de ...
Quatuor Manfred : En avant pour de nouvelles aventures !

Quatuor Manfred & Brotherhood Consort, mêlée à huit !

Quand « un quatuor à cordes dijonnais rencontre un quatuor de jazz marseillais », il ne s’agit pas de compétition : il s’agirait plutôt d’une mêlée à huit, d’une union, d’un accord subtil sur les bases communes de la musique occidentale. Cette rencontre improbable pourrait être reçue comme le mariage de la carpe et du lapin ; le Brotherhood Consort pratique une musique non écrite fondée sur l’improvisation, qui repose sur une organisation musicale ...
Drame et naïveté

L’Enfance du Christ par Pierre Cao, drame et naïveté

Le titre Trilogie sacrée donné par Hector Berlioz justifie pleinement la façon dont ce compositeur envisage l’enfance du Christ ; non pas comme un récit linéaire, mais comme une succession de tableaux. Ce parti pris est défendable, et lui-même l’a d’ailleurs revendiqué lors de l’exécution de la Damnation de Faust, qui est construite de la même façon. Mais cette démarche présente un risque, et on a du mal à ne pas ...
Le Quatuor Manfred visite la vieille Europe, de Vienne à Leipzig

Le Quatuor Manfred visite la vieille Europe, de Vienne à Leipzig

Haydn, Schumann, Brahms S’il y a des reproches que l’on ne peut adresser au Quatuor Manfred, c’est bien de rechercher la facilité et de manquer d’originalité dans le choix de leurs programmes. Celui de cette soirée n’échappe pas à la règle et reste dans la ligne de l’objectif ambitieux qu’a fixé au début de cette brillante saison son titre de « Prismes », c’est-à-dire : réfraction, échange, pont entre les styles. Ainsi peut-on considérer ...
De bien beaux Meslanges

De bien beaux Meslanges

Ensemble Gilles Binchois Des instants de force, mais aussi de raffinement, des instants de chaleur humaine et de spiritualité, des instants d’intense émotion, voilà ce que nous avons ressenti à l’écoute de l’Ensemble Gilles Binchois dans une petite église gothique bourguignonne, surtout quand ce cadre est proche du lieu de naissance de Saint Bernard, le grand abbé cistercien. Pourtant le programme du concert peut sembler rude : Gesualdo, Ingegneri, Office des ténèbres… ...
Une tragédie à l’antique

Une tragédie à l’antique

Madame Butterfly Pour parler comme le Michelin, on pourrait dire sans hésitation : vaut le voyage ! En effet, que ce soit sur le plan de la distribution, de la mise en scène ou de la direction musicale de cette nouvelle production, pas un bémol ne viendrait assombrir l’appréciation. Certes le rôle de Madame Butterfly est un rôle écrasant, tant sur le plan de la performance physique que sur celui de la vocalité. Mais ...
Dominique Vellard, Chanteur et compositeur

Dominique Vellard, Directeur des Meslanges de Printemps

ResMusica : Pourquoi avoir donné le titre « Meslanges de printemps » à ce festival annuel ? Dominique Vellard : C’est un titre dans le style de la Renaissance. Ce festival a lieu au printemps et son idée de base est de confronter des musiques anciennes et contemporaines. On employait autrefois ce terme de « Meslange » pour présenter des recueils où on mélangeait les œuvres de différents compositeurs ; et puis je trouve que cela sonne bien… Ce ...
Visite d’une exposition sonore

Visite d’une exposition sonore

Orchestre Français des Jeunes L’accueil réservé par les auditeurs de tous âges à l’auditorium du Duo Dijon lors de la création des deux mouvements pour orchestre de Bernard Cavanna montre que la musique contemporaine peut aussi être en phase avec le public. Pensionnaire de la Villa Médicis en 1985, il a reçu depuis 1998 de nombreux prix pour ses œuvres en particulier le prix de la SACEM la même année pour ...
Cythère à terre

Cythère à terre

La belle Hélène Imaginons que nous ouvrons la chronique musicale d’un hebdomadaire qui soit à la fois « Gala » et « Le Canard enchaîné ». Nous voici chez les grands de ce monde, politiciens, roitelets de province : Agamemnon le roi barbu, son beau-frère Ménélas, l’époux de la reine Elisabeth, pardon, Hélène, les deux frères Kaczynski, pardon, Ajax 1 et 2 (des héros récurrents…), le bouillant Poutine, pardon, Achille ! Il y a aussi LA reine, ...
La musique dans son essence primitive

La musique dans son essence primitive

Yamato, les tambours du Japon Un torse musclé émerge de l’ombre derrière un énorme tambour. L’homme se tient immobile, les bras levés, tenant deux bâtons croisés au-dessus de sa tête. Petit à petit, les spots rouge sang éclairent faiblement d’autres silhouettes dans la même posture : dix, ils sont dix, harmonieusement disposés sur la scène. A un mystérieux signal reconnu d’eux seuls, ils abaissent leurs bras sur l’instrument et le frappent avec ...
Bravo les Russes !

Bravo les Russes !

Orchestre National de Russie L’Orchestre National de Russie est-il « un vivant symbole de l’art russe » (Miami Herald, 2004), « aussi proche de la perfection qu’on puisse l’espérer » (Trinity Mirror, 2004) ? Sans aucun doute, et plus encore : il nous a offert une véritable leçon de musicalité et de travail d’ensemble très abouti. L’ONR a été créé en 1990 en tant qu’orchestre indépendant du pouvoir politique grâce à la ténacité de son chef actuel Mikhaïl ...
Philippe Gouttenoire

Philippe Gouttenoire, compositeur

ResMusica : Pouvez-vous évoquer vos années de formation et l’influence des musiques extra-européennes ? Philippe Gouttenoire : J’ai réellement commencé le violoncelle et l’écriture en autodidacte avant d’entrer dans une filière plus classique. Dans le cadre de ces études, c’est une spécificité à Lyon, il y a un cours d’ethnomusicologie, qui est très intéressant. J’ai eu la chance de travailler avec Jean-Louis Florentz, qui était compositeur, donc très sensible aux problèmes du langage musical. ...
Cap sur Wagner !

Cap sur Wagner !

Le Vaisseau fantôme Le livret du Vaisseau fantôme, qui pose le problème du rapport au réel, s’appuie sur l’imbrication entre la légende et sa projection dans la vie quotidienne. Ce texte caractéristique s’inscrit dans le courant fantastique du romantisme allemand illustré par Ludwig Tieck ou E. T. A Hoffmann. Richard Wagner ne composera d’ailleurs qu’un opéra de ce type et s’appuiera ensuite sur des légendes médiévales, nordiques ou celtiques. Le Hollandais ...
Images et rêves

Images et rêves

Quatuor Manfred La fantaisie est un genre ancien assez prisé à l’époque baroque, illustré en particulier par Jean-Sébastien Bach ; elle a tendance à disparaître à l’époque classique, mais ressurgira au XIXe siècle. Par son absence de structure fixe, elle deviendra alors l’expression des volte-face du cœur, ou bien d’une réflexion métaphysique personnelle. La fantaisie de Mozart semble plutôt d’inspiration préromantique, faisant alterner les passages inquiets avec les phases plus sereines. En ...
Une déesse à New York

Signé Vénus, une déesse à New York

One touch of Venus, Signé Vénus, comédie musicale en deux actes, est une œuvre majeure de la période américaine de Kurt Weill. Celui-ci a fui le nazisme et émigré aux Etats-Unis en 1935 ; il y a fait carrière après avoir pris la nationalité américaine et n’est jamais retourné en Allemagne. A cette époque, il était déjà très réputé en Europe comme compositeur d’opéras et sa collaboration avec Bertold Brecht a ...
Milhaud, Menotti : histoires de revenants

Milhaud, Menotti : histoires de revenants

Le Pauvre matelot et The Medium Le Pauvre matelot, opéra en trois actes (et une demi-heure), témoigne de la collaboration étroite de Darius Milhaud avec Jean Cocteau, auteur du manifeste du Groupe des six, Le Coq et l’arlequin. Le poète, toujours attiré par la culture hellène, a beaucoup adapté les grands tragiques grecs classiques, non seulement pour le théâtre (La Machine infernale, Antigone) mais aussi pour le cinéma (Orphée, Le ...