unnamed

Concerts

Laudate-Deum

Des voix dans la nuit : Vêpres de Rachmaninov à Notre-Dame de Paris

L'œuvre est rare et difficile, mais c'est pourtant celle que son compositeur faisait profession de préférer entre toutes ses créations. Ce soir, le chœur suisse Laudate Deum donne des Vêpres de Rachmaninov une lecture profonde, malgré quelques fragilités. Les lumières s'éteignent, l'obscurité envahit Notre-Dame. Les chanteurs du Chœur Laudate Deum entrent en file, éclairés chacun de la simple lueur d'une bougie. Du milieu du silence retentit alors la voix superbement timbrée ...
Screenshot-2018-2-19 Rafał Blechacz - Main page

Rafał Blechacz s’illustre en compagnie des grands romantiques

Rafał Blechacz a choisi de réunir Mozart, Beethoven, Schumann et Chopin à la Philharmonie de Paris dans un récital de grand style. Pure et lumineuse, la partie Mozart s’inscrit dans des tons mineurs faisant surgir la dimension angoissée de l’œuvre. D’une apparente simplicité, le Rondo en la mineur (K. 511) est un modèle d’équilibre et de délicatesse : dans ces pages à l’écriture intimiste, la moindre brusquerie serait fatale. La maîtrise de ...
Morgenstern Trio_cop_IrŠne Zandel (2)

Deux visages du romantisme par le Trio Morgenstern à Metz

En résidence la saison passée à l'Arsenal, le Trio Morgenstern revient à Metz pour un programme romantique de haute tenue. Formé en 2005, le trio Morgenstern a une activité dense, émaillée de prix et parsemée de plusieurs enregistrements, mais sa route n'est jusqu'à présent que rarement passée par la France - la preuve en est que ResMusica n'a jamais eu l'occasion de parler de lui jusqu'à présent. Le concert de ce ...
at-BBC-Proms-2013-Photo-Chris-Christodoulou-21

Semyon Bychkov et le Concertgebouw inspirés par Chostakovitch

Semyon Bychkov à la tête de l'Orchestre royal du Concertgebouw d’Amsterdam, réalise à la Philharmonie de Paris une interprétation inspirée de la Symphonie n° 5 de Dimitri Chostakovitch. Une lecture qui contraste avec la pâleur et le peu d’intérêt du Concerto pour deux pianos de Max Bruch. On ne s’étendra pas sur le Concerto pour deux pianos de Max Bruch qui tire son peu d’attrait de sa rareté d’exécution et ...
henze-chef

Le Requiem sans voix de Hans Werner Henze à la Cité de la Musique

Rarement donné en France, le Requiem de Hans Werner Henze est à l'affiche de l'Ensemble Intercontemporain qui l'avait déjà donné en 1996 sous la baguette de Jonathan Nott. À la direction ce soir, Matthias Pintscher rend un vibrant hommage à celui qui fut son professeur. Compositeur allemand né en 1926, Henze rejoint les avant-gardes sériels à Darmstadt, dans les années 1950, mais son goût pour l'opéra (une vingtaine inscrits à ...
dusapin

Pascal Dusapin ou l’affectif qui vous élève

Que la Philharmonie de Paris consacre un week-end à Pascal Dusapin est mieux qu'un devoir, un acte salutaire, car elle montre qu'il est possible de sortir des schémas de prêt-à-composer et d'être reconnu et apprécié pour cela, non seulement à l'étranger, mais même en France. La dimension affective assumée par Dusapin et incarnée dans une architecture brillamment pensée n'est pas la moindre force de sa musique. De l'intimisme onirique et pour tout dire assez ...
Quatuor Akilone (c) damien richard

Le Quatuor Akilone au cœur du dialogue Est-Ouest

Après Made in China, le forum sur la musique chinoise d'aujourd'hui co-produit par le Centre de Documentation de la Musique contemporaine (CDMC) et la Cité de la Musique en 2014, la Philharmonie donne un nouveau coup de projecteur sur la Chine, ses compositeurs et ses traditions. L'affiche est des plus séduisantes, allant de l'opéra du XVIᵉ siècle (Le Pavillon aux pivoines) à la création d'aujourd'hui, en passant par le cinéma ...
Beczala-Piotr

À Cologne, Piotr Beczała porte haut le drapeau de l‘opérette

L’idée était alléchante : trois chanteurs, trois grands noms réunis pour un hommage à l’opérette viennoise. L’affiche, hélas, ne tient pas ses promesses. Commençons par la bonne nouvelle : Piotr Beczała est toujours le ténor idéal pour ce type de répertoire. Si, avec Lohengrin et Don José, la voix a gagné en puissance, elle n’a perdu ni sa souplesse ni la facilité d’un aigu toujours aussi lumineux. Et surtout, Beczała sait ce que ...
visuel-laloum-adam-amitie-rivalite-cop-carole-bellaiche

La poésie du second concerto de Brahms par Adam Laloum à Metz

Un soliste exceptionnel, mais un orchestre qui ne se révèle qu'après l'entracte. Directeur musical de l'Orchestre national de Lorraine depuis 2002, Jacques Mercier s'apprête à quitter son poste à la fin de cette saison. Le répertoire français aura joué un rôle particulièrement fort pendant ces seize années, mais le programme de ce soir montre que son horizon dépasse les frontières hexagonales. La première partie du concert, cependant, vaut d'abord pour son ...
damrau kaufmann

Damrau et Kaufmann chantent l’Italienisches Liederbuch de Wolf

Dans le cadre de leur tournée européenne, la soprano Diana Damrau et le ténor Jonas Kaufmann ont donné à la Philharmonie de Paris une interprétation de l’Italienisches Liederbuch d’Hugo Wolf en tous points irréprochable, s'inscrivant d’emblée dans la lignée de leurs plus illustres prédécesseurs, comme Dietrich Fischer-Dieskau et Elisabeth Schwarzkopf. L’Italienisches Liederbuch est un recueil de quarante-six lieder répartis en deux cahiers, composés lors de trois périodes créatrices entre 1890 et ...
Les arts renaissants.Jean Rondeau.14.02.18-16

À Toulouse, la dynastie Bach par Jean Rondeau et ses amis

Le claveciniste Jean Rondeau s'est entouré de jeunes musiciens talentueux pour faire revivre les concertos pour clavecin de la famille Bach dans son dernier enregistrement chez Erato. C'est cette formation, dans une distribution quelque peu remaniée, que les Arts Renaissants ont invitée à Toulouse, pour le plus grand plaisir du public présent à l'église Saint-Exupère. On ne présente plus Jean Rondeau, le très médiatique "jeune prodige" du clavecin. Avec son allure ...
EQUILBEY BEETHOVEN

Laurence Equilbey et Insula irrésistibles au Grand Théâtre de Provence

Le concert donné au Grand Théâtre de Provence donne l’occasion à Laurence Equilbey et à l’Insula Orchestra de revisiter des œuvres incontournables et d’en faire découvrir d’autres de grande qualité. Le concert débute par le Triple Concerto de Beethoven : trois solistes y sont réunis en une seule œuvre à mi-chemin entre le concerto, la musique de chambre et la symphonie. Interpréter cette œuvre sur instruments d'époque témoigne d’une démarche louable ...
maxresdefault

David Greilsammer et le Geneva Camerata à Martigues

À l’occasion de la sortie de leur premier disque intitulé Sounds of Transformation, le Geneva Camerata et son chef, David Greilsammer, actuellement en tournée à travers l’Europe, ont fait escale à Martigues dans un programme innovant. Plus qu’un simple voyage musical sensoriel et spatial à travers les époques et les styles, les musiciens proposent un spectacle à part entière dans lequel ils deviennent acteurs d'un processus libre de création en ...
olivier-cave-011

Olivier Cavé joue ses compositeurs de prédilection à la Salle Gaveau

Pour la sortie de son nouveau disque consacré à Haydn et Beethoven, et dans la lignée des concerts « Beethoven » à Gaveau, Olivier Cavé a donné un récital d’œuvres de ces compositeurs, en y associant Mozart et Scarlatti : ce sont « les compositeurs que j’affectionne particulièrement », a déclaré le pianiste suisse. Le choix des pièces d’Olivier Cavé pour cette soirée diffère beaucoup du programme de l’enregistrement, ce qui n’est pas le ...
Trifonov.01

À Genève, l’hommage de Daniil Trifonov à Chopin

À Genève, le Victoria Hall est complet pour accueillir un phénoménal Daniil Trifonov dans un récital hommage dédié à Frédéric Chopin, auquel le pianiste russe voue une admiration sans borne. Les traditionalistes, les historiens, les musicologues, les spécialistes du piano et de Chopin pourront envoyer leurs diatribes et développer leurs analyses savantes ; mais qui était au récital de Daniil Trifonov pourra dire : « J’y étais ! » Parce qu’avec Daniil Trifonov, ...
rawImage

Jan Lisiecki et Krzysztof Urbański au Grand Théâtre de Provence

Pour sa première invitation au GTP, le pianiste Jan Lisiecki a fait forte impression auprès du public aixois. Accompagné de l’Orchestre National de Lyon sous la direction de Krzysztof Urbański, le jeune musicien s’illustrait dans le Deuxième concerto de Chopin, œuvre qui fait partie de son répertoire de prédilection. La phalange lyonnaise aime à choisir un prélude d’opéra comme première œuvre de ses concerts symphoniques. L’ouverture de la Flûte Enchantée ...
L’éloquence discrète de Nelson Freire, en récital à Paris

L’éloquence discrète de Nelson Freire, en récital à Paris

Lors de ce récital à la Philharmonie de Paris, Nelson Freire s’affirme une fois de plus comme une figure majeure du piano de notre temps, dans un programme très varié convoquant nombre de ses compositeurs fétiches, comme Bach, Schumann, Brahms, ou encore Debussy et Albéniz. Si le pianiste avait initialement prévu de débuter ce récital par la Sonate « alla Turca » de Mozart, c’est finalement avec Bach qu’il ouvre ce concert, ...
La luminosité du Requiem de Campra selon Christophe Rousset

La luminosité du Requiem de Campra selon Christophe Rousset

À la Philharmonie de Paris, grâce à un Chœur de chambre de Namur vigoureux et à la qualité des Talens Lyriques, In convertendo de Rameau et la Symphonie pour un reposoir de Charpentier ont été de belles mises en bouches pour atteindre le sommet de la soirée : le Requiem de Campra. Le Concert Spirituel en a fait avec succès un pilier de ses programmations : In convertendo débute le concert. C’est cette ...
philharmonisches_staatsorchester_hamburg_foto_felix_broede_1_web.jpg__1060x597_q85_autocrop_crop-smart_cropper-desktop_home_detail-_subsampling-2

Schubert par Nagano à Hambourg

La perfection n'est pas à l'ordre du jour, mais le détour par l'Elbphilharmonie n'est pas du temps perdu. Entre deux opéras - la reprise de l'inoubliable Lulu mise en scène par Christoph Marthaler et un très oubliable Fidelio - Kent Nagano trouve le temps de diriger un concert consacré tout entier à Schubert. On associe généralement Kent Nagano plutôt à un répertoire plus tardif, mais le résultat, à défaut d'être convaincant ...
william_shelton_corinne_vaglio

Bach en sept paroles par Pygmalion, cinquième épisode

Avec le thème « Des profondeurs », Raphaël Pichon et l'ensemble Pygmalion nous convient à un voyage aux origines de l'œuvre de Johann Sebastian Bach, à la Cité de la Musique. « Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur ». Ce célèbre psaume, qui a beaucoup inspiré les compositeurs, est le point de départ d'un concert qui célèbre l'aspiration de l'âme humaine à s'élever vers Dieu. Alors que le troisième épisode du ...
Adelaide-Serriere-photo-Yves-Rousseau

Adélaïde Ferrière danse avec son marimba à Dijon

Le marimba n'est pourtant pas un instrument à percussion méconnu, mais Adélaïde Ferrière nous révèle un répertoire écrit spécifiquement pour lui. La jeunesse de l'interprète, la vivacité avec laquelle elle évolue autour de son instrument, sa grâce même, en font aussi un spectacle pour les yeux. C'est un retour au pays pour la percussionniste, accompagnée ce soir par l'Orchestre Dijon Bourgogne.  Deux pièces pour orchestre encadrent les deux œuvres pour marimba. ...
Sonia-Yoncheva.02

À Genève, Sonya Yoncheva, la voix d’une star

Un Théâtre des Nations plein à craquer pour recevoir la star lyrique du moment, Sonya Yoncheva, qui s’est avérée à la hauteur de sa réputation. La Bulgarie a donné quelques-unes parmi les plus grandes voix du théâtre lyrique, avec les basses Boris Christoff, Nicolaï Ghiaurov, Nicolaï Ghiuselev, et quelques grandes divas, à l’image de Raïna Kabaivanska, Alexandrina Milcheva, Ghéna Dimitrova ou encore Svetla Vassileva. Avec la soprano Sonya Yoncheva, c’est une ...
Noseda

Programme varié pour Gianandrea Noseda et l’Orchestre de Paris

Gianandrea Noseda, devant l’Orchestre de Paris, mêle trois répertoires et profite des couleurs de la formation française dans une Suite de Casella et les Images de Debussy, avant de s'adjoindre le Chœur de l'Orchestre de Paris et trois solistes pour interpréter le magnifique poème symphonique Les Cloches de Rachmaninov. Discrètement, Gianandrea Noseda est devenu l’un des chefs les plus prisés pour interpréter Verdi. Le limiter à la musique italienne serait pourtant ...
LBerlinskaia

Ludmila Berlinskaïa à Gaveau : une flânerie beethovénienne

La salle Gaveau retentit cette saison d'une série de concerts pensés comme des rêveries libres autour des sonates de Beethoven. Ce soir, Ludmila Berlinskaïa brode autour de la Trentième, la première du célèbre trio des « dernières sonates ». Vagabondage musical oblige, l'enchaînement des œuvres que Ludmila Berlinskaïa a programmées n'obéit pas à une logique d'abord musicologique ; et au fond, ces pièces ne doivent à Beethoven que d'assez loin. Bien plutôt, elles ...
IMG_4388-1024x1024

La compositrice Elzbieta Sikora mise à l’honneur par l’ensemble Court-circuit

Que des cordes, ou presque, pour ce concert anniversaire de l'ensemble Court-Circuit célébrant la compositrice franco-polonaise Elzbieta Sikora. Directrice artistique du festival de Wroclaw Musica Electronica Nova durant quelques dix années, cette musicienne infatigable travaille dans le domaine de l'électronique autant que dans l'instrumental et affiche à son catalogue quatre ouvrages scéniques dont l'impressionnant Madame Curie, un chef d'œuvre lyrique qui a fait l'unanimité de la critique en 2012. Au ...
ONDIF_Debussy et Rome

Avec l’Orchestre national d’Île-de-France, Ave Bizet, Ave Debussy

Les week-ends thématiques sont l’occasion pour la Philharmonie de commémorer en ce mois de janvier les cent ans de la disparition de Claude Debussy. L’Orchestre national d’Île-de-France nous invite ainsi à découvrir Bizet et Debussy inspirés par l’Italie. Leur séjour à la Villa Médicis a été effectivement l’occasion d’offrir de singulières pages musicales marquantes pour l’Histoire de la musique, défendues aujourd’hui par une phalange haute en couleurs et en précisions. Même ...
vermeulin wagner

À Tarbes, ode à l’impressionnisme avec Vanessa Wagner et Marie Vermeulin

La pianiste Vanessa Wagner était de retour en terre pyrénéenne pour un récital avec Marie Vermeulin, révélation pianistique de ces dernières années. Les deux musiciennes ont rendu un hommage à Debussy et Ravel en jouant notamment La mer et La Valse dans leurs versions pour deux pianos, et en proposant également deux pièces pour quatre mains (Petite suite et Ma mère l’Oye), plus enfantines, quoique tout aussi captivantes. On retiendra comme fil conducteur ...
Renaud Capucon©François Darmigny

À La Chaux-de-Fonds, Renaud Capuçon et Mozart

Pour le 125e anniversaire de la Société de Musique de La Chaux-de-Fonds, son comité met les petits plats dans les grands avec une très belle programmation qui, entre autre, reçoit le violoniste Renaud Capuçon et le Camerata Salzburg dans un concert essentiellement dédié à Mozart. La Salle de Musique désormais célèbre pour son exceptionnelle acoustique est comble. Armé de son superbe Guarnerius del Gesù, accompagné par un des plus beaux ensembles ...
Filarmonica della Scala-Milan à Paris, Riccardo Chailly en majesté

Filarmonica della Scala-Milan à Paris, Riccardo Chailly en majesté

Encore un superbe concert à mettre à l’actif de Riccardo Chailly, cette fois à la tête de son nouvel Orchestre philharmonique de la Scala de Milan. Pour le chef milanais, les phalanges se suivent, mais l’excellence perdure sous sa baguette fougueuse et inspirée. On se souvient tous de ses dernières interprétations, marquées du sceau de l’évidence et de la complicité, avec l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, en ce même lieu, ...
Elisabeth Leonskaja splendide dans Beethoven à la Maison de la Radio

Elisabeth Leonskaja splendide dans Beethoven à la Maison de la Radio

Dans le cadre d’une intégrale des concertos pour piano de Beethoven en quatre concerts, Mikko Franck et l’Orchestre Philharmonique de Radio France invitent pour leur premier soir Elisabeth Leonskaja, qui adjoint ses deux magnifiques prestations à une rareté française portée par l'orchestre, la Symphonie n°2 de George Onslow. Quatre concerts pour cinq concertos et cinq pianistes, le tout en dix jours. Tel est le pari de Mikko Franck en ce début ...
 

Banniere-clefsResMu728-90