Archives de l’auteur : Marie-Astrid Gauthier

avatar

À propos de Marie-Astrid Gauthier

« La danse n’a plus rien à raconter: elle a beaucoup à dire! ». Marie-Astrid Gauthier a fait sienne cette citation de Maurice Béjart. Elle pratique la danse classique depuis de longues années. Après des études de Droit, de Lettres et d’Histoire de l’Art, elle a choisi de se consacrer à une activité journalistique qui lui permet de concilier sa passion pour les arts chorégraphiques avec son goût pour l’écriture. Marie-Astrid Gauthier a notamment collaboré avec le magazine spécialisé Danse Light. Elle est à l’origine de nombreuses pages web qui ont vocation à mettre en lumière les artistes de l’Opéra National de Paris. Marie-Astrid Gauthier est également en charge de la promotion de médias ou d’événements en rapport avec l’univers de la danse. www. marieastridgauthier. com
junior-ballet_paris0511_une

Le Junior Ballet à l’heure du thé

Le Concert Tea est une initiative pédagogique du Théâtre du Châtelet. Cette manifestation ludique, d’une durée d’une heure, invite le jeune public à découvrir des extraits du répertoire, ainsi qu’à acquérir des connaissances de base sur les différents pas classiques. Pour cette nouvelle édition, le Théâtre du Châtelet a renouvelé son partenariat avec le Conservatoire de Paris. Le Junior Ballet, qui s’assimile à une compagnie pré-professionnelle, est composé d’anciens étudiants du ...
Créatif et récréatif

Shoebiz : créatif et récréatif

Démodées les claquettes ? Shœbiz réactualise l’univers de la tap dance avec inventivité et humour. Loin des chapeaux claques et des souliers vernis, les cinq danseurs de la compagnie JetStep exploitent une multitude de thèmes du quotidien : de la nurserie au bureau, en passant par une station de ski bavaroise ou une maison de retraite, tout est prétexte à des saynètes désopilantes. La folle énergie des danseurs ne connait aucun répit. Ce qu’ils ...
Deux compagnies sur un plateau

Festival Hautes Tensions, deux compagnies sur un plateau

Hautes Tensions, nouveau festival organisé par le Parc de la Villette, se donne pour ambition de réunir, durant deux semaines, danses urbaines et formes contemporaines du cirque et du théâtre. Une volonté de décloisonnement qui fait la part belle aux jeunes créations. La Grande Halle accueillait successivement ce soir le Ballet National de Bordeaux, qui interprétait Tétris (une création d’Anthony Égéa) et la Compagnie Melting Spot, qui présentait Vaduz 2036 ...
Et bien dansez maintenant !

Scènes de bal, bals en scène au Centre National de la Danse

Lieu de divertissement, de plaisir et de rencontre, le bal fait l’objet, au Centre National de la Danse jusqu’au 30 avril, puis au Théâtre National de Chaillot, d’une exposition qui invite à découvrir son histoire et ses différentes facettes. La physionomie du bal a en effet évolué au fil du temps : entre ordre et désordre, le bal possède, selon les époques et les lieux, ses propres codes et rites. Volte, ...
La délicatesse intimiste d’une relecture shakespearienne

Orianne Moretti, la délicatesse intimiste d’une relecture shakespearienne

Les amants fous Orianne Moretti a choisi de faire revivre l’histoire d’amour entre Ophélie et Hamlet dans une création qui érige la pluralité artistique en genre à part entière. Théâtre, chant, musique et danse se mêlent et s’entremêlent pour proposer une nouvelle approche du mythe des amants maudits. Une pluralité expressive qui sied à la personnalité complexe des deux caractères shakespeariens. Les amants fous, c’est avant tout une belle aventure humaine. Au ...
La poupée qui fait non

Coppélia, la poupée qui fait non

Bilan mitigé pour cette première de Coppélia : si le ballet a bénéficié d’une interprétation pleine de brio, cette version de Patrice Bart ne nous a cependant pas totalement convaincus. Patrice Bart, Maître de ballet et chorégraphe, signe ici une reprise du ballet d’Arthur Saint-Léon. Coppélia est inspiré du conte de Hoffmann, L’Homme au sable, publié en 1816. Patrice Bart souhaitait que sa version se rapproche de l’univers sombre et fantastique de ...
Sucrerie pétersbourgeoise

La Belle au Bois Dormant au TCE, sucrerie pétersbourgeoise

Ballet féerique à souhait, la Belle au Bois Dormant aurait pu être un écrin parfait pour la troupe du Ballet-Théâtre de Saint-Pétersbourg, qui se produisait cette année encore sur la scène du Théâtre des Champs-Élysées. Un choix qui s’est malheureusement avéré trop ambitieux, puisqu’il a laissé transparaître les limites techniques de la compagnie. Le ballet, qui bénéficie d’une mise en scène soignée (un grand bravo en particulier à la costumière Galina ...
Il était une fois une ballerine qui se brûla les ailes

Il était une fois une ballerine qui se brûla les ailes

Il était une fois dans un opéra du XIXe siècle, un ballet maudit, rayé des répertoires à jamais. Il était une fois un conte, inspiré d’une histoire vraie… Qui se souvient aujourd’hui encore d’Emma Livry, la dernière ballerine romantique qui périt après avoir pris feu sur la scène de l’Opéra ? Sa légèreté était légendaire, et Marie Taglioni créa pour elle son unique ballet, Le Papillon. Audrey Alwett et Lucky ont choisi de faire ...
L’insoutenable légèreté de l’être

Caligula par Nicolas Le Riche, l’insoutenable légèreté de l’être

La vie de Caligula rassemble tous les ingrédients du plus captivant des romans : de Suétone à Albert Camus, le mythe n’a jamais cessé d’inspirer écrivains et metteurs en scène. Le danseur étoile Nicolas Le Riche signe avec Caligula son premier grand ballet. Créée en 2005 et reprise pour la troisième fois sur la scène du Palais Garnier, l’œuvre est le fruit d’une collaboration avec le dramaturge Guillaume Gallienne. Nicolas Le Riche ...
L’évidence Ganio/Raveau

L’évidence Ganio/Raveau pour Karl Paquette et les solistes de l’Opéra de Paris

Un programme sans risques mais efficace : Karl Paquette et les danseurs de l’Opéra de Paris présentaient, sur la scène du Théâtre de Saint-Maur, un florilège des grands ballets du répertoire. L’orientalisme sied bien à Karl Paquette : comment, dans Raymonda, ne pas succomber aux charmes déployés par son Abderam, guerrier Sarrazin macho et sensuel à souhait ? En très grande forme, le danseur étoile nous a également gratifiés d’une variation piquante et colorée tirée ...
Portraits d’étoiles de l’Opéra de Paris : quelques grammes de douceur…

Portraits d’étoiles de l’Opéra de Paris : quelques grammes de douceur…

«Elle ne suit pas la musique, elle la suscite», commente joliment le comédien Jean-Laurent Cochet à propos de Agnès Letestu. Agnès Letestu, Clairemarie Osta, José Martinez, Patrice Bart : quatre danseurs étoiles mis en lumière par la caméra de Jean-Marie David dans une série de documentaires de 26 minutes chacun. Les étoiles se livrent, évoquent leur parcours, leur quotidien, leurs rêves et leur jardin secret. Ces femmes et ces hommes, à la fois ...
Un inégal baptême du feu pour les élèves de Nanterre

Un inégal baptême du feu pour les élèves de Nanterre

Démonstrations de l’Ecole de Danse de l’Opéra Institution exceptionnelle par sa longévité, l’Ecole de Danse perpétue une tradition depuis plus de deux cent ans : la formation des futurs danseurs de l’Opéra. Les Démonstrations, mises en place en 1977 par Claude Bessy, permettent d’apprécier la richesse de l’apprentissage inculqué à l’Ecole, et montrent les fruits du travail réalisé dans chaque division, six au total. Ces démonstrations se présentent sous forme de cours : ...
L’histoire d’une authentique passion sur la scène du Théâtre des Champs-Elysées

Anna Karenine, authentique passion sur la scène du Théâtre des Champs-Elysées

Lors d’un grand bal à Saint-Pétersbourg, Anna Karenine croise le regard de l’Officier Vronsky. Et c’est ainsi que tout commence. Boris Eifman a choisi, en 2005, de créer un ballet inspiré du célèbre roman de Léon Tolstoï : «Le roman d’Anna Karenine m’a toujours intéressé. Même en lisant la littérature d’aujourd’hui, on ne peut trouver de telles passions, de telles métamorphoses ou de telles fantasmagories. Tout cela est devenu le sens ...
Denys Ganio

Denys Ganio, danseur

ResMusica : La danse fut-elle toujours une évidence ? Denys Ganio : Absolument pas. Je dois même avouer que je détestais danser lorsque j’étais enfant ! Mes débuts dans la danse sont plutôt burlesques puisque j’ai pris mes premiers cours uniquement pour faire plaisir à ma mère. Mes parents habitaient Avignon et ma sœur pratiquait la danse. Un jour, alors que j’assistais à un cours, le professeur me proposa de me ...
La dure loi des concours !

Youth America Grand Prix, la dure loi des concours !

Le Youth America Grand Prix fêtait ce week-end ses onze ans. Cette compétition internationale de danse se donne pour mission de promouvoir les jeunes talents en leur offrant des bourses d’études dans les plus grandes écoles du monde, en plus de l’opportunité de se produire dans des galas internationaux. Elisabeth Platel présidait le jury de ces demi-finales européennes. A ses yeux, les qualités essentielles chez un candidat sont la musicalité, ...