tous les dossiers(1)

Opéra

Florez2

AU TCE, Juan Diego Flórez vers de nouveaux horizons

Après plus de 20 ans de carrière , Juan Diego Flórez rayonne tout autant qu’il se renouvelle. Lors de ce récital au Théâtre des Champs-Élysées, le ténor belcantiste démontre avec un naturel certain qu’il est prêt à s’aventurer vers d’autres horizons que le répertoire italien qui a fait sa notoriété. C’est avec un costume dépareillé dont est affublé Juan Diego Flórez lors du premier air Ich baue ganz auf deine Stärke ...
Décor

Les décors d’opéra à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle

Alors qu’au début du XVIIIe siècle, les représentations d’opéras ne nécessitaient, du point de vue du décor, que quelques éléments emblématiques pour situer l’action, les artistes de la fin du XVIIIe siècle considèrent celui-ci comme un élément fondamental du spectacle et du drame.   Dans la première moitié du XVIIIe siècle, les acteurs jouaient dans une salle trop profonde limitant la visibilité du public, sur une scène exiguë et encore ...
Cosi3

Théâtre de tréteaux pour le Così fan tutte à l’Opéra Royal

Pour ce troisième et dernier volet du triptyque Mozart-Da Ponte/Minkowski-Alexandre, le Così fan tutte présenté à l’Opéra Royal de Versailles se révèle bien proche de la perfection : la redécouverte de ce classique de l’opéra fait rire aux éclats comme au premier jour autant qu’elle enchante par son efficace simplicité qui ne corrompt à aucun instant toutes les nuances et les ambiguïtés de l’œuvre. Afin de faire accepter les liens imaginés par ...
354575DSC3629

Des Contes d’Hoffmann bien musicaux à Saint-Étienne

Comme à son habitude, l'Opéra de Saint-Étienne montre son amour et son respect absolu de la musique française, en proposant une version des Contes d'Hoffmann dans une version indiquée dans le programme de salle comme étant de Michaël Kaye / Jean-Christophe Keck, et dans une distribution entièrement française, d'une grande qualité. Le prologue et les deux premiers actes diffèrent peu de ce qu'on l'on connaît bien maintenant depuis les travaux de ...
Jaja

Album Haendel avec Philippe Jaroussky

Pour son premier album exclusivement consacré à Haendel, le contreténor français se mesure à certains des grands rôles du castrat Senesino. S’il fait merveille dans les airs lents et élégiaques, les airs de pure virtuosité laisseront l’auditeur quelque peu sur sa faim en raison surtout de leur manque de théâtralité. Cela ne fait pas très longtemps que Philippe Jaroussky aborde à la scène les grands rôles haendéliens. C’est tout récemment en ...
Fantasio.03

À Genève, ennuyeux Fantasio

Satisfaction mitigée pour l’œuvre comme pour l’interprétation de ce Fantasio, opéra-comique de Jacques Offenbach présenté au Théâtre des Nations de Genève. Jacques Offenbach n’a pas composé que des chefs d’œuvre. Preuve en est ce Fantasio dont la musique souvent pauvre le dispute à un argument et à un livret mince et mal ficelé. Vous prenez un peu de Rigoletto, un peu de Cenerentola, un zeste de Lucia di Lammermoor, vous secouez ...
Villazon Abdra

Duos pour ténor et basse par Abdrazakov et Villazón

Programme un peu hétérogène pour l’inhabituelle rencontre entre un ténor et une basse. Les deux interprètes, soutenus par un chef qui visiblement a son mot à dire, défendent avec conviction un défi qui n’était pas gagné d’avance. Si l’on ne compte pas les grands duos pour ténor et baryton, ou bien pour baryton et basse, il faut bien reconnaître que les duos pour ténor et basse ne sont pas légion dans ...
Ermonela Jaho, une Butterfly qui entre dans l’histoire

Ermonela Jaho, enthousiasmante Butterfly au Théâtre des Champs-Élysées

Donnée en juillet 2016, aux Chorégies d’Orange dans une mise en scène de Nadine Duffaut, cette Madame Butterfly de Giacomo Puccini avait déjà enthousiasmé les foules, public et critique, par la seule présence d’Ermonela Jaho dans le rôle-titre. La voilà de retour à Paris, pour une version de concert au Théâtre des Champs-Élysées, le temps d’une soirée unique qui suffit à fournir une étincelante et émouvante confirmation : Ermonela Jaho, ...
gaellearquez_ardenteflamme_3000x3000_rvb-bis-bd

Premier album de récital de Gaëlle Arquez, pas si ardent

Pour le premier récital au disque Gaëlle Arquez, le label Deutsche Grammophon a mis les petits plats dans les grands,  avec pochette glamour et programme d'opéras français. Pour un résultat trop formaté pour rendre pleinement justice à l'une des jeunes mezzo-soprano françaises les plus intéressantes du moment. Le dosage est subtil, entre les tubes (« Près des remparts de Séville » de Carmen, l'air des lettres et l'air des larmes de Werther, et ...
Studio_J_Adore_Ce_Que_Vous_Faites__-La-Ronde-17.18---Scene-9---Danylo-Matviienko-et-Sofija-Petrovic---Studio-j-adore-ce-que-vous-faites---OnP--3--800

Reigen de Philippe Boesmans par l’Académie de l’Opéra de Paris

C'est la première fois, à notre connaissance, que les jeunes talents de l'Académie de l'Opéra National de Paris se frottent au répertoire contemporain, du moins si l'on estime qu'Owen Wingrave de Britten est déjà un classique. Les promotions précédentes nous avaient proposé de larges pans du répertoire, passant du traditionnel au baroque ou à la comédie musicale, mais cette soirée est une véritable gageure ! Ils sont aidés en cela par ...
Mélisande

Pelléas et Mélisande, l’unique opéra de Debussy

L’unique opéra de Claude Debussy fur créé à l’Opéra-Comique de Paris le 30 avril 1902. Pelléas et mélisande devait par la suite gagner toutes les scènes d’opéra du monde. Bien qu’ayant assisté à la première parisienne de la pièce de Maeterlinck en 1893, Debussy avait hésité avant de faire son choix : d’autres textes d’Edgar Poe et de Balzac furent scrutés puis abandonnés. Il semble au final avoir été intéressé par la nature  symbolique, par ...
blh_5124_1

La Traviata ne veut pas mourir à Bâle

Bâle coproduit avec l’English National Opera La Traviata mise en scène par Daniel Kramer, également directeur artistique depuis 2016 de la deuxième scène lyrique londonienne. Malgré l’originalité de quelques séduisantes idées, cette énième production de l’opéra le plus populaire de Verdi, où un certain classicisme l’emporte aux points, ne renouvelle qu’insuffisamment la vision du chef-d’œuvre. Après un lever de rideau plus que prometteur, le somptueux décor en hémicycle de Lizzie Clachan ...
DG

Don Giovanni, pour Jérémie Rhorer et Jean-Sébastien Bou

La mise en scène de Don Giovanni par Stéphane Braunschweig avait convaincu le public et la critique. Le CD qui en découle rend justice à la direction équilibrée de Jérémie Rhorer, mais il ne saurait rivaliser, en termes de performances vocales, avec les grands enregistrements du passé. Mention spéciale toutefois pour Jean-Sébastien Bou dans le rôle titre. Cet album est le reflet sonore de la mise en scène de Stéphane Braunschweig reprise ...
Mozart-Salieri-vignette

Mozart et Salieri : une œuvre rare à l’Opéra de Lyon

Dans l'intimité d'une salle où manquent un certain nombre de vacanciers, l'Opéra de Lyon reprend sa production de 2010 d'une œuvre surprenante : le Mozart et Salieri de Nikolaï Rimski-Korsakov. Avant d'être un opéra, Mozart et Salieri est l'une des quatre Petites Tragédies de Pouchkine : un bref dialogue en vers, écrit en 1830, qui montre combien sont anciennes et tenaces les fantasmagories autour de la rivalité supposée des deux compositeurs. L'action de ...

Elektra de grand répertoire au Deutsche Oper Berlin

Les soirées de répertoire du Deutsche Oper Berlin sont toujours d'une grande qualité, même lorsqu’il s’agit d’une simple reprise d’Elektra, avec cette saison Catherine Foster dans le rôle-titre, l’impressionnante Chrysothemis d’Allison Oakes et les graves toujours aussi marqués de Doris Soffel. Les dernières reprises de la production d’Elektra au Deutsche Oper faisaient alterner Evelyn Herlitzius et Nina Stemme dans le rôle-titre. Cette saison, pour seulement trois représentations, Catherine Foster se prête ...
Pelleas Kosky Berlin

Pelléas et Mélisande à côté du sujet au Komische Oper Berlin

À trop chercher à restituer dans la mise en scène l’expressionnisme sous-jacent de la partition de Pelléas et Mélisande, Barrie Kosky passe à côté du chef-d’œuvre de Debussy. La distribution, peu propice à l'exception du Golaud de Günter Papendell, et la direction de Jordan de Souza, qui développe de belles sonorités mais assez peu appropriées, sont à l'avenant. Si le drame lyrique fut créé à l’Opéra-Comique de Paris en 1902, il ...
Théâtre_des_Arts_de_Rouen

Les Troyens de Berlioz, la création oubliée

La création française intégrale en une soirée des Troyens d’Hector Berlioz ? Paris, 17 mars 1990, Opéra-Bastille… répondra la majorité des manuels, à l’unisson de la presse de l’époque. Si cette prétention avait déjà provoqué les protestations légitimes de plusieurs scènes hexagonales – Lyon, Marseille, Nice – ayant monté l’œuvre avant Paris, c’est pourtant bien avant encore – et ailleurs – qu’il faut remonter : au 6 février 1920, très précisément, à ...
Du jeudi 26 octobre 2017 au jeudi 16 novembre 2017

Bryn Terfel reprend avec brio les habits de Falstaff à l’Opéra Bastille

Quelques semaines après Don Carlos, le dernier opéra de Verdi retrouve les planches de l’Opéra Bastille avec la production de Dominique Pitoiset et en têtes d’affiche le trublion Bryn Terfel et la belle Julie Fuchs. Le reste de la distribution mêle bonnes et moins bonnes surprises quand, en fosse, le chef italien Fabio Luisi démontre qu’il connaît son Verdi. La production de Dominique Pitoiset a bientôt vingt ans et, si ses ...
Norma (Patrizia Ciofi) -® Lorraine Wauters - Op+®ra Royal de Wallonie-2

Patrizia Ciofi et Gregory Kunde triomphent dans Norma à Liège

Mise en scène parfois contestable pour ses choix esthétiques, mais plateau de luxe pour une Norma furieusement belcantiste. Au côté du Pollione chevronné de Gregory Kunde, Patrizia Ciofi réussit son redoutable pari de s’affronter au rôle des rôles. La nouvelle mise en scène du chef-d’œuvre de Bellini, proposée par Davide Garattini Raimondi à l’Opéra Royal de Wallonie, est un succès mitigé. Si d’emblée l’on adhère au concept qui consiste à bien délimiter ...
Le_nozze_di_Figaro_4._Akt_c__W._H_Asl_

Figaro à Munich, mariage de routine

La direction prétentieuse et maniérée de Constantinos Carydis pèse sur une soirée d'honorable routine. Vingt ans ! Créée en 1996, la mise en scène des Noces de Figaro par le pape du théâtre munichois Dieter Dorn a occupé le plateau du Nationaltheater jusqu'en novembre 2016 : un spectacle sobre, sans grandes ambitions mais efficacement divertissant. Moins d'un an après la dernière, c'est à Christoph Loy que l'Opéra de Bavière a confié ...
profilmedienph17044

Irene Dalis, pour les collectionneurs et les autres

Ce surprenant CD, qui devrait illustrer, s’il en est encore besoin, la maîtrise consommée, vocale et dramatique, de la grande mezzo américaine des années 50-60, ne nous propose, hélas, que bien peu de bribes et fragments vocaux d’une Irene Dalis jeune et toujours verte. Certes, le CD est agrémenté de longs extraits de Carmen, huit en tout, chantés en allemand, qui nous viennent droit d’Oldenburg (mais en sommes-nous sûrs, tant la ...
Une Dame de Pique sombre et passionnante à Stuttgart

Une Dame de Pique sombre et passionnante à Stuttgart

Jossi Wieler, directeur de l'Opéra de Stuttgart, propose un des meilleurs spectacles de son mandat, avec l'aide précieuse d'une irremplaçable artiste de la scène, Stine Marie Fischer. Pouchkine revu par Dostoievski : c'est en quelque sorte ainsi que Jossi Wieler et Sergio Morabito présentent La Dame de Pique de Tchaïkovski, cette course à l'abîme où les tourments intérieurs des personnages - et pas seulement Hermann - sont si obsédants qu'ils masquent les ...
Gianandrea Noseda (2)

Un enthousiasmant Macbeth par Gianandrea Noseda

Donné en juin dernier à Turin, dans une version scénique très remarquée d’Emma Dante, Macbeth revient à Paris, le temps d’une soirée, dans une version de concert époustouflante portée par une distribution vocale de haute volée et par la direction très narrative de Gianandrea Noseda à la tête de son Orchestre Teatro Regio Torino. Encore légèrement handicapé par une intervention chirurgicale récente, le chef italien dirige tantôt assis, tantôt debout, ...
10-KlaraBECK_NozzePG6634

Du théâtre sans aspérité pour Les Noces de Figaro à Strasbourg

Après Kein Licht de Philippe Manoury présenté dans le cadre du Festival Musica, la nouvelle directrice de l’Opéra national du Rhin Eva Kleinitz inaugure sa première saison avec les très classiques Noces de Figaro de Mozart. Une mise en scène de parfait théâtre mais sans originalité et une distribution jeune et dynamique mais imparfaitement aguerrie aboutissent à un spectacle consensuel qui ne marquera malheureusement pas durablement les esprits. Metteur en ...
Jean-Philippe-Rameau-Pygmalion-Les-Talens-Lyriques-Christophe-Rousset-714x714

Pygmalion très convaincant par Christophe Rousset et Cyrille Dubois

Œuvre de Rameau parmi les plus connues de ses actes de ballet, cet excellent Pygmalion par Christophe Rousset et ses Talens Lyriques intéresse à plus d’un titre. D’abord par l’excellence de sa réalisation, Christophe Rousset et son ensemble Les Talens Lyriques s’y trouvant à l’évidence dans leur jardin. Cette aisance résulte d’une longue expérience de cette musique, plus de 25 ans, et d’une affinité notoire avec ce compositeur. La présence dans le rôle-titre de Cyrille ...
Charpentier_Orphee

Sébastien Daucé dans un opéra de chambre de Charpentier

Une fois de plus sur les pas de William Christie qui exhuma avec ses Arts Florissants La Descente d’Orphée aux Enfers et l’enregistra en 1995 pour Erato, Sébastien Daucé, que l’on connaît surtout à ce jour dans le genre du motet français, aborde cette œuvre relativement méconnue de Charpentier. Jusqu’à la moitié du XVIIe siècle, la mise en musique d’Orphée est l’œuvre de compositeurs italiens. Charpentier, à la fin de ce ...
LecouronnementdePoppe¦üe-2_preview.jpeg

Couronnement de Poppée de souffrance et de sang à Nantes

Avec treize ouvrages présentés sur les scènes d'Angers Nantes Opéra depuis 2004, Patrice Caurier et Moshe Leiser ont profondément marqué le mandat de Jean-Paul Davois. Ils concluent cette collaboration avec une vision très pessimiste du Couronnement de Poppée placée sous le signe du tourment, de l'érotisme et de la violence. Cette production met remarquablement en valeur la modernité musicale et dramatique de l'ultime opéra de Claudio Monteverdi. Dans un cadre contemporain ...
Tristan.01

Tristan à Turin : l’amour manque son rendez-vous

Malgré la baguette attentive de Gianandrea Noseda, l’amour extraordinaire de Tristan und Isolde de Richard Wagner ne parvient pas à se sublimer à cause d’une direction d’acteurs qui ne tient pas suffisamment compte des personnes protagonistes de l’œuvre. La production d’un opéra de Richard Wagner est pain béni pour un metteur en scène. L’esprit souvent irréel, les légendes qui habitent les opéras wagnériens lui permettent un éventail infini d’interprétations. Ainsi les ...
Casting d’exception pour Don Carlos à Bastille

Casting d’exception pour Don Carlos à Bastille

Ils sont tous là ! L’évènement lyrique de la rentrée est bien en ce moment à Paris dans un formidable Don Carlos qui ne détonne que par une direction musicale le plus souvent à côté de la plaque. Peu importe : l’apothéose opératique est sur le plateau, à tout point de vue. On attendait le scandale sur le plateau, c’est dans la fosse que finalement on le trouve. Ou peut-être dans cette salle ...
Opéra imaginaire1

L’Opéra imaginaire du Concert Spirituel pour un anniversaire bien réel

Comme de grands enfants, Hervé Niquet et son Concert Spirituel aiment fêter leur anniversaire plus d’une fois avec un plaisir toujours renouvelé. Pibrac, Montpellier, Metz, maintenant Paris et bientôt Versailles : leur « Opéra imaginaire » voyage pour marquer les trente ans de l’ensemble baroque. C’est dans une ambiance bon enfant que le Concert Spirituel fête ce soir son anniversaire au Théâtre des Champs-Élysées. Soirée en famille (Hervé Niquet nous présentant ses jumelles, l’une ...
 

Banniere-clefsResMu728-90