tous les dossiers(1)

Spectacles Danse

Edouard Lock revisite les classiques

Amjad : Edouard Lock revisite les classiques

Edouard Lock, connu dans les années 80 pour son esthétique rock et échevelée, revisite aujourd’hui les ballets de Tchaïkovski en accéléré. La partition originale a été restructurée par David Lang pour un trio à cordes et piano, resserrant et mettant en évidence la ligne mélodique. Dans une scénographie épurée, structurée par des «douches» lumineuses, la danse est fulgurante et étourdissante. Les pas de deux les plus célèbres du «Lac des cygnes» ...
Les Trocks en pointe

Les Ballets Trockadéro de Monte-Carlo

Avant le lever de rideau, une voix «off» masculine dotée d’un très fort accent russe donne d’un ton mi-figue mi-raisin quelques conseils : «Mesdames, Messieurs, vous pas photographier ballerines durant le spectacle, ça risquerait de les effrayer en rappelant kalachnikovs des Bolcheviks… Aujourd’hui, vous avez chance, les ballerines sont de bonne humeur…» Le ton est donné : il s’agit là bien sûr ce soir d’un gala de danse classique dans la grande ...
Autoportrait commenté

Frans Poelstra et Robert Steijn : autoportrait commenté

La vie de Frans Poelstra – telle qu’elle nous est contée dans ce spectacle, en tout cas – est un roman. Jeune policier d’Amsterdam, il rêve à plusieurs reprises de danser sur les Variations Goldberg de Bach devant un public. Ecoutant l’appel de la danse, il part deux mois à Avignon danser dans la rue, avant de revenir en Hollande où il est repéré par un agent d’artistes, dont il ...
Effets spéciaux

L’effet de Serge de Philippe Quesne : Effets spéciaux

Depuis son premier spectacle « La démangeaison des ailes » en 2004, Philippe Quesne propose un travail qui emprunte à la fois au théâtre, aux arts plastiques et à la danse. Dans ce nouvel opus intitulé L’effet de Serge, il tisse un lien avec la pièce précédente, D’après nature, en plantant son décor minimaliste à l’occasion d’un long prologue. Gaëtan Vourc’h, l’interprète quasi exclusif de ce solo qui n’en est pas un, ...
Mouillé

BLESSED de Meg Stuart : Mouillé

Francisco Camacho, danseur et chorégraphe portugais dont le travail baroque et extatique a des difficultés à être reconnu hors de ses frontières prête sa silhouette acérée à un solo émouvant de la chorégraphe américaine Meg Stuart. Visage amusé, touché par la grâce (comme l’indique le titre), il se réfugie après un impeccable parcours chorégraphique qui emprunte au faune de Nijinsky sous un abri de carton. Une pluie tropicale tombe en ...
Israel Galvan à La Monnaie

Israel Galvan à La Monnaie

De la géographie des avant-gardes : leçon n°1, l’Espagne Lors de sa nomination à la direction du théâtre de La Monnaie de Bruxelles, Peter de Caluwé a souhaité revitaliser la partie danse de la programmation en mettant fin à la présence quasi exclusive de la compagnie Rosas de la pas toujours très inspirée Anne Teresa De Keersmaeker (ATDK pour les initiés). Dès lors, il en résulte la venue successive de différentes ...
Mélancolie

Cher Ulysse de Jean-Claude Gallotta : Mélancolie

Vingt-six ans après sa création, Jean-Claude Gallotta, qui n’était alors qu’un chorégraphe débutant, retrouve Ulysse pour ce spectacle étalon, dont il a offert une version au Ballet de l’Opéra National de Paris en 1995. Le chorégraphe s’y réserve une place de choix, dos au public, assis sur un tabouret, comme pour contempler son œuvre. Une interprète quinquagénaire aux cheveux blancs décline en guise de prologue les principales figures du vocabulaire ...
Rats de bibliothèque

Myth par Sidi Larbi Cherkaoui : Rats de bibliothèque

« Myth » est le premier spectacle de la saison danse au Théâtre de la Ville, dont on vient d’apprendre le nom du futur directeur à compter du printemps 2008 : le metteur en scène Emmanuel Demarcy-Motta. Espérons que celui-ci saura réserver à la danse contemporaine la place et la visibilité exceptionnelle que lui a offert Gérard Violette pendant ses vingt années de mandat. Parmi les découvertes de ce directeur hors normes figure ...
Strip-tease à La Villette

Strip-tease à La Villette

Nightshade Pour sa réouverture après deux ans de travaux de rénovation, la Grande Halle de La Villette ne fait pas dans la dentelle (quoique…) en proposant un spectacle de strip-tease revu par des chorégraphes contemporains. Au total, sept regards tendres, amusés ou décalés sur le peepshow, pour un spectacle multiforme créé à Gand (Belgique) en septembre 2006 et qui poursuit sa carrière en France. Un avertissement précise que ce spectacle n’est ...
Enterrés vivants

Le Sous-Sol par Peeping Tom : enterrés vivants

Est-on en enfer ou au paradis ? Au milieu d’êtres âgés, aux cheveux blanchis et aux corps décharnés, les quelques personnages jeunes et immaculés de ce spectacle venu de Bruxelles s’affublent parfois d’ailes d’anges. On est en tout cas sous la terre, dans un salon à demi enfoui dans le sol, surmonté d’un arbre dont on aperçoit les racines. Eperdus, les personnages y effectuent des gestes dont on ne voit jamais la ...
Une nuée de cygnes

English National Ballet : nuée de cygnes à Versailles

Le Lac des Cygnes Les tournées des troupes de danse européennes sont rares en contrées franciliennes ; ou bien les salles préfèrent, quitte à offrir de l’étranger, à proposer d’office du transatlantique, ou alors les festivals sont difficilement conciliables avec les températures du département. L’initiative de présenter, à l’occasion de trois représentations, le Lac des Cygnes sur le Bassin de Neptune au Château de Versailles, bassin mythique s’il en est, étant donné ...
¡ Olé !

Don Quichotte par le Ballet National de Cuba

Le répertoire hispanisant de Don Quichotte, vif et enjoué, convient nettement mieux à la compagnie que le répertoire romantique de Giselle. Les œillades et les espagnolades siéent à merveille aux danseurs cubains qui manient l’éventail avec effronterie. Le premier acte est un feu d’artifice de morceaux de bravoure où les solistes tirent leur épingle du jeu et le corps de ballet fait bonne figure. Vingsay Valdes a toutes les qualités ...
Deux soli sous la ramure

André Ouamba & Julie Guibert, deux soli sous la ramure

Festival d’Avignon Dans le calme du matin provençal, une brise légère agite les ramures des arbres du jardin du Lycée Saint-Joseph, enchâssés dans le plateau qui accueille depuis déjà plusieurs années les propositions du Sujet à Vif. Le principe en est simple : un interprète choisit un chorégraphe pour lui écrire un solo. Des doubles projets pilotés par la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques et le Festival d’Avignon, qui laissent la ...
Cabaret déshabillé

Cœurs croisés par Philippe Decouflé : Cabaret déshabillé

Dans cette fantaisie pour adultes, Philippe Decouflé en maître de cérémonie coquin a convoqué les principales perversions sexuelles pour en faire des numéros de strip-tease à la limite du loufoque et du burlesque. Point d’érotisme torride dans ce cabaret transgenre où une galerie de personnages étranges et sympathiques paradent tour à tour. Du plus grand, un noir bien membré, au plus petit, un nain aux longs cheveux blonds, ils s’exposent ...
Grandeur et décadence

Giselle par le Ballet National de Cuba, grandeur et décadence

Il en va des légendes comme des rêves, elles finissent par s’évanouir au réveil. La réputation légendaire du Ballet National de Cuba, emblème castriste de la révolution cubaine, repose en grande partie sur les épaules de sa fondatrice et toujours directrice Alicia Alonso, divine ballerine des années cinquante, malgré une cécité qui ne l’empêcha jamais de danser. Ses ports de bras sublimes et son visage expressif font partie des grands ...
Monumental

Monumenta : Anselm Kieffer vu par Carolyn Carlson

Le travail d’Anselm Kieffer est une profonde source d’inspiration pour Carolyn Carlson. Dans le cadre monumental de l’exposition consacrée à l’artiste allemand au Grand Palais, la chorégraphe signe un événement chorégraphique improvisé et unique. De la même manière que le butoh japonais a émergé en réaction aux explosions atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki, la chorégraphe Carolyn Carlson a choisi une danse du désastre pour se confronter aux œuvres émouvantes et ...
Autoportrait sensible

Solo de Philippe Decouflé, autoportrait sensible

Créé en 2003 au milieu des arbres des Tuileries, ce solo, sous-titré « Le doute m’habite », revient à Paris après avoir tourné sur de nombreuses scènes internationales. Dans ce format plus intime que ses spectacles « Sombrero » ou « Iris », Philippe Decouflé en profite pour explorer de nouvelles trouvailles optiques et chorégraphiques, tout en traçant un autoportrait sensible. Photos à l’appui, il présente au spectateur – qui n’en demande pas tant – les femmes ...
Carnets d’étude : danse et musique

Thomas Hauert et Luis Naón invités d’honneur au Festival Agora

Festival Agora 2007 Deux créations mondiales et une création française au programme de cette soirée de pièces courtes, placée sous le signe de la musique et de la danse. Thomas Hauert, chorégraphe suisse et Luis Naón, compositeur argentin, en sont les invités d’honneur autour d’un trio d’interprètes d’exception : Alain Billard, Geneviève Strosser et Laurent Korcia. Le genre « étude », que celle-ci soit musicale ou chorégraphique, associe prouesse technique et virtuosité. Première et brillante ...
Au commencement était Forsythe

Au commencement était Forsythe

Koninklijk Ballet van Vlaanderen Après le beau spectacle Decreation, présenté sur la même scène du Théâtre national de la Communauté française quelques semaines auparavant, c’est un autre ballet du bouillant William Forsythe qui draine en masse son public de fidèles. Créé en 1988 par le ballet de Francfort, Impressing the Czar est un tournant dans l’œuvre de l’Américain, tant au niveau de l’évolution des formes que dans la reconnaissance internationale de son ...
William Forsythe en festival

William Forsythe en festival

Kunstenfestivaldesarts Ce milieu de printemps est en Belgique fortement placée sous le signe de William Forsythe. Le Kunstenfestivaldesarts propose deux spectacles du chorégraphe : Decreation et Human Writes ; le ballet royal des Flandres proposant à Bruxelles le quasi légendaire Impressing the Czar et le centre culturel anversois De Singel offrant une reprise d’une nouvelle version des Three Atmospheric studies. On ne va pas s’en plaindre tant l’artiste est un des rares créateurs actuels ...
Ombres et lumière

Ombres et lumière pour Sombrero de Philippe Decouflé

Un étonnant spectacle en noir et blanc où Philippe Decouflé réinvente les ombres en flanquant chaque danseur vêtu de blanc d’une doublure teinte en noir. Ponctué de textes poétiques et sur une partition de piano inspirée d’Erik Satie, le chorégraphe s’affirme une fois de plus comme un illusionniste hors pair. Le format est modeste, le propos plutôt simple avec un retour affiché à la chorégraphie au détriment des effets spéciaux qui ...
Exercice de style

12 Easy Waltzes par Michèle-Anne de Mey

Autour de la valse, la chorégraphe wallonne Michèle-Anne de Mey et son assistant proposent en douze étapes un exercice de style très conceptuel et un peu désuet. Sur le parquet de bois clair est tracé un cercle rouge, identique à ceux qui marquent les terrains de basket. Celui-ci servira, 45 minutes durant, de terrain de jeu aux deux interprètes, un homme et une femme, qui vont s’appliquer à déconstruire et décomposer ...
Concert de danse

Soirée Steve Reich par Anne Teresa De Keersmaeker

Résolument placée sous le signe de la musique, cette soirée Steve Reich mêlait reprises et créations autour d’une collaboration de 25 années entre le compositeur contemporain et la chorégraphe flamande. Premier round de cette soirée avec Pendulum, une pièce musicale pour deux micros baladeurs pendus au-dessus de haut-parleurs pour une dizaine de minutes d’effet Larsen et de son sursaturé. Puis un époustouflant récital de marimbas pour Marimba Phase, ménageant de subtiles ...
Touchant

Touchant « Journal d’inquiétude » de Thierry Baë

Que faire lorsque l’on est un danseur de 45 ans, handicapé par des difficultés respiratoires et qu’on a encore envie de créer et de danser ? Se faire remplacer par un autre danseur, de préférence plus connu, dont le nom restera une surprise jusqu’au bout. C’est le pari gonflé qu’a fait le danseur et chorégraphe Thierry Baë en imaginant ce solo émouvant et drôle en trois parties. Dans la première partie, le danseur ...
Variations subtiles et les nouveaux alpinistes

Sens Dessus-dessous de Tiago Guedes

Une variation subtile autour du trio signée par un chorégraphe portugais invité dans le cadre de la manifestation « Sens Dessus-dessous » par le Parc de la Villette. Vêtus de tee-shirts et de pantalons en coton peu seyants, les trois corps – deux féminins et un masculin – se laissent alternativement manipuler par les deux autres, jusqu’à l’obtention d’une position idéale et satisfaisante pour chacun. Ces trois positions forment alors la base d’un ...
Festival Ballets Russes V

Compagnie Heddy Maalem, climax du Festival Ballets Russes à Liège

Le Festival de l’OPL consacré aux ballets russes s’est clôturé par le très attendu Sacre du printemps, dans lequel l’orchestre liégeois a été rejoint par la compagnie de danse de Heddy Maalem. Ce festival, au cours duquel le public aura pu savourer un grand nombre de partitions trop peu souvent jouées (on pense à la suite d’orchestre Le Bouffon de Prokofiev, ou encore à la Tragédie de Salomé de Schmitt), ...
De bruit et de fureur

Péplum de Nasser Martin-Gousset : de bruit et de fureur

Dans cette toute première « superproduction » (il est également l’auteur de Bleeding Stone (2000) et Neverland (2002) ainsi que de plusieurs solos) le chorégraphe Nasser Martin-Gousset, par ailleurs interprète fétiche de Joseph Nadj, fait preuve d’un sens aigu de la mise en scène. Il signe avec Péplum un hommage appuyé et d’une grande efficacité au cinéma hollywoodien en général et aux péplums en particulier. Mais pas n’importe quel péplum ! Cléopâtre, le ...
Bulle cinématographique

In the wind of time d’Isabella Soupart : Bulle cinématographique

Dans l’ambiance survoltée d’une conférence de presse avec un réalisateur américain, les questions fusent dans toutes les langues dès l’ouverture du spectacle. Peu importent les réponses, seul le rythme compte, tandis que chaque interprète endosse un langage corporel qui lui est propre. Une italienne s’attarde pour une interview en tête-à-tête, plus sensible, laissant la place à chacun des protagonistes pour des duos sans repos, émaillés d’images vidéo. Dans la salle, la ...
its not funny Meg Stuart

It’s not funny de Meg Stuart : Talent comique

Perruques blondes et sourires Ultra Brite, tous les ingrédients du show à l’américaine sont réunis sur le plateau d’It’s not funny, le dernier spectacle de la chorégraphe Meg Stuart, installée à Bruxelles avec sa compagnie. Mais en y regardant de plus près, quelque chose cloche dans cette « chorus line » digne de Broadway. Hésitants, embarrassés, mal fagotés, les six interprètes provoquent les éclats de rire du spectateur, toujours prompts à se ...
Nudité civilisée

La pudeur des icebergs de Daniel Léveillé : Nudité civilisée

Un trio d’hommes nus, dans la puissance brute et dénuée d’artifices de leurs corps. Cette nudité virile permet de façon clinique de voir chaque muscle se tendre et s’exercer dans des portés répétés et sans apprêt. Dans ce spectacle du chorégraphe montréalais Daniel Léveillé, la simplicité des mouvements exerce une certaine fascination sur le spectateur. Le trio devient quatuor l’espace d’un instant, avec l’arrivée d’un nouveau danseur, puis quintette avec celle ...
 

tous les dossiers(1)