Klarthe ADN Baroque

La Scène

JND_3886

Le Festival de Musique Baroque du Jura : de découvertes en découvertes

Le Festival de Musique Baroque du Jura continue son évolution : un nouveau nom, un nouveau logo mais aussi, et surtout, une programmation originale autour de trois week-ends à thèmes à la découverte de lieux typiques du massif jurassien et un rayonnement qui s’étend, maintenant, jusqu’à la Suisse voisine. Le troisième week-end emmène le Festival vers de nouveaux lieux. D’abord vers Arbois et son église Saint-Just. En 2009, Marco Mencoboni et ...
concert_1_20180624_123519

De Rome à Puebla : la musique ibérique au festival de Saint-Michel en Thiérache

Pour le quatrième dimanche de son édition 2018, le Festival de l’abbaye de Saint-Michel en Thiérache conviait son public à un voyage musical depuis l’Italie jusqu’au Mexique en passant par le continent ibérique, ferment d’un style baroque où se mêlent musiques savantes, liturgiques, populaires voire folkloriques. Sous un beau soleil de début d’été, l’abbaye de Saint-Michel en Thiérache, avec sa nef lumineuse et son acoustique légendaire, plonge l’auditeur dans un bien-être ...
Opera de Lyon_Don Giovannii_Mozart_David Marton

Don Giovanni à Lyon, les hautes solitudes du plaisir

Succès musical mais accueil contrasté pour la mise en scène de ce dernier spectacle de la saison lyonnaise (que 14 communes de la région pourront découvrir sur écran géant le 7 juillet). Pourtant l’on n’avait encore jamais vu dans cet état le plus célèbre séducteur de la planète lyrique. « Et ces heures d’amour furent pour moi des siècles de solitude atroce ... » Cet exergue du programme est le postulat de cette énième vision ...
ob_093212_gerard-pesson

Le festival Manifeste hors les murs

Dans le cadre de Manifeste mais sans électronique pour autant, l'ensemble L'Instant Donné et Gérard Pesson fêtent au Nouveau Théâtre de Montreuil la sortie d'un double CD monographique sous le label NoMadeMusic. Gérard Pesson vient sur scène pour présenter les œuvres du concert, avec cet humour en filigrane qu'il manie en virtuose. Après Instant tonné, vignette musicale de deux minutes que le compositeur a écrite pour l'ensemble en 2006 (la ...

François Alu prend La Fille mal gardée à l’Opéra de Paris

Dès sa première variation dans La Fille mal gardée, charmant ballet prérévolutionnaire ressuscité par Sir Frederick Ashton dans les années 1960, François Alu affirme sa présence scénique et sa maîtrise technique aux côtés de la mutine Alice Renavand. Un rôle qui aurait dû lui valoir le titre d’étoile… François Alu, Premier Danseur adoré du public et de la presse, ronge son frein en attendant une nomination d’étoile qui ne vient pas. ...
Inauguration M-A_NGUCI

Marie-Ange Nguci en ouverture du festival Chopin à Bagatelle

Pour sa 35e édition, le festival organisé par la société Chopin de Paris s’est ouvert dans l’orangerie de Bagatelle par un récital de la jeune pianiste Marie-Ange Nguci, révélation de l’année 2017, dans un programme exigeant, ambitieux mais passionnant et superbement défendu. L'orangerie de Bagatelle est un lieu magique au sein d’un des plus beaux parcs de la région parisienne, havre de paix au milieu de l’agitation du bois de Boulogne, ...
Julien_Benhamou___Opera_national_de_Paris-Le-Trouvere-17.18---Julien-Benhamou---OnP---10--1600px

Il Trovatore trouve deux femmes exceptionnelles à Bastille

Fascinante un mois plus tôt sur la scène berlinoise, Anita Rachvelishvili porte triomphalement Azucena sur la scène de l’Opéra Bastille face à la magnifique Leonora de Sondra Radvanovsky. La distribution s’accompagne d’un chœur intéressant chez les hommes et d’un orchestre pertinent sous la direction de Maurizio Benini. La mise en scène d’Il Trovatore d’Àlex Ollé dans des décors d’Alfons Flores n’avait pas convaincu à sa création en 2016 et force est ...
Titus_3

Au Capitole, le règne de Titus, le triomphe de Sesto

Agréable par son aspect visuel et musical « classique », cette reprise de La Clémence de Titus qui clôture la saison lyrique toulousaine, ne suscite ni transcendance, ni incandescence, même si la prestation des uns et des autres reste honorable. Éloge du dépassement des passions par la grâce d’une musique d’une absolue concision, La Clemenza di Tito est principalement dominée par la détermination de Vitellia et la clémence constante de Titus, ...
L’Italienne à Alger©C2images pour Opéra national de Lorraine (18bis)

Nancy : Retour de L’Italienne à Alger selon David Hermann

En reprenant L’Italienne à Alger dans la mise en scène inventive et très réussie de David Hermann, mais avec une distribution entièrement nouvelle, l’Opéra national de Lorraine conclut sa saison avec légèreté et humour, mais non sans qualité musicale. Lors de sa création en 2012, nous avions exprimé combien le travail de David Hermann nous était apparu créatif, original et convaincant. Sans y revenir en détail, cette transposition dans la ...
cAubert

Abbagnato et Pech : Masterclass en duo au Théâtre de Paris

Sous l'impulsion de Richard Caillat et de Stéphane Hillel, la danse fait son entrée au Théâtre de Paris. Pour cette première édition du Paris de la danse, Eleonora Abbagnato et Benjamin Pech donnent une masterclass avec quatre danseurs du Ballet de l'Opéra de Rome. Les deux étoiles détaillent pour nous deux sublimes pas de deux du répertoire amoureux, extraits de Carmen de Roland Petit et du Parc d’Angelin Preljocaj. Ces deux-là ...
Pizzolato_02g

Une Italienne à Alger de haute volée au TCE avec Marianna Pizzolato

Le Teatro Communale di Bologna avait rassemblé ses forces musicales au grand complet avenue Montaigne, sous la direction de son directeur musical Michele Mariotti, pour cette Italienne à Alger. Donnée en version de concert, elle comble toutes les attentes des lyricomanes parisiens grâce à une distribution vocale irréprochable. Premier opéra-bouffe (dramma giocoso) de Rossini, L’Italienne à Alger, est une œuvre éruptive, savant mélange parodique d’opéra seria et d’esprit buffa, où la ...
Nacho Duato dit au revoir au Staatsoper

Nacho Duato dit au revoir au Staatsoper

Nacho Duato ne comptait pas quitter le Staatsballett de Berlin à la fin de cette saison sans faire entrer au répertoire berlinois son Roméo et Juliette, créé en 1998 au sein de la Compañia Nacional de Danza : une version qui vaut amplement en limpidité les Roméo et Juliette de MacMillan ou Cranko. L’occasion, en cette sixième représentation, d’une prise de rôle de la soliste biélorusse Ksenia Ovsyanick, d’une grande ...
HL_NPSTEFANOVITCH_PTITESMICCHU_HD-21-768x512

Les juvéniles P’tites Michu à l’Athénée

Pour la 6e édition de son festival parisien, le Palazzeto Bru Zane continue sa redécouverte d’œuvres romantiques du XIXe siècle, cette fois-ci avec Les P’tites Michu, grand succès d’André Messager en 1897.   La transcription kitch et pop de Rémy Barché donne la sensation tout au long de ces deux heures trente d’opérette, d’un spectacle destiné à un jeune public. Le décor rose bonbon, les jupettes jaunes soleil des deux héroïnes, ...
Sunwook Kim

Sunwook Kim en récital à la Philharmonie de Paris

Absent des scènes depuis plusieurs mois, Murray Perahia n’a pu honorer sa tournée de juin. Pour éviter d’annuler un soir de récital à la Philharmonie dans le cadre de la saison Piano Quatre Étoiles, Sunwook Kim a été invité à le remplacer dans un programme intégralement consacré à Beethoven, au milieu duquel une magnifique Sonate « Clair de Lune ». Murray Perahia annoncé souffrant depuis l’annulation de sa tournée d'avril aux États-Unis n'a ...
Ian Bostridge chante Hugo Wolf au Wigmore Hall

Ian Bostridge chante Hugo Wolf au Wigmore Hall

Le prince du lied en son temple propose un récital d'une grande qualité poétique et musicale. La capitale mondiale du lied n’est pas Vienne, encore moins Salzbourg ou Munich : c’est Londres, où le Wigmore Hall développe depuis des années une programmation unique au monde, par sa densité d’abord, mais aussi par ce qu'elle permet en matière d’approfondissement du répertoire et d’exigence en matière d’interprétation. Bien sûr, le programme consacré ce soir ...
_DSC0620

Un Faust intéressant à l’Opéra de Saint-Étienne

Le mythe de Faust serait-il plus une affaire de Dieu que de diable pour Julien Ostini ? Dans cette mise en scène dense et réfléchie, les symboles se multiplient et se croisent à l'infini, crucifix, cierges et médailles en occupant une bonne part. Il serait fastidieux d'en dénombrer tous les détails, mais que l'on ait aimé ou pas, on ne peut que saluer la qualité et l'intelligence de son travail. Le décor ...
84709-1722-jennifer-davis-as-elsa-von-brabant--klaus-florian-vogt-as-lohengrin--c--roh--photo-by-clive-barda

Lohengrin à Londres, pour amateurs de décibels

Une nouvelle production de Lohengrin au Royal Opera, plusieurs décennies après la précédente, était un événement très attendu : aucun des paramètres du spectacle ne sont cependant à la hauteur de l’événement. La presse et les mélomanes britanniques s’en sont données à cœur joie contre la mise en scène sombre de David Alden : c’est pourtant, malgré quelques passages à vide dans les deux derniers actes, ce que le spectacle a de mieux ...
norma_org_972

Francfort ovationne la Norma d’Elza van den Heever

Opéra le plus emblématique de Bellini, Norma détient un rôle-titre phare pour les plus grandes cantatrices au sommet de leur art. Peu importent les Callas, Gencer, Caballé et autres Sutherland… C’est une salle debout qui ovationne à Francfort Elza van den Heever. Dès son premier récit « Sedizione voci », Elza van den Heever impose une autorité mystique qui lui est propre. Une attitude presque masculine pour dépeindre la femme à fort caractère ...
À Liège, un Macbeth en mode échec et mat

À Liège, un Macbeth en mode échec et mat

Pour terminer sa saison, l’Opéra Royal de Wallonie propose une nouvelle production du Macbeth de Giuseppe Verdi, mis en scène par le directeur général de la maison, Stefano Mazzonis di Pralafera : la direction musicale très contrastée et finement ciselée de Paolo Arrivabeni, le vaillant Leo Nucci dans le rôle titre et Tatiana Serjan en Lady Macbeth constituent les points forts d’un spectacle scéniquement assez classique mais d'une puissance évocatrice incontestable. Loin de ...
Paavo Järvi, conductor

Brahms version Paavo Järvi à Luxembourg

Un concert parfois stimulant, mais qui reste inabouti. Très active en tournées, la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen pose ses bagages à Luxembourg en compagnie de son directeur musical Paavo Järvi, qui la dirige depuis 2004 en complément de ses autres activités, et c’est à Brahms que les musiciens consacrent la totalité de leur programme. Pour le double concerto, c’est à Christian et Tanja Tetzlaff que sont confiées les parties solistes, deux artistes qui, ...
aONEGUINE_ONR-KlaraBeck_4136_acte1

Eugène Onéguine sans cœur à Strasbourg

Malgré une distribution homogène et de belle qualité, l’Opéra national du Rhin passe à côté du lyrisme et des sentiments passionnés d’Eugène Onéguine. La faute à une direction trop clinique et réservée et surtout à une mise en scène décalée et absconse dont on peine à saisir le fil directeur. La soirée commençait pourtant plutôt bien. Durant toute la première partie, le metteur en scène Frederic Wake-Walker se contente d’un travail ...
die-lustige-witwe_org_948

La Veuve joyeuse sous les feux des projecteurs à Francfort

Régulièrement à l’affiche en territoire germanique, La Veuve joyeuse de Franz Lehár est une œuvre fétiche du public allemand. Et même si ce soir tous les clichés du genre sont bien à la fête, ce n’est pas une version routinière que propose l’Opéra de Francfort. La cheffe d’orchestre Joana Mallwitz sait pourtant jouer sur tous les codes propres à l’opérette : sans se perdre dans l’enchevêtrement de toutes les danses de la ...
Boris Godounov   / Ivo van Hove

Alexander Tsymbaliuk sort Boris de la grisaille à l’Opéra Bastille

En choisissant la version initiale de Boris Godounov, l’Opéra de Paris laisse la direction artistique aux directeurs musicaux et scéniques de la production, Vladimir Jurowski et Ivo van Hove, au risque de renier une histoire pourtant défendue à grand renfort de communication en début d’année pour Don Carlos. D’une proposition grise ne ressort alors plus que le Boris d’Alexander Tsymbalyuk. En remontant quelques décennies plus tôt, entendre le chef d’œuvre de ...
Manifeste 2018 : les temps forts du festival

Manifeste 2018 : les temps forts du festival

Le festival Manifeste de l'Ircam se poursuit avec deux soirées très attendues comptant parmi les temps forts de cette manifestation : au Centre Pompidou d'abord, avec la création française d'Epigram de Franck Bedrossian ; à la Philharmonie de Paris trois jours plus tard, où l'Orchestre de Lille et son chef Alexandre Bloch créent Inscape pour grand orchestre et électronique d'Hèctor Parra. Passionnant, le concert Monologues du 11 juin au Centre Pompidou ...
Cojocaru, très belle au bois dormant à l’English National Ballet

Cojocaru, très belle au bois dormant à l’English National Ballet

Dans la version de Kenneth MacMillan, c'est toute une compagnie qui est à l'honneur autour de son étoile. Heureux balletomanes londoniens : tandis que le Royal Ballet propose un nouveau Lac des Cygnes chorégraphié et mis en scène par Liam Scarlett, l'English National Ballet propose La Belle au bois dormant dans la version de Kenneth MacMillan - une version patinée par les ans, qui manque parfois un peu de force, mais ...
El Prometeo à Dijon, résurrection, création et révélation

El Prometeo à Dijon, résurrection, création et révélation

350 ans après sa création à Vienne, El Prometeo d’Antonio Draghi ressuscite à Dijon grâce à un Leonardo García Alarcón chef mais aussi compositeur inspiré.  On avait découvert le chef argentin en archéologue de chefs-d’œuvre (Il Diluvio universale et Nabucco, de Michelangelo Falvetti). On le découvre ici en compositeur. La musique perdue du troisième acte de l’opéra de Draghi est entièrement de sa main. Une musique de la plus belle inspiration, plus d’un ...
Le Bachfest de Leipzig : pèlerinage musical aux sources du baroque

Le Bachfest de Leipzig : pèlerinage musical aux sources du baroque

En juin, pendant une dizaine de jours, le cœur de la ville de Leipzig bat au rythme de la musique de Johann Sebastian Bach. Véritable pèlerinage musical où toutes les routes mènent au célèbre Cantor, ce festival international a su cette année varier les propositions. Le Bachfest, c’est d’abord venir écouter les œuvres de Bach sur leur lieu de représentation d’origine, l’église Saint-Thomas où Bach fut Cantor les dernières vingt-sept années ...
Alagna Lemieux

Roberto Alagna livre une prestation de référence dans Samson au TCE

De retour de Vienne où il porte Samson depuis un mois, Roberto Alagna offre dans le rôle en version de concert un véritable cours de chant français pour deux soirs au Théâtre des Champs-Élysées. Face à lui Marie-Nicole Lemieux étend son art sur toute la tessiture de Dalila, escortée par des seconds rôles exemplaires et un Chœur de Radio France exalté, en plus d’un Orchestre national de France condensé sous ...
Un Don Pasquale finalement émouvant au Palais Garnier

Un Don Pasquale finalement émouvant au Palais Garnier

Don Pasquale est l’un des opéras les plus populaires de Donizetti, et pourtant, il aura fallu attendre 2018 pour que la vénérable institution se penche sur lui. Une entrée au répertoire toutefois réussie, notamment grâce à un plateau homogène et de très haute volée au service du regard neuf et émouvant de Damiano Michieletto qui donne du relief à une œuvre plus profonde qu’il n’y paraît. Un opéra bouffe ? Certainement. ...
Handel Festspiele 1

Concert de clôture du festival Haendel à Halle

Le festival Haendel à Halle se termine cette année avec un chiffre de fréquentation record : ce ne sont pas moins de 58 000 spectateurs qui ont participé à la centaine de manifestations proposées dans la ville et ses alentours. 5000 spectateurs sont présents pour ce concert de clôture. Même si à Halle-sur-Saale, Haendel se joue naturellement toute l’année, le festival de Printemps de la ville détient de nombreux attraits pour les ...
 

ONL1819-ResMusica728x90