ADN Baroque2 Klarthe

Opéras

la ville morte

La Ville Morte mise en scène par David Bösch à Dresde

Après Le Miracle d’Héliane à l’Opéra des Flandres, David Bösch s’attaque au chef-d’œuvre lyrique de Korngold, La Ville Morte, au Semperoper de Dresde. Sa mise en scène moderne et littérale cherche à maintenir l'action entre réel et onirisme, tandis qu’en fosse le chef Dmitri Jurowski emmène la partition vers un vérisme puccinien, personnalisé sur scène par le ténor Burkhard Fritz et la soprano Manuela Uhl. D’une époque viennoise parmi les plus ...
LeBaronTzigane.02

À Genève, un Baron Tzigane tristounet

Dans un spectacle ne tenant pas ses promesses, seule la musique de Johann Strauss fils avec l’Orchestre de la Suisse Romande et son chef du jour, Stefan Blunier, réussissent à donner un peu de sens à ce Baron Tzigane tristounet malgré le criard des couleurs. Dieu que cette musique est charmante ! Dès les premières notes de l’ouverture, la baguette de Stefan Blunier sculpte les accents de cette opérette avec une ...
Gregory Kunde Prophète à Berlin

Gregory Kunde Prophète à Berlin

Après Vasco de Gama en 2015 et Les Huguenots en 2016, le Deutsche Oper Berlin poursuit son cycle Meyerbeer et s’intéresse cette saison au Prophète, grand-opéra réapparu récemment en Europe avec plusieurs nouvelles productions à Karlsruhe, Essen et Toulouse. En utilisant ses habituelles marottes, Olivier Py ne parvient pas à intéresser à un livret de Scribe pourtant correctement construit, là où Enrique Mazzola dynamise moins la fosse qu’il n’avait su ...
Barbier

Le Barbier de Séville par Laurent Pelly au Théâtre des Champs-Élysées

Le Théâtre des Champs-Élysées, en coproduction avec l'Opéra National de Bordeaux, l'Opéra de Marseille et le Théâtre de la Ville de Luxembourg, monte une très belle production du Barbier de Séville avec deux distributions dont la première d'entre elles emporte l'adhésion par la fraîcheur de la mise en scène de Laurent Pelly et l'esprit des chanteurs. Laurent Pelly rend un véritable hommage à la musique dans sa scénographie en parsemant son ...
Bartolo Chaperonne Rosine

À Condom et Agen, un Barbier de Séville de qualité

Le joli petit Théâtre des Carmes à Condom, récemment reconstruit après un incendie salutaire, accueillait sa production lyrique annuelle avec Le Barbier de Séville produit par la compagnie régionale des Chants de Garonne. Depuis sa composition par un Rossini de 24 ans, et malgré l’échec de sa création en 1816 à Rome, Le Barbier de Séville n’a guère quitté la scène. Il ne se passe pas une saison lyrique sans qu’un ...
Boheme

Bohème sur la Lune mais sans étoiles à l’Opéra de Paris

En transposant l’action de La Bohème dans l’espace, Claus Guth prend le risque du concept qui ne fonctionne pas et s’écrase dès le premier tableau dans un décor somptueux mais inutile, surtout fait pour masquer l’absence totale d’idées. Gustavo Dudamel, encore peu habitué à l’opéra, apporte sa touche glaciale à la soirée, sans permettre à une distribution en manque d’air de s’épanouir. À son arrivée à l’Opéra de Paris, l’équipe Lissner ...
Initio 01@Nina Flore Hernandez

INITIO, une œuvre à écouter sans la voir

Diplômés du CNSMD de Paris, Pedro Garcia-Velasquez et Tatiana Julien ont conçu INITIO, un opéra de poche pour voix et chœur. Ambitieux, ce projet largement coproduit et créé dans le cadre de l’année France-Colombie, rate son objectif. Il faut du culot pour concevoir et mettre en scène un opéra contemporain dans une salle et devant un public dévolu à la danse. De culot, Pedro Garcia-Velasquez et Tatiana Julien n’en manquent pas. L’œuvre ...
Ballet royal_2

Ballet royal de la nuit, or et magie à Dijon

Après les débuts de cette super production à Caen où l’ensemble Correspondances est en résidence, et quelques jours après les représentations à l’Opéra Royal de Versailles, c’est sur la vague du succès que Francesca Lattuada et Sébastien Daucé font une dernière escale à Dijon pour présenter leur Ballet Royal de la Nuit. Plus de 360 ans après les sept représentations qui en ont fait une œuvre des plus marquantes du règne ...
Wozzeck Hamburg Nigl

Après Lulu, Kent Nagano dirige Wozzeck à Hambourg

La production du Wozzeck de Berg par Peter Konwitschny a bientôt vingt ans et son expressionnisme à l’allemande inspiré du début du XXe ne fascine plus autant, mais elle n’en reste pas moins efficace dans le propos. La direction de Kent Nagano trouve comme avec Lulu récemment le ton juste pour agencer les séries, sans pour autant perdre la forme globale, en plus d’accompagner une distribution correcte dont ressort le ...
wozzeck oper am rhein skovhus kuncio

Wozzeck par injection létale à Düsseldorf avec l’incroyable Bo Skovhus

Pour sa nouvelle production de Wozzeck, l’Oper am Rhein de Düsseldorf a fait appel à Stefan Herheim, qui transpose l’action dans une chambre d’exécution des États-Unis. Bo Skovhus livre à nouveau une prestation scénique exceptionnelle dans le rôle-titre, le reste de la distribution étant vocalement porté par la magnifique Marie de Camilla Nylund et le Capitaine de Matthias Klink. En transportant l’exécution de Johann Christian Woyzeck, mort par pendaison sur la ...
jf lapointe

À Genève, Ascanio de Camille Saint-Saëns ressuscité

Dix ans de gestation, dix ans de recherches, dix ans de passion pour voir la résurrection d’Ascanio de Camille Saint-Saëns, c’est le chemin de Guillaume Tourniaire pour faire renaître cet opéra. En septembre 1838, Hector Berlioz créée son opéra Benvenuto Cellini, inspiré par d'étranges amours du sculpteur italien lorsqu’il était à la cour de François 1er. Cinquante ans plus tard, le goût du public pour les drames historiques à grand spectacle ...
Albe_3

Avec le Duc d’Albe de Donizetti, Gand chante en français

Pour tout amateur de bel canto ou de grand opéra français à la recherche d’ouvrages sortant des sentiers battus, l’Opera Vlaanderen a reprogrammé Le duc d’Albe de Donizetti en langue originale. Sa création mondiale avait été proposée par cette même institution flamande en 2012, soit plus de 170 ans après la commande de l’Opéra de Paris pour laquelle Donizetti avait commencé à composer cet opéra. Les opéras posthumes ne sont pas ...
23592456_1852022671491812_4931445462428368745_o

Le Médecin malgré lui à Rennes en prélude à l’année Gounod

L'Opéra de Rennes anticipe les célébrations du bicentenaire de la naissance de Charles Gounod avec cette nouvelle production du Médecin malgré lui appelée à voyager sur plusieurs scènes du Grand Ouest. Troisième ouvrage lyrique du compositeur, cet opéra-comique en trois actes, créé au Théâtre Lyrique en 1858, se caractérise par sa fidélité à la pièce de Molière et sa constante inspiration mélodique. Tout y est léger et spirituel à l'image des ...
SEMIRAMIDE_ROH Covent Garden,

Semiramide; Joyce DiDonato,
Assur; Michele Pertusi,
Arsace; Daniela Barcellona,
Idreno; Lawrence Brownlee,
Azema; Jacquelyn Stucker,
Oroe ; Balint Szabo,
Mitrane ; Konu Kim,
Nino's Ghost; Simon Shibambu

Music; Gioachino Rossini,
Conductor; Antonio Pappano,
Libretto; Gaetano Rossi,
Director; David Alden,
Set designer; Paul Steinberg,
Costume designer; Buki Shiff,
Lighting designer;  Michael Bauer
Choreographer; Beate Vollack,

Semiramide des grands soirs avec Joyce DiDonato au Royal Opera House

Neuf mois après la Bayerische Staatsoper, le Royal Opera House accueille la production de Semiramide de David Alden : discutable par sa modernisation de l’action mais avec une distribution portée par Joyce DiDonato et Daniela Barcellona, et une direction musicale exceptionnelle d'Antonio Pappano. Semiramide aura mis moins de temps que d’autres ouvrages de Rossini pour renaître au siècle dernier, le premier retour en grâce étant dû à Joan Sutherland dans les ...
FALSTAFF

À Turin, magnifique Falstaff de Carlos Àlvarez

Pour la vingt-et-unième fois depuis sa première création en décembre 1893, le Teatro Regio de Turin offre un de ses opéras fétiches, Falstaff de Giuseppe Verdi, dans la mise en scène remarquable d’intelligence de Daniele Abbado portée par un magnifique et touchant Carlos Àlvarez dans le rôle-titre. Falstaff. L’opéra des opéras. Tout dans cette musique de l’ultime opéra de Giuseppe Verdi sublime le mot, transcende la parole, exacerbe la phrase. Toutefois, ...
Franco Fagioli dans un programme tout Haendel

Serse à Versailles : Fagioli toutes catégories

Le talent de Franco Fagioli justifie désormais que l'on monte un opéra en entier pour l'entendre : cette représentation exceptionnelle de Serse vient démontrer à nouveau qu'il dépasse les simples frontières de sa catégorie, faisant éclater les différences entre homme et femme, soprano et baryton. Dès son entrée, comme toujours très théâtrale et grandiloquente, il annonce le ton avec une présence écrasante et un Ombra mai fù confondant de phrasé, de couleurs ...
Marnie, création mondiale de Nico Muhly à l’ENO

Marnie, création mondiale de Nico Muhly à l’ENO

Six ans après Two Boys, Nico Muhly revient à l’English National Opera de Londres avec Marnie, sur un livret d’après le roman de Winston Graham ayant déjà inspiré au cinéma Alfred Hitchcock. La composition présente un travail efficace mais sans doute trop sage, cependant bien porté par l'équipe musicale et la mise en scène. Nico Muhly fait partie de la jeune génération de compositeurs américains et montre avec son nouvel opéra ...
JZ7A5860

A Metz, Don Pasquale chez Arlequin, Pierrot et Colombine

Esthétique résolument XVIIIe siècle pour un ouvrage vu au travers de ses liens avec la commedia dell’arte. Plateau homogène pour une œuvre qu’on a toujours plaisir à revoir, et qui se prête ici à une étonnante relecture. Le parti pris peut surprendre. Convaincu que Don Pasquale est une œuvre dure, amorale et grinçante, le metteur en scène Pierre-Emmanuel Rousseau fait du couple Norina-Malatesta les deux grands manipulateurs de l’intrigue. Tels Merteuil ...
De la maison des morts selon Chéreau, enfin à l’Opéra de Paris

De la maison des morts selon Chéreau, enfin à l’Opéra de Paris

Un « nouveau spectacle » aujourd’hui âgé de 10 ans : la communication de l’Opéra de Paris fait preuve d’un certain humour autour de cette production de De La Maison des morts devenue une référence depuis sa création aux Wiener Festwochen grâce au regard particulièrement juste de Patrice Chéreau. Pierre Boulez n’est plus à la baguette, mais pour cette première à Paris, la lecture saisissante d’Esa-Pekka Salonen sublime le lyrisme déchirant et la ...
Avec Rustioni, Attila terrasse le public du TCE

Avec Rustioni, Attila terrasse le public du TCE

Après Lyon, Attila déferle au Théâtre des Champs-Élysées. Les représentations de cet opéra se comptent sur les doigts d’une main sur les scènes françaises, et à Paris, c’est à peine si l’on se souvient de la production de l’Opéra Bastille en 2001. À la tête d’un Orchestre de l’Opéra de Lyon superlatif, Daniele Rustioni, aidé par une distribution passionnante, nous fait regretter ce soir cette injustice. Lors de sa création au ...
Cosi3

Théâtre de tréteaux pour le Così fan tutte à l’Opéra Royal

Pour ce troisième et dernier volet du triptyque Mozart-Da Ponte/Minkowski-Alexandre, le Così fan tutte présenté à l’Opéra Royal de Versailles se révèle bien proche de la perfection : la redécouverte de ce classique de l’opéra fait rire aux éclats comme au premier jour autant qu’elle enchante par son efficace simplicité qui ne corrompt à aucun instant toutes les nuances et les ambiguïtés de l’œuvre. Afin de faire accepter les liens imaginés par ...
354575DSC3629

Des Contes d’Hoffmann bien musicaux à Saint-Étienne

Comme à son habitude, l'Opéra de Saint-Étienne montre son amour et son respect absolu de la musique française, en proposant une version des Contes d'Hoffmann dans une version indiquée dans le programme de salle comme étant de Michaël Kaye / Jean-Christophe Keck, et dans une distribution entièrement française, d'une grande qualité. Le prologue et les deux premiers actes diffèrent peu de ce qu'on l'on connaît bien maintenant depuis les travaux de ...
Fantasio.03

À Genève, ennuyeux Fantasio

Satisfaction mitigée pour l’œuvre comme pour l’interprétation de ce Fantasio, opéra-comique de Jacques Offenbach présenté au Théâtre des Nations de Genève. Jacques Offenbach n’a pas composé que des chefs d’œuvre. Preuve en est ce Fantasio dont la musique souvent pauvre le dispute à un argument et à un livret mince et mal ficelé. Vous prenez un peu de Rigoletto, un peu de Cenerentola, un zeste de Lucia di Lammermoor, vous secouez ...
Ermonela Jaho, une Butterfly qui entre dans l’histoire

Ermonela Jaho, enthousiasmante Butterfly au Théâtre des Champs-Élysées

Donnée en juillet 2016, aux Chorégies d’Orange dans une mise en scène de Nadine Duffaut, cette Madame Butterfly de Giacomo Puccini avait déjà enthousiasmé les foules, public et critique, par la seule présence d’Ermonela Jaho dans le rôle-titre. La voilà de retour à Paris, pour une version de concert au Théâtre des Champs-Élysées, le temps d’une soirée unique qui suffit à fournir une étincelante et émouvante confirmation : Ermonela Jaho, ...
Studio_J_Adore_Ce_Que_Vous_Faites__-La-Ronde-17.18---Scene-9---Danylo-Matviienko-et-Sofija-Petrovic---Studio-j-adore-ce-que-vous-faites---OnP--3--800

Reigen de Philippe Boesmans par l’Académie de l’Opéra de Paris

C'est la première fois, à notre connaissance, que les jeunes talents de l'Académie de l'Opéra National de Paris se frottent au répertoire contemporain, du moins si l'on estime qu'Owen Wingrave de Britten est déjà un classique. Les promotions précédentes nous avaient proposé de larges pans du répertoire, passant du traditionnel au baroque ou à la comédie musicale, mais cette soirée est une véritable gageure ! Ils sont aidés en cela par ...
blh_5124_1

La Traviata ne veut pas mourir à Bâle

Bâle coproduit avec l’English National Opera La Traviata mise en scène par Daniel Kramer, également directeur artistique depuis 2016 de la deuxième scène lyrique londonienne. Malgré l’originalité de quelques séduisantes idées, cette énième production de l’opéra le plus populaire de Verdi, où un certain classicisme l’emporte aux points, ne renouvelle qu’insuffisamment la vision du chef-d’œuvre. Après un lever de rideau plus que prometteur, le somptueux décor en hémicycle de Lizzie Clachan ...
Mozart-Salieri-vignette

Mozart et Salieri : une œuvre rare à l’Opéra de Lyon

Dans l'intimité d'une salle où manquent un certain nombre de vacanciers, l'Opéra de Lyon reprend sa production de 2010 d'une œuvre surprenante : le Mozart et Salieri de Nikolaï Rimski-Korsakov. Avant d'être un opéra, Mozart et Salieri est l'une des quatre Petites Tragédies de Pouchkine : un bref dialogue en vers, écrit en 1830, qui montre combien sont anciennes et tenaces les fantasmagories autour de la rivalité supposée des deux compositeurs. L'action de ...

Elektra de grand répertoire au Deutsche Oper Berlin

Les soirées de répertoire du Deutsche Oper Berlin sont toujours d'une grande qualité, même lorsqu’il s’agit d’une simple reprise d’Elektra, avec cette saison Catherine Foster dans le rôle-titre, l’impressionnante Chrysothemis d’Allison Oakes et les graves toujours aussi marqués de Doris Soffel. Les dernières reprises de la production d’Elektra au Deutsche Oper faisaient alterner Evelyn Herlitzius et Nina Stemme dans le rôle-titre. Cette saison, pour seulement trois représentations, Catherine Foster se prête ...
Pelleas Kosky Berlin

Pelléas et Mélisande à côté du sujet au Komische Oper Berlin

À trop chercher à restituer dans la mise en scène l’expressionnisme sous-jacent de la partition de Pelléas et Mélisande, Barrie Kosky passe à côté du chef-d’œuvre de Debussy. La distribution, peu propice à l'exception du Golaud de Günter Papendell, et la direction de Jordan de Souza, qui développe de belles sonorités mais assez peu appropriées, sont à l'avenant. Si le drame lyrique fut créé à l’Opéra-Comique de Paris en 1902, il ...
Du jeudi 26 octobre 2017 au jeudi 16 novembre 2017

Bryn Terfel reprend avec brio les habits de Falstaff à l’Opéra Bastille

Quelques semaines après Don Carlos, le dernier opéra de Verdi retrouve les planches de l’Opéra Bastille avec la production de Dominique Pitoiset et en têtes d’affiche le trublion Bryn Terfel et la belle Julie Fuchs. Le reste de la distribution mêle bonnes et moins bonnes surprises quand, en fosse, le chef italien Fabio Luisi démontre qu’il connaît son Verdi. La production de Dominique Pitoiset a bientôt vingt ans et, si ses ...
 

Banniere-clefsResMu728-90