bandeau Res Musica

Musique symphonique

sirba 2

Le Sirba Octet dans un éclectique voyage orchestral en Europe de l’Est

Le Sirba Octet, après la réédition récente de son album Tantz sous l'étiquette jaune, publie son premier disque original pour la DG, avec cet ambitieux et original programme où les musiciens de l’octuor et Ivan Kedroff à la balalaïka dialoguent avec l’Orchestre philharmonique royal de Liège dirigé par Christian Arming. L’octuor Sirba (cinq cordes, une clarinette, un piano et un cymbalum) fut fondé en 2003 par le violoniste classique Richard Schmoucler : ...
À Verbier, le bouquet final de Gianandrea Noseda et Yuja Wang

À Verbier, le bouquet final de Gianandrea Noseda et Yuja Wang

Le concert de clôture de la 25e édition du Verbier Festival, entièrement dédié à des œuvres de Sergueï Prokofiev, a été un feu d'artifice mémorable. Le premier artisan de ce moment d'exception est Gianandrea Noseda. L’an dernier, une opération en urgence de la colonne vertébrale l’avait contraint à renoncer à la direction de la Neuvième Symphonie de Gustav Mahler. Pendant les mois de convalescence, le chef d’orchestre dirigeait assis. On le ...
Perez_┬® Christophe GREMIOT_06082018-13

Luis Fernando Pérez et le Sinfonia Varsovia dans Mozart

Au Festival de La Roque d’Anthéron, le pianiste Luis Fernando Pérez s’associe au Sinfonia Varsovia pour célébrer Mozart avec notamment deux de ses concertos les plus célèbres. Sous la baguette de Lio Kuokman, l’orchestre offre une interprétation survitaminée de l’Ouverture des Noces de Figaro. Avec ses motifs serrés et ses attaques franches, ce jeu à l’énergie, souligné par un tempo enlevé, ne s’attarde pas sur l’expression mais privilégie une rythmique ...
Kissin.01

Confrontations pianistiques au festival de Verbier

À deux jours d’intervalle, Evgeny Kissin et András Schiff se sont partagés la scène du festival de Verbier, dans une confrontation à distance qui illustre deux conceptions différentes de la musique concertante. Le premier est un patron puissant et naturellement incontestable alors que le second, au toucher délicat, peine à imposer son autorité. Délaissé de son habituel frac blanc, c’est tout de noir vêtu qu’Evgeny Kissin entre en scène sous les ...
713q8I6SBvL._SS500

Sibelius et Rautavaara : somptueux concertos pour violon du XXe siècle

Le violoniste allemand Tobias Feldmann, bien qu’encore jeune dans la carrière de virtuose, nous paraît plus que prometteur. Pour preuve, ses prouesses lors de concours internationaux, ses premiers enregistrements discographiques, et cette vision magnifique des concertos de Jean Sibelius (1905) et Einojuhani Rautavaara (1978). La réussite de ce travail doit également au très honorable Orchestre philharmonique royal de Liège, fondé en 1960 seulement, et au chef, invité régulier de l'orchestre, le ...
feliks_nowowiejski_symfonie_dux

Łukasz Borowicz aborde deux symphonies de Feliks Nowowiejski

L’œuvre de Feliks Nowowiejski connaît une vraie renaissance au disque ces dernières années. La preuve par ces pages symphoniques enregistrées en première mondiale par Łukasz Borowicz et sa phalange de Poznań, des musiciens récompensés aux ICMA 2018. La première des deux œuvres présentées dans cet album, la Symphonie n° 2, achevée en 1938, est connue sous le nom de Travail et rythme. D’une part, ce titre est emprunté à l’ouvrage Arbeit ...
rutavaliMG2_2974_redimensionner

Soirées lyrique et symphonique sur la scène du Corum à Montpellier

Deux soirées, une lyrique et une symphonique, s'affichent durant le deuxième week-end du Festival Radio France Occitanie Montpellier, sur l'immense plateau du Corum. Était-ce vraiment la peine d'exhumer Kassya, l'opéra posthume de Léo Delibes que Massenet s'est chargé d'orchestrer et de terminer, en écrivant notamment les récitatifs ? La question vient aux lèvres à la lecture d'un livret, confié pourtant à d'illustres plumes (Meilhac et Gille) mais sans grande épaisseur, et ...
Eschenbach_Kavakos.01

À Verbier, Christoph Eschenbach visite Berg et Mahler

Christoph Eschenbach ne se départ pas de l’incroyable force persuasive du Concerto pour violon et orchestre d’Alban Berg et plombe le lyrisme heureux de la Quatrième Symphonie de Gustav Mahler. Dans le Concerto pour violon et orchestre d’Alban Berg, œuvre tonale et atonale, le dodécaphonisme continue d’interroger. Qu’allaient donc chercher Alban Berg et ses amis pour inventer une musique aussi différente des critères jusqu’alors habituels ? L’oreille critique ne perçoit plus ...
mew_jean_rogister

Jean Rogister, compilation d’enregistrements anciens

Après les réalisations de la Collection 14-18 consacrées à Georges Antoine (MEW1473), Joseph Jongen (MEW1575) et Eugène Ysaÿe (MEW1681), Musique en Wallonie continue la série avec un disque consacré à des pages du temps de la Grande Guerre de Jean Rogister. Ce compositeur liégeois, particulièrement attachant, mériterait assurément une exploration bien plus complète de son œuvre qu’actuellement. Mais contrairement aux CD Joseph Jongen et Eugène Ysaÿe respectivement enregistrés en juillet 2014 et novembre 2015 expressément pour la Collection 14-18, le disque Jean Rogister ...
71Dw34u1ksL._SL1200_

Décevant troisième tome de l’intégrale Bruckner d’Andris Nelsons

Désormais titulaire du prestigieux Gewandhaus de Leipzig, Andris Nelsons a entrepris un cycle symphonique brucknérien dont la troisième étape, la célèbre Septième symphonie, s'avère assez pâle et plutôt décevante. Une Marche funèbre de Siegfried bien extérieure ne contribue pas à rendre ce disque indispensable. Depuis qu’Arthur Nikisch porta la Septième symphonie de Bruckner au triomphe lors de sa création, puis programma les neuf symphonies lors de la saison 1919-1920 de ...
Gergiev.03

À Verbier, l’émotion aux deux bouts de la chaîne humaine

Salle comble pour célébrer l’ouverture de cette vingt-cinquième édition du Verbier Festival, avec, à la tête d’un Verbier Festival Orchestra magnifiquement préparé, Valery Gergiev son nouveau chef artistique, généreux de sa personne auprès de la jeune relève. C'est une soirée où l’émotion s’est révélée aux deux bouts de la chaîne humaine. D’abord avec ce moment suspendu où Rodion Shchedrin, cet homme de quatre-vingt six ans, de stature modeste, qui, devant un ...
martinu_pentatone

Aspects de Bohuslav Martinů avec trois concertos représentatifs

Lawrence Foster et ses troupes motivées nous initient à trois concertos succulents du prolifique Martinů, compositeur tchèque auquel ResMusica a consacré un dossier à l'occasion du cinquantième anniversaire de sa mort. En arrivant à Paris en 1923, Bohuslav Martinů connut un certain succès en tant que compositeur, mais plus tard, son opposition à la politique de Hitler le conduisit à s’exiler aux États-Unis en 1941 et à ne revenir en Europe ...
thumbnail_1607_Iberia_2

Beatrice Rana séduit dans Beethoven au Festival Radio France

L'Orchestre Philharmonique Royal de Liège se produisait au Festival Radio France sous la direction de Christian Arming avec en soliste la pianiste Beatrice Rana. Le programme, aussi éclectique qu'original, a enthousiasmé un public nombreux, touché par le talent de la jeune artiste mais aussi par l'atmosphère festive de la deuxième partie de soirée. L'Adagio pour cordes de Lekeu constitue une entrée en matière de choix. D'une beauté pénétrante, son thème initial ...
Lazic

Deux versions du Concerto pour violon de Beethoven transcrit pour piano

La transcription pour piano du Concerto pour violon en ré majeur de Ludwig van Beethoven, réalisée par celui-ci en 1807, s'enrichit de deux interprétations remarquables bien distinctes, par Dejan Lazić sur un piano moderne, et par Gottlieb Wallisch sur un piano historique. Piano moderne Pour ce qui est de l'exécution proposée par Dejan Lazić, nous avons une lecture en quelque sorte « verticale » : le pianiste fait particulièrement attention au rythme et à l'articulation, incroyablement ...
nielsen_lee

Le Concerto pour violon de Carl Nielsen par Jiyoon Lee

Le Concerto pour violon de Carl Nielsen, créé en 1912 le même jour que la lumineuse Symphonie n° 3 « Espansiva », ne s’est jamais imposé au grand public. Cette gravure bienvenue changera-t-elle la donne ? Les nombreux enregistrements antérieurs du Concerto pour violon de Carl Nielsen ont presque immanquablement véhiculé une impression de rugosité et d’âpreté. Assez récemment, la lecture de Henning Kraggerud,  avec l’Orchestre symphonique de Malmö dirigé par Bjarte Engeset ...
pristine_lucien_cailliet_vol2

Lucien Cailliet, transcripteur, arrangeur et compositeur, volume 2

Il semble bien que le premier volume des transcriptions, arrangements et compositions de Lucien Cailliet ait eu du succès auprès des mélomanes – n’en déplaise aux puristes ! – puisque le label Pristine Audio récidive avec un deuxième album. C’est certainement l’ingénieur du son responsable des transferts irréprochables, Mark Obert-Thorn, qui a suggéré ces réalisations de Lucien Cailliet (1891-1985) à Pristine Audio, lui qui avait déjà réalisé un transfert de la version Cailliet des Tableaux d’une Exposition ...
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La somptueuse renaissance du festival d’Évian

Inaugurée il y a vingt-cinq ans pour Mstislav Rostropovitch, la salle de la Grange au Lac d'Évian vient de retrouver sa splendeur, après quelques années d'endormissement. Une saison désormais annuelle culmine en été pour les Rencontres musicales, lorsque la magnifique acoustique de la salle est au service d'une programmation de haut vol. La résurrection de la Grange au Lac d'Évian est l'un des plus remarquables événements musicaux de ces toutes dernières ...
Valery Gergiev clôture le Festival de Saint-Denis avec le Requiem de Berlioz

Valery Gergiev clôture le Festival de Saint-Denis avec le Requiem de Berlioz

Deux mois après l’Orchestre Philharmonique de Radio France à la Philharmonie de Paris sous la direction de Mikko Franck, l’Orchestre national de France donne avec Valery Gergiev sa propre interprétation du Requiem de Berlioz en clôture du cinquantième Festival de Saint-Denis. L’acoustique réputée difficile de Saint-Denis ne porte pas préjudice à la Grande Messe des Morts opus 5 de Berlioz et lui offre au contraire un écrin à même de développer ...
wang_sib_strav

L’art du violon de Zhi-Jong Wang dans les concertos de Sibelius et Stravinsky

En faisant se confronter Jean Sibelius, Igor Stravinski et Lu Pei, la violoniste chinoise virtuose Zhi-Jong Wang prouve de façon méritoire l’étendue de ses facultés. Épaulée par son Stradivarius de 1716, Wang est bien inspirée de défendre à côté du magnifique et mélodique Concerto que Sibelius écrivit en 1903 et révisa deux ans plus tard, le Concerto d’Igor Stravinsky composé trois décennies après. La différence esthétique entre les deux partitions semble ...
Mozart-Znaider

Le Mozart rayonnant et splendide de Nikolaj Znaider

Le lauréat du prestigieux concours Reine Élisabeth en 1997 nous offre une lecture d'un classicisme impeccable des deux derniers concertos de Mozart. À ce niveau de maîtrise instrumentale, on ne peut que s'incliner devant l'un des plus grands violonistes actuels. Chapeau bas. Vainqueur du Concours Reine Élisabeth de Belgique en 1997, le violoniste israélo-danois Nikolaj Znaider atteint aujourd’hui, une fois passé le cap de la quarantaine, une maturité rayonnante qui en ...
Les Gurrelieder à Saint-Denis sous la baguette d’Esa-Pekka Salonen

Les Gurrelieder à Saint-Denis sous la baguette d’Esa-Pekka Salonen

Esa-Pekka Salonen a choisi la partition foisonnante des Gurrelieder, qu'il a l'habitude de diriger, pour célébrer ses 60 ans. Une vraie fête, tant il est vrai que le chef finlandais, entouré d'interprètes de premier plan, la maîtrise et lui donne vie. Mardi 26 juin, 20 h 30. La basilique de Saint-Denis est pleine d'une foule venue entendre une grand-messe profane : les Gurrelieder de Schoenberg, œuvre vocale et symphonique, entre lied ...
bartok hera casado

Pablo Heras-Casado, nouvelle référence bartókienne

De cet enregistrement réunissant les deux œuvres orchestrales phares de l’ultime période créatrice bartókienne, Pablo Heras-Casado fait figure de référence moderne dans le Concerto pour orchestre, une œuvre déjà bien servie par le disque.  Béla Bartók avait noué quelques contacts aux États-Unis à la fin des années trente, et pensait pouvoir y vivre et y mener carrière, en fuyant l’Europe, la barbarie nazie et le second conflit mondial latent. Malheureusement, après son ...
71m+X05yTyL._SL1200_

Récital virtuose avec orchestre du violoniste Janusz Wawrowski

C'est un peu l'âge d'or du violon virtuose que ressuscite Janusz Wawrowski avec ce bel enregistrement de deux pièces concertantes dédiées à Sarasate et qui mettent en valeur le lyrisme le plus sensuel du violon. Un disque d'autant plus apprécié que ces pages somptueuses et magnifiquement écrites ne sont plus très fréquemment jouées de nos jours. On ne joue plus beaucoup aujourd’hui, et c’est bien dommage, ces concertos au lyrisme flatteur ...
dg_mozart_radio_fricsay

Ferenc Fricsay et ses radiodiffusions mozartiennes

Deutsche Grammophon édite pour la première fois les premiers enregistrements radio de Ferenc Fricsay consacrés à Mozart, qui complètent idéalement et sans aucun doublon les trop peu nombreuses gravures mozartiennes orchestrales publiées commercialement de son vivant. Le legs musical du chef d’orchestre hongrois Ferenc Fricsay (1914 -1963) ne se limite certainement pas aux deux imposants coffrets du centenaire de l’immense musicien : d’innombrables bandes magnétiques dorment encore dans les archives radiophoniques ...
Marston

Jalons de l’enregistrement pianistique, un premier volume d’inédits

Voici un album dont le but n’est pas de livrer le meilleur de l’enregistrement (un choix impossible à faire), mais de familiariser les amateurs de piano avec un bouquet de gravures inédites, effectuées par des interprètes plus ou moins oubliés, parmi lesquels on trouve Moriz Rosenthal, Alfred Cortot, Guiomar Novaes, Vladimir Horowitz et Dinu Lipatti. Cette édition présente une collection de ce que l’on pourrait appeler les « orphelins » du piano : des ...
Paavo Järvi, conductor

Brahms version Paavo Järvi à Luxembourg

Un concert parfois stimulant, mais qui reste inabouti. Très active en tournées, la Deutsche Kammerphilharmonie Bremen pose ses bagages à Luxembourg en compagnie de son directeur musical Paavo Järvi, qui la dirige depuis 2004 en complément de ses autres activités, et c’est à Brahms que les musiciens consacrent la totalité de leur programme. Pour le double concerto, c’est à Christian et Tanja Tetzlaff que sont confiées les parties solistes, deux artistes qui, ...
Manifeste 2018 : les temps forts du festival

Manifeste 2018 : les temps forts du festival

Le festival Manifeste de l'Ircam se poursuit avec deux soirées très attendues comptant parmi les temps forts de cette manifestation : au Centre Pompidou d'abord, avec la création française d'Epigram de Franck Bedrossian ; à la Philharmonie de Paris trois jours plus tard, où l'Orchestre de Lille et son chef Alexandre Bloch créent Inscape pour grand orchestre et électronique d'Hèctor Parra. Passionnant, le concert Monologues du 11 juin au Centre Pompidou ...
Ophélie Gaillard.01

Ophélie Gaillard toute en musicalité dans Richard Strauss

N’a-t-on pas déjà tout dit sur le métier irréprochable de la violoncelliste française ? Et pourtant, avec cet enregistrement consacré à Richard Strauss, Ophélie Gaillard fait une fois de plus la magnifique démonstration de sa musicalité. Là où, dans la Sonate pour violoncelle et piano en fa majeur op. 6 de Richard Strauss, ses collègues violoncellistes martèlent les cordes réussissant à « économiser » près de deux minutes sur cette œuvre ...
Handel Festspiele 1

Concert de clôture du festival Haendel à Halle

Le festival Haendel à Halle se termine cette année avec un chiffre de fréquentation record : ce ne sont pas moins de 58 000 spectateurs qui ont participé à la centaine de manifestations proposées dans la ville et ses alentours. 5000 spectateurs sont présents pour ce concert de clôture. Même si à Halle-sur-Saale, Haendel se joue naturellement toute l’année, le festival de Printemps de la ville détient de nombreux attraits pour les ...
41818532875_89d3394815_k

2018, magnifique Quinzième édition du Lille piano(s) festival

Une nouvelle fois, Lille piano(s) festival a réuni pendant deux jours et demi nombre de pianistes excellents dans une ambiance toujours aussi chaleureuse et conviviale. L’édition 2018 restera globalement un très grand cru, comme celle de l’année précédente d’ailleurs. Seul vrai regret, comme chaque année : la programmation propose parfois plusieurs concerts à la même heure en des lieux différents, ce qui contraint le critique à faire des choix, au ...
 

Baniere-clefsResMu728-90-2b