Mega banniere-728x90 Fondation Bettencourt Schueller

Dossiers

Lettre B

Dictionnaire de la musique finlandaise : lettre B

BALLET L’Etat finlandais depuis le début des années 2000 subventionne une douzaine de troupes de danse. On en compte de plus une vingtaine officiant de manière indépendante. Une riche activité qui occupe de nombreux danseurs et chorégraphes. L’enseignement de cette discipline se fait dans sept établissements. On compte plusieurs festivals de danse dans ce pays. Ce sont des centaines de milliers de spectateurs qui ont permis des milliers de représentations. On ...
IX - Asger Hamerik (1843-1923) : Danois, cosmopolite et ami de Berlioz

Asger Hamerik (1843-1923) – Danois, cosmopolite et ami de Berlioz

Début décembre 1865, Berlioz écrit à Asger Hamerik, jeune musicien danois de 22 ans dont il s’est fait le protecteur : «Vous ne m’avez pas oublié !… Je vous aime beaucoup. Vraiment votre passion musicale me touche beaucoup… Vous me rappelez ce que j’étais il y a quarante ans…». Un an auparavant Hamerik écrivait à ses parents : «Hector Berlioz est à présent mon professeur !… Je vais le voir régulièrement maintenant, presque comme ...
XVII. L’instrument de musique et le masque.

Petites histoires du violon : L’instrument de musique et le masque

Dans l’article XVI : «l’instrument de musique et le sacré», nous avons proposé une conception particulière de l’instrument de musique, notamment dans sa dimension magique et rituelle. Or il se trouve qu’il est un objet qui se révèle très proche de celui-ci, tant dans son origine que dans sa fonction. Il s’agit du masque. Définissons tout d’abord ce que ce terme recouvre : un masque est un artifice dont la fonction ...
V. Positionnement esthétique général de Carl Nielsen

Positionnement esthétique général de Carl Nielsen

La présente analyse ambitionne de situer le style de Carl Nielsen aux différentes étapes majeures de sa carrière créatrice au Danemark mais aussi vis-à-vis des grands courants créateurs que l’Europe a vu naître au cours de son activité de compositeur soit entre la fin des années 1880 et l’année de sa disparition, en 1931, au cours de sa 66e année. Au jeu de la mise en évidence de sources ou ...
IV. Les bijoux de Moderen

Les bijoux de Moderen

La composition de Moderen c’est-à-dire «La Mère» au sens de la «Mère Patrie» en danois, date de 1920. Œuvre de circonstance destinée à célébrer la réunification du Danemark avec une ancienne province annexée par l’Allemagne, elle est composée par un compositeur de 55 ans usé par les difficultés quotidiennes, à l’emploi du temps surchargé et à l’optimisme découragé par les atrocités de la Première Guerre mondiale. Alors que le compositeur ...
III. Wilhelm Furtwängler et la Symphonie n° 5 de Carl Nielsen

Wilhelm Furtwängler et la Symphonie n° 5 de Carl Nielsen

Interloqué par les métamorphoses rapides et heurtées que l’humanité subissait durant la Première Guerre mondiale, Carl Nielsen (1865-1931), le plus grand compositeur danois de son temps, transforma son langage musical. Ses trois premières symphonies, toutes composées avant la guerre, respectivement en 1891-1892, 1901-1902 et 1910-1911 véhiculaient une robuste santé musicale et mentale, fondée sur la certitude que le monde évoluait constamment, ou presque, vers le progrès des hommes et des ...
bohuslav_martinu5

Bohuslav Martinů, l’exil éternel et le mal du pays

Comme Smetana, Dvořák et Janáček avant lui, Martinů est un patriote convaincu et militant. A ce titre, sa musique est proscrite par les nazis lors de l’invasion allemande. L’interdiction vaut aussi bien pour la France que pour la Tchécoslovaquie, également occupée par Hitler depuis mars 1939. Le couple Martinů fuit les allemands en s’installant provisoirement, en septembre 1940, à Aix-en-provence. Ayant fui aussi vite que possible avec un minimum de ...
II. Chronologie de Carl Nielsen (1865-1931)

Chronologie de Carl Nielsen (1865-1931)

Ce second article de notre série « Sur les traces de Carl Nielsen » se propose d’indiquer à grands traits les principales étapes de la vie du compositeur danois Carl Nielsen. Ce résumé permettra au lecteur de replacer facilement les informations à venir dans le déroulement biographique du principal compositeur scandinave de la première moitié du 20e siècle. Chaque article à suivre apportera les informations complémentaires en fonction des thèmes ...
I. Un concert nordique à Heidelberg en 1924

Carl Nielsen, un concert nordique à Heidelberg en 1924

Une affiche de concert jaunie par le temps et abandonnée à sa solitude dans un dossier oublié est-elle à jamais condamnée au silence? Nous voulons croire que ce triste destin apparemment inexorable mérite de recevoir un démenti cinglant, ne serait-ce que le temps d’une lecture. Ainsi cette affiche d’un concert de musique nordique en terre allemande, un lundi 16 juin 1924, fait revivre un passé glorieux partagé ce soir-là par des ...
bohuslav_martinu4

Bohuslav Martinů : l’entre-deux guerres, entre Prague et Paris

L’état tchécoslovaque, libéré depuis 1918 du joug germanique, accorde au jeune compositeur (qui a déjà plus de 150 œuvres à son actif !) une petite bourse lui permettant de partir pour Paris (1923), ville qu’il affectionne énormément. Le séjour était censé durer 3 mois, mais la capitale française le retient 17 ans ! Les débuts sont difficiles pour cause de soucis matériels et la barrière de la langue est difficile à surmonter. Mais ...
Abbaye de Royaumont

Petites histoires du violon : L’instrument de musique et le sacré

Au cours de son histoire, des origines à nos jours, l’instrument de musique a suivi une évolution. Des premiers objets naturels utilisés pour leur son, aux ordinateurs de synthèse sonore, on peut suivre une logique, un fil conducteur, qui peut être considéré comme une recherche de performance, de maniabilité ou plus simplement l’envie d’élargir la palette des possibilités musicales offertes par le progrès. Mais il existe, d’après nous, une autre ...
VIII : Ludolf Nielsen (1876-1939) : Le dernier des romantiques danois

Ludolf Nielsen (1876-1939) – le dernier des romantiques danois

Disparu en 1939, Ludolf Nielsen appartient au groupe des compositeurs danois qui luttent en ordre dispersé mais permanent contre l’emprise croissante de Carl Nielsen en tentant de trouver le succès avec des partitions dites romantiques tardives (et non post-romantiques). Largement influencé par les compositeurs germaniques, dans une certaine mesure aussi par la musique française impressionniste et ses avancées esthétiques, il demeure fidèle au romantisme dont il est un des derniers ...
bohuslav_martinu2

Bohuslav Martinů : Enfance et formation sous l’empire Austro-hongrois

De la musique tchèque, on retient en général les noms de Smetana, Dvořák et Janáček. A ce tableau, fort incomplet, il faut ajouter un grand compositeur du XXe siècle : Bohuslav Martinů, dont on fête cette année le cinquantième anniversaire de la mort. L’homme, trop mal connu des mélomanes actuels, compose comme il respire, autant que Bach ou Haydn. Si son esthétique est composée d’inspirations diverses et qu’il vécut la majeure ...
Créations parisiennes

Les créations lyriques parisiennes : l’année 1909

La vie lyrique parisienne, en 1909, ne se limitait pas à l’Académie Nationale de Musique et au Théâtre National de l’Opéra-Comique. D’autres scènes, moins prestigieuses, se consacraient au genre opératique et n’hésitaient pas à proposer de nouveaux ouvrages, parfois ambitieux. Offrons nous un tour d’horizon… Le Théâtre lyrique municipal de la Gaîté, installé rue Papin, était dirigé par les frères Emile et Vincent Isola, prestidigitateurs et pionniers du cinématographe reconvertis dans ...
VII : Launy Grøndahl (1886-1960) : un grand de la baguette danoise

Launy Grøndahl (1886-1960) – un grand de la baguette danoise

Dans la grande famille des chefs d’orchestre géniaux… on demande un Danois de premier plan ayant œuvré magistralement pour la musique de son pays. Celle de Carl Nielsen en particulier. Pas uniquement cependant. On tire un nom… c’est Launy Grøndahl. Un homme à deux casquettes. Le chef d’orchestre on l’a dit, mais le compositeur également, pour une œuvre en particulier, nous y reviendrons. Launy Grøndahl naît à Ordrup, près de Copenhague ...
La création lyrique à l’Opéra Comique : 1910

La création lyrique à l’Opéra-Comique : l’année 1909

En 1898, l’Opéra-Comique avait repris son activité place Boieldieu, dans les murs de la troisième salle Favart, celle que nous connaissons aujourd’hui. Depuis cette date, il était administré par Albert Carré (1870-1938), ancien comédien devenu directeur de théâtre, qui présida aux destinées de la maison jusqu’en 1913, puis à nouveau de 1918 à 1925. Si Carmen et Werther restaient les piliers du répertoire, le millésime 1909 fut marqué par deux ...
VI : Fini Henriques (1867-1940) : le sourire du Danemark

Fini Henriques (1867-1940) – le sourire du Danemark

Les sourires du Danemark est le titre d’un ouvrage de Serge de Chessin paru en 1936 à la Librairie Hachette. Comme l’indique le titre, l’auteur dresse du petit pays scandinave un tableau fort sympathique et plein d’admiration. Il met en avant avec beaucoup de conviction la jovialité de ses habitants, la recherche politique du bonheur nivelé pour tous, la simple joie de vivre de chacun. Si la description peut paraître ...
La création lyrique à l’Opéra de Paris

La création lyrique à l’Opéra de Paris : l’année 1909

L’Académie nationale de Musique était conjointement dirigée, depuis le 1er janvier 1908, par le compositeur et chef d’orchestre André Messager et Leimistin Broussan, qui administrait précédemment le Grand Théâtre de Lyon. Leur premier millésime avait été jugé peu exaltant, si l’on excepte la création in loco du Crépuscule des dieux, le 23 octobre, sous la baguette de Messager lui-même. L’année 1909 fut, quant à elle, principalement marquée par l’entrée au ...
Benjamin Pech

Benjamin Pech, danseur

ResMusica : Au commencement, lorsque vous suiviez des cours de danse jazz, vous étiez le seul garçon de la classe et vous vous sentiez à part. Un danseur ne se sent-il pas toujours en marge des autres tout au long de son existence ? Benjamin Pech : Un danseur étoile, oui, c’est une évidence. Lorsque j’ai débuté la danse, je n’avais pas encore pressenti ce don et cette carrière qui s’offrait à ...
Mathias Heymann

Mathias Heymann, danseur

ResMusica: Avoir été nommé étoile est-il synonyme d’une pression accrue ? Comment appréhendez-vous ce nouveau titre au quotidien ? Mathias Heymann: «Pression» n’est pas le terme approprié selon moi ; ce n’est pas ainsi que je ressens les choses. Cette nomination est la récompense d’une progression et du travail que j’ai pu fournir durant les cinq dernières années. La pression va bien sûr être présente, mais elle était déjà là lorsque j’étais Premier Danseur. Ma ...
V : Les musiciens danois de l’Age d’Or

Les musiciens danois de l’Age d’Or

Au XIXe siècle, et particulièrement jusqu’en 1850 pour ce qui concerne la musique, la vie culturelle danoise connaît un authentique Age d’Or. La noblesse et l’élite bourgeoise en pleine expansion économique accèdent à un niveau de pratique intellectuel et artistique jamais atteint au Danemark. Les acteurs de cette période, qui en fait n’est pas un mouvement organisé en soi, regroupent de grandes et très diverses personnalités, dont Schulz, Kuhlau ou ...
Patrick Dupond

Patrick Dupond, danseur

ResMusica : Vous vous êtes distingué très tôt dans la discipline en remportant à 17 ans à Varna (Bulgarie) la médaille d’or du meilleur danseur du Monde. Seuls Vassiliev et Barychnikov en avaient été jugés dignes avant vous. Cette ascension éclair fut-elle lourde à porter ? Patrick Dupond : Non, je n’ai jamais considéré cette ascension comme lourde à porter : je m’accommodais très vite du succès. Une telle ascension était rarissime et ...
A propos de ma transcription de Rondes de printemps de Debussy pour piano à deux mains, par Gérard Gasparian

A propos de ma transcription de Rondes de printemps de Debussy pour piano à deux mains, par Gérard Gasparian

Rondes de printempsResMusica vous dévoile dans ce dossier les réflexions et démarches d'une transcription pour piano d'une pièce pour orchestre, Rondes de printemps de Debussy par le pianiste Gérard Gasparian. Comment donner une autre lecture d'une œuvre sans la dénaturer ni l'altérer. Ma démarche est née lorsque j’ai découvert que le thème « Nous n’irons plus au bois » était utilisé par Debussy non seulement dans Jardins sous la pluie, mais ...
Dominique Khalfouni et Mathieu Ganio

Dominique Khalfouni et Mathieu Ganio, danseurs

ResMusica : Comment est née la collaboration avec Marlène Ionesco? Dominique Khalfouni & Mathieu Ganio : Nous avons rencontré Marlène pour la première fois lors de la projection du film «Le Rêve d’Othello» dans lequel figuraient Agnès Letestu et Larrio Ekson. Lorsqu’elle a manifesté son désir de travailler avec nous, nous avons tout de suite accepté. RM : Comment avez-vous travaillé? DK : Marlène est très vite devenue une amie, une complice. Au ...
L’œuvre héritière de l’esthétique néoclassique

Suite en blanc de Serge Lifar, l’œuvre héritière de l’esthétique néoclassique

«Pour qu’il redevienne créateur, pour qu’il soit fort, vibrant et sain, l’art de la danse doit retrouver le souffle puissant, non pas humain, mais surhumain, qui participe de la passion. » (Serge Lifar) On aime à dire que si l’on devait retenir une œuvre de Serge Lifar (artiste fécond, il composa plus de 80 œuvres durant les trois décennies de son règne !), ce serait Suite en blanc, cette vision ...
Baschenis : le silence de la vie

Petites histoires du violon : Baschenis, le silence de la vie

L’instrument de musique est un thème récurent dans la peinture. De l’Antiquité (voir de la préhistoire) jusqu’à aujourd’hui, sa dimension esthétique, poétique et magique a toujours été source d’inspiration pour les artistes. Nous allons nous intéresser à l’un d’eux, qui, au XVIIe siècle, s’est fait une spécialité de ce sujet : Evaristo Baschenis. Né et mort à Bergame (1617-1677), prêtre, musicien, fréquentant les luthiers de Crémone, il exécuta une cinquantaine de ...
Camille Saint-Saëns (1835-1921) : Hélène

Camille Saint-Saëns (1835-1921) : Hélène

Rares opéras français Créée le 18 février 1904 au théâtre de Monte-Carlo, le poème lyrique Hélène, d’une esthétique antiquisante, classique dans sa forme, est une méditation sur un sujet mythologique, célébrant le thème éternel de l’amour. Le critique Pierre Lalo qui assista à la première à Monte Carlo en 1904, n’avait pas tout à fait tort de qualifier l’œuvre de «cantate pour le Prix de Rome », de ne voir ...
XIV. Du jeu dans le violon …

Petites histoires du violon : Du jeu dans le violon…

Le violon est un objet qui, pour toutes sortes de raisons : sa forme, son histoire, ses mythes, sa tradition, ses valeurs, etc. (voir les articles précédents), est crédité d’un pouvoir émotionnel très puissant. Même si, au cours de son histoire, son image a pu changer (instrument des pauvres au XVIe siècle, instrument d’une «élite» depuis le XIXe, par exemple), celle-ci s’est stéréotypée et a, d’une certaine manière, été sacralisée. Nous ...
IV : Peter Erasmus Lange-Müller (1850-1926) Le Danois migraineux

Peter Erasmus Lange-Müller (1850-1926) – le Danois migraineux

Après les compositeurs danois Hans-Christian Lumbye, Victor Bendix et Louis Glass, voici la présentation d’un autre contemporain de Carl Nielsen, donc Danois également, nommé Peter Erasmus Lange-Müller, personnage singulier né en 1850 et décédé en 1926. Si les circonstances l’avaient permis Lange-Müller aurait pu sans trop de difficulté se hisser au sommet de la création musicale danoise de son temps et connaître une postérité glorieuse. Explication ! Issu d’une famille bourgeoise et ...
III : Louis Glass (1834-1936) « Le » post-romantique danois par excellence

Louis Glass (1834-1936) – « Le » post-romantique danois par excellence

«… la musique est le plus intellectuel de tous les modes d’expression artistique et c’est pourquoi elle peut faire l’effet d’une révélation sur un esprit quelque peu ouvert. C’est là que résident son grand mystère et sa véritable profondeur». Louis Glass Louis Glass n’est pas venu à la musique dite sérieuse par hasard. Son proche entourage familial rend aisément compte de son engagement artistique précoce. Son père Christian Henrik Glass (1821-1893) ...
 

Banniere-clefsResMu728-90