tous les dossiers(1)

Concerts

kissin

Evgeny Kissin souverain dans Bartók

Soirée Mitteleuropa pour ce concert du « National » dirigé par le chef Lawrence Foster, éminent spécialiste de ce répertoire. Un programme rare et éclectique convoquant les compositeurs Georges Enesco, Béla Bartók et Zoltán Kodály et enfin Leoš Janáček, tous contemporains et originaires d’Europe centrale. Un magnifique concert boudé, hélas, par le public parisien. Concert dont le grand moment fut indiscutablement la magistrale interprétation du Concerto pour piano n° 2 de Bartók ...
Bertrand Cuiller_cop_Jean-Baptiste Millot (2)

Des Brandebourgeois trop sages par Bertrand Cuiller à Metz

Les feux d'artifice instrumentaux de Bach ne brillent que par moments dans l'interprétation du jeune ensemble Le Caravansérail. Le cadeau très intéressé fait par Bach au margrave de Brandebourg en 1721 ne cherche pas l'économie de moyens : les plaisirs de la virtuosité et de la couleur jouent les premiers rôles. Cette virtuosité n'est pas absente de l'interprétation de l'ensemble Le Caravansérail, créé en 2014 par le claveciniste Bertrand Cuiller : ...
Au Louvre, le théâtre de Marais par L’Achéron

Au Louvre, le théâtre de Marais par L’Achéron

Pour illustrer l'exposition Théâtre du pouvoir au Louvre, les Pièces de viole de Marais, que le compositeur jouait en personne devant Louis XIV, s'imposent. Auteurs d'un début d'intégrale de ces pièces, avec l'enregistrement du Premier livre sorti cette année, François Joubert‐Caillet et L'Achéron ont choisi de ne pas s'en tenir à ce début de corpus, et ils présentent un florilège de pièces choisies parmi les six cents que contiennent les cinq ...
0JB2152©Jean-Baptiste-Millot

François Dumont et l’Orchestre Symphonique de Bretagne dans Mozart

Le fructueux compagnonnage entre le pianiste François Dumont et l’Orchestre Symphonique de Bretagne se poursuit avec l'enregistrement de l’intégrale des vingt-sept concertos de Mozart dirigés du piano. Avec un grand écart entre les concertos K 37, K 491 et K 595, ce concert dans la belle salle du Théâtre National de Bretagne est donné à l'occasion de la parution du deuxième opus du projet, un double CD rassemblant le programme ...
vivica-genaux

Après Geminiani, Vivaldi sauve la mise au Théâtre des Champs-Élysées

Une soirée en demi-teinte mais qui s’achève sur une note savoureuse, grâce au prêtre roux et aux interprètes : Vivica Genaux, Sonia Prina et Fabio Biondi à la tête de l'Orchestre de chambre de Paris. L’Orchestre de chambre de Paris s’est associé avec le chef Fabio Biondi autour d’un programme baroque italien qui regarde vers la France, avec une belle part consacrée au violon et aux voix : la cantate Gloria e ...
harteros_lux

Avec Anja Harteros et Wolfram Rieger, le lied allemand porté à ses sommets

L’opulent soprano de la chanteuse allemande, porté par le jeu savant et délicat d’un pianiste aux petits soins, confère à un programme minutieusement construit tous les atouts des grands soirs. Le lied romantique allemand à son meilleur ! Si l’on doit distinguer deux catégories de chanteurs de lieder, ceux qui intellectualisent le texte en mettant en avant la clarté de l’élocution, et ceux qui font confiance à leur instinct musical en ...
radulovic

Nemanja Radulović en pleine forme au Théâtre des Champs-Élysées

Devant un public conquis d’avance, Nemanja Radulović ose au Théâtre des Champs-Élysées un long programme de récital débuté par une Partita de Bach et achevé par l’une de ses œuvres favorites, Tzigane de Ravel, dans lequel il joue à loisir avec la partition. L’accompagnement au piano de Laure Favre-Kahn intéresse moins, surtout dans la Sonate de César Franck. Nemanja Radulović entre seul en scène sur le plateau de l’Avenue Montaigne, et ...
rattle

Simon Rattle et le LSO mènent la danse dans la trilogie de Stravinsky

La Philharmonie de Paris consacrait tout un week-end thématique aux rites païens, contes populaires et histoires burlesques dans l’œuvre de Stravinsky*. Des thèmes récurrents, dont la célèbre trilogie de ballets, l’Oiseau de feu, Petrouchka et le Sacre du printemps, composée pour les Ballets russes de Diaghilev, constitue l’exemple le plus éclatant. Un véritable marathon symphonique intéressant à plus d’un titre, permettant de juger de l’évolution stylistique très rapide du compositeur entre ...
el bacha

Avec El Bacha, 1911 comme si vous y étiez

Abdel Rahman El Bacha signe à la Philharmonie de Paris un grand récital, où les accents passionnés de Granados intéressent, tandis que la causticité de Ravel et Stravinsky enthousiasme franchement. Il n'y a guère de sonnerie de trompettes pour annoncer les récitals d'El Bacha. Le pianiste a visiblement atteint cet âge heureux de sa carrière où l'angoissant désir d'être applaudi cède le pas à une liberté artistique sereine et détachée ; et ...
Duo Repicco

Pause méridienne au Louvre avec Louis XIV et le jeune duo Repicco

La saison musicale reprend aussi au Musée du Louvre. Le jeudi midi étant réservé à la découverte de nouveaux talents, c’est donc avec le jeune duo Repicco que débute la programmation 2017-2018. Repicco ? Késako ? C’est le nom d’une technique de jeu en guitare baroque dont la violoniste Kinga Ujsaszi et le luthiste-guitariste Jadran Duncumb ont choisi de s’affubler pour ce duo datant d’il y a un peu plus de quatre ...
Edgar moreau

Jeunesse et mélancolie à la Philharmonie de Paris avec Edgar Moreau et Lahav Shani

Rentré avec la Sixième de Mahler dirigée par son nouveau directeur musical Daniel Harding, l’Orchestre de Paris propose, pour son second concert de la saison, une autre très grande Sixième, celle de Tchaïkovski, magnifiquement portée par un jeune chef déjà impressionnant de maturité : Lahav Shani, le prochain directeur du Philharmonique de Rotterdam. Mais avant cela, l’opulence sonore dégagée de l’ensemble impressionne dès l’Ouverture de Guerre et Paix. La pièce dure ...
Julien Libeer_2017_01_© Ahos Burez

Julien Libeer et ses amis ouvrent la saison musicale de Flagey

Flagey fête ce week-end sa rentrée musicale. Les événements débutent avec un concert très attendu, résultat d'une carte blanche donnée à Julien Libeer par l'institution. Ce premier concert témoigne de la vivacité de la jeune scène classique. Julien Libeer, est un pianiste perspicace et sensible. Son parcours est atypique en ceci qu'il n'a pas suivi la voix des grands concours. Cela ne l'empêche pas de mener une belle carrière internationale. Formé aux conservatoires de Bruxelles et de Paris, il ...
mikko franck

Les 80 ans du Philhar, un octogénaire très séduisant

Chaque concert du "Philhar" est toujours un moment d’excellence musicale, acquise sous la houlette des plus grands chefs, comme Janowski, Myung-Whun Chung, Boulez, Dudamel, Gergiev ou encore Salonen, pour ne citer que les plus récents, qui se sont succédés au pupitre depuis 1937, date de sa fondation. Une perfection musicale qui fait actuellement de la phalange parisienne une des plus réputées sur la scène internationale, dirigée aujourd’hui par le chef ...
Plein les yeux et les oreilles au T2G de Gennevilliers avec Alexander Schubert

Plein les yeux et les oreilles au T2G de Gennevilliers avec Alexander Schubert

L'avertissement au bas du programme – niveau sonore élevé et effets stroboscopiques déconseillés aux personnes fragiles – pour ce concert donné sur la scène du T2G de Gennevilliers a pu en effrayer certains. Il cible la dernière œuvre à l'affiche, celle d'Alexander Schubert. Remarqué cette année à Manifeste (Sensate Focus), le jeune trublion allemand sait mettre tous les sens à l'affût dans des spectacles qui « envoient », à vivre avec le ...
CincinnatiSymphonyOrchestra-AnnavanKooij-7847

Le Cincinnati Symphony Orchestra et Louis Langrée à Paris

Cela fait presque dix ans que le Cincinnati Symphony n’était plus passé par la France. La dernière fois c'était en 2008 à la Salle Pleyel, avec à sa tête le futur chef de l’Orchestre de Paris, Paavo Järvi. Au retour d’une longue tournée européenne, l'orchestre ouvre la première saison complète de la Seine Musicale. Le chef français Louis Langrée, son directeur musical depuis 2013 (lire notre entretien), est à ...
Coup d’envoi pour Emmanuel Krivine à la tête du National

Coup d’envoi pour Emmanuel Krivine à la tête du National

Il y a foule et un peu d'électricité dans l'air pour le concert inaugural marquant la prise de fonction d'Emmanuel Krivine à la tête de l'Orchestre National de France en ce tout début de saison. Le chef français – il n'y en a pas eu depuis 40 ans à la tête de cette phalange ! – connaît bien le « National » au point de parler d'ores et déjà de « chimie immédiate » ...
L’Orchestre de Paris en ordre de marche pour sa 50e saison

L’Orchestre de Paris en ordre de marche pour sa 50e saison

Premier concert, premier succès : l'Orchestre de Paris ouvre sa saison sur des accents martiaux. L'humour anglais a-t-il fait irruption à Paris ? Les deux œuvres qu'a choisies Daniel Harding pour inaugurer, comme directeur musical, sa seconde saison avec l'Orchestre de Paris, prêtent à sourire : elles parlent de fin plus que de commencement. La première est une musique d'enterrement, celle que composa Purcell pour accompagner le service des funérailles de Marie II d'Angleterre, ...
simon_rattle_c_holger_kettner_stiftung_berliner_philharmoniker

Simon Rattle et les Berliner Philharmoniker dans Chostakovitch

Ce week-end de rentrée à la Philharmonie de Paris, Sir Simon Rattle et l'Orchestre philharmonique de Berlin consacraient un concert à l’œuvre de Dimitri Chostakovitch avec sa première et son ultime symphonies : plus de quarante-cinq ans de parcours de vie, au sein d’un siècle convulsif, où les idéaux de jeunesse ont été broyés par la machine totalitaire, entre éclats et résignation. La Symphonie n° 1 de Dimitri Chostakovitch, coup d’essai ...
Carmélites-plan large vertic.03-09-2017©JJ.Ader

Musique en dialogue aux Carmélites, une nouvelle saison toulousaine

Une nouvelle série de concerts de musique de chambre, commandée par la ville de Toulouse et imaginée par Catherine Kauffmann-Saint-Martin, s’ouvrait le dimanche 27 août dans la magnifique Chapelle des Carmélites, un petit bijou d’architecture baroque à deux pas de la basilique Saint-Sernin. Cet unique vestige de l’ancien couvent des carmélites dont la première pierre fut posée par le roi Louis XIII, bénéficie d’un somptueux plafond de bois peint au XVIIIe ...
Damrau 07.17

À Munich, Diana Damrau repasse l’épreuve du Lied

Si occupée soit-elle à l'opéra, Diana Damrau n'a pas tout à fait oublié les exigences particulières de la mélodie. Diana Damrau est Kammersängerin en sa Bavière natale : ce titre honorifique ne veut pas dire grand-chose, mais il montre la longue durée de ses relations avec la maison. Après avoir chanté la Reine de la Nuit ou Zerbinetta, elle s'est aventurée ces dernières années dans un répertoire plus lourd, tentant par exemple ...
bartoli-jarousky

Bartoli et Jaroussky transportent la salle Gaveau vers le Seicento italien

Cecila Bartoli et Philippe Jarrousky ensemble sur scène ! L’évènement ne pouvait se rater, d’autant qu’il préfigure d’autres rencontres enthousiasmantes à venir. Deux artistes, deux voix, deux tempéraments aussi, qui trouvent ici à s’exprimer dans une symbiose complète au service d’un répertoire qui les éloigne des facilités de la seule virtuosité technique et que tous deux défendent ardemment. Dans la chaleur caniculaire de la salle Gaveau, le spectateur a sans doute ...
laurence-equilbey_cop_jana-jocif

Laurence Equilbey dirige Niels Gade à la Cité de la Musique

À peine sorti du Timbre d’Argent à l’Opéra Comique, le chœur Accentus s’attèle à une autre rareté, cette fois danoise, avec la musique de Niels Gade. Laurence Equilbey dirige le concert devant un Orchestre de l’Opéra de Rouen Normandie apte à porter la chaleur de cette musique, tout particulièrement aux violoncelles, très utilisés par la partition. Pour la seconde pièce du concert, la cantate Comala, la distribution profite de trois ...
258c1ff446faa9f964f670d41a535258

Goerner et Papavrami au cœur de la musique française

Toute l'émotion ineffable de la musique de Fauré et Franck semble distillée dans ce duo entre le pianiste argentin Nelson Goerner et le violoniste Tedi Papavrami, dans le cadre suranné du Théâtre des Bouffes du Nord. Leur choix s'est porté sur trois œuvres emblématiques du renouveau de la musique chambriste française : les deux sonates de Fauré, composées à quarante ans d'intervalle et la très célèbre sonate de Franck. Tout au ...
Mikko Franck et le Philhar, épiques dans Sibelius

Mikko Franck et le Philhar, épiques dans Sibelius

Pour son dernier concert de la saison dans le grand auditorium de la maison ronde, Mikko Franck conduit le Philhar sur des sommets dans une interprétation d’anthologie des quatre légendes de Lemminkaïnen de Sibelius, pièce maîtresse d’un concert comprenant également le futuriste Concerto pour piano n° 2 de Prokofiev dans une lecture assez originale du pianiste russe, Alexander Toradze, et la peu connue Symphonie en si mineur de Debussy dans une ...
Yevgeny Sudbin, musicien poète et recréateur pyromane

Yevgeny Sudbin, musicien poète et recréateur pyromane

Dans le cadre du week-end Nuits d’été, Radio-France invite en l’auditorium 104 de la maison de la Radio, Yevgeny Sudbin, pianiste rare à la scène en nos contrées, technicien accompli doublé d'une personnalité musicale aussi forte qu'attachante. Le programme de ce soir peut se prêter à plusieurs grilles de lecture : la prédilection pour la pièce narrative, l’exploration de la forme brève, l’évocation de l’atmosphère nocturne au fil des âges, ou l’éternel retour à l’âme ...
Diana Damrau et Nicolas Testé enflamment la Philharmonie de Luxembourg

Diana Damrau et Nicolas Testé enflamment la Philharmonie de Luxembourg

Festival vocal pour un récital nommé à juste titre « Bel canto drammatico ». Diana Damrau et Nicolas Testé, dans un programme tout XIXe siècle conçu avec goût et intelligence, enchantent le public par leur engagement. Aux côtés de pages de Bellini, Verdi, Wagner ou Massenet, Meyerbeer sort comme le grand triomphateur de la soirée. C’est Diana Damrau qui avait ouvert en septembre dernier la saison 2016-2017 de la Philharmonie de ...
JBM0010-Jean-Baptiste Millot

Le Quatuor Manfred, des passeurs de musique

Trente ans d’existence, cela se fête dans l’allégresse évidemment mais aussi en affirmant son identité, toujours avec l'exigence musicale de la mise en valeur de la partition. L’exploration de territoires nouveaux et la sensibilité frémissante sont aussi des idéaux du romantique Manfred, le sombre héros de Byron. Ce concert anniversaire, qui clôt une saison bien remplie, en est le témoignage. Cette année le Quatuor Manfred nous a offert les intégrales croisées ...
Nicholas Angelich

Nicholas Angelich entre classicisme viennois et suggestivité brahmsienne

Pour son dernier récital à la Philharmonie de Paris, Nicholas Angelich nous gratifie d’un programme aussi copieux qu’ambitieux et exigeant. Il éclaire d'une façon singulière, par une somptueuse mise en perspective, la filiation du concept de variation depuis Haydn jusqu'à Brahms. Entre ces deux pôles, place à Beethoven avec sa célèbre et vaste Sonate Waldstein. Les variations en fa mineur Hob.XVII/6, que Joseph Haydn a malicieusement sous-titrées « un piccolo divertimento » ...
A Munich, Kirill Petrenko et le drame mahlérien

A Munich, Kirill Petrenko et le drame mahlérien

En concert comme dans la fosse, la routine n'existe pas avec Petrenko, ni avec son exceptionnel soliste, Igor Levit. Kirill Petrenko n’aime pas se disperser : il est donc presque surprenant qu’il ait accepté de programmer un concert symphonique entre deux représentations de Tannhäuser, mais c’est une aubaine pour les spectateurs qui l’avaient applaudi la veille chez Wagner. Depuis qu’il en est le directeur musical, les concerts de l’abonnement symphonique de l’Opéra ...
kgerstein

Kirill Gerstein et David Robertson portent Boulez et Rachmaninov à la Maison de la Radio

Avant de clore sa saison au Festival de Saint-Denis, l’Orchestre National de France propose un dernier concert à la Maison de la Radio avec un programme difficile, peinant à remplir plus d’un demi-auditorium. David Robertson a pourtant tenté le didactisme pour montrer la puissance d’écriture des Notations de Pierre Boulez à l'orchestre, mises en regard avec la version piano sous les doigts de Kirill Gerstein, ensuite passionnant dans la Rapsodie ...
 

Banniere-abecedaire728-90-resmusica-janvier16