tous les dossiers(1)

Musique symphonique

Xenia Jankovic

L’élégance classique de Xenia Jankovic dans les concertos pour violoncelle de Haydn

Sans forcément révolutionner la vision que l’on peut avoir des deux concertos pour violoncelle de Joseph Haydn, ce disque intéresse tout autant par la qualité de l’arrangement pour orchestre à cordes de Mladen Miloradovic, que par celle de la lecture que propose Xenia Jankovic. Le Concerto n° 1 en ut majeur, redécouvert récemment, en 1961, dans le fonds Radenin du Musée National de Prague, et composé probablement entre 1765 et 1769, ...
Aho_concerto_saxophone_soprano

Nouveau témoignage du label BIS en faveur du Finlandais Kalevi Aho

Défenseur inconditionnel de l’énorme catalogue de Kalevi Aho, le label suédois BIS poursuit son travail de déchiffreur et de diffuseur de l’œuvre de l’un des plus importants compositeurs finlandais vivants. Élève de Einojuhani Rautavaara récemment décédé, Kalevi Aho compose sans relâche depuis plusieurs décennies, dans un style globalement éclectique utilisé principalement au profit de grandes fresques orchestrales, mais pas uniquement. Compositeur indépendant et très prolifique, Kalevi Aho a écrit cinq opéras, ...
renaud-capaucon-mat-hennek-to-virgin-classics

A Aix, le violon habité de Renaud Capuçon

Soirée faste au Grand Théâtre de Provence avec la venue du Camerata Salzburg et de Renaud Capuçon. Directeur Musical du Festival de Pâques, grand habitué des festivals de la région, le violoniste joue presque « à la maison » en terres aixoises. L'originalité et l’audace du programme de ce soir consiste à mettre en miroir Mozart et Satie, compositeurs phares de deux époques au langage bien distinct. Malgré le temps ...
ALPHA 293_DIGI_V3.indd

Barbara Hannigan fait sa Crazy Girl

Crazy Girl Crazy est un hommage de Barbara Hannigan à Lulu, et le premier album qu'elle enregistre comme cheffe d'orchestre. Habituée des performances scéniques renversantes, son défi est cette fois de chanter et diriger en même temps. Un album très personnel qui ravira ses admirateurs.  Les Français sont traditionnellement mal à l'aise avec ceux qui ont plusieurs casquettes et s'affranchissent des frontières artistiques, mais pas avec Barbara Hannigan : comme elle le révélait ...
concert de la loge poule

Avec le Concert de la Loge, une Poule mutine

Avec ce deuxième disque, le Concert de la Loge, dirigé par le violoniste Julien Chauvin, continue son exploration des symphonies « Parisiennes », en les mettant en perspective avec des œuvres contemporaines de cette belle institution de la fin du XVIIIe siècle qu'était le Concert de la Loge Olympique. Si le jeune ensemble parisien s’est vu priver de son nom complet par le Comité National Olympique et Sportif Français, son projet consiste à ...
50 ans de l'orchestre de Paris- Le 01/11/17-Philharmonie-

L’Orchestre de Paris fête ses 50 ans : Thank you Mister Harding !

À la Philharmonie de Paris, lors d’un concert anniversaire fleuve au programme particulièrement éclectique, l’Orchestre de Paris et son directeur musical Daniel Harding prouvent une fois de plus qu’il faut aujourd’hui compter avec cette formation sur la scène internationale, ainsi que sur le Chœur, magnifiquement préparé par Lionel Sow. Charles Munch aura dirigé l’Orchestre de Paris à peine plus d’un an avant de décéder dans son sommeil lors d’une tournée avec ...
Requiem de Verdi bouleversant par Muti à Cologne

Requiem de Verdi bouleversant par Muti à Cologne

Poignant Requiem devant une salle comble : Riccardo Muti transcende le chef d’œuvre de Verdi. Il n’y a rien à redire : ce concert est un événement. Dès les premières notes des violoncelles le ton est donné. Voilà une exécution des plus bouleversantes où précision et intensité, structure et émotion se marient d’une façon particulièrement heureuse. Le Requiem de Verdi est une œuvre éminemment théâtrale, et c'est bien ainsi que le présente Riccardo ...
trifonov

Le Chopin splendidement sophistiqué de Trifonov et Pletnev

Dans un album au programme et à la réalisation extrêmement soignés, Daniil Trifonov livre un jeu de miroirs très subtil autour de Frédéric Chopin et de ses deux concertos pour piano. L’accompagnement de Mikhaïl Pletnev, auteur de sa propre réorchestration des concertos, concourt à cette réussite dont l’esthétique raffinée séduit, à condition d’en accepter la sophistication. Ce superbe album est un magnifique objet sonore, au programme pensé avec beaucoup d’intelligence. Les ...
yuja_wang_par_Marco_Borrelli

Yuja Wang et le Mahler Chamber Orchestra à Aix en Provence

Le Grand Théâtre de Provence accueillait pour la première fois la pianiste Yuja Wang, aux côtés du Chamber Mahler Orchestra. C'était l’occasion d'entendre une jeune artiste qui séduit les foules aux quatre coins de la planète, dans un répertoire éclectique et articulé autour de Ludwig van Beethoven. L'ouverture de Don Giovanni de Mozart ne laisse planer aucun doute sur l'homogénéité des cordes mais cette interprétation ne retient pas nos sens. Malgré une ...
Le temps s’est arrêté à Berlin avec James Levine

Le temps s’est arrêté à Berlin avec James Levine

Pour un concert exceptionnel, James Levine dirige la Staatskapelle Berlin et emmène la Troisième Symphonie de Gustav Mahler sur des sommets, malgré un orchestre très souvent pris en défaut. Une telle atmosphère électrique à la Philharmonie de Berlin n’avait plus été ressentie depuis les derniers concerts de Claudio Abbado, mais aujourd’hui sur la scène, une longue rampe donne accès à un pupitre surélevé pour permettre à un autre chef d'y accéder, ...
Harding BRSO 2017

Harding à la Radio Bavaroise pour un Bruckner trop sage

L'Orchestre de la Radio Bavaroise a beau être au sommet de ses séductions sonores, le parcours symphonique de cette soirée reste trop prosaïque. À la Philharmonie de Munich plane le souvenir de Sergiu Celibidache et de ses interprétations des symphonies de Bruckner. Avec l'autre grand orchestre munichois, Daniel Harding dirige ce soir la quatrième symphonie, mais son approche de Bruckner n'a pas grand chose à voir avec les sculpturales lenteurs de ...
CD Bychkov Tchaikovski Manfred

Suite de l’intégrale Tchaïkovski par Bychkov et la Philharmonie tchèque

Nommé cette semaine directeur musical de l’Orchestre Philharmonique Tchèque pour succéder à Jiří Bělohlávek, Semyon Bychkov poursuit avec cette formation pour Decca une intégrale de l’œuvre symphonique de Tchaïkovski. Après une Pathétique intéressante, il livre la plus rare mais néanmoins passionnante Symphonie Manfred. Comme pour la Symphonie n°6 inaugurale au sein du Tchaikovsky Project (lire notre entretien), le chef russe et le Philharmonique Tchèque entrent dans l’ouvrage inspiré de Byron avec un son ...
june 2007

À Genève, Dvořák à la fête avec Truls Mørk et Tomáš Netopil

Le public réserve un triomphe à la magnifique prestation de la Philharmonie Tchèque sous la direction inspirée et dynamique du jeune chef Tomáš Netopil, qui sublime le violoncelliste Truls Mørk dans le Concerto pour violoncelle d’Antonín Dvořák. Il y a des moments comme ça. Dès les premières notes d’un concert, on pressent qu’il se passe quelque chose autour de l’orchestre, entre le chef et ses musiciens, dans l’ambiance du public, dans ...
Blomstedt

Herbert Blomstedt en jeune homme dirige Brahms, Beethoven et Schubert

Herbert Blomstedt a 90 ans et peut tout se permettre, comme il le prouve une nouvelle fois lors de deux concerts de tournée avec l'orchestre du Gewandhaus de Leipzig : le premier soir, dans un fantastique Requiem Allemand de Brahms, puis le lendemain avec une Grande de Schubert de plus d’une heure, longue non pas à cause de la lenteur des tempi, mais parce qu’il joue toutes les reprises. Tombé au ...
Maximum_Reger

Maximum Reger, large aperçu en DVD

Le présent coffret, riche de six DVDs, constitue un aperçu très significatif de l’œuvre de Max Reger, né en Bavière en 1873 et qui demeure un compositeur allemand majeur à la charnière des XIXe et XXe siècles. Un bon tiers d'opus choisis ici offrent un panorama très éclectique, portés par des musiciens de haut vol. Trois DVD sont consacrés à un grand documentaire sur la vie du compositeur, les trois ...
saraste

Jukka-Pekka Saraste décevant dans la 9e de Bruckner

 Malgré un « Philhar » resplendissant, Jukka-Pekka Saraste ne parvient à convaincre ni dans le Concerto pour piano de Grieg, avec Lars Vogt en soliste, où chef et soliste s’enferment dans une lecture par trop théâtrale, ni dans la Symphonie n° 9 de Bruckner entachée d’une pompeuse grandiloquence. Nonobstant ce faux pas d’un soir, le chef finlandais Jukka-Pekka Saraste essaie à chacune de ses interprétations de proposer une vision originale sortant des sentiers ...
Laon 4-2

Création d’un oratorio d’Edith Canat de Chizy au Festival de Laon

L’oratorio d’Édith Canat de Chizy, Le Front de l’aube, d’après le texte original éponyme de Maryline Desbiolles, relate l’offensive du Chemin des Dames en 1917. Écrite pour voix de baryton incarnant les soldats, le chœur d’enfants (remplacé ici par un chœur d’adultes) et un orchestre comportant une grande variété de percussions et accordéon, l’œuvre est poignante, ravivant une mémoire collective de la Grande Guerre. La première partie du concert est dédiée ...
Marek Janowski 02-110907 © Felix Broede

Doubles Métamorphoses sous la baguette de Marek Janowski

Dans un programme exigeant, Marek Janowski montre la qualité de sa direction au pupitre de l’Orchestre national de France, d’abord en accompagnant l’excellent Xavier Phillips dans la Symphonie Concertante de Prokofiev, puis face à un ensemble au grand complet dans les Métamorphoses symphoniques d’Hindemith, avant de revenir en formation réduite pour celles de Richard Strauss. L’habitude est évidemment d’entendre à Paris Marek Janowski avec l’orchestre qu’il a dirigé jusqu’en 2000, le ...
FD

Embarquement immédiat avec Félicien David

Très attendu, depuis sa résurrection en 2014 au Festival Berlioz et à Versailles, le Christophe Colomb de Félicien David sort enfin en CD. L'impatience du mélomane se voit récompensée par une copieuse livraison du Palazetto Bru-Zane accompagnant l'ode-symphonie de deux autres disques consacrés à un compositeur extrêmement attachant. Vivement la suite. En fera-t-il deux ? », écrivit Paul Scudo, « la bête noire » de Berlioz comme de David, qui ne pouvait, à l'instar d'un ...
Welser-Möst

Welser-Möst et le Cleveland Orchestra dans la 6e de Mahler

Le passage à la Philharmonie de Paris, dans le cadre de sa tournée européenne, du Cleveland Orchestra dirigé par son actuel directeur musical, le chef autrichien Franz Welser-Möst, constitue sans nul doute un évènement musical incontournable. Sa dernière prestation l’an passé, dans la Troisième de Mahler, avait déjà suscité de nombreux commentaires. Une phalange mythique, reconnue parmi les « Big Five » américains ; un chef souvent contesté, parfois contestable, héritier d’une ...
c-Karen-Rubin-Alan-Gilbert

L’Orchestre de Paris avec Marc-André Hamelin et Alan Gilbert

Alors qu'il s'apprête à prendre la direction du NDR Elbphilharmonie Orchester Hamburg, entendu il y a quelques jours à la Philharmonie de Paris, Alan Gilbert dirige ce soir l’orchestre résident. Proposée dans la version définitive créée à Düsseldorf en 1851, la Symphonie n°4 en ré mineur de Robert Schumann trouve en Alan Gilbert un interprète aguerri, surprenant dès l’introduction, et même dès le premier accord, dans la recherche de densité des cordes, ...
Thomas Hengelbrock

L’Elbphilharmonie Orchester donne en création française Reminiszenz de Wolfgang Rihm

Co-produit par le Festival d'Automne et la NDR Elbphilharmonie, ce concert prestigieux donné dans la Grande salle Pierre Boulez à Paris est en partie la réplique de la soirée du 11 janvier 2017 où s'inaugurait la nouvelle Elbphilharmonie de Hambourg avec l'orchestre désormais en résidence – le somptueux NDR Elbphilharmonie Orchester - et son chef Thomas Hengelbrock. La commande passée pour l'occasion au compositeur allemand Wolfgang Rihm tient ce soir ...
degout_stephane_0576a_pc_julien_benhamou

L’émouvante sobriété de Stéphane Degout dans les Kindertotenlieder

Les esprits chagrins en seront pour leurs frais : l’embellie notée depuis le début de leur collaboration se poursuit entre le National et son nouveau directeur musical, Emmanuel Krivine. Le moment fort du concert de ce soir reste assurément la sobre et émouvante interprétation des Kindertotenlieder de Gustav Mahler par le baryton-basse français Stéphane Degout. La Marche funèbre maçonnique de Mozart ouvre la soirée sous le signe de la solennité et ...
Kirill Petrenko, la plus rigoureuse des modernités

Kirill Petrenko, la plus rigoureuse des modernités

Voilà ce qu'est un grand chef : un artiste qui vous fait découvrir ce que vous connaissiez déjà si bien. L'aura qui entoure Kirill Petrenko, à Munich plus encore qu'ailleurs, ne doit pas tromper : il ne faut pas espérer de lui les interprétations patinées, nourries par une tradition revivifiée aux équilibres raffinés que, dans cette même ville, un Mariss Jansons propose à l'égale admiration des mélomanes. Ce concert de rentrée, ...
Gautier Capuçon (c) Grégory Batardon

L’hommage à Lalo de Stéphane Denève et Gautier Capuçon

L'ambiance chaleureuse de cette soirée est teintée de souvenirs graves. Ce concert proposé par Flagey est en effet en partie construit autour de la mémoire de la Première Guerre Mondiale. Avec l’œuvre de Turnage, Passchendaele, œuvre symphonique en un mouvement et commande du Concertgebouw de Bruges, nous sommes plongés d'emblée en 1917, aux alentours de ce village de Flandres alors terrain d'une bataille particulièrement sanglante. Après une ouverture tragique et martiale, la tension sourd : accords dissonants qui, sans résolution, ...
Martha Argerich

Sublime Martha Argerich avec l’Orchestre national de France

Il y a des artistes dont chaque apparition est un événement. Pour la première fois à l’Auditorium de la Maison de la Radio depuis sa rénovation, alors que la pianiste est déjà une habituée de la Philharmonie de Paris, Martha Argerich joue de son génie dans le Concerto en sol majeur de Ravel, auprès de l’Orchestre national de France et son nouveau directeur musical, Emmanuel Krivine. Ses apparitions en France et ...
kla043couv_low

Un Chant de la terre de chambre en cinémascope

Le Chant de la terre chambriste imaginé par Schoenberg sert de vitrine à la qualité solistique acquise aujourd'hui par l'Orchestre Victor Hugo de Jean-François Verdier. Le duo formé par Eve-Maud Hubeaux et Jussi Myllys s'accorde parfaitement à ce coup de jeune donné au chef-d’œuvre de Mahler. Schoenberg avait fondé, de 1918 à 1921, une Société des Concerts qui permettait l'accès à la « musique moderne ». Les contraintes budgétaires de cette belle utopie ...
Superbe création française du Concerto pour violon de Daniel Bjarnason

Superbe création française du Concerto pour violon de Daniel Bjarnason

Attention, un vent rafraîchissant commence à souffler sur l'univers du concert symphonique français. À la Philharmonie de Paris, le public applaudit maintenant entre les mouvements d'une symphonie. Mieux encore, l'Orchestre de Paris ose programmer un Concerto pour violon écrit par Daniel Bjarnason un compositeur islandais trentenaire. L'œuvre a été créée à Los Angeles par Gustavo Dudamel il y a tout juste six semaines, et reprise déjà par Esa-Pekka Salonen à Londres et Bruxelles le mois dernier, et maintenant ...
12519_1

Le monumental testament mahlérien de Lorin Maazel

Un témoignage grandiose sur Lorin Maazel, l'une des personnalités les plus fortes de la direction d'orchestre, disparue en 2014. Interprète longtemps discuté de la musique de Mahler, Lorin Maazel avait programmé les neuf symphonies dans un cycle marathon donné en 2011 à Londres avec le Philharmonia. C'est cet ensemble imposant, remarquable par sa qualité orchestrale et sonore autant que par sa conception très personnelle, que nous restitue l'éditeur Signum. Lorin Maazel a découvert ...
kissin

Evgeny Kissin souverain dans Bartók

Soirée Mitteleuropa pour ce concert du « National » dirigé par le chef Lawrence Foster, éminent spécialiste de ce répertoire. Un programme rare et éclectique convoquant les compositeurs Georges Enesco, Béla Bartók et Zoltán Kodály et enfin Leoš Janáček, tous contemporains et originaires d’Europe centrale. Un magnifique concert boudé, hélas, par le public parisien. Concert dont le grand moment fut indiscutablement la magistrale interprétation du Concerto pour piano n° 2 de Bartók ...
 

Banniere-clefsResMu728-90