philharmonie de paris 0718

Concerts

De Tiepolo à William Blake avec Hugues Dufourt

De Tiepolo à William Blake avec Hugues Dufourt

L'actualité parisienne est dense pour le compositeur Hugues Dufourt qui, en l'espace de deux jours, voit la création française de son polyptyque Les Continents d'après Tiepolo au Centre Pompidou et la création parisienne de Burning Bright invitant les Percussions de Strasbourg sur le plateau du Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris. De toutes les sources d'inspiration qui font naitre l'œuvre musicale chez Hugues Dufourt, c'est la peinture qui domine largement : ...
Haas In Vain EIC3

In Vain de Haas à la Cité de la Musique

L’Ensemble Intercontemporain donnait ce vendredi In Vain de Georg Friedrich Haas, vaste partition spectrale d’une heure environ, avec un traitement lumineux adapté aux variations de la musique. Si l’interprétation sous la direction d’Erik Nielsen est irréprochable, l’œuvre laisse dubitatif. La musique spectrale s’est beaucoup développée en France, notamment avec Tristan Murail et Gérard Grisey, mais elle a également intéressé des compositeurs à l’international ; l’un de ses grands défenseurs aujourd’hui est ...
Florez2

AU TCE, Juan Diego Flórez vers de nouveaux horizons

Après plus de 20 ans de carrière , Juan Diego Flórez rayonne tout autant qu’il se renouvelle. Lors de ce récital au Théâtre des Champs-Élysées, le ténor belcantiste démontre avec un naturel certain qu’il est prêt à s’aventurer vers d’autres horizons que le répertoire italien qui a fait sa notoriété. C’est avec un costume dépareillé dont est affublé Juan Diego Flórez lors du premier air Ich baue ganz auf deine Stärke ...
renaud-capaucon-mat-hennek-to-virgin-classics

A Aix, le violon habité de Renaud Capuçon

Soirée faste au Grand Théâtre de Provence avec la venue du Camerata Salzburg et de Renaud Capuçon. Directeur Musical du Festival de Pâques, grand habitué des festivals de la région, le violoniste joue presque « à la maison » en terres aixoises. L'originalité et l’audace du programme de ce soir consiste à mettre en miroir Mozart et Satie, compositeurs phares de deux époques au langage bien distinct. Malgré le temps ...
YFavorin

Piano à volonté à Radio France, pour le centenaire de la révolution russe

Pour commémorer les cent ans de la Révolution d'octobre (qui eut lieu, en réalité, les 7 et 8 novembre de notre calendrier), Radio France propose six audacieux récitals de piano russe. Six interprètes, tous nés en URSS avant la chute du bloc de l'Est, sont invités pour un week-end à la Maison de la Radio pour une intense série de concerts. Dans une programmation d'une rare munificence, se côtoient treize compositeurs ...
50 ans de l'orchestre de Paris- Le 01/11/17-Philharmonie-

L’Orchestre de Paris fête ses 50 ans : Thank you Mister Harding !

À la Philharmonie de Paris, lors d’un concert anniversaire fleuve au programme particulièrement éclectique, l’Orchestre de Paris et son directeur musical Daniel Harding prouvent une fois de plus qu’il faut aujourd’hui compter avec cette formation sur la scène internationale, ainsi que sur le Chœur, magnifiquement préparé par Lionel Sow. Charles Munch aura dirigé l’Orchestre de Paris à peine plus d’un an avant de décéder dans son sommeil lors d’une tournée avec ...
Requiem de Verdi bouleversant par Muti à Cologne

Requiem de Verdi bouleversant par Muti à Cologne

Poignant Requiem devant une salle comble : Riccardo Muti transcende le chef d’œuvre de Verdi. Il n’y a rien à redire : ce concert est un événement. Dès les premières notes des violoncelles le ton est donné. Voilà une exécution des plus bouleversantes où précision et intensité, structure et émotion se marient d’une façon particulièrement heureuse. Le Requiem de Verdi est une œuvre éminemment théâtrale, et c'est bien ainsi que le présente Riccardo ...
yuja_wang_par_Marco_Borrelli

Yuja Wang et le Mahler Chamber Orchestra à Aix en Provence

Le Grand Théâtre de Provence accueillait pour la première fois la pianiste Yuja Wang, aux côtés du Chamber Mahler Orchestra. C'était l’occasion d'entendre une jeune artiste qui séduit les foules aux quatre coins de la planète, dans un répertoire éclectique et articulé autour de Ludwig van Beethoven. L'ouverture de Don Giovanni de Mozart ne laisse planer aucun doute sur l'homogénéité des cordes mais cette interprétation ne retient pas nos sens. Malgré une ...
Le temps s’est arrêté à Berlin avec James Levine

Le temps s’est arrêté à Berlin avec James Levine

Pour un concert exceptionnel, James Levine dirige la Staatskapelle Berlin et emmène la Troisième Symphonie de Gustav Mahler sur des sommets, malgré un orchestre très souvent pris en défaut. Une telle atmosphère électrique à la Philharmonie de Berlin n’avait plus été ressentie depuis les derniers concerts de Claudio Abbado, mais aujourd’hui sur la scène, une longue rampe donne accès à un pupitre surélevé pour permettre à un autre chef d'y accéder, ...
Harding BRSO 2017

Harding à la Radio Bavaroise pour un Bruckner trop sage

L'Orchestre de la Radio Bavaroise a beau être au sommet de ses séductions sonores, le parcours symphonique de cette soirée reste trop prosaïque. À la Philharmonie de Munich plane le souvenir de Sergiu Celibidache et de ses interprétations des symphonies de Bruckner. Avec l'autre grand orchestre munichois, Daniel Harding dirige ce soir la quatrième symphonie, mais son approche de Bruckner n'a pas grand chose à voir avec les sculpturales lenteurs de ...
june 2007

À Genève, Dvořák à la fête avec Truls Mørk et Tomáš Netopil

Le public réserve un triomphe à la magnifique prestation de la Philharmonie Tchèque sous la direction inspirée et dynamique du jeune chef Tomáš Netopil, qui sublime le violoncelliste Truls Mørk dans le Concerto pour violoncelle d’Antonín Dvořák. Il y a des moments comme ça. Dès les premières notes d’un concert, on pressent qu’il se passe quelque chose autour de l’orchestre, entre le chef et ses musiciens, dans l’ambiance du public, dans ...
Blomstedt

Herbert Blomstedt en jeune homme dirige Brahms, Beethoven et Schubert

Herbert Blomstedt a 90 ans et peut tout se permettre, comme il le prouve une nouvelle fois lors de deux concerts de tournée avec l'orchestre du Gewandhaus de Leipzig : le premier soir, dans un fantastique Requiem Allemand de Brahms, puis le lendemain avec une Grande de Schubert de plus d’une heure, longue non pas à cause de la lenteur des tempi, mais parce qu’il joue toutes les reprises. Tombé au ...
saraste

Jukka-Pekka Saraste décevant dans la 9e de Bruckner

 Malgré un « Philhar » resplendissant, Jukka-Pekka Saraste ne parvient à convaincre ni dans le Concerto pour piano de Grieg, avec Lars Vogt en soliste, où chef et soliste s’enferment dans une lecture par trop théâtrale, ni dans la Symphonie n° 9 de Bruckner entachée d’une pompeuse grandiloquence. Nonobstant ce faux pas d’un soir, le chef finlandais Jukka-Pekka Saraste essaie à chacune de ses interprétations de proposer une vision originale sortant des sentiers ...
Marek Janowski 02-110907 © Felix Broede

Doubles Métamorphoses sous la baguette de Marek Janowski

Dans un programme exigeant, Marek Janowski montre la qualité de sa direction au pupitre de l’Orchestre national de France, d’abord en accompagnant l’excellent Xavier Phillips dans la Symphonie Concertante de Prokofiev, puis face à un ensemble au grand complet dans les Métamorphoses symphoniques d’Hindemith, avant de revenir en formation réduite pour celles de Richard Strauss. L’habitude est évidemment d’entendre à Paris Marek Janowski avec l’orchestre qu’il a dirigé jusqu’en 2000, le ...
quatuor_arditti_photo_astrid_karger

Le Quatuor Arditti de l’urgence de Rihm à la démesure de Xenakis

A Paris dans le cadre du Festival d'Automne, Irvine Arditti et le Quatuor Arditti ont donné deux créations mondiales des compositrices Clara Iannotta et Hilda Paredes, et ont sidéré dans des œuvres majeures de Ligeti à Xenakis. Si les membres du quatuor se sont renouvelés depuis, Irvin Arditti n'a jamais quitté la barre, portant toujours plus haut la qualité et les exigences d'interprétation. Il était soliste lors du première concert consacrant l'oeuvre ...
Philippe Jaroussky et Artaserse : récital Haendel à Bruxelles

Philippe Jaroussky et Artaserse : récital Haendel à Bruxelles

Il est de ces soirées rares où les planètes s'alignent : soliste, ensemble orchestral, répertoire et salle réceptive. Philippe Jaroussky entame la tournée liée à son dernier album en date, enregistré avec l'ensemble Artaserse, et ce soir, Bozar a l'honneur d'accueillir le second concert de cette tournée. Comme souvent, chez Philippe Jaroussky, on remarque un travail de fond axé sur la recherche et la constitution d'un répertoire. Le conte-ténor aime à ...
Welser-Möst

Welser-Möst et le Cleveland Orchestra dans la 6e de Mahler

Le passage à la Philharmonie de Paris, dans le cadre de sa tournée européenne, du Cleveland Orchestra dirigé par son actuel directeur musical, le chef autrichien Franz Welser-Möst, constitue sans nul doute un évènement musical incontournable. Sa dernière prestation l’an passé, dans la Troisième de Mahler, avait déjà suscité de nombreux commentaires. Une phalange mythique, reconnue parmi les « Big Five » américains ; un chef souvent contesté, parfois contestable, héritier d’une ...
c-Karen-Rubin-Alan-Gilbert

L’Orchestre de Paris avec Marc-André Hamelin et Alan Gilbert

Alors qu'il s'apprête à prendre la direction du NDR Elbphilharmonie Orchester Hamburg, entendu il y a quelques jours à la Philharmonie de Paris, Alan Gilbert dirige ce soir l’orchestre résident. Proposée dans la version définitive créée à Düsseldorf en 1851, la Symphonie n°4 en ré mineur de Robert Schumann trouve en Alan Gilbert un interprète aguerri, surprenant dès l’introduction, et même dès le premier accord, dans la recherche de densité des cordes, ...
Grosvenor

Benjamin Grosvenor au TCE, de Bach à Brett Dean

Un programme varié et ambitieux, un pianiste inventif et séduisant – et peu importe les quelques moments moins réussis. La musique de chambre est trop peu à l'honneur à Paris pour qu'il soit possible de se passer de la vénérable série des Concerts du Dimanche matin organisés par Jeanine Roze, et ce d'autant plus que, depuis quelques années, le respect du sacro-saint rôti dominical des beaux quartiers n'impose plus une fin ...
Felicity Lott

Felicity Lott à Orsay, une anglaise à Paris

Plaisir, enivrement, et humour : Felicity Lott et son acolyte Alain Carré conquièrent l’Auditorium du Musée d’Orsay sans détour avec ce récital "Felicity Lott, une Anglaise à Paris" donné à l’occasion de la résidence d’automne de la soprano britannique dans la capitale. Sa dernière biographie en bonne place à l’entrée, un musée qui a déjà accueilli la célèbre chanteuse en 2015 à l’occasion de son exposition de rentrée, un récital donné dans ...
Bach en sept paroles par Pygmalion : premier épisode

Bach en sept paroles par Pygmalion : premier épisode

Le message universel de Johann Sebastian Bach, défendu avec ardeur et brio par Raphaël Pichon et son ensemble Pygmalion lors de cette première étape intitulée « Lumières » d’un cycle de sept concerts, a bien été reçu à la Cité de la Musique. C’est un orchestre grandiloquent, avec trois trompettes et timbales, qui débute le marathon de l’ensemble Pygmalion et de son chef Raphaël Pichon autour des cantates de Johann Sebastian Bach. Dès ...
degout_stephane_0576a_pc_julien_benhamou

L’émouvante sobriété de Stéphane Degout dans les Kindertotenlieder

Les esprits chagrins en seront pour leurs frais : l’embellie notée depuis le début de leur collaboration se poursuit entre le National et son nouveau directeur musical, Emmanuel Krivine. Le moment fort du concert de ce soir reste assurément la sobre et émouvante interprétation des Kindertotenlieder de Gustav Mahler par le baryton-basse français Stéphane Degout. La Marche funèbre maçonnique de Mozart ouvre la soirée sous le signe de la solennité et ...
Kirill Petrenko, la plus rigoureuse des modernités

Kirill Petrenko, la plus rigoureuse des modernités

Voilà ce qu'est un grand chef : un artiste qui vous fait découvrir ce que vous connaissiez déjà si bien. L'aura qui entoure Kirill Petrenko, à Munich plus encore qu'ailleurs, ne doit pas tromper : il ne faut pas espérer de lui les interprétations patinées, nourries par une tradition revivifiée aux équilibres raffinés que, dans cette même ville, un Mariss Jansons propose à l'égale admiration des mélomanes. Ce concert de rentrée, ...
pollini_maurizio_face_mathias_bothor

Pollini tel qu’en lui-même à la Philharmonie

Assister à un récital de Maurizio Pollini est toujours un événement, tant cet interprète légendaire continue de fasciner. Le public de la Philharmonie ne s’y trompe pas en lui réservant un triomphe à l’issue d’une soirée émouvante. Dans un répertoire familier qu’il ne se lasse pas d’explorer, Pollini déploie son style très personnel, où l’ardeur ne le cède en rien à la subtilité et à la nuance. Après une Arabesque délicatement ...
Gautier Capuçon (c) Grégory Batardon

L’hommage à Lalo de Stéphane Denève et Gautier Capuçon

L'ambiance chaleureuse de cette soirée est teintée de souvenirs graves. Ce concert proposé par Flagey est en effet en partie construit autour de la mémoire de la Première Guerre Mondiale. Avec l’œuvre de Turnage, Passchendaele, œuvre symphonique en un mouvement et commande du Concertgebouw de Bruges, nous sommes plongés d'emblée en 1917, aux alentours de ce village de Flandres alors terrain d'une bataille particulièrement sanglante. Après une ouverture tragique et martiale, la tension sourd : accords dissonants qui, sans résolution, ...
Martha Argerich

Sublime Martha Argerich avec l’Orchestre national de France

Il y a des artistes dont chaque apparition est un événement. Pour la première fois à l’Auditorium de la Maison de la Radio depuis sa rénovation, alors que la pianiste est déjà une habituée de la Philharmonie de Paris, Martha Argerich joue de son génie dans le Concerto en sol majeur de Ravel, auprès de l’Orchestre national de France et son nouveau directeur musical, Emmanuel Krivine. Ses apparitions en France et ...
Vêpres romaines avec Joël Suhubiette et l’ensemble Jacques Moderne

Vêpres romaines avec Joël Suhubiette et l’ensemble Jacques Moderne

Les Vêpres romaines de Joël Suhubiette et de son ensemble Jacques Moderne portent haut les couleurs sonores de la musique ecclésiastique dans la Ville éternelle de la deuxième moitié du XVIIe siècle et du début du XVIIIe. Entre le compositeur sorti de l’ombre Bencini, et le grand maître Scarlatti, L’Oratoire du Louvre résonne religieusement. Premier grand chef-d’œuvre sacré de la musique baroque, le Vespro della Beata Vergine de Claudio Monteverdi est ...
Superbe création française du Concerto pour violon de Daniel Bjarnason

Superbe création française du Concerto pour violon de Daniel Bjarnason

Attention, un vent rafraîchissant commence à souffler sur l'univers du concert symphonique français. À la Philharmonie de Paris, le public applaudit maintenant entre les mouvements d'une symphonie. Mieux encore, l'Orchestre de Paris ose programmer un Concerto pour violon écrit par Daniel Bjarnason un compositeur islandais trentenaire. L'œuvre a été créée à Los Angeles par Gustavo Dudamel il y a tout juste six semaines, et reprise déjà par Esa-Pekka Salonen à Londres et Bruxelles le mois dernier, et maintenant ...
quatuor arod

La jeune maturité du Quatuor Arod aux Bouffes du Nord

Malgré sa création il y a quatre ans seulement, le Quatuor Arod prouve une fois encore au Théâtre des Bouffes du Nord qu’il fait partie des formations les plus musicales du moment. Le second violon d’Alexandre Vu introduit avec magnificence sa partie de soutien du Quatuor n° 13 « Rosamunde » de Franz Schubert pour laisser immédiatement s’exprimer la superbe musicalité du premier violon Jordan Victoria dans le premier thème. Il faut attendre ...
kissin

Evgueni Kissin souverain dans Bartók

Soirée Mitteleuropa pour ce concert du « National » dirigé par le chef Lawrence Foster, éminent spécialiste de ce répertoire. Un programme rare et éclectique convoquant les compositeurs Georges Enesco, Béla Bartók et Zoltán Kodály et enfin Leoš Janáček, tous contemporains et originaires d’Europe centrale. Un magnifique concert boudé, hélas, par le public parisien. Concert dont le grand moment fut indiscutablement la magistrale interprétation du Concerto pour piano n° 2 de Bartók ...
 

Baniere-clefsResMu728-90-2b