Gautier-pour-Resmusica-728x90 Optimized

La Scène

billy-budd_org_955

Cap sur Francfort pour Billy Budd

Le manque de contextualisation du drame n’affaiblit pas notre plaisir face à la grandiose mise en scène de Richard Jones. Une distribution entièrement masculine de haute tenue, un chœur vigoureux et une fosse superlative complète ce Billy Budd présenté à Francfort. Moins connu que Peter Grimes, Billy Budd détient pourtant toutes les caractéristiques du talent de Benjamin Britten et de son pourvoir musical tout en suggestion. Avec comme fil conducteur l’injustice ...
Mandarin 2 © S. Van Rompay

Le Mandarin merveilleux de Bartók dans une ambiance de luxure bigarrée

Pour terminer en force sa saison, la Monnaie de Bruxelles met en regard, telle une médaille et son revers, deux des trois œuvres scéniques de Béla Bartók : son unique opéra Le Château de Barbe-Bleue et la pantomime du Mandarin merveilleux. La mise en scène signée par le plasticien et designer et désormais homme d'opéra Christophe Coppens, habitué de la maison, frise presque le contresens dans le ballet par la débauche ...

L’hommage de la danse suédoise à Ingmar Bergman

A l'occasion du centenaire de la naissance du cinéaste suédois Ingmar Bergman, les productions Sarfati organisent un hommage rassemblant la fine fleur de la création chorégraphique suédoise : Mats Ek, qui revient sur scène avec sa muse de toujours, Ana Laguna, Johan Inger et l’enfant terrible, Alexander Ekman. Savamment équilibrée, cette magnifique soirée fait alterner les genres, les styles et les émotions. L’affiche est alléchante. Trois générations de chorégraphes sont ici ...
sokhiev

Sokhiev, Angelich et l’Orchestre du Capitole électrisent la Philharmonie

En cette soirée printanière, alors que le ciel de Paris gronde depuis une semaine d'une suite ininterrompue d'orages, la température monte dans une grande salle Pierre Boulez bondée, où le public va de surprise en bonheur d'écoute, galvanisé par la puissance que développent l'Orchestre national du Capitole et son chef Tugan Sokhiev. La surprise d'abord : Quasi lento. Avec son autorité naturelle, Tugan Sokhiev impose à l'orchestre et, partant, à toute ...
« From Within… » ou les alchimies de Marko Nikodijevic et Robert Henke

« From Within… » ou les alchimies de Marko Nikodijevic et Robert Henke

Spectaculaire dispositif ce soir dans la Salle des Concerts de la Cité de la Musique de Paris, pour une œuvre transdisciplinaire comme les affectionne l'Ircam durant son festival Manifeste. Aux manettes ce soir, le plasticien et musicien électro Robert Henke et le compositeur Marko Nikodijevic. Deux personnalités réunies pour une création à quatre mains et deux esprits : "From Within...", pour grand ensemble, électronique en temps réel et sculpture LED. En ...
thinking_things_photo_quentin_chevrier_2018-4

Soirée inaugurale du festival Manifeste de l’Ircam

Musique et dispositif scénique, création lumière et informatique musicale Ircam sont au rendez-vous du festival Manifeste dont la soirée inaugurale se déroule en deux temps, avec le nouveau spectacle Thinking Things de Georges Aperghis au Centre Pompidou et le concert/performance de Florentin Ginot et ses trois contrebasses sous la voûte résonnante de l'église Saint-Merry. Thinking Things (« Les choses pensantes »), théâtre musical donné en première mondiale, est la troisième collaboration de Georges ...
Anna Prohaska – «Shakespeare & Music»-15_preview

Anna Prohaska et l’Akademie für Alte Musik Berlin à Luxembourg

Avec un ensemble confirmé et une chanteuse au style et à la technique vocale issus du romantisme allemand, c'est un mélange détonant qui nous a sorti des sentiers battus du baroque, et auquel le public luxembourgeois a fait un triomphe. On le sait, les programmes d’Anna Prohaska sont confectionnés avec soin, raffinement et intelligence, et personne ne pourra dire que celui concocté pour son concert « Shakespeare & Music » a ...
Arie_van_Beek.01

Timide Enfance du Christ de Berlioz à Genève

Avec sept parties de solistes, deux chœurs et un orchestre symphonique, L’Enfance du Christ de Hector Berlioz requiert de très grands moyens. C’est une entreprise d’importance que de monter une pareille œuvre pour un seul concert. Une entreprise qui aurait mérité une salle comble. Peut-être parce qu’un oratorio (même profane) n’excite pas le chaland comme un opéra, le Bâtiment des Forces Motrices n’a pas affiché complet. Et c’est bien dommage, ...
716

Philippe Jordan et les Wiener Symphoniker décevants dans Strauss

Les héros straussiens semblaient bien fatigués lors de ce concert de l'Orchestre symphonique de Vienne à la Philharmonie de Paris où orchestre, chef et soliste peinent à se hisser à la hauteur de la tâche… Déjà présent sur cette même scène en mars dernier, Philippe Jordan, alors à la tête de son Orchestre de l’Opéra National de Paris, avait unanimement séduit dans une intégrale des symphonies de Tchaïkovski. Retour à la ...
Ffiligrane 3

Passe ton Bach d’abord, le Cantor star à Toulouse

Le festival Passe ton Bach d’abord célébrait cette année son dixième anniversaire avec faste et enthousiasme sur le thème « Flash Bach » en invitant à nouveau des artistes qui en ont fait les grandes heures. La seule condition était la créativité et d’offrir des propositions nouvelles. Face à l’engouement grandissant du public, Michel Brun, l’infatigable flûtiste, chef de l’Ensemble Baroque de Toulouse et initiateur de ce festival atypique, voulait offrir une ...
34258752_10156414586504289_6345666385720377344_o

Escale au Festival Musique à la Ferme

Cette année, le festival « Musique à la Ferme » prend ses quartiers au mois de mai. Une initiative réussie, car elle a su attirer un public nouveau qui venait pour la première fois dans ce cadre si attachant et authentique de Lançon-Provence. La programmation de cette 11e édition promettait de la diversité et des découvertes, et ce fut effectivement le cas au cours de ce week-end. Le concert Swing à ...
GerMANIA à Lyon, le requiem des âmes ruinées

GerMANIA à Lyon, le requiem des âmes ruinées

La formidable réussite de GerMANIA doit autant à l’inspiration indiscutable de la partition d’Alexander Raskatov qu’à celle de la mise en scène de John Fulljames. Les chanteurs suivent. Les spectateurs aussi, qui, au soir de cette dernière représentation, acclament le compositeur. L’Opéra de Lyon avait révélé le nom d’Alexander Raskatov avec la création française, en 2014, de son premier opéra achevé Cœur de chien. Le succès a encouragé Serge Dorny à ...
Beach Birds 02@Charlotte Audureau - copie 2

Merce Cunningham revivifié par le CNDC d’Angers

Robert Swinston, ancien danseur de Merce Cunningham, dirige le Centre national de danse contemporaine d’Angers depuis 2013. De cette école culte, il a fait un conservatoire du style Cunningham, dont il offre un panorama avec ce programme.  Inlets 2 est une variation de Inlets, qui fut initialement créé par Merce Cunningham en 1977. En justaucorps et académiques irisés, les danseurs s’élancent dans un chassé-croisé délicat et raffiné au son de coquillages ...
DonGiovanni.03

Le mythe anéanti de Don Giovanni à Genève

Gros succès public de cette nouvelle production du Don Giovanni de Mozart, plus conquis par l’œuvre mozartienne que par l’expression scénique du mythe du séducteur libertin. Dans l’esprit du XVIIIe siècle, dans celui de Mozart et de son librettiste Lorenzo Da Ponte, le mythe de Don Giovanni s’apparente à un séducteur, un seigneur espagnol, un libertin sensuel. Un homme épris de liberté(s) qui, parce qu’il tue le père d’une de ses ...
modigliani

Nuit du quatuor à cordes aux Bouffes du Nord

Pour sa soirée d’ouverture, le sixième festival Palazzetto Bru Zane à Paris investit l’espace du sublime Théâtre des Bouffes du Nord avec une ébouriffante et féconde "Nuit du quatuor français" : cette soirée-marathon propose, en quatre concerts d’une heure, la redécouverte de quelques jalons d’un bon siècle de créations romantiques, conçues dans l’environnement géographique et culturel hexagonal.  Fidèle à son idéal de défense et d'illustration du répertoire musical rare d’essence française, le Palazzetto ...
143-acousmonium_salle_olivier_messiaen_2009_photo_didier_allard_ina

Multiphonies au studio 104 de la Maison de la Radio

Lors du week-end multiphonique au studio 104 de la Maison de la Radio, l'INA-GRM a déployé son acousmonium (orchestre de haut-parleurs) sur scène et au sein du public. Pour le dernier rendez-vous de la saison, trois soirées sont dédiées aux musiques acousmatiques et mixtes. A l'affiche du samedi soir, les cinq créations mondiales enchaînent pièces conceptuelles, voyages auriculaires et field recording. C'est du « total field recording » (enregistrement de terrain) souligne Christian ...
La résurrection éclatante de La Nonne sanglante à l’Opéra-Comique

La résurrection éclatante de La Nonne sanglante à l’Opéra-Comique

Année de commémoration oblige, cette année 2018, qui célèbre le bicentenaire de la naissance de Charles Gounod, voit réapparaître sur scène, grâce aux efforts inlassables du Palazzetto Bru Zane, cet opéra rare du compositeur français. Heureuse initiative, s’il en est, tant cette nouvelle production de l’Opéra-comique séduit par sa qualité musicale, servie par un Insula Orchestra irréprochable et une distribution vocale de haute volée. Une partition au destin mouvementé, dont le ...
????????????????????????????????????

Le retour de Samson et Dalila à Metz

Mise en scène classique, distribution homogène, mais sans étoiles, pour le chef d’œuvre dramatique de Saint-Saëns. Cela faisait bien longtemps que Samson et Dalila de Saint-Saëns n’avait pas été donné à Metz, et l’on ne peut que se réjouir de réentendre cette merveilleuse partition, qui va comme un gant à Jacques Mercier et à l’Orchestre national de Lorraine, rompus aux grandes pages symphoniques de la musique française du XIXe siècle. ...
Opéra Magique

Un opéra magique pour enfants à la Comédie Saint-Michel

Il faut croire que la Comédie Saint-Michel cherche à démontrer que l’opéra n’est ni réservé à des adultes érudits, ni aux dorures du Palais Garnier. Preuve en est avec sa programmation destinée au jeune public qui nous a fait découvrir il y a quelques mois deux formidables divas, et aujourd’hui un magicien amoureux fou de La Traviata, tout aussi talentueux. Ce spectacle conçu par Michel-André Drode propose aux petits spectateurs de ...
Mahler 7, Kirill Petrenko l’intranquille

Mahler 7, Kirill Petrenko l’intranquille

Nationaltheater comble et ovations sonores : Petrenko fait sensation en concert tout autant qu'à l'opéra.  Après Mariss Jansons un mois plus tôt , c’est au tour de Kirill Petrenko d’affronter la Symphonie n° 7 de Mahler devant le public de Munich, et le résultat est sans appel : tout ce que le directeur musical de l’orchestre de la Radio bavaroise ne parvenait pas à construire, à laisser croître, à rendre organique, tout cela ...
4808 (1)

Christian Thielemann et la Staatskapelle de Dresde au TCE

L’orchestre de la Staatskapelle de Dresde et son actuel directeur musical, Christian Thielemann, offrent au public parisien un concert dans la plus pure tradition romantique germanique, convoquant Weber, Liszt et Brahms.  L’Ouverture d’Obéron de Weber impressionne dès les premières notes du symbolique cor solo, par la rondeur de sa sonorité, la souplesse du phrasé, autant que par la douceur et l’élégance des cordes bientôt relayées par une clarinette enchanteresse s’inscrivant progressivement ...
9C2A7739

Frank Castorf fait sienne La Maison des morts

Dans le chef-d’œuvre de Janáček, l’Opéra de Munich fait face à une rude concurrence et s’en tire avec tous les honneurs. Depuis la production de Patrick Chéreau au festival d'Aix en 2007 puis en tournée, De la maison des morts occupe dans les programmes des grands opéras du monde une place inédite et bien méritée : après la création à Londres d'une autre coproduction internationale mise en scène par Krzysztof Warlikowski, ...
TRP2

The Rake’s Progress à Bâle, un bijou signé Lydia Steier

Les réserves que nous avions exprimées à l’encontre de l’Alcina imaginé à Bâle par Lydia Steier fondent devant son éblouissant Rake’Progress. Créé en 1951 à la Fenice, ultime tribut néo-classique à ses aînés en musique, et forcément, pour l’époque, idéale machine à invectives à l’adresse d’un compositeur qui ne voulut jamais s’enfermer dans un système, l’unique opéra de Stravinsky a fini par imposer la singularité de son sec lyrisme, l’ingéniosité de ...
Pygmalion-1

Pygmalion à Dijon : fermez les yeux et ouvrez les oreilles

Pour les spectateurs qui assisteront à cette production dijonnaise de Pygmalion de Rameau associé à L’amour et psyché de Mondonville prévue prochainement à Lille, Luxembourg et Caen, un seul conseil : fermez les yeux et ouvrez bien les oreilles. C’est un véritable tollé qui est réservé à cette nouvelle production en fin de représentation, excepté pour la distribution vocale et la cheffe. Confuse, brouillonne, la mise en scène de Robyn Orlin se ...
Au fil des cuivres

Solistes de l’EIC et Clément Lebrun : des cuivres ludiques mais subtils

Avec Au fil des cuivres, voici un concert en famille de très haute tenue des solistes de l’Ensemble Intercontemporain qui parcourent tous les registres et les styles possibles de leurs instruments, quand ils ne s’essaient pas au tuyau d’arrosage pour découvrir de nouveaux sons. Ils sont emmenés par Clément Lebrun, qui parvient à diriger petits et grands pour des moments d’improvisation collective, alternant avec l’écoute d’œuvres contemporaines ou très anciennes, ...
Carmen.02

Une Carmen haute-couture s’invite à Berne

Déconcertante production de Carmen de Georges Bizet, la déconstruction des personnages traditionnels de Prosper Mérimée s’étant infiltrée dans une mise en scène peu convaincante. Tout le monde est content. Claude Eichenberger (Carmen) qui a pu chanter L’amour est un oiseau rebelle et Sur les remparts de Séville, ces refrains mythiques pour la carrière d’une mezzo-soprano dont le talent trop longtemps ignoré se voit enfin confier le rôle d’entre les rôles, quand ...
LJ1

Bâle rafle la mise avec la création suisse du Joueur

Une distribution et un orchestre chauffés à blanc, une mise en scène plutôt spectaculaire : il fallait au moins cela pour révéler au public du Théâtre de Bâle la difficile partition de Prokofiev. Le Joueur est-il un bon opéra ? Composé à toute vitesse (en quelques mois) sur un livret tiré du bref roman écrit à toute vitesse lui aussi (en quelques jours) par Dostoïevski, le deuxième opéra des huit du grand compositeur ...
enrique-mazzola-ondif-2017

Le Requiem de Verdi superbement dramatique d’Enrique Mazzola

Dans plusieurs salles de la région, dont la Philharmonie de Paris, l’Orchestre national d’Île-de-France et son directeur musical Enrique Mazzola présentent un programme rassemblant deux ouvrages écrits à la pensée d’un être disparu. D'abord Mémoriale, courte pièce pour petit ensemble de Pierre Boulez, puis le magistral Requiem de Verdi, porté en grâce par le Chœur de l’Orchestre de Paris. Enrique Mazzola entre sur la scène de la Philharmonie accompagné de la ...

Soirée Thierrée/Shechter/Pérez/Pite à Garnier

Cette soirée présentant un panel de la création contemporaine marque aussi le retour attendu du chef-d’œuvre de Crystal Pite, The Seasons' Canon, sur la scène de Garnier. La première partie de la soirée a pu en revanche laisser dubitatif. Il aura fallu attendre le dernier volet de ce quatuor pour assister à la pièce maîtresse de la soirée, The Seasons' Canon de la chorégraphe canadienne de génie, Crystal Pite. Créée en 2016 ...
Les Sept Péchés capitaux.

Triptyque Schoenberg-Weill à l’Opéra national du Rhin

Retour de David Pountney à l’Opéra national du Rhin, avec un envoûtant spectacle regroupant trois œuvres phares de l’Entre-deux-guerres. Onirisme, violence et humour constituent le fil rouge d’une soirée destinée à évoquer l’Europe des années 20, écartelée entre désir de jouissance et angoisse face à un univers en pleine déroute. Diamétralement opposés par leurs choix esthétiques et leur langage musical, Schoenberg et Weill n’en sont pas moins historiquement unis par des ...
 

ONL1819-ResMusica728x90