banclefsdor2017

Dossiers

ravel

Maurice Ravel, victime d’une démence dégénérative

Une pathologie neurologique dégénérative transforma en véritable calvaire les dernières années de la vie du compositeur Maurice Ravel. En 1927, après l’achèvement de la composition de sa Sonate pour violon et piano Ravel ressentit une intense fatigue. Le docteur Vallery-Radot conseilla une année de repos au compositeur âgé de 52 ans. Néanmoins, Maurice Ravel trouva la force suffisante d’effectuer une tournée aux États-Unis de janvier à avril 1928 et de composer ...
Orchestre baroque

L’orchestre baroque selon William Christie

Notre dossier débute par un premier épisode consacré à l’orchestre baroque dans son ensemble. Pour cela, qui de mieux que le fondateur des Arts Florissants, William Christie, l’une des figures baroques actuelles les plus emblématiques. C’est dans son sublime salon de sa résidence à Thiré, à l’occasion de la dernière édition du festival Dans les Jardins de William Christie, que ResMusica a eu l’occasion de rencontrer le grand claveciniste, chef ...
Norgard

Une discographie généreuse de l’œuvre de Per Nørgård

Parce que toute bonne chose a une fin, pour clôturer notre dossier consacré au compositeur Per Nørgárd, nous proposons, dans l’ordre chronologique, un échantillon subjectif mais représentatif des meilleurs enregistrements de sa musique réalisés depuis plusieurs décennies en ayant, pleinement conscience qu’il n’est guère possible de tous les citer. Gilgamesh (opéra). B. Haugan, H. Cannabeck. OSRDanoise, dir. T. Veto. 1973. EMI DMA 025-026. Wie ein Kind. Korsalme. Drømmesange. Aftonland. Da Camera, Det ...
Mélisande

Pelléas et Mélisande, musique de scène et suite orchestrale de Jean Sibelius

La musique de scène composée par Jean Sibelius pour illustrer la pièce de Maeterlinck de 1893, traduite en suédois par l’écrivain Bertel Gripenberg, fut entendue pour la première fois en Finlande au Théâtre suédois d’Helsinki le 17 mars 1905. Sous la direction du compositeur, des membres de l’orchestre de la Société philharmonique avec la cantatrice Gabrielle Tavastsjerna, veuve du fameux poète et ami de Sibelius, assurèrent l’événement. La réception publique fut positive ...
Une_Méhul

Les personnalités de l’opéra-comique en France à la fin du XVIIIe siècle

L’opéra-comique permit aux compositeurs de cette époque d’effectuer de nombreuses expérimentations. Méhul, Le Sueur ou bien encore Cherubini ont rendu ce genre musical plus mélodramatique en faisant disparaître les éléments de comédie et de parodie. L’orchestration plus soignée caractérise également l’école française de ce temps. Malgré l’adhésion des artistes pour celui-ci, l’opéra-comique fut largement dénigré au XVIIIe siècle. Les intrigues des pièces d’opéras comiques, pour gagner en crédibilité, se sont inspirées ...
Fauré1

Pelléas et Mélisande, la musique de scène de Gabriel Fauré

Né en 1845, dix-sept ans avant Claude Debussy et Maurice Maeterlinck,  Gabriel Fauré composa une suite d’orchestre tirée de la musique de scène inspirée de la pièce de l’écrivain belge. Sa première exécution publique s'est déroulée à Paris le 3 février 1901. « Pelléas et Mélisande est le chef-d’œuvre symphonique de Fauré. »  Jean-Michel Nectoux ("Fauré", Seuil, 1995) Deux ans après la création parisienne de mai 1893, la pièce de Maeterlinck fut donnée à Londres. La célèbre ...
Les décors d’opéra à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle

Les décors d’opéra à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle

Alors qu’au début du XVIIIe siècle, les représentations d’opéras ne nécessitaient, du point de vue du décor, que quelques éléments emblématiques pour situer l’action, les artistes de la fin du XVIIIe siècle considèrent celui-ci comme un élément fondamental du spectacle et du drame.   Dans la première moitié du XVIIIe siècle, les acteurs jouaient dans une salle trop profonde limitant la visibilité du public, sur une scène exiguë et encore ...
Mélisande

Pelléas et Mélisande, l’unique opéra de Debussy

L’unique opéra de Claude Debussy fur créé à l’Opéra-Comique de Paris le 30 avril 1902. Pelléas et mélisande devait par la suite gagner toutes les scènes d’opéra du monde. Bien qu’ayant assisté à la première parisienne de la pièce de Maeterlinck en 1893, Debussy avait hésité avant de faire son choix : d’autres textes d’Edgar Poe et de Balzac furent scrutés puis abandonnés. Il semble au final avoir été intéressé par la nature  symbolique, par ...
Théâtre_des_Arts_de_Rouen

Les Troyens de Berlioz, la création oubliée

La création française intégrale en une soirée des Troyens d’Hector Berlioz ? Paris, 17 mars 1990, Opéra-Bastille… répondra la majorité des manuels, à l’unisson de la presse de l’époque. Si cette prétention avait déjà provoqué les protestations légitimes de plusieurs scènes hexagonales – Lyon, Marseille, Nice – ayant monté l’œuvre avant Paris, c’est pourtant bien avant encore – et ailleurs – qu’il faut remonter : au 6 février 1920, très précisément, à ...
P&M

Le clair obscur de Pelléas et Mélisande

On associe communément Maurice Maeterlinck (1862-1949) au mouvement symboliste qui marqua son époque et dont il partagea en effet nombre de caractéristiques. La renommée de l’écrivain belge d’expression française s’installa très rapidement après que le critique Octave Mirbeau eut déclaré, après la publication de La Princesse Maleine en 1889, que cette œuvre  était « supérieure en beauté à ce qu’il y a de plus beau dans Shakespeare ». Plus consistante et véridique ...
bruckner

Bruckner et le finale de sa Neuvième Symphonie

Le 11 octobre 1896, Anton Bruckner disparaissait. Raillé de son vivant pour son apparence assez rustre, son accent paysan et ses manières mal dégrossies, Bruckner devait cependant ériger un monument symphonique sans précédent dans l’Histoire de la musique. A sa mort, dans les communs du palais du Haut Belvédère de Vienne où il occupait un appartement mis à sa disposition grâce à la bienveillance de l‘Empereur François Joseph, ce solitaire ...
Catalogue-Norgard

Catalogue de quelques œuvres majeures de Per Nørgård

Per Nørgård a composé environ 450 œuvres. Nous citerons les partitions  les plus saillantes de son vaste catalogue en renvoyant, en fonction de leur date de composition, aux chapitres précédents traitants des esthétiques successives développées par le maître danois. LES SYMPHONIES Début du cycle symphonique : Symphonie n° 1 « Sinfonia austera », op. 13 (1953-55) - Symphonie n° 2 (1970) - Symphonie n° 3 (1972-75) - Symphonie n° 4 « Indian Rose Garden and Chinese Witch’s Lake » (1981). Suite du ...
Il y a 110 ans, la mort de l’humaniste engagé Edvard Grieg

Il y a 110 ans, la mort de l’humaniste engagé Edvard Grieg

Il y a 110 ans, le 4 septembre 1907 à Bergen, disparaissait Edvard Grieg, le musicien le plus célèbre de Scandinavie. Dans la revue mensuelle Musica n° 62 de novembre 1907, le musicographe Louis Schneider consacra un bel hommage au compositeur défunt : « Grieg est une intéressante personnalité de la musique moderne. On peut le classer parmi les premiers après des maîtres tels que Beethoven, Mozart, Schubert et Schumann : c’est un descendant ...
norgard_symph_3

La suite du cycle symphonique exigeant de Per Nørgård

La paraphrase évoquant la réalité des compositions symphoniques volcaniques dont le cratère en fusion donne sa coloration au style de Per Nørgård vaut pour les quatre premières symphonies du compositeur, mais également pour les quatre derniers volets symphoniques du maître danois, aujourd’hui âgé de 85 ans. La Symphonie n°5, l'énigmatique La Symphonie n° 5, commandée par la Radiodiffusion danoise en 1986, occupa le compositeur jusqu’en 1990. Lors de sa création mondiale le 6 décembre de ...
MI0000958502

Le début du cycle symphonique exigeant de Per Nørgård

Per Nørgård a revisité de fond en comble l’héritage de l’histoire musicale danoise. Son modernisme indiscutable et souvent iconoclaste s’est attaqué bien des fois à l’expression artistique dont il avait hérité lors de son entrée sur la scène au tout début des années 1950. Son cycle symphonique exigeant, original et dépourvu de concessions, illustre les principales étapes de son étonnant parcours créateur. La Symphonie n°1 op.13, entre influences nordiques et innovation ...
monts-du-reuil

Au cœur des coulisses de la nouvelle production lyrique de l’Opéra de Reims

En janvier 2018 est prévue la première de la nouvelle production lyrique de l’Opéra de Reims menée par la compagnie en résidence Les Monts du Reuil. Invité à suivre chaque étape du processus de création de ce nouveau spectacle, et après un premier épisode consacré au choix de l’œuvre, soit Richard Cœur de Lion de Grétry et Sedaine, Resmusica vous propose un deuxième épisode dédié à la constitution de l’équipe ...
Une

La défense des valeurs démocratiques dans l’opéra français de la fin du XVIIIe siècle

Au XVIIIe siècle, ce qui fait principalement l’essor prodigieux de l’opéra-comique, genre musical le plus prisé sous la Révolution française, ce sont  les frontières de plus en plus floues entre les différentes sphères sociales et l’idée sous-jacente d’égalité entre les hommes. La fougue des esprits a instauré à cette époque de nombreux moments lyriques violents et spectaculaires. En effet, l’attaque d’une forteresse, d’une prison ou d’une caverne pour la liberté ...
csm_Telemann-HP-14-google_49348bebc7

Georg Philipp Telemann, génie du marketing musical

Il y a 250 ans, le 25 juin 1767, disparaissait à Hambourg Georg Philipp Telemann, l'un des plus fameux compositeurs de son temps. Né le 14 mars 1681 d'un père pasteur et d'une mère fille de pasteur, le jeune Georg Philipp se révèle un surdoué de la musique, apprenant à partir de 10 ans toutes sortes d'instruments en autodidacte, et composant à 12 ans son premier opéra. Malgré les efforts de ...
1

Léonore Baulac et Germain Louvet répètent La Sylphide sous l’œil de Pierre Lacotte

Comme une mise en bouche avant les représentations de La Sylphide qui commenceront le 1er juillet à l’Opéra national de Paris, une répétition publique du célèbre ballet, interprété par Germain Louvet et Léonore Baulac, avec la présence exceptionnelle de Pierre Lacotte, était proposée à l'Amphithéâtre Bastille. Commençons par un peu d’histoire. La Sylphide, ballet romantique par excellence, a été créé en 1832 à l’Opéra de Paris par Philippe Taglioni, sur une musique ...
7275-cenerentola_karine_deshayes_rene_barbera_cory_weaver

La Cenerentola de Rossini, une œuvre moins binaire qu’il n’y paraît

Lorsque Rossini entame l’écriture de La Cenerentola, tous les chemins de la gloire semblent s’ouvrir à lui. Auteur de 19 opéras à succès, il cherchait un nouveau sujet pour la période du Carnaval de Rome qui fasse rire sans nuire à la bienséance papale. Son librettiste Jacopo Ferretti lui proposa une Cendrillon à l’italienne, à cheval entre le conte et la farce. Deux jours plus tard, le jour de Noël 1816, il ...
1280px-Stockholm_photochrom2

La deuxième édition du Festival de musique nordique à Stockholm

Le  second festival de musique nordique tenu à  Stockholm en 1897, neuf années après le premier à Copenhague, était placé sous la présidence du Prince de la couronne suédoise, Gustav. Pour cette première manifestation suédoise, six concerts se déroulèrent du 6 au 11 juin 1897. La mise en place de ce festival s’organisa de manière concomitante aux festivités liées à l’Exposition nordique des Arts et de l’Industrie. Dans ce seul but, on ...
1. public

Le public de l’opéra à Paris durant la Révolution française

L’opéra, et surtout l’opéra-comique, faisait partie de la consommation culturelle habituelle de nombreux parisiens. La prolifération des salles de spectacle dans la capitale à cette époque en atteste. Son succès s’explique surtout par le fait qu’il n’était pas destiné à une seule classe mais à l’ensemble du corps social. Le fait de se déplacer pour venir au théâtre, confère à la représentation une dimension autre que celle du simple divertissement. ...
wolfli_pic

Rencontre déterminante de Per Nørgård avec l’art d’Adolf Wölfli

La musique de Per Nørgård, au contact d’une personnalité véritablement hors du commun telle qu'Adolf Wölfi (1864-1930), allait subir un certain nombre de modifications durables.  En effet, lorsque le compositeur rencontra l’œuvre curieuse et atypique de l'artiste suisse schizophrène, son inspiration prit un nouveau tour... inattendu. La découverte de l’œuvre de Wölfli a conduit Nørgård à entreprendre certaines transformations dont les marques visibles se mesurent typiquement dans la Symphonie n° 4 (1981) et ...
1

Ça vous fait quoi d’avoir Méhul pour ancêtre ?

Grand amoureux de culture, d’archéologie, d’art et d’histoire, Vincent Hadot est depuis 2015 le conservateur du musée des Beaux-Arts de Valenciennes. La découverte d’un lien de parenté avec Étienne-Nicolas Méhul a d’abord suscité la curiosité de ce jeune trentenaire qui peut désormais se targuer d’être un digne défenseur du compositeur. Il est l’auteur d’un article intitulé Dans l’intimité d’Etienne-Nicolas Méhul (1763-1817) : lettres choisies paru en 2016 dans la revue Ardenne Wallonne. Resmusica ...
1

Le divin Claudio à l’honneur

Claudio Monteverdi est un très grand de la musique. À l’occasion de ses 450 ans, le compositeur est particulièrement mis à l’honneur en concert comme à l’Opéra. Il l’était déjà depuis de nombreuses années, bien présent dans les programmations musicales des plus grandes salles, qu’elles soient spécialisées dans le répertoire baroque ou non. Sacrée ou profane, sa musique, ou plutôt, ses musiques ont été novatrices sans toutefois renier celles de ...
2017-05-07 08_05_51-georges pompidou allocution télévisée INA bernard - Recherche Google

L’élection de Georges Pompidou en 1969, c’est aussi…

… La création de l’Ircam, mais pas que ! L’histoire des « grands travaux » portés par les présidents de la Ve République débute avec le centre culturel de Georges Pompidou situé place Beaubourg à Paris. Vont s’ensuivre la transformation de l’ancienne gare du chemin de fer d’Orléans en musée d’Orsay par Valéry Giscard d’Estaing, la construction de la Bibliothèque François Mitterrand (mais aussi l’Opéra Bastille, ou l’agrandissement et la restauration du Musée du ...
ernst bloch

Schelomo de Ernest Bloch

La postérité du compositeur suisse naturalisé américain Ernest Bloch (1880-1959), repose, en dépit d’un catalogue intéressant, sur un authentique chef-d’œuvre : une rhapsodie hébraïque pour violoncelle et orchestre intitulée Schelomo, créée il y a un siècle à New York, le 3 mai 1917. Élève d'Émile Jaques-Dalcroze à Genève, d’Eugène Ysaÿe à Bruxelles et de Ludwig Thuille en Allemagne, Ernest Bloch élabora au cours de sa carrière, un vaste catalogue aussi passionnant ...
Capture

Le rideau de l’Opéra Comique se lève de nouveau

A l'occasion de la réouverture de la salle Favart, fermée depuis juillet 2015 en raison de travaux de restauration et de mise en conformité de la salle, Resmusica vous propose un voyage dans le temps, l'Opéra Comique ayant été à la fin du XVIIIe siècle au cœur de l'activité lyrique parisienne. A l’aube de la Révolution française, de nombreuses scènes sont consacrées au théâtre lyrique. Pour la ville de Paris, les trois ...
1450281168_Capture-d-écran-2015-12-16-16_42_36

L’élection de François Mitterrand en 1981, c’est aussi…

... L'essor des Centres chorégraphiques nationaux C’est sous le premier septennat de François Mitterrand, élu en mai 1981, que le  sémillant Jack Lang est nommé ministre de la culture. Sensibilisé à la danse contemporaine par son expérience de direction du Festival de théâtre universitaire de Nancy, il attendra pourtant 1984 pour prendre « dix mesures nouvelles pour la danse » parmi lesquelles figure la création de onze Centres chorégraphiques nationaux. Durant ses deux mandats ...
83a4d7d119f53cd5afd33fb12b81202f

L’élection de Jacques Chirac en 1995, c’est aussi…

… la relance de la construction de la grande salle de la Cité de la musique à Paris Inaugurée le 12 janvier 1995 par François Mitterrand, la Cité de la musique est habituellement présentée comme faisant partie des « Grands travaux » lancés en 1981 par le président de la République. Mais la Cité de la musique telle que nous la connaissons en 2017, dépasse largement l’idée d’un seul homme, et si cela ...
 

tous les dossiers(1)