Archives de l’auteur : Romain Paulino

Kazuki Yamada et l’Orchestre de Paris

Kazuki Yamada et l’Orchestre de Paris

Quelques jours avant le concert, on apprenait que Mikko Franck, souffrant, allait être remplacé au pied levé par le jeune chef japonais Kazuki Yamada. A ceci s’accompagnait un petit changement dans le programme, le Printemps de Claude Debussy étant remplacé par sa Petite Suite. Kazuki Yamada étant un chef au répertoire plutôt romantique, on pouvait s’attendre à ce que la Symphonie n°4 de Piotr Tchaïkovski soit très réussie. D’un autre ...
Henri Dutilleux fêté

Henri Dutilleux fêté au Festival d’Auvers-sur-Oise

Le festival d’Auvers-sur-Oise proposait une journée Henri Dutilleux en l’honneur du compositeur de Métaboles. Après une interview en présence d’autres compositeurs et d’interprètes, la soirée commençait par une œuvre pour piano écrite en son hommage, comportant neuf parties, chacune d’un compositeur différent. Sans décrire tous les «mouvements», on retiendra surtout de cette œuvre les participations de Thierry Escaich, Bruno Mantovani, Karol Beffa et Régis Campo, toutes quatre emplies d’inventivité et ...
Notre destin à tous

Notre destin à tous

L’Orchestre de Paris présentait lors de cette soirée trois compositeurs de styles – et d’époques – différents. Cependant, les œuvres jouées, consciencieusement choisies, se faisaient écho les unes les autres, donnant un sens et une saveur particuliers au programme. Dans la première pièce, un poème symphonique de Bohuslav Martinů, composé en souvenir du village tchèque de Lidice, rasé durant la Seconde Guerre Mondiale, l’orchestre de Paris s’est montré uni et émouvant. ...
Et la lumière fut

Et la lumière fut

Cycle Planète Terre La Cité de la Musique, dans le cadre du cycle Planète Terre, proposait lors de cette soirée des morceaux contemporains ayant pour source d’inspiration la lumière, sous quelque forme que ce soit. L’Ensemble intercontemporain interprétait donc les œuvres de trois compositeurs de la deuxième moitié du XXème siècle. Solar, la première pièce présentée, est un morceau principalement harmonique, aux appuis rythmiques simples, dans lequel la recherche a été ...
Des mondes percussifs riches

Des mondes percussifs riches

Salon Musical à l'Opéra Garnier Le Palais Garnier proposait une soirée presque exclusivement consacrée à la percussion, présentant des œuvres du XXème siècle de différents compositeurs, et dans lesquelles l’influence d’Edgar Varèse, et en particulier de son Ionisation, se faisait toujours ressentir. La première œuvre jouée, Khnoum, nom qui désigne le dieu égyptien des cataractes, est un morceau dans lequel réside une force brute, animale. Dans ce morceau, le compositeur François-Bernard Mâche ...
Entre dérision et violence

Entre dérision et violence

Orchestre National de Lille Le Gloria de Poulenc et Les Choéphores, extrait de L’Orestie de Milhaud : deux œuvres puissantes, deux expressions de la relation entre humanité et divinité, dans un cadre chrétien d’un part, et mythologique d’autre part : voici le programme proposé par Jean-Claude Casadesus et «son» orchestre, l’Orchestre National de Lille. Poulenc, dans son Gloria, alterne entre joie et recueillement dans un morceau jamais vraiment sérieux, toujours à la limite de ...
Le dernier opéra de John Adams

A Flowering Tree, le nouvel opéra de John Adams à Paris

Domaine privé John Adams Impossible de ne pas apprécier, dans son ensemble, le dernier opéra de John Adams. Rompant complètement avec les thèmes abordés dans Nixon in China ou Doctor Atomic, le livret, écrit par le compositeur lui-même et son ami Peter Sellars à partir de contes indiens, est du même acabit qu’un dessin animé de Walt Disney : un prince égoïste tombe amoureux d’une belle jeune femme pauvre, mais qui a ...
asvon_otter

Anne Sofie von Otter féérique

Orchestre Philharmonique de Radio-France Myung-Whun Chung nous présentait ce soir un programme comportant uniquement des œuvres de Ravel. Certaines d’entre elles étaient à consonances orientales, comme Laideronnette, impératrice des pagodes issu de Ma Mère l’Oye, ou Shéhérazade. Et ce fut une réussite totale. De la douceur de la Pavane de la Belle au bois dormant à l’éclat de la Danse générale de Daphnis et Chloé en passant par la brillance du ...
Une soirée bien désagréable

Une soirée bien désagréable

Hüseyin Sermet, Tugçe Tez   Dans le cadre du cycle Orientalismes, deux pianistes turcs jouaient tout d’abord de la musique française imprégnée d’orient de par leur inspiration espagnole, puis de la musique russe. Et s’il arrive d’apprécier immédiatement, dès les premières notes jouées, un pianiste que l’on découvre, on apprend vite, à nos dépends, que l’inverse est tout aussi possible. En effet, le jeu très agressif et sans aucune douceur de Hüseyin Sermet ...
kaija_saariaho-300x4501

Incantations à Bastille avec Kaija Saariaho

Voix, Espace... Kaija Saariaho a une prédilection pour l’utilisation de la voix. Cette soirée fut un bon exemple de cette caractéristique : en effet, les œuvres qui y furent présentées étaient toutes des compositions pour voix (ici les très bons chanteurs de l’ensemble Les Solistes XXI) et électronique. Electronique, un terme générique qui décrivait dans ce cas une bande-son comportant des sons de natures diverses – bruissements, soufflements, ainsi que quelques-uns, percussifs, ...
Une Cantatrice scalpée

Une Cantatrice scalpée

La Cantatrice Chauve Le choix de Gérard Calvi, pour cette nouvelle adaptation de La Cantatrice Chauve en opéra, a été d’utiliser pour son livret le texte de la pièce tel quel. C’est un pari risqué, car la pièce est à la fois relativement connue du grand public et puissante de par son texte. Le risque est donc, si la musique est trop peu présente ou si elle n’a pas assez d’intérêt, ...
Des hongrois quelque peu frustrants

Des hongrois quelque peu frustrants

Cycle Identités Hongroises Quatre compositeurs hongrois contemporains, dont trois encore en vie, pour cette soirée à la Cité de la Musique, dans le cadre du cycle Identités Hongroises : deux œuvres pour ensemble, et deux pour ensemble et soliste. Le premier morceau présenté, Séquences du vent, de Peter Eötvös, ne met pas spécialement dans de bonnes conditions pour la suite du concert. En effet, la plus grande partie du morceau, constituée de ...
Musique, leçon et tartelettes

Musique, leçon et tartelettes

Les concerts commentés de Cantabile Le concert commenté : voici le pari de Cantabile. Cela consiste d’abord en une première partie où alternent œuvres et explications de ces mêmes œuvres par les interprètes. Puis, une seconde partie purement musicale comporte quelques-unes des œuvres précédemment expliquées, ainsi que des nouvelles. C’est un pari délicat, qui demande non seulement d’être un bon concertiste, mais également un bon pédagogue et un bon orateur. Et en ...
Présences répond présent

Présences répond présent avec Peter Eötvös

Festival Présences 2009/10 Le chœur était mis à l’honneur lors de ce concert de la XXème édition de Présences, festival de création musicale honorant cette année le compositeur Frank Zappa. Et si le public semble avoir apprécié la qualité de la musique proposée et de son interprétation, être bruyant comme il l’a été pendant le concert n’est pas la meilleure façon de remercier les artistes. Peter Eötvös ouvrait ce concert, dirigeant la ...