Archives de l’auteur : Maya Prynda

avatar

À propos de Maya Prynda

Après un Master Professionnel en Administration et Gestion de la musique, Maya Prynda est actuellement étudiante en Master Recherche à l’université de Cologne en Allemagne dans le cadre du programme d’échanges Erasmus. Passionnée de musique depuis son enfance, elle axe ses recherches actuelles sur la musique contemporaine et la création musicale, aussi bien d’un point de vue musicologique que social et économique. Maya Prynda a également poursuivi des études aux conservatoires des 8e et 10e arrondissements et au CNR de Paris où elle a obtenu des récompenses en formation musicale, flûte traversière, organologie, histoire de la musique et analyse musicale.
Exils acousmatiques

Exils acousmatiques

IMED Un DVD présenté comme un CD ? Oui, tout à fait. Car le seul intérêt du format est qu’il permet à l’utilisateur de choisir entre deux types d’écoute. Sinon, il n’y a strictement rien à regarder. Les œuvres s’écoutent comme pour un CD. Seul le titre s’affiche à l’écran et c’est tout. Les œuvres acousmatiques présentées sont par essence basées sur la spatialisation et la circulation du son, la diffusion en stéréo est ...
Viva Polska !

Viva Polska !

Polonaises, polkas, mazurkas, danses bien connues notamment grâce au plus grand ambassadeur de la musique polonaise qu’était Chopin, mais aussi cracoviennes, obérek ou encore sztajerek, voici quelques unes des danses traditionnelles du sud de la Pologne que propose ce disque. Les réalisateurs de ce disque ont eu la bonne idée de faire appel à des ensembles traditionnels, souvent constitués de membres d’une même famille. Les trois formations sont des orchestres composés ...
Pourquoi pas?

Intégrale des symphonies de Beethoven par Hugh Wolff, pourquoi pas?

Difficile de s’attaquer à l’enregistrement des symphonies de Beethoven, quand tant de versions, certaines sublimes, existent déjà ? Qu’apporter de plus quand tout, ou presque, a déjà été dit ? La version du HR-Sinfonieorchester (Orchestre de la Radio de Francfort) ne fera probablement pas partie des références pour l’histoire de l’enregistrement discographique, mais elle ne démérite pas non plus. Même si l’ensemble des symphonies a été enregistré sur une durée de 4 ans, on ...
Délicieux fourre-tout

Délicieux fourre-tout

Oui Herbert von Karajan (1908-1989) était un grand chef. Un des plus grands même. Un chef qui a fortement œuvré pour le rayonnement de la musique classique et a laissé nombre de fabuleux enregistrements qui restent encore, des années après, des références incontournables. La majorité de ses enregistrements ont été (ré)édités en CD et sont encore, pour beaucoup, disponibles, même si la prédominance du chef salzbourgeois sur le marché a ...
Musique française pour cuivres et piano

Musique française pour cuivres et piano

Comment juger une œuvre musicale ? Difficile question qui se pose souvent au critique et qui est particulièrement d’actualité dans ce disque. En effet, faut-il se fier uniquement à l’importance historique, à la richesse musicale, à la nouveauté d’une œuvre ou bien peut-on prendre seulement en compte le plaisir auditif ? Dans le premier cas, les pièces, écrites dans la seconde moitié du XXe jusqu’à l’orée des années 2000 de Pierre Houdy, André Chpelitch ...
Simplicius Simplicissimus : Une oeuvre rare à découvrir

Simplicius Simplicissimus de Karl Amadeus Hartmann, oeuvre rare à découvrir

Simplicius, ce cousin de Candide, a eu le malheur de naître et de vivre pendant la guerre de Trente Ans qui décima les deux tiers de la population allemande, comme il nous est rappelé au début et à la fin de l’opéra. Le livret raconte la transformation progressive de l’enfant et son accession à la connaissance au fil de ses rencontres et pause la question de la possibilité de conserver ...
Oeuvres pour orchestre et solistes de Wolfgang Rihm

Oeuvres pour orchestre et solistes de Wolfgang Rihm

Ce disque est le troisième d’une édition intégrale des œuvres de Wolfgang Rihm. Saluons l’effort de la firme Hänssler Classic qui a osé se lancer dans une telle aventure à l’heure où le disque, et la musique contemporaine en particulier, se vendent difficilement. La Musik für Obœ und Orchester est de loin la pièce la plus intéressante du disque. Elle commence par une longue cantilène, mélancolique et sereine à la fois, ...
Haydn : les cinq premières

Haydn : les cinq premières par Patrick Gallois

Les premières symphonies de Joseph Haydn possèdent déjà toutes les qualités des chefs d’œuvre qui suivront : inventivité, brio de l’orchestration, humour, diversité de l’invention. Elles sont le témoignage de l’époque où le genre de la symphonie, de plus en plus florissant, s’émancipe de la sinfonia d’ouverture, mais n’est pas encore tout à fait fixé, comme le montrent l’absence de Menuet dans les Symphonies n°1, 2 et 4, et le premier ...
Aperghis donne de la voix

Aperghis donne de la voix

Les 14 Récitations de Georges Aperghis, dont la composition débuta en 1978, sont inspirées par la technique de la Klangfarbenmelodie d’Anton Webern, où le thème musical est fragmenté à l’extrême au sein de l’orchestre. Les quatorze pièces, relativement courtes, sont très différentes les unes des autres et témoignent d’une grande inventivité musicale, alors qu’elle ne sont destinées qu’à un seul instrument, ou plutôt matériau : la voix humaine. Celle-ci disloque, fragmente, rompt, ...
Très bonne version des plus célèbres quatuors de Haydn

Très bonne version des plus célèbres quatuors de Haydn

La collection « reference » de Berlin Classics nous présente des rééditions d’enregistrements qui ont fait date dans l’histoire du label. Ce disque nous présente trois des plus célèbres quatuors de Joseph Haydn dans une excellente interprétation du quatuor munichois Rosamunde. Le quatuor « L’Empereur », destiné au violoniste et impresario Peter Salomon, est l’exemple type du quatuor brillant qui fait la part belle au premier violon traité comme un instrument soliste. Une cadence est ...
Une version sans couleurs de l’œuvre pour clarinette de Brahms

Une version sans couleurs de l’œuvre pour clarinette de Brahms

Les trois œuvres pour clarinette de Brahms font partie des chefs-d’œuvre du répertoire consacré à cet instrument. Ces œuvres ont été maintes fois enregistrées et comptent nombre de versions de référence. La version proposée par ces quatre interprètes, même si elle est honorable, ne risque pas à se dégager du lot. On reprochera tout d’abord une prise de son trop lointaine qui donne l’impression que la chaîne hi-fi n’est pas ...
Liszt et Wagner au sommet

Thomas Hiltzberger : Liszt et Wagner au sommet

Liszt et Wagner, la musicologie associe régulièrement ces deux hommes, non seulement pour leurs liens de parenté, mais surtout parce que tous deux représentent la modernité et l’innovation dans la musique de la seconde moitié du XIXe siècle, le premier dans la musique de piano, le second à l’opéra et à l’orchestre. Ce disque a eu l’excellente idée de rapprocher les œuvres pour piano des deux compositeurs : l’hommage de Liszt ...
Pocket Symphony de Frederic Rzewski

Pocket Symphony de Frederic Rzewski

L’œuvre de Frederic Rzewski est enjouée, hédoniste avec des accents néo-classiques. La Pocket Symphony est une sorte de concerto pour ensemble où chaque instrument devient soliste dans un des mouvements. Cette œuvre se distingue surtout par son orchestration, l’alliage des timbres et l’utilisation des divers modes de jeu pour créer une ambiance sonore transparente et assez douce. Ce dernier aspect est le principal intérêt de cette pièce dont les mouvements ...
The Nash Ensemble au sommet

The Nash Ensemble au sommet

The Nash Ensemble est considéré outre Manche comme le Trio Wanderer en France : une référence en matière de musique de chambre. Ce disque consacré aux trios pour violon, violoncelle et piano de Mendelssohn le confirme magnifiquement. Déjà les deux trios, l’un œuvre de jeunesse, l’autre écrit deux ans avant la mort du compositeur - et d’un caractère plus sombre - sont d’une rare beauté, mêlant construction classique et caractère romantique ...
boris_berezovsky_2006

Des tubes bien enthousiasmants…

Première en France de l’Orchestre de l’Oural Pour sa première venue en France, l’Orchestre de l’Oural a choisi un programme composé des « tubes » de la musique russe. Choix risqué puisque le public connaissait parfaitement les œuvres, qui de plus existent dans de nombreuses versions de référence, mais pari gagné : l’Orchestre de l’Oural a reçu ses galons d’ambassadeur de la musique russe. Dmitri Liss dirige comme si ça vie dépendait du concert. Très ...
KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA

Pierre Korzilius, directeur de l’Auditorium du Musée d’Orsay

ResMusica : Monsieur Korzilius, pouvez-vous d’abord vous présenter en quelques mots ? Pierre Korzilius : Je suis arrivé à l’auditorium du Musée d’Orsay en 1997. A cette époque, ce musée n’avait pas le même statut juridique qu’aujourd’hui puisqu’il est devenu établissement public et a été réorganisé. En 1997, le service de l’auditorium a été crée sur le modèle de celui qui existait déjà au Musée du Louvre. Ce n’est pas une salle de spectacle ...
Hommage à Béla Bartók

Hommage à Béla Bartók

Les hommages de Nicolas Bacri et de Jacques Boisgallais à Béla Bartók sont évidents, avec pour le premier des citations de la Musique pour cordes, percussions et célesta, et pour le second un hommage au Quatuor à cordes n°4 du compositeur hongrois. René Maillard, quant à lui, s’est remémoré les chants et danses du Limousin en écho aux recherches de Bartók sur les mélodies populaires d’Europe Centrale. Chez Nicolas Bacri, la ...
Honorable version de la Symphonie n° 9 de Mahler

Honorable Symphonie n°9 de Mahler par Günther Herbig

L’ultime symphonie achevée de Gustav Mahler est la dernière des grandes symphonies post-romantiques. Extrêmement dramatique, aux accents autobiographiques, cette sublime œuvre se situe aux frontières de la tonalité et de l’atonalité. Les quatre mouvements sont de facture inhabituelle, puisque les extrêmes sont des mouvements lents encadrant un Ländler et un Rondo-Burleske, plus rapides. Le premier débute par de très courts motifs exposés aux différents instruments, parfois trop stridents dans l’aigu. Il ...
Barbirolli ,une réédition bienvenue pour Brahms

Barbirolli ,une réédition bienvenue pour Brahms

Dans le monde souvent saturé de l’édition discographique, parfois une réédition sortie par un petit label se distingue des autres disques parus au même moment. C’est le cas de ce coffret consacré aux œuvres orchestrales majeures de Johannes Brahms. Les quatre symphonies ont été composées pendant le dernier tiers de la vie du compositeur dans un laps de temps relativement restreint (1876-1885). Œuvres de la maturité, elles marquent l’apogée du style ...
Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix

Les Sept Dernières Paroles du Christ en Croix

Dans son œuvre écrite à l’origine pour orchestre, Haydn désirait traduire les paroles du Christ, et la destinait à accompagner une partie des cérémonies du vendredi saint. Michel Serres, le photographe Gérard Rondeau et le quatuor Ysaÿe ont voulu ajouter une dimension profane à l’œuvre, qui est pourtant un témoignage de la foi profonde du compositeur. C’est sûrement cette double vision, religieuse et profane, maladroitement entremêlée, qui gêne à la ...
Joël Versavaud, une excellente approche du saxophone contemporain

Joël Versavaud, une excellente approche du saxophone contemporain

Boudé par la musique classique depuis son invention, réapproprié par les compositeurs actuels, le saxophone est un instrument qui se prête volontiers aux nouvelles techniques de jeu demandées par la musique contemporaine. L’instrument peut ainsi apporter une gamme très large de sons, de couleurs et de modes de jeu (respiration continue, harmoniques, flatterzunge, slap, …) Ici, les œuvres pour saxophone solo, parfois accompagnées d’un dispositif électro-acoustique (Ost-Atem de François Rossé, une ...
Orchésographie.com, Musiques à danser de la Renaissance française

Orchésographie.com, Musiques à danser de la Renaissance française

Ce disque est le deuxième volume d’une anthologie de la musique à danser de la Renaissance. Les interprétations sur instruments d’époque sont vivantes et variées. Les danses sont classées par genre mais cela n’engendre aucune monotonie grâce à l’alternance de pièces instrumentales et de morceaux pour voix avec accompagnement. Ce recueil présente un grand intérêt musicologique : il est rare de trouver un coffret de trois disques ne contenant que des ...
Jérôme Combier : le souffle d’aujourd’hui

Jérôme Combier : le souffle d’aujourd’hui

Les œuvres de Jérôme Combier sont fortement inspirées par la musique du Japon mais le compositeur reste fidèle à l’instrumentarium occidental tout en utilisant les techniques et modes de jeu contemporains, notamment l’informatique dans Kogarashi. Une œuvre fait cependant appel au shakuachi, Ishi, où le timbre de la flûte japonaise se marie parfaitement avec celui du piano. Espérons que Cordelia entre vite au répertoire des flûtistes : cette sublime méditation ...
Des chansons qui nous ressemblent

Des chansons qui nous ressemblent

Dès la lecture du programme, on se rend compte que le répertoire choisi est trop éclectique, part dans tous les sens, manque d’unité et d’idée directrice. C’est le principal défaut de ce disque interprété par trois bons musiciens dont on se rend compte qu’ils ont eu un réel plaisir à travailler ensemble et qu’ils sont en osmose. Pour certaines chansons la version de référence est trop en tête pour pouvoir les ...
Sous le signe de la Féminité

Sous le signe de la Féminité

La chambre Philharmonique Paris pouvait continuer à découvrir la Chambre Philharmonique d’Emmanuel Krivine actuellement en tournée en France par l’intermédiaire de la série de concerts «Figures féminines». Les Silhouettes pour instruments à cordes commencent sur le début de la Habanera de Carmen de Bizet qui est ensuite très rapidement transformée en un magma sonore et devient ainsi méconnaissable. Ce thème revient au cours de la pièce, joué en tremolos très rapides, servant ...
Deux Stabat Mater inaboutis

Deux Stabat Mater inaboutis

Le Stabat Mater de Pergolèse souffre des gros problèmes justesse et d’intonation. De plus les voix ne s’associent pas très bien ce qui donne un manque d’homogénéité sonore. Les deux chanteuses ont un joli timbre mais le choix de voix d’adolescentes ni assez « pures » ni assez lyriques ne convient pas pour ce répertoire. Deux voix de jeunes enfants ou à l’inverse deux voix travaillées d’adulte auraient été plus judicieuses pour ...