bandeau Res Musica

Musique symphonique

L’excellence allemande

L’excellence allemande

Rundfunk Sinfonie Orchester Berlin C’est décidément le signe de l’excellence qui aura marqué de son sceau les prestations successives des orchestres allemands programmés pour la saison 2003-2004 à l’Auditorium de Dijon. Après le Sudwest Rundfunk SinfonieOrchester (Michael Gielen) en décembre dernier, les Bamberger Symphoniker (Jonathan Nott), fin janvier, le Bayrischer Rundfunk SinfonieOrchester (Marris Jansons), en février, c’est le Rundfunk SinfonieOrchester de Berlin qui, ce mercredi 7 avril, enchantait à son tour ...
Pascal Dusapin : Un Maître chez nous

Pascal Dusapin : Un Maître chez nous

Bien que Pascal Dusapin bénéficie déjà d’une véritable reconnaissance parmi les mélomanes les plus sensibles à la musique contemporaine, il reste encore du chemin à parcourir pour développer un plus large auditoire à cette expression musicale de notre temps. Sorti en février 2004, ce coffret Naïve présente alors sous une forme assez originale et innovante — deux CD et un DVD — deux œuvres majeures du compositeur. L’ensemble permet d’apprécier non ...
Masur et Brahms… deux allemands ?

Masur et Brahms… deux allemands ?

Cycle Brahms par Kurt Masur et l’ONF Après le somptueux cycle Mendelssohn offert il y a tout juste un an qui succédait lui-même à une exploration beethovénienne, Kurt Masur cette année nous a conduit sur les pas du Brahms symphonique, héritier naturel des précédents. Doit-on d’ailleurs évoquer le curieux hasard des programmations parisiennes qui annoncent deux cycles… Mendelssohn (?!) et … Brahms (le même, oui) pour la saison 2004-2005 de l’Orchestre ...
Franz Schreker : Kammersymphonie ;Ernst Krenek : Concerto pour violon et orchestre op. 29

Franz Schreker : Kammersymphonie ;Ernst Krenek : Concerto pour violon et orchestre op. 29

Farao Le violoncelliste et chef d’orchestre Heinrich Schiff s’évertue depuis quelques années à servir la musique moderne de l’Allemagne et l’Autriche du début du XXe siècle. Sous son impulsion, les compositeurs oubliés conséquemment au cours tortueux de l’histoire sont remis sur le devant des bacs dans les magasins de disques. Il y a deux ans, le chef faisait paraître chez Pan Classics un CD comportant, outre quelques pièces de musique de ...
michaela_kaune-250x6631

Eschenbach et Michaela Kaune grimpent au ciel

La Quatrième Symphonie de Gustav Mahler (1860-1911) était pour le compositeur un « tableau primitif sur fond d’or », qui tranchait avec l’ambition philosophique et les dimensions de ses deux immenses symphonies précédentes. Il confiait avoir essayé de peindre dans toute l’œuvre le « bleu uniforme du ciel ». Un quart de siècle plus tard, en 1925, Karol Szymanowski (1882-1937) poursuivait ce même idéal de simplicité, renonçant à la sensualité raffinée de sa période ...
tomasi_concerto-200x2011

Henri Tomasi, le retour

Henri Tomasi (1901-1971) fait partie de ces compositeurs français oubliés. Fêté de son vivant, chef d’orchestre reconnu et compositeur souvent sollicité, sa popularité n’a pu se poursuivre après sa mort. Seuls le concerto pour trompette et les Fanfares Liturgiques trouvent encore leurs places dans les enregistrements et les salles de concerts. Plus exceptionnellement le Requiem, le Concerto pour clarinette et certains opéras (Le Silence de la Mer, Don Juan de ...
Trois Viennois … s’il vous plaît !

Trois Viennois … s’il vous plaît !

Théâtre Mogador L’Orchestre de Paris et son chef Allemand Christoph Eschenbach proposaient au Théâtre Mogador une programmation à la fois évidente et rare autour des Trois Viennois. Dans leurs œuvres de jeunesse des années 1900, Anton Webern et Arnold Schoenberg atteignent les limites de l’expression romantique avec des fresques orchestrales à la tessiture gigantesque. Trente ans plus tard, à l’apogée de l’atonalité, du dodécaphonisme et du sérialisme, Alban Berg revient dans ...
Britten et Walton par Maxim Vengerov et Mstislav Rostropovitch

Britten et Walton par Maxim Vengerov et Mstislav Rostropovitch

« Russia meets England ». Les deux éminents musiciens russes que sont Maxim Vengerov et Mstislav Rostropovitch se sont une nouvelle fois retrouvés pour graver un CD de concertos relativement peu fréquentés. Il y a quatre ans, le même tandem offrait le Concerto Cantabile de Radion Shchedrin couplé avec celui de Stravinski et la Sérénade mélancolique de Tchaïkovski (CD EMI 5 56966). Une belle réussite qui consacrait une fois encore l’archet virtuose ...
Paavo Järvi et Charlotte Hellekant au Théâtre Mogador

Paavo Järvi et Charlotte Hellekant au Théâtre Mogador

Sibelius, Berg, Nielsen Magnifique concert à Mogador ce jeudi mettant à l’honneur deux des principaux compositeurs nordiques du XXe siècle : le Finlandais Jean Sibelius et le Danois Carl Nielsen. Hélas on se demande bien pourquoi la salle était loin d’être pleine lorsque que l’on connaît la qualité intrinsèque des œuvres proposées au public. En tout cas, ceux qui étaient présents ont largement applaudi chacune des trois compositions inscrites au programme ainsi ...
Hélène Grimaud

Hélène Grimaud

Théâtre des Champs-Élysées L’Oiseau aurait-il supplanté la belle Hélène ? Où couraient donc tous ces parisiens pressés et euphoriques ce samedi soir ? Qui pouvait bien les motiver et les exciter ainsi ? Une femme bien sûr ! Jeune, médiatisée, ravissante mais aussi talentueuse… de quoi faire des jaloux lorsque vous avez la chance d’assister à son concert parisien, qui plus est lorsque la belle est invitée par l’Orchestre National de France, éblouissant un peu plus à chacune ...
Vous avez dit apprenti sorcier ?

Oleg Caetani au TCE, vous avez dit apprenti sorcier ?

L’annonce du remplacement de Bernard Haitink, souffrant, n’a pas empêché le public de se presser à ce concert et c’est un théâtre des Champs-Élysées comble qui a réservé une véritable ovation à un chef jusqu’alors peu connu en France, Oleg Caetani. Fils d’Igor Markévitch — comme son nom ne l’indique pas — il reçut ses enseignements auprès de Nadia Boulanger puis de Kirill Kondrachine et de Ilia Moussine. S’en est suivie ...
L’Envol du Feu

L’Envol du Feu

Christian Gansch Tout juste deux semaines après la fin du festival Présences 2004 la musique contemporaine revenait à l’honneur à Radio France avec en première partie de concert deux créations (Thierry Escaich et Kaija Saariaho) suivies d’une Troisième symphonie de Serge Prokofiev toujours aussi actuelle dans son expression tourmentée. La Chaconne pour orchestre de Thierry Escaich (né en 1965) fut annoncée tout d’abord au programme du festival Présences 2003. Finalement, la première ...
Une conclusion en miroir

Une conclusion en miroir

Présences 2004 Après plus de quinze jours de créations musicales consacrées essentiellement à Philippe Hersant et à la musique nordique, le festival Présences ferme ses portes avec un programme qui est le miroir du concert d’ouverture. Ainsi le ravélien Concerto pour piano de Magnus Lindberg semble répondre au non moins ravélien Concerto pour piano « Streams » de Philippe Hersant. Déjà à l’honneur lors du concert d’ouverture, des voix nordiques rejoignent celles de ...
Mutter-Masur : Gagnants annoncés

Mutter-Masur, gagnants annoncés

Festspielhaus A la tête d’un London Philharmonic Orchestra toujours aussi homogène, avec la collaboration d’une Anne Sophie Mutter qui prend de merveilleux risques instrumentaux, Kurt Masur a dirigé deux concerts de prestige au festspielhaus de Baden Baden. Seul «hic» !, le chef allemand n’aime pas les auditeurs malades ou enrhumés, et même entre les mouvements d’une œuvre, Masur n’a aucune compassion pour ces faiblesses humaines. Bien entendu, le détail ne doit pas l’emporter ...
Des profondeurs norvégiennes

Des profondeurs norvégiennes

Présences 2004 L’œuvre de Philippe Hersant nous apparaît au cours de ce festival Présences dans toute sa diversité et sa richesse. Si parmi ses compositions symphoniques les différents concertos pour piano, violon ou violoncelle, s’apparentaient chacun à de vastes mouvements rhapsodiques, les Cinq Pièces pour orchestre nous montrent un autre art du développement et de la construction chez leur auteur. Par son orchestration légère quasi-mozartienne — à l’exception d’une percussion plus ...
Trois interprètes et une Ouverture

Trois interprètes et une Ouverture

Beethoven-Chostakovitch-Zemlinsky Dans un programme qui justifiait par lui-même le déplacement le théâtre Mogador donnait, le 12 février dernier, un concert aux allures inégales mais dont la qualité allait toutefois croître tout au long de la soirée. Donnée en préambule, l’ouverture d’Egmont de Beethoven nous laissait en effet sur notre faim et l’on ne pouvait que constater — encore une fois ! — combien il est difficile d’entendre — de nos jours — une ...
La redécouverte de Serge Nigg

La redécouverte de Serge Nigg

Présences 2004 Fondée sur une donnée littéraire, l’Axël posthume de Villiers de L’Isle-Adam, Visages d’Axël de Serge Nigg est à l’évidence une œuvre très pensée, l’écho d’une profonde réflexion métaphysique. Le compositeur élabore ici un drame sonore qui met en scène le monde réel et le monde occulte, comme si lui-même, happé par le vertige de la réclusion poétique, cherchait à combattre la tentation du repli par un geste artistique d’une ...
Sage Sibelius

Sage Sibelius

Il y a des jours, comme ça, où l’on sort de concert avec un diffus mais entêtant sentiment d’insatisfaction, sans que l’on puisse en trouver la véritable cause. Pourtant, on y était allé en confiance : un programme passionnant servi par des interprètes de très haut niveau. La technique du pianiste et le fondu orchestral étaient d’ailleurs admirables, mais… Peut-être des cors parfois faillibles, ou un timbalier déchaîné qui démarre ...
Présences Démesurées

Présences Démesurées

Festival Présences 2004 Démesure du programme avec pas moins de quatre créations mondiales, dont deux très attendues (Hersant et Connesson), pour un concert d’une durée totale de deux heures un quart. Démesure du public enfin qui, une heure avant le concert, avait rempli intégralement la salle Olivier Messiaen de Radio France, avec en outre une affluence notable de la presse internationale, le tout pour un service d’ordre et un service de presse ...
Concert d’ouverture ; Honneur aux dames !

Concert d’ouverture Présences 2004: Honneur aux dames !

Festival Présences 2004 S’il fallait trouver un fil conducteur à ce concert d’ouverture, le public aurait pu naturellement évoquer la femme et ses multiples facettes — écrivain, inspiratrice, compositeur, interprète et même instrumentale ! Prélude idéal ? Sunleif Rasmussen nous offre une création en commande pour chœur d’enfants initialement (mais des jeunes filles ce soir-là) et orchestre inspiré d’un poème « dans les habitations de la mort » de l’écrivain Nelly Sachs (1891-1970). Même si cette ...
Brelan d’As !

Brelan d’As !

Bamberger Symphoniker En l’espace de moins de deux mois, c’est, avec ses trois orchestres-phares, le gratin symphonique sud-allemand que Dijon aura produit en son Auditorium. En effet, après le S.W.R. Orchester (Michael Gielen) le 11 décembre dernier, et avant l’Orchestre symphonique de la radio bavaroise (Mariss Jansons) le 4 février prochain, le Duo/Dijon nous convie, ce 27 Janvier, à l’écoute du Bamberger Orchester. Un orchestre à la tête duquel ont déjà ...
Muti il Divino

Muti dirige la Symphonie funèbre et triomphale de Berlioz

Le théâtre des Champs Elysées affichait complet ce Jeudi 14 Janvier pour accueillir Riccardo Muti à la tête de l’Orchestre National de France : à l’affiche, un programme plutôt atypique, sans soliste, faisait résonner les derniers échos, ô combien porteurs, de l’hommage à Berlioz célébré durant l’année 2003 avec tous les honneurs dus à ce génie tourmenté. (Cette rétrospective ne s’achèvera d’ailleurs qu’en Mars 2004 avec l’opéra Béatrice et Bénédict donné ...
Le Testament du Docteur Fricsay

Le Testament du Docteur Fricsay

Juin 1960. Souffrant depuis déjà trois ans d’un cancer de l’estomac, Ferenc Fricsay se sait condamné. Un an plus tôt, une opération a déjà failli lui ôter la vie et, depuis, la douleur est devenue telle qu’il sait que, bientôt, il ne pourra plus diriger. Il abandonnera la baguette après un dernier concert en 1961 et mourra, après deux ans d’une terrible agonie, le 20 février 1963. Lui qui a ...
Parce que Dusapin !

À Quia, pour piano et orchestre : parce que Dusapin !

Pascal Dusapin est à quarante-neuf ans le compositeur français le plus apprécié de sa génération. Que ce soit par la critique ou le public, ses œuvres sont largement applaudies. Les salles n’hésitent pas à le programmer, et les éditeurs lui font confiance en l’enregistrant régulièrement ; puis en le diffusant par les réseaux les plus porteurs. Si le musicien a atteint cette notoriété en France, il ne le doit pas seulement ...
La quête du sublime

Christoph Eschenbach et Mahler, La quête du sublime

Pour son premier concert de l’année 2004, l’Orchestre de Paris, sous la direction de son chef permanent Christoph Eschenbach, donnait les 7 et 8 Janvier la troisième symphonie en ré mineur de Gustav Mahler, monument du répertoire orchestral que le chef d’orchestre aborde avec une aisance de grand seigneur. Il dirige par cœur sur une durée de près de deux heures en laissant à peine le temps au public de ...
Un gentilhomme à la baguette

Un gentilhomme à la baguette

Armin Jordan Loin des tapages médiatiques et de leurs gloires surfaites, deux très grands chefs de tradition germanique ont honoré les orchestres parisiens de leur présence en cette fin de décembre 2003 : le Munichois Wolfgang Sawallisch à la tête de l’Orchestre de Paris, et l’Helvète Armin Jordan avec le Philarmonique. Beaucoup de points communs entre les deux, malgré les neuf années qui les séparent : ils dirigent assis, les gestes sont sobres, la ...
Claire-Marie Le Guay interprète Franz Liszt

Claire-Marie Le Guay interprète Franz Liszt

Encore ces deux concertos de Liszt, pourront dire les mauvaises langues. Et pourtant, nous sommes toujours dans l’attente d’une version pouvant donner une alternative à l’exceptionnelle lecture de Sviatoslav Richter dirigé par Kondrashin (Juillet 1961 : CD Philips). Nombreuse sont pourtant les réussites discographiques (Claudio Arrau et Alfred Brendel (Philips), Samson François (EMI), Lazar Berman (DG) et bien d’autres encore) mais aucun n’a su faire montre d’une telle passion, d’une telle ...
À quelque chose…Mahler est bon !

À quelque chose…Mahler est bon !

Michael Gielen et le Südwestrundfunk C’est en effet « quelque chose » et même plus, que le Südwestrundfunk Sinfonie Orchester de Baden-Baden / Freiburg a offert ce 11 décembre 2003, à l’Auditorium de Dijon : un concert que l’auditoire n’oubliera pas de sitôt. Ce remarquable ensemble — notoirement voué à la musique contemporaine — ne méprise pas pour autant la tradition classique : Haydn, Mozart, Beethoven. Il s’est efforcé, bien avant la tendance « réhabilitation » ou ...
Vengerov, mozartien inspiré

Vengerov, mozartien inspiré

Il planait sur ce concert comme une malédiction : le chef initialement prévu, Philippe Jordan — annoncé partout comme l’un des possibles successeurs de Michel Plasson — étant souffrant, devait être remplacé par Jaap van Zweden… lui même indisposé. C’est donc Ion Marin qui fut appelé au dernier moment. Quelques aléas aussi pour le programme, qui prévoyait originellement le Concerto pour violon de Beethoven et la Quatrième symphonie de Mahler. Mais qu’importe ...
Hommage à Richard Strauss

Hommage à Richard Strauss

Myung-Whun Chung et l’Orchestre Philharmonique de Radio France Dans le cadre de son cycle autour de Richard Strauss, l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, après avoir proposé il y a quelques mois au public parisien les Quatre derniers lieder, Mort et Transfiguration et Till l’Espiègle, a poursuivi cet hommage en nous conviant à une merveilleuse soirée placée sous le sceau de la grandeur avec Don Juan, quatre lieder extraits de l’opus 68 ainsi ...
 

Baniere-clefsResMu728-90-2b