Archives de l’auteur : Steeve Boscardin

avatar

À propos de Steeve Boscardin

Né en 1980, Steeve Boscardin s’est orienté vers des études d’histoire de l’art à la Sorbonne qui l’ont notamment sensibilisé aux évolutions esthétiques dont les arts de la scène sont une composante essentielle. A la faveur d’une représentation de Rusalka à l’opéra de Paris, sa passion pour l’opéra s’est affirmée au fil des années, se transformant, comme pour beaucoup d’autres personnes, en véritable obsession. C’est pour contribuer à la promotion et la sauvegarde de cet art qu’il collabore à Resmusica depuis 2016.
Tezier

Ludovic Tézier, le baryton français grand style

Cela fait plus de vingt ans que Ludovic Tézier chante sur les plus grandes scènes internationales mais en quelques années, sa carrière a pris un envol exceptionnel qui l’a propulsé comme le baryton incontournable du répertoire français et verdien. Dans le cadre des représentations du très attendu Don Carlos à l’Opéra de Paris, il nous parle de son métier, de Maria Callas, Kaufmann ou Warlikowski avec intelligence et passion, laissant ...
Callas_2

De Bordeaux à Paris, Maria Callas s’expose

Le 40e anniversaire de la disparition de la Callas n’est pas passé inaperçu. Entre des journées spéciales consacrées à la Divina sur les ondes radio, un documentaire annoncé au cinéma pour la fin de l’année, des livres et plusieurs expositions de Bordeaux à Paris, il y a de quoi satisfaire les adorateurs de la diva. L'angle photographique de Paris Match à l'Opéra de Bordeaux L’exposition Maria Callas Quand le rideau tombe ! est conçue ...
vivica-genaux

Après Geminiani, Vivaldi sauve la mise au Théâtre des Champs-Élysées

Une soirée en demi-teinte mais qui s’achève sur une note savoureuse, grâce au prêtre roux et aux interprètes : Vivica Genaux, Sonia Prina et Fabio Biondi à la tête de l'Orchestre de chambre de Paris. L’Orchestre de chambre de Paris s’est associé avec le chef Fabio Biondi autour d’un programme baroque italien qui regarde vers la France, avec une belle part consacrée au violon et aux voix : la cantate Gloria e ...
Alain Mercier, l’audacieux directeur de l’Opéra de Limoges

Alain Mercier, l’audacieux directeur de l’Opéra de Limoges

Depuis 2010, Alain Mercier est directeur de l’Opéra de Limoges. Il a accepté d'accorder un entretien à ResMusica pour nous parler de son travail et de son ambition de transformer cette salle de province en laboratoire lyrique et symphonique ouvert à une plus grande diversité de publics. L’audace et le grand intérêt des programmations qui s’y succèdent témoignent d’un beau dynamisme des institutions lyriques de province auxquelles nous ne pouvions rester insensibles. "Le modèle ancien qui ...
aida-2017-8-c-philippe-gromellecopie-c547b

Quand Amneris vient troubler une Aida routinière à Orange

En programmant pour la énième fois Aida à un moment critique de son existence, les Chorégies d’Orange s’assuraient à la fois la séduction d’un large public mais aussi les foudres des aficionados qui attendaient une distribution à la hauteur du lieu. La défection de Sondra Radvanovsky et l’usure du temps sur la voix de Marcelo Álvarez n’ont pas rendu la tâche aisée. C’était toutefois sans compter sur l’immense Amneris proposée ...
Philippe Estèphe, baryton nouvelle génération

Philippe Estèphe, baryton nouvelle génération

Philippe Estèphe fait partie de ces jeunes artistes dont la carrière commence à prendre son envol. Doté d’une belle voix de baryton, claire et élégamment menée, le chanteur aborde un répertoire très large : il avait brûlé les planches à Libourne en 2013 à l'occasion de sa prise de rôle de Don Giovanni, nous l'avions trouvé éblouissant pour son Orfeo à Agen l'année dernière... Alors que le public parisien a pu ...
bartoli-jarousky

Bartoli et Jaroussky transportent la salle Gaveau vers le Seicento italien

Cecila Bartoli et Philippe Jarrousky ensemble sur scène ! L’évènement ne pouvait se rater, d’autant qu’il préfigure d’autres rencontres enthousiasmantes à venir. Deux artistes, deux voix, deux tempéraments aussi, qui trouvent ici à s’exprimer dans une symbiose complète au service d’un répertoire qui les éloigne des facilités de la seule virtuosité technique et que tous deux défendent ardemment. Dans la chaleur caniculaire de la salle Gaveau, le spectateur a sans doute ...
corbelli2

Bruschino au TCE ou le fabuleux métier du grand Corbelli

Créé en janvier 1813, Il Signor Bruschino est le dernier des cinq opéras comiques en un acte que Rossini composa pour Venise. Si l’œuvre déconcerta en son temps, notamment à cause des coups d’archets donnés par les musiciens sur leurs pupitres lors de la célèbre ouverture, le public du Théâtre des Champs-Élysées s’est quant à lui régalé de cette farce où quiproquos et chassés-croisés alimentent une musique pétillante et légère ...
7275-cenerentola_karine_deshayes_rene_barbera_cory_weaver

La Cenerentola de Rossini, une œuvre moins binaire qu’il n’y paraît

Lorsque Rossini entame l’écriture de La Cenerentola, tous les chemins de la gloire semblent s’ouvrir à lui. Auteur de 19 opéras à succès, il cherchait un nouveau sujet pour la période du Carnaval de Rome qui fasse rire sans nuire à la bienséance papale. Son librettiste Jacopo Ferretti lui proposa une Cendrillon à l’italienne, à cheval entre le conte et la farce. Deux jours plus tard, le jour de Noël 1816, il ...
Un grand Rigoletto dans une petite boite

Un grand Rigoletto dans une petite boite

Depuis quand l’Opéra de Paris ne nous avait pas offert un grand Rigoletto ? Les chanteurs réunis à Bastille en ce soir de première réparent ces années d’errances où il semblait presque impossible de réunir une distribution homogène au service d’une œuvre forte et déchirante. Car si la mise en scène minimale de Claus Guth ne révolutionne pas l’approche d’une œuvre plus politique que psychologique, Željko Lučić, Nadine Sierra et Vittorio ...
grigolo-photo-jason-bell-hd

Vittorio Grigolo, ténor bête de scène mais pas que

Voilà près de 15 ans que Vittorio Grigolo transporte son duc de Mantoue sur les plus grandes scènes internationales. Dans le cadre des représentations de Rigoletto à l’Opéra Bastille, Paris a enfin l’occasion de l’entendre dans ce rôle qui lui colle à la peau. La prudence des choix opérés par le ténor prouve, s'il en était besoin, qu'il ne peut se résumer à la fougue, parfois critiquée, de son engagement. A ...
© Thomas Jouhannaud

Un astucieux Peer Gynt à l’opéra de Limoges

Depuis quelques saisons, les programmations audacieuses de l'Opéra de Limoges nous permettent de redécouvrir des œuvres peu ou mal connues. Si la musique composée par Grieg pour la pièce d’Ibsen comporte quelques tubes, Peer Gynt est un objet théâtral hybride assez rarement monté, dont la mise en scène représente un défi. Les choix opérés par le binôme Clarac-Deloeuil se révèlent astucieux et permettent, grâce à une troupe d’acteurs et de chanteurs homogènes ...
588a0b33be950

Superbes mélodies avec orchestre de Saint-Saëns par Beuron et Christoyannis

Quelques mois après la publication des mélodies de Saint-Saëns avec piano par le Palazzetto Bru Zane, le label Alpha Classics édite ces poésies françaises sublimées par l’orchestration subtile et infiniment colorée de Saint-Saëns. Ce superbe enregistrement, d’une grande intégrité artistique, permet à Yann Beuron et Tassis Christoyannis de nous accompagner dans la redécouverte de ce volet méconnu de l’œuvre de Saint-Saëns. Volet méconnu mais pourtant stratégique, car c’est en se servant de ...
Elisa_Haberer___Opera_national_de_Paris-La-Fille-de-neige-16.17---Elisa-Haberer---OnP--10--800

La Fille de neige par Tcherniakov : les limites de l’idéal communautaire

Pour faire entrer dans son répertoire la rare Fille de neige (Snegourotchka) de Nikolaï Rimski-Korsakov, l’Opéra de Paris a fait appel au metteur en scène russe Dmitri Tcherniakov, dont les relectures et transpositions, plus ou moins heureuses (sublime Ruslan et Ludmila au Bolchoï mais improbable Macbeth à Bastille) ont établi la réputation. La transposition est ici subtilement négociée pour charger le folklore d’interrogations autour de l’idéal communautaire. La distribution réunie autour d’Aida Garifullina, superbe ...
Le regard interrogateur de Jean-Stéphane Bron sur l’Opéra de Paris

Le regard interrogateur de Jean-Stéphane Bron sur l’Opéra de Paris

Un documentaire diffusé au cinéma sur l’Opéra de Paris, ce n’est pas si fréquent que cela. Un documentaire qui ne se contente pas de suivre des répétitions mais qui essaye de poser un regard neuf sur cet univers finalement assez confidentiel, c’est encore plus rare. Connu pour ses documentaires politiques incisifs (Cleveland contre Wall Street, L’expérience Blocher, etc), le réalisateur et scénariste Suisse Jean-Stéphane Bron, nous a accordé un entretien ...
lopera le film

L’opéra, un film qui fait entendre un magnifique projet commun

Cette semaine sort dans les salles de cinéma le documentaire que le réalisateur Jean-Stéphane Bron a consacré à l’Opéra de Paris. Il faut aller le voir et plus encore. Il faut donner à ceux qui, comme le réalisateur, ne sont jamais allés à l’opéra, l’envie d’aller le voir. Car ce film est bien plus qu'un documentaire de coulisses qui ne s’adresserait qu’aux aficionados du genre. À travers le portrait d'un ...
tezier2

Résurgence du chant verdien avec Simon Boccanegra au TCE

Simon Boccanegra est un opéra de Verdi mal aimé du public. Un livret politique et complexe, un héros vieillissant pour baryton et une musique subtile mais peu galvanisante font que cette œuvre a besoin d’un quatuor de chanteur et d’un chef au sommet pour être dignement défendue. Accompagnée par un superbe orchestre et par ce que le chant verdien fait de mieux aujourd’hui, la prise de rôle de Ludovic Tézier ...
carmen onp pontet

Carmen à l’opéra de Paris, entre miracle et frustrations

Carmen est un opéra populaire mais très difficile à distribuer. En témoigne une abondante discographie, jamais totalement satisfaisante. En mettant notre ténor national au centre de la reprise de la mise en scène réussie de Calixto Bieito, l’Opéra de Paris s’assurait un Don José de grande classe au milieu d’une distribution malheureusement trop hétérogène. Annoncé souffrant, et en difficulté tout au long de la soirée, Roberto Alagna est néanmoins allé ...
2017-03-12 09_50_34-Henri-Lucien Doucet - Carmen - Carmen (opéra) — Wikipédia

Discographie comparée pour Carmen de Bizet

Malgré le grand nombre d’enregistrements, Carmen ne fait pas partie des opéras dont on puisse dire qu’il existe une version de référence. Œuvre ambiguë, elle reste difficile à appréhender. Faute de distribution parfaite, avec une diction perfectible ici, un style inadéquat là, l’auditeur devra d’abord choisir s’il préfère une Carmen soprano ou mezzo, provocante ou plus élégante et cela sans oublier que Don José doit bouleverser et que tous les rôles ...

Stop à la mauvaise éducation d’une partie du public !

Nous sommes le 14 octobre 2016. La salle du théâtre des Champs-Élysées est comble car on attend la Norma de Cecilia Bartoli. Tous les spectateurs sont là depuis cinq bonnes minutes, quand la lumière décline et le spectacle commence. Les premières scènes s’égrènent, et arrive alors le fameux Casta Diva. C’est à ce moment précis qu’un petit crissement de papier se fait entendre. Un monsieur déroule bien confortablement sa petite ...
4796828

La voluptueuse Manon Lescaut d’Anna Netrebko

Depuis les premiers échos élogieux de sa Manon Lescaut à Rome sous la direction de Ricardo Muti, les admirateurs d’Anna Netrebko attendaient avec impatience un témoignage gravé de la prestation de la soprano. C’est désormais chose faite avec cette captation live du festival de Salzbourg de 2016. Bénéficiant d’une superbe prise de son et d’un orchestre superlatif, cet enregistrement permet d’entendre une Manon Lescaut majeure qui aurait pu, avec une ...
L’humanité errante de Lohengrin bouleverse l’Opéra Bastille

L’humanité errante de Lohengrin bouleverse l’Opéra Bastille

« En plus, il paraît qu’il est en forme ! » pouvait-on entendre dans les couloirs de l’Opéra Bastille en ce soir de première. Oui, en forme il l'est mais aller entendre Lohengrin uniquement pour Jonas Kaufmann serait une erreur car l’œuvre ne repose pas que sur les épaules du ténor, aussi grand fût-il. Au service de la mise en scène fouillée et passionnante de Claus Guth, l’Opéra de Paris a réuni ...
Roberto Alagna et Aleksandra Kurzak à la croisée des chemins

Roberto Alagna et Aleksandra Kurzak à la croisée des chemins

Un récital de Roberto Alagna est forcément un évènement car, nul n’étant prophète en son pays, les apparitions de notre ténor national ne sont pas si nombreuses à Paris. Avant de nous offrir son Don José dans une série de représentations très attendues à l’opéra Bastille, Roberto Alagna joint l’utile à l’agréable en proposant un récital avec sa compagne, la soprano polonaise Aleksandra Kurzak. Une soirée entre éblouissement et frustrations. Soulignons ...
glinka-rouslan-et-ludimila-jurowski

Le Ruslan et Lyudmila de Dmitri Tcherniakov

Pour sa réouverture en 2011, le Bolchoï a choisi de donner Ruslan et Lyudmila de Glinka, créé in situ en 1842. En faisant appel à Dmitri Tcherniakov, le théâtre s’assurait le scandale nécessaire à une bonne couverture médiatique. Pourtant, rarement le travail de ce trublion de la mise en scène aura été aussi respectueux, cohérent et abouti. Servies par des interprètes de premier ordre et dirigées par Vladimir Jurowski, ces ...
Anna Netrebko retrouve le Macbeth controversé de Martin Kušej

Anna Netrebko retrouve le Macbeth controversé de Martin Kušej

Le public s’est déplacé des quatre coins de l’Europe pour (ré)entendre la Lady Macbeth d’Anna Netrebko à Munich dans la toujours très controversée production de Martin Kušej. Bien lui en a pris tant la soprano y est apparue souveraine et au sommet de ses moyens. Le livret du Macbeth de Verdi est assez proche de la pièce de Shakespeare qui inspire souvent beaucoup les metteurs en scène. D’inspiration, Martin Kušej n’en ...
turandot_stemme_munich

Une Turandot sacrifiée à Munich

Turandot est rare sur les scènes françaises depuis une dizaine d'années. Il faut donc se rendre à Munich pour entendre la grande tenancière actuelle du rôle, Nina Stemme. Hélas, le choix de la version purement puccinienne, amputée du final d’Alfano, prive la soprano suédoise du triomphe auquel elle pouvait légitimement prétendre. Nous ne reviendrons pas sur la mise en scène de la Fura Dels Baus, déjà commentée ici, si ce n’est ...
kmattila

Karita Mattila au Théâtre du Châtelet : tant de souvenirs partagés

On ne présente plus Karita Mattila ! La soprano finlandaise a toujours reçu un accueil chaleureux de la part du public parisien. Très présente à l’Opéra de Paris sous l’ère Hugues Gall, elle se fait désormais plus rare pour une raison que peut-être seuls les directeurs de salles connaissent. Le récital proposé hier soir, exigeant par certains côtés, nous a une fois de plus prouvé que cette attachante artiste a encore ...
jm161520

L’île du rêve de Reynaldo Hahn : envolez-vous en première classe

En programmant le premier opéra de Reynaldo Hahn, le théâtre de l’Athénée permet au spectateur de découvrir une musique riche et élégante et de se replonger dans l’œuvre de Pierre Loti. Surtout, grâce à un orchestre chambriste et à l’intimité que procure le théâtre de l’Athénée, il ressuscite avec une nostalgie heureuse l’esprit des salons parisiens de la fin du XIXe siècle. Sans conteste, une expérience rare à ne pas ...
Cavalleria Rusticana / Sancta Susanna : quand la passion vient du couvent

Cavalleria Rusticana / Sancta Susanna : quand la passion vient du couvent

À défaut de convaincre totalement, la réunion improbable de Cavalleria Rusticana et de Sancta Susanna permet à l’Opéra de Paris d’élargir son répertoire et de faire découvrir au public parisien l’œuvre d’Hindemith. La réussite d’une soirée vient parfois de là où l’on ne l’attend pas. Mario Martone tente de justifier ce rapprochement par l’approche commune de la sensualité et de la passion sous l’emprise de la morale religieuse. C’est vrai mais ...
Il y a 100 ans, la création d’Ariane à Naxos de Richard Strauss

Il y a 100 ans, la création d’Ariane à Naxos de Richard Strauss

On a l’habitude de partager schématiquement la carrière de Richard Strauss en deux parties : la première formée par le diptyque de Salomé et Elektra, incarnant jusqu’en 1908 la modernité, et la période inaugurée par le Chevalier à la rose en 1911, symbolisant un retour au XVIIIe siècle et aux opéras de caractères de Mozart. Clairement identifié comme un opéra de la deuxième période, Ariane à Naxos, dont nous fêtons cette ...