unnamed

La Scène

Filarmonica della Scala-Milan à Paris, Riccardo Chailly en majesté

Filarmonica della Scala-Milan à Paris, Riccardo Chailly en majesté

Encore un superbe concert à mettre à l’actif de Riccardo Chailly, cette fois à la tête de son nouvel Orchestre philharmonique de la Scala de Milan. Pour le chef milanais, les phalanges se suivent, mais l’excellence perdure sous sa baguette fougueuse et inspirée. On se souvient tous de ses dernières interprétations, marquées du sceau de l’évidence et de la complicité, avec l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig, en ce même lieu, ...
Elisabeth Leonskaja splendide dans Beethoven à la Maison de la Radio

Elisabeth Leonskaja splendide dans Beethoven à la Maison de la Radio

Dans le cadre d’une intégrale des concertos pour piano de Beethoven en quatre concerts, Mikko Franck et l’Orchestre Philharmonique de Radio France invitent pour leur premier soir Elisabeth Leonskaja, qui adjoint ses deux magnifiques prestations à une rareté française portée par l'orchestre, la Symphonie n°2 de George Onslow. Quatre concerts pour cinq concertos et cinq pianistes, le tout en dix jours. Tel est le pari de Mikko Franck en ce début ...
27368665_1300531010046326_1275850956100889110_o

Grand soir numérique de l’EIC à la Cité de la Musique

La révolution digitale de la musique contemporaine a-t-elle eu lieu ? En amont du Grand soir numérique proposé par l'Ensemble intercontemporain dans le cadre de Némo, Biennale internationale des Arts numériques, la question était au centre de la rencontre / débat organisée conjointement par l'Université Paris-VII et l'Ircam dans les murs de cette même institution. Sur la scène de la Cité de la Musique, au cœur de l'action avec les ...
CAVALLERIA RUSTICANA/ SANCTA SUSANNE

Only the sound remains de Kaija Saariaho à Garnier

Le Palais Garnier accueille en création française Only the sound remains de Kaija Saariaho, opéra en deux parties – Always Strong et Feather Mantle – sur un livret d'Ezra Pound, d'après deux pièces du théâtre nô de Zeami (1363-1443). La surprise et le bonheur de découvrir une entreprise collective très cohérente, où la richesse des textures sonores le dispute à l'épure de l'ensemble. La permanence est un vieux rêve de l'humanité : ...
LA SIRENE - 
Compositeur : Daniel-Francois-Esprit AUBER - 
Livret : Eugene SCRIBE - 
Direction musicale : David REILAND - 
Chef de choeur : Benjamin LAURENT - 
Mise en scene : Justine HEYNEMANN - 
Scenographie : Thibaut FACK - 
Costumes : Madeleine LHOPITALIER - 
Lumieres : Aleth DEPEYRE - 
Avec : 
Jeanne CROUSAUD (Zerlina) - 
Xavier FLABAT (Francesco) - 
Jean-Noel TEYSSIER (Scipion) - 
Jean-Fernand SETTI (Le Duc de Popoli) - 
Benjamin MAYENOBE (Nicolaio Bolbaya) - 
Jacques CALATAYUD (Pecchione) - 
Le 25 01 2018 - 
Au Theatre Imperial de Compiegne - 
Photo : Vincent PONTET

La Sirène à Compiègne, ou la folie d’Auber encore en rodage

En résidence à Compiègne, c’est donc dans son Théâtre Impérial que les Frivolités Parisiennes sortent pour un soir du placard la partition oubliée d’Auber, La Sirène. Même si la phalange paraît au meilleur de sa forme et que le chœur Les Métaboles offre une performance sans défaut, la folie de cette farce proche du vaudeville ne se retrouve pas toujours dans une mise en scène parfois austère et une distribution ...
quatuor hagen

Les Hagen et Jörg Widmann pour terminer la Biennale de quatuors

Plus que la création de Widmann compositeur, ce sont des interprètes d'exception qui font tout le prix de cette soirée de clôture. Les compositeurs d'aujourd'hui n'ont pas la tâche facile. Face à eux, Mozart, Beethoven, Schubert : des chefs-d’œuvre qui, en leur temps, étaient des exceptions dans un océan de routine. Pour être au même niveau, il leur faudrait composer exclusivement des chefs-d’œuvre. Jörg Widmann est dans cette situation quand il ...
chaillot kodak

La création nordique bouillonne à Chaillot

Le festival nordique met l'accent sur la scène chorégraphique émergente nordique et nous plonge dans un bain créatif foisonnant. Cette soirée présente Kodak, une pièce du chorégraphe norvégien Alan Lucien Øyen et trois pièces plus expérimentales en deuxième partie de soirée. Kodak, est une pièce bavarde. Peut-être parce qu’Alan Lucien Øyen est arrivé à la danse par le théâtre et s’exprime par la littérature autant que par les gestes. Du début ...
Jakub_Józef_Orliński_credit_Piotr_Porebsky

Jakub Józef Orliński, une jeune star à Gaveau

Alors que la ferveur dans cette salle Gaveau est à son apogée dès le début de la soirée, la performance prometteuse de Jakub Józef Orliński va crescendo pour un « art des castrats » parfois encore un peu trop grand pour lui. Formé à la prestigieuse Juilliard School de New-York, le jeune contre-ténor polonais Jakub Józef Orliński rencontre depuis deux ans un succès international retentissant, entre les reconnaissances officielles comme le prix Metropolitan ...
Daniel Linehan joue Flood au Centre Pompidou

Daniel Linehan joue Flood au Centre Pompidou

Créé au festival Montpellier Danse, Flood, la nouvelle pièce de Daniel Linehan, chorégraphe américain installé à Bruxelles, poursuit son expérimentation sur les traces et le langage. Comme un Time Machine qui remonterait le temps chaque jour, un millefeuille d'immenses voiles de tulle barre le plateau. Partiellement brûlés, ces tulles conservent les traces d'un passé disparu. Dans Flood, Daniel Linehan veut interroger la disparition et la mémoire dans un monde où l'afflux ...
LC1

A Bâle, une Cenerentola d’une grande ouverture d’esprit

Pour sa troisième mise en scène lyrique, le metteur en scène de théâtre italien Antonio Latella, malgré une spectaculaire économie de moyens - à l’opposé de la récente version Herheim à Lyon -, signe une lecture de Cenerentola aussi audacieuse qu’attachante. Une excellente équipe musicale suit, faisant de ce Triomphe de la Bonté (sous-titre souvent oublié) le Triomphe de la Liberté de conscience. Salutaire. La scène, délimitée par deux parois noires, ...
Cuarteto Casals

La Biennale de quatuors en terre viennoise

Après les quelques créations de la semaine, la Biennale se concentre pour son week-end final sur le creuset viennois. La biennale de quatuors à cordes organisée par la Philharmonie de Paris en est à sa huitième édition ; quel thème pouvait-on bien trouver pour donner, sinon une unité, du moins un fil conducteur à la vingtaine de concerts qui se succèdent dans les deux salles de la Cité de la Musique ? Vienne, ...
Quatrième volet du projet Bach en sept paroles de l’Ensemble Pygmalion

Quatrième volet du projet Bach en sept paroles de l’Ensemble Pygmalion

En dépit de l’aspect un peu noir du thème « Châtiments » mis en avant, c’est une interprétation lumineuse qui a marqué cette nouvelle sélection de cantates de Bach. Après « Lumières », « De passage » et « L’appel », c’est au tour du thème « Châtiments » de constituer le nouveau volet du grand projet « Bach en sept paroles » initié par Raphaël Pichon et l’Ensemble Pygmalion. Mettant ...
gergiev_lso_alberto_venzago

Valery Gergiev et les Münchner Philharmoniker à la Philharmonie de Paris

Pour ce concert unique à la Philharmonie de Paris, étape de leur tournée européenne, les Münchner Philharmoniker sous la direction de leur directeur musical, Valery Gergiev, offrent au public parisien un feu d’artifice orchestral haut en couleur, dans des œuvres de Tchaïkovski et Strauss, tandis que la soprano Anja Harteros donne une lecture décevante des Wesendonck-Lieder de Wagner. C’est avec la théâtrale Fantaisie symphonique de Francesca da Rimini que Valery Gergiev ...

Le Ballet Cullberg, nouvelle génération

Le Théâtre de Chaillot invite sept compagnies nordiques avec le soutien du Nordic Culture Fund pour quinze jours de découvertes scandinaves et éclectiques. Après une soirée d'ouverture très diplomatique, marquée par un duo du Ballet national de Norvège et un film inédit de Frederik Stattin, place à la danse avec Protagonist de Jefta van Dinther. C'est un Ballet Cullberg nouvelle génération qui ouvre le bal de cet ambitieux Festival nordique. Pour ...
E2

David Bösch met en scène Elektra à Bâle : le sang dans le sang

Le metteur en scène allemand David Bösch, actuellement dévoué aux œuvres sombres, affronte un sommet du genre, Elektra, la cadette des « petites chéries » de Strauss. À une exception près, la distribution est à la hauteur de l’onde hurlante, ainsi qu’au diapason d’un spectacle qui aurait aussi bien pu s'intituler Massacre à la tronçonneuse. Tournant le dos à l’ascétisme intense de Patrice Chéreau autant qu’à la radicale construction mentale de Ruth Berghaus, ...
LES CHEMINANTS_juin2017

À Dijon, un spectacle réconfortant de Brigitte Asselineau

"Les cheminants", groupe formé de danseurs amateurs de l'Yonne et de la Côte d'Or, venus de milieux sociologiques différents, présentent leur création sur un thème humaniste : comment marcher ensemble, avec nos semblables, lors de notre marche sur terre ? Comment participer à cette avancée "chorale", intégré à ce groupe, tout en conservant son individualité ? Brigitte Asselineau, danseuse fidèle à ses chorégraphes de prédilection comme Daniel Dobbels ou Odile Duboc, ...
À Paris, la Biennale de quatuors à cordes entre répertoire et créations

À Paris, la Biennale de quatuors à cordes entre répertoire et créations

C'est autour de Vienne, où fut inauguré le genre du quatuor à cordes avec Haydn, Mozart et Beethoven, que tourne la programmation de la huitième édition de la Biennale de Quatuors à cordes. La manifestation, créée par la Cité de la Musique, est unique, et permet de constater, une fois encore, l'engouement du public pour un genre qui, depuis l'âge classique, ne cesse de stimuler l'intérêt des compositeurs. Sept créations, ...
ldc1

Bâle : un Lac des cygnes entre deux eaux

Stijn Celis revoit et corrige pour Bâle le Lac des Cygnes qu’il avait conçu en 2006 pour Berne où il fut le directeur artistique du ballet de 2004 à 2007. Malgré quelques problèmes de lisibilité, sa vision novatrice mérite le détour. Des trois grands ballets de Tchaïkovski, le Lac des Cygnes (premier ballet dû à un « compositeur symphonique » et pour beaucoup « le ballet des ballets ») est celui dont le pouvoir émotionnel ...
blomstedt

À la Philharmonie de Paris, Herbert Blomstedt magistral dans Bruckner

À 90 ans, auréolé d’une notoriété tardivement acquise, fruit d’une longue expérience établie auprès des plus grands chefs comme Sacher ou Bernstein et des plus prestigieuses phalanges (Dresde, Chicago, Leipzig) Herbert Blomstedt mène actuellement une carrière de chef invité. Chacun de ses passages à Paris est un évènement musical en soi, très attendu. Sa dernière prestation à la tête de l’Orchestre de Paris déçoit quelque peu dans Mozart mais retrouve ...
We're pretty ©Leif Firnhaber HD réduit(1)

Le duo tendre et poudré de Lisbeth Gruwez

Entre angoisse et zénitude, les deux protagonistes du duo We’re pretty fucking far from okay, Lisbeth Gruwez et Wannes Labath, déclinent tous les états du corps dans un duo intense et subtil. Assis sur une chaise ou debout face au public, les deux interprètes semblent traverser intimement des états de transe, inspirés par les gestes familiers et impulsifs de la main qui caresse la peau, du geste anxieux qui étreint la ...
Aurélien-Dumont

Coup d’envoi de la résidence d’Aurélien Dumont à l’Ensemble 2e2m

Jean-Philippe Rameau et ses Pièces de clavecin positionnés entre deux créations mondiales : c'est ce qu'affiche le premier des quatre concerts programmés dans le cadre de la résidence d'Aurélien Dumont à l'Ensemble 2e2m. Si le choix questionne, le concept rejoint l'essentiel de la pensée créatrice d'un compositeur travaillant sur la notion d'écart et sur la confrontation d'univers hétérogènes. Jean-Luc Hervé est aux manettes, épaulé par le réalisateur en informatique musicale Camille ...
À Bordeaux, éclosion lyrique pour Pelléas et Mélisande

À Bordeaux, éclosion lyrique pour Pelléas et Mélisande

L’événement de ce mois de janvier est bien à Bordeaux avec cette nouvelle production de Pelléas et Mélisande, unique opéra de Debussy, dont les trois prises de rôle par Chiara Skerath (Mélisande), Stanislas de Barbeyrac (Pelléas) et Alexandre Duhamel (Golaud) se révèlent hautement prometteuses. Et alors que les grands théâtres parisiens remplissent leur salle grâce à des têtes d’affiche, l’Auditorium de l’Opéra de Bordeaux est complet depuis des mois pour ce ...
cencic

Max Emanuel Cenčić au TCE : un enfer pavé de bonnes intentions 

C'est une soirée excitante sur le papier, et plutôt décevante en réalité, à laquelle nous a conviés Max Emanuel Cenčić au Théâtre des Champs-Élysées. Décidé à réhabiliter et faire connaître le compositeur Nicola Porpora, bien oublié de nos jours, le célèbre contre-ténor s'est laissé aller à un excès de didactisme, finalement préjudiciable à la musique. En effet, après un fort beau concerto pour deux violons d'Antonio Vivaldi, la star que tous ...
daniel behle

Rhorer dirige deux raretés de Berlioz et Beethoven au TCE

Accompagné par son Cercle de l’Harmonie, la Vokalakademie Berlin et trois chanteurs de renom, Jérémie Rhorer s’invite au Théâtre des Champs-Élysées pour présenter deux œuvres rares de compositeurs pourtant célèbres, avec d’abord la Messe Solennelle d’Hector Berlioz, puis Le Christ au Mont des Oliviers de Ludwig van Beethoven. Composée par un jeune homme de vingt ans en 1824, la Messe Solennelle d’Hector Berlioz ne présente pas encore la maturité ...
Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-Un-Bal-masque-17.18---Emilie-Brouchon---OnP--18--1600

À l’Opéra de Paris, Un bal masqué pour Sondra Radvanovsky

Un bal masqué est une œuvre verdienne sinon rare, en tout cas peu donnée et les dernières représentations de cette production n’avaient pas laissé un souvenir impérissable. Pourtant, cette reprise réserve quelques jolies surprises et confirme que Sondra Radvanovsky est peut-être actuellement une des plus grandes chanteuses verdiennes de la scène internationale. Nous ne reviendrons pas sur la mise en scène de Gilbert Deflo dont le travail se résume à ...
Quatuor Les Dissonances_cop_Benoit Linero

Schubert par Les Dissonances, version quatuor

David Grimal et ses musiciens inaugurent avec bonheur leur résidence à l'Arsenal de Metz. On peut trouver que le programme manque d'originalité, mais il ne manque pas d'ambition : affronter en une soirée les deux derniers quatuors de Schubert n'est pas anodin, tant l'ampleur concentrée de ces deux partitions-fleuves est exigeante pour les musiciens comme pour le public. Le public, disons-le d'abord, relève le défi avec tous les honneurs : non ...
Le Ballet du Rhin donne vie au Chaplin de Mario Schröder

Le Ballet du Rhin donne vie au Chaplin de Mario Schröder

Première compagnie française à inscrire le ballet de Mario Schröder à son répertoire, le Ballet du Rhin donne énergie et jeunesse à la figure de Charlie Chaplin dans un ballet atemporel. C’est l’un des personnages les plus célèbres du XXe siècle. Charlot, inimitable avec son melon, sa moustache, son costume noir cintré et sa canne, qu’il fait tournoyer avec désinvolture, rythmant ainsi sa démarche si particulière. Ce personnage de fiction que ...
LisaBatiashvili-7321_Fin

Lisa Batiashvili et Mikko Franck captivants dans Sibelius

Mikko Franck remplace Mirga Gražinyté-Tyla, qui vient de succéder à Andris Nelsons à Birmingham, et qui était initialement prévue. Un concert dont le grand moment restera indiscutablement l’incandescente interprétation du Concerto pour violon de Sibelius par Lisa Batiashvili, magnifiée par la direction complice et symbiotique du chef finlandais, violoniste de formation et grand spécialiste du répertoire nordique. La création française du De Profundis pour orchestre à cordes de Raminta Šerkšnyté ...
András Schiff à la Philharmonie de Paris : entre ciel et Terre

András Schiff à la Philharmonie de Paris : entre ciel et Terre

Cette année, le pianiste András Schiff aura soixante-cinq ans. Bien plus qu’un quelconque bilan, ce récital dans la grande salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris laisse figurer un artiste en permanentes recherches, avec ses affres et ses certitudes, ses doutes et ses réussites, ses moments critiques et ses instants d’exception. Une succession de petites touches pour brosser un portrait en demi-teinte du pianiste. András Schiff, aristocrate du clavier, pense ...
a love supreme

Reprise d’A Love Supreme d’Anne Teresa De Keersmaeker

Cette composition d’Anne Teresa De Keersmaeker et Salva Sanchis, sur la musique de John Coltrane se divise en deux temps inégaux : une première partie irritante dans le silence, heureusement contrebalancée par une danse lumineuse et habitée par le rythme du jazz. Traduction presque littérale de l’œuvre révolutionnaire de Coltrane, la pièce de la chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker et de l'Espagnol Salva Sanchis est écrite pour quatre danseurs de ...
 

Banniere-clefsResMu728-90