Mega banniere-728x90 Fondation Bettencourt Schueller

CD

Jean Sébastien Bach, Suites pour violoncelle seul vol.2 par Ophélie Gaillard.

Jean Sébastien Bach, Suites pour violoncelle seul vol.2 par Ophélie Gaillard.

Entrée dans la classe de violoncelle baroque de Christophe Coin après avoir achevée celle de Philippe Muller en violoncelle moderne au CNSM de Paris, Ophélie Gaillard est devenue experte à la fois dans les répertoires romantique et moderne et dans le répertoire baroque. Preuves en sont ses disques de Schumann, de Britten et ses interprétations baroques de Bach, de Haendel, seule ou avec son ensemble Amarillis. Le second volume des ...
Juan Diego Florez - Gioachino Rossini

Juan Diego Flórez – C’est le Pérou !

Au disque, il n’est pas un débutant : quelques participations à des enregistrements d’opéras l’ont déjà fait remarquer (¹). 1999 : en trois duos interpolés entre les airs, Juan Diego Flórez ravit sans difficulté la vedette à Vesselina Kasarova dans son récital Rossini (Bmg-Rca). Plus près de nous, Decca et Chailly l’ont déjà sollicité par deux fois : Verdi et Rossini (²). Droit au but : la présente anthologie est à prendre dans les ...

Hans Werner Henze – Les « Six Lieder de Vieillesse »

Hans Werner Henze est l’une des personnalités les plus fascinantes de la composition contemporaine. Curieux et pléthorique, il a tâté de tous les genres d’écriture sans jamais s’attacher à une quelconque école (dodécaphonique ou tonale, par exemple). En outre, sa forte implication dans la pensée politique des années 60-70 (comme Abbado, du reste) contribue à rendre sa volumineuse création difficilement classable. Suffisamment éclectique pour mêler néo-classicisme et sérialisme (Concerto pour ...
Les Delius et coutumes de Sir Thomas Beecham

Les Delius et coutumes de Sir Thomas Beecham

Le 11 Janvier 1908, un jeune (mais déjà renommé) chef d’orchestre britannique de vingt-huit ans, Thomas Beecham, donnait à Liverpool Paris, the song of a great city de Frederick Delius (1862-1934), compositeur que le Quartier Latin - justement - surnommait « le grand Anglais ». Le 7 Mai 1960, Sir Thomas, lors de son ultime concert de Portsmouth, tirait sa révérence avec, entre autres, Florida suite ; une des toutes premières ...
Juan Diego Florez - Gioachino Rossini Cantates

Les Noces de Decca et Juan Diego

Riccardo Chailly poursuit son récent cycle des Cantates de Rossini avec une alacrité communicative. Si l’intérêt musicologique de ce volet est évident, convenons que la pièce de circonstance Le Nozze (1816), peu théâtrale et souvent verbeuse (véritable puzzle de réemplois), apporte peu à la gloire du musicien. L’habile éditeur y met en avant le nom de sa diva, notoriété oblige. Dommage: l’admirée Cecilia Bartoli a déjà enregistré chez lui (1992) ...
Emmanuel Rossfelder - Danses Latines

Emmanuel Rossfelder – Danses Latines

Né en en 1973 à Paris, il débute la guitare à 5 ans et obtient à 14 ans la médaille d’or à l’unanimité avec les félicitations du jury au Conservatoire National d’Aix-en-Provence. La même année, Il est reçu dans la classe d’Alexandre Lagoya au Conservatoire National Musique de Paris et obtient à 17 ans le Premier Prix à l’Unanimité Premier Nommé en guitare. L’année suivante, en 1992, il reçoit le Premier Prix ...

Un peu de Spohr pour Anne Sofie von Otter

Depuis quelque temps, Anne Sofie von Otter multiplie les récitals, voire le cross-over (Folksongs, Home for Christmas, Elvis Costello…) ; alors que parallèlement, ses intégrales d’opéra se raréfient. D’aucuns n’ont pas hésité à y déceler des signes avant-coureurs du déclin. Il leur faudra, c’est bien le mot, déchanter. Quand elle offre à une Ariane à Naxos en tous points exceptionnelle – on en reparlera - un Sacre du Compositeur, cet Orphée ...
Jean-Louis Agobet [né en 1968]

Jean-Louis Agobet, compositeur

Né le 21 avril 1968 à Blois, Jean-Louis Agobet commence ses études musicales à Aix-en-Provence, puis à Nice avec Jacques Charpentier (composition et analyse). En 1988 il entre dans la classe de composition et d’informatique musicale de Philippe Manoury au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon et en 1989 il participe au cours de composition de Luigi Nono au Centre Acanthes de Villeneuve-lès-Avignon. De 1990 à 1991, il collabore ...
Ahmet Adnan Saygun - Symphony N°1 (« Birinci Senfoni »), Op. 29

Ahmed Adnan Saygun – Symphony N°1 (« Birinci Senfoni »), Op. 29

L’on a longtemps reproché à la musique turque de variétés de se complaire dans un mélange superficiel d’éléments de musique populaire locale dévaluée et de recettes occidentales de bas de gamme. Il était donc naturel de se demander si la rencontre de deux traditions beaucoup plus riches et complexes, celle des musiques ottomanes ou folkloriques turques et celle des musiques classiques occidentales, pouvait dépasser le stade d’une curiosité mutuelle, voire ...
Stephanie Blythe - Un essai à transformer.

Stephanie Blythe – un essai à transformer

« Reverenza ! » Les spectateurs d’un récent Falstaff de Bastille ont découvert avec plaisir une jeune mezzo-soprano américaine à tempérament et abattage : Stephanie Blythe. Un peu plus tard, Auntie dans Peter Grimes, elle n’a pas déçu ses (déjà) nombreux admirateurs. D’aucuns la surnomment « la nouvelle Marilyn Horne ». En termes de présence et de volume, voilà un compliment ô combien justifié… Reste à vérifier la validité de la comparaison ...
Renée Fleming - Dans un Survol de Nuit.

Renée Fleming – Dans un Survol de Nuit.

Revenons un peu en arrière : le 11 Février 1999, au Palais Garnier, Renée Fleming mettait les petits plats dans les grands, avec un récital destiné à demeurer dans les annales. Dans celui-ci, des Debussy (Ariettes oubliées) idéaux d’incantation et de modelé, et des Strauss (dont Morgen) d’une souple et ample élévation peu égalée. Ceci pour éviter tout malentendu ; et faire un sort à certain cliché qui la voudrait grande chanteuse, ...
Un retour d’exil pas vraiment indispensable.

Un retour d’exil pas vraiment indispensable.

Paraphrasons un peu Chabrier ; il y a, dans le monde de l’opéra belcantiste du XIX° siècle, trois sortes de musiques. La bonne, la mauvaise... et celle de Gaetano Donizetti. Les (nombreux) chefs d’œuvre de celui-ci ne doivent pas masquer une facilité de plume - aux deux sens du terme - absolument décourageante. Le meilleur n’en a pas toujours résulté, tant s’en faut. A la décharge du musicien, reconnaissons que certains ...
Ivanovs, Janis  (1906-1983) Simfonija nr. 4 « Atlantida »

Jānis Ivanovs (1906-1983) Simfonija nr. 4 « Atlantida »

Campion Cameo Il est possible d’aborder cette vaste fresque sous un mauvais jour. Jānis Ivanovs est un compositeur frustrant. La symphonie « Atlantide » est, elle aussi, inégale ; ou, plus exactement, une écoute un peu distraite peut laisser l’impression que c’est une musique agitée, rhétorique, assez décousue, accumulant des effets très typés. Ajoutons que ce musicien a traversé avec plus ou moins de compromis la période d’occupation soviétique de son « petit » pays, la Lettonie, ...
Les Troyens (Berlioz) par Sir Thomas Beecham

Les Troyens de Berlioz par Sir Thomas Beecham

La genèse d’un chef-d’œuvre Les mémoires de Hector Berlioz nous ont appris que l’histoire de Didon et sa passion fatale l’obsédait depuis le jour où il avait lu en compagnie de son père un passage du livre IV de L’Enéide Parvenu à la scène où Didon expire sur son bûcher, il raconte: «mes lèvres tremblèrent, les paroles en sortaient à peine intelligibles ; enfin au vers : «Quaesivit caelo lucem ingemuitque reperta», cette ...
Hamerik, Ebbe - Symphonie n° 5 « Cantus firmus V - Sinfonia breve »  (Danemark,  XXe)

Symphonie n° 5 « Cantus firmus V – Sinfonia breve » d’Ebbe Hamerik

Danacord Cela faisait plus de dix ans que je cherchais à découvrir Ebbe Hamerik (1898-1951) et à entendre ses cinq symphonies, qui, disait-on, comptaient parmi les plus intéressantes du répertoire danois (et ce n’est pas peu dire), se fondaient sur un principe archaïque, mais sans verser dans le pastiche néo-classique, privilégiant un contrepoint maîtrisé et possédant parfois une puissance d’expression éruptive (je cite en substance l’article du New Grove). La notice du ...
Boris Godounov en français

Boris Godounov en français

En 1582, Ivan IV « le Terrible » tue son fils au cours d’une bagarre. Assommé par le remords, il passera les deux années qui lui restent à vivre partagé entre l’hébétude et les superstitions. A sa mort, il laisse un fils, Féodor, né d’un premier lit, et Dimitri, un enfant de deux ans, né de sa septième femme, Maria Nagoï. Afin d’affirmer son autorité, Ivan IV avait éloigné, parfois ...

Une Ariane cousue de fil d’or

Ariane à Naxos n’a connu sa version définitive, on le sait, qu’en 1916, avec son Prologue et son Acte unique. Suggérons à l’auditeur de 2001 d’en risquer une troisième mouture, en commençant d’emblée par le tissu sonore qu’ourle Sinopoli dans le prélude de cet Acte proprement dit (plage 9) ! Boutade, bien sûr ; mais qui permet de ressentir l’exploit accompli par ce chef, trop tôt disparu, avec une œuvre qui, somme ...

Suzanne Giraud – To One in Paradise, Envoûtements I à IV

La musique de Suzanne Giraud se caractérise avant tout par son naturel et son « évidence ». Nulle recherche particulière de « nouvelles sonorités » ici, nul souci de frapper l’imagination par des « trouvailles » exotiques. Seulement l’expression de sentiments très aigus, où l’onirisme joue un grand rôle. Chacun de ces Envoûtements décrit des mondes étranges, fantasmagoriques mais dans un langage qui se veut direct, immédiatement accessible, loin des cryptogrammes ...
Trois siècles à la Monnaie de Bruxelles

Trois siècles à la Monnaie de Bruxelles

Durant trois siècles, le célèbre Théâtre, édifié sur un terrain où jadis on frappait la monnaie, a, contre vents et marées, nonobstant maints avatars, maintes convulsions et déchirures, guerroyé, vaillamment, inlassablement, en faveur de la musique, de la chorégraphie, de la poésie, du beau langage. Trait d’union entre les diverses cultures occidentales une sorte de préfiguration d’une Europe rêvée, unifiée, ou du moins solidaire. La première salle (1700) Conçue à une époque ...
Roberto Alagna - A la croisée des chemins.

Roberto Alagna – A la croisée des chemins

En 1995, au TCE, Alagna déjà faisait chavirer ses nombreux fans avec l’un des plus beaux airs de notre répertoire, « Champs paternels ». Quatre ans plus tard, à Pleyel, il récidivait par un sensationnel « Amant Jaloux ». Ces choix étaient d’un chanteur hors pair professant, pour sa gloire, le goût de l’opéra français classique (et rare), et celui de la diction, devenue quasi légendaire. Miracles qui perdurent dans son dernier disque. La ...
Renée Doria - Cinquante ans d’enregistrements phonographiques

Renée Doria – Cinquante ans d’enregistrements phonographiques

"J’ai entendu pour la première fois la voix de Renée Doria à la radio en 1948, alors que j’étais très loin de la France. Cette voix pure et cristalline m’a immédiatement plu, et dès que je fus de retour à Paris, je n’eus de cesse d’assister à une représentation de La Traviata avec cette belle jeune femme, brillante cantatrice et excellente tragédienne, dans le rôle de Violetta. Grâce à des ...
karita-mattila-sado

Karita Mattila ne gagne pas qu’à Pique.

Près de vingt années après ses débuts, Karita Mattila s’impose, à l’âge de tous les possibles, comme l’une des plus versatiles et puissantes sopranos actuelles ; quand d’autres de sa génération, aussi douées que peu sages, ont trop voulu jouer les Icare, pour ne pas s’y brûler. Son goût revendiqué pour un opéra soudé au théâtre n’a pu qu’aiguiser ses capacités de persévérance. A la meilleure des écoles, celle de Mozart, ...
Tristan und Isolde

Tristan und Isolde par Elmendorff

Nous entamons, avec cet article, un tour d’horizon de la collection TENDIL-DUMAZERT éditée par MALIBRAN-MUSIC. Cette très belle collection se propose de nous faire voyager dans le temps aux côtés des plus grands interprètes du répertoire Lyrique. Commençons par présenter cette réédition extraordinaire du Tristan und Isolde avec les Chœurs et Orchestre du Festival de Bayreuth dirigés par Karl Elmendorff. Cet enregistrement réalisé en 1928 réunit Gunnar Graarud dans le rôle ...
La Damnastion de Faust - Grand Messe des Morts

La Damnation de Faust et la Grande Messe des Morts par Jean Fournet

Second volet de notre tour d’horizon de la collection TENDIL-DUMAZERT éditée par MALIBRAN-MUSIC. N’hésitez pas à consulter notre premier et sublime volet qui mettait à l’honneur Tristan und Isolde (Richard Wagner) dans une réédition de son premier enregistrement en 1928. Abordons maintenant et avec bonheur cette réédition de la première gravure intégrale de la Damnation de Faust réalisée en 1943. Œuvre au combien importante dans le répertoire de l’un de nos ...
Paris L’OPERA-COMIQUE - Vol. I « de Louise à Pelleas »

Paris L’OPERA-COMIQUE – Vol. I « de Louise à Pelleas »

Le troisième volet de notre tour d’horizon de la collection TENDIL-DUMAZERT éditée par MALIBRAN-MUSIC est dédié à la présentation de deux CD célébrant le centenaire de la troisième salle FAVART (Paris) sous la fabuleuse direction d’Albert CARRE (en photo ci-contre). Voici donc la présentation du volume I de cette série, volume intitulé «de Louise à Pelleas». « Le 7 décembre 1898 était inaugurée la troisième salle FAVART : Architecture maladroite, avec un plateau ...
Paris L’OPERA-COMIQUE - Vol. II « de Miarka à Marouf »

Paris L’OPERA-COMIQUE – Vol. II « de Miarka à Marouf »

Le quatrième volet de notre tour d’horizon de la collection TENDIL-DUMAZERT éditée par MALIBRAN-MUSIC est tout naturellement dédié au second volume de la célébration du centenaire de la troisième salle FAVART (Paris) sous la fabuleuse direction d’Albert CARRE. Voici donc la présentation du volume II de cette série, volume intitulé «de Miarka à Marouf». « Sans relâche, Albert Carré offrit à son public des affiches d’une densité, d’une variété inconcevables. Pour la ...
 

Banniere-clefsResMu728-90