Bagatelle2017_Resmusica_728x90px_web

Opéra

Un grand Rigoletto dans une petite boite

Un grand Rigoletto dans une petite boite

Depuis quand l’Opéra de Paris ne nous avait pas offert un grand Rigoletto ? Les chanteurs réunis à Bastille en ce soir de première réparent ces années d’errances où il semblait presque impossible de réunir une distribution homogène au service d’une œuvre forte et déchirante. Car si la mise en scène minimale de Claus Guth ne révolutionne pas l’approche d’une œuvre plus politique que psychologique, Željko Lučić, Nadine Sierra et Vittorio ...
lucia capitole patrice nin

Lucia par Nicolas Joel fait son retour à Toulouse

Près de vingt ans après sa création, cette mise en scène hollywoodienne, et désormais « vintage » de Lucia di Lammermoor fait son retour au Capitole. À la tête d’une belle distribution, la Lucia sublime de Nadine Koutcher succède triomphalement à Annick Massis. Cette mise en scène de Nicolas Joël, qui date de 1998, fit en son temps la gloire de la scène toulousaine, en raison notamment du fait qu’elle avait produite en ...
Bonynge:Sutherland.01.02

Connaître Joan Sutherland à travers Richard Bonynge

Après plusieurs livres à son actif dont « Les opéras napolitains de Rossini » paru en octobre 2010, armé de ces innombrables détails, Paul-André Demierre publie un intéressant livre issu d'une série de rencontres avec Richard Bonynge pour une revue de sa carrière bien évidemment ponctuée par l’omniprésence de Joan Sutherland, l’épouse du chef australien. Paul-André Demierre est un amoureux inconditionnel de l’opéra. La soixantaine bien sonnée, il s'affirme comme un ...
alcesteg-rjeanlouisfernandez097

Déchirante Alceste à l’Opéra de Lyon

Succédant au très original memento mori d'Olivier Py pour Paris en 2013, Alex Ollé, avec des moyens radicalement différents, bouleverse avec l'opéra-manifeste de Gluck, secondé par Stefano Montanari et les prenantes prises de rôle de Karine Deshayes et Julien Behr. « Alceste n'est pas un divertissement mais une occupation très sérieuse. » Vous voilà prévenus. Et c'est Gluck qui l'affirmait. Composer un opéra de 2H30 à la gloire de la fidélité conjugale (« ce qui ...
Anna Netrebko brille de tous ses feux en Tatiana à l’Opéra Bastille

Anna Netrebko brille de tous ses feux en Tatiana à l’Opéra Bastille

Le retour, sur la scène de la Bastille, de la production historique d'Eugène Onéguine de Tchaïkovski, doit son succès à une distribution de grande qualité. En 2008, lorsque Gérard Mortier souhaite remonter Eugène Onéguine, il fait appel à un jeune metteur en scène encore très peu connu, Dmitri Tcherniakov, et récupère sa production récente du Théâtre Bolchoï, plutôt que de réutiliser celle de Willy Decker créée en 1995. Deux ans plus ...
pecheurs de perles TCE ponte

Les pêcheurs de perles de Bizet au TCE : perles de culture françaises

Les Pêcheurs de perles, créé en 1863 est un opéra dont les remaniements dans sa composition musicale et dans son livret (version de 1893) n'ont pas permis d'en améliorer suffisamment l'impact dramatique pour qu'il puisse connaître une célébrité semblable à celle de Carmen, oeuvre que l'on évoque spontanément concernant le compositeur brillant qu'était Georges Bizet. Toutefois, défendu comme il l'était lors de ce concert au Théâtre des Champs-Élysées, on ne ...
Patricia Petibon, muse klimtienne dans un ténébreux Pelléas et Mélisande

Patricia Petibon, muse klimtienne dans un ténébreux Pelléas et Mélisande

La généreuse incarnation d’une héroïne entourée de mystère par Patricia Petibon, la simplicité efficace et le symbolisme de la direction musicale de Louis Langrée, la vision ténébreuse et oppressante du metteur en scène Eric Ruf… Alors que l’envoûtement de Pelléas et Mélisande est pour beaucoup difficile à s'approprier, cette nouvelle production du Théâtre des Champs-Élysées donne véritablement les moyens de traverser cette forêt obscure afin d'accéder à l’expression enchanteresse de l’opéra ...
© Thomas Jouhannaud

Un astucieux Peer Gynt à l’opéra de Limoges

Depuis quelques saisons, les programmations audacieuses de l'Opéra de Limoges nous permettent de redécouvrir des œuvres peu ou mal connues. Si la musique composée par Grieg pour la pièce d’Ibsen comporte quelques tubes, Peer Gynt est un objet théâtral hybride assez rarement monté, dont la mise en scène représente un défi. Les choix opérés par le binôme Clarac-Deloeuil se révèlent astucieux et permettent, grâce à une troupe d’acteurs et de chanteurs homogènes ...
opera_russe_andre_lischke

Guide de l’opéra russe par André Lischke

André Lischke signe une imposante somme sur l'opéra russe, dont le caractère très analytique n'exclut pas la grande perspective. Grâce à une subjectivité assumée, elle permet d'y voir plus clair sur le cheminement et la richesse de ce répertoire pas si fréquenté par les maisons d'opéra occidentales.  À l'heure de Wikipedia, la question d'un guide d'analyses d'opéras se pose, et il faut avoir une bonne réponse. Face à un projet encyclopédique où l'écriture est ...
Direction 	
Paul Daniel
Mise en scène 	
Yoshi Oïda
Décors 	
Tom Schenk
Costumes 	
Richard Hudson
Lumières 	
Fabrice Kebour
Leila 	
Joyce El-Khoury
Nadir 	
Sébastien Droy
Zurga 	
David Bizic
Nourabad 	
Jean-Vincent Blot
Orchestre 	
Orchestre National Bordeaux Aquitaine
Chœur 	
Chœur de l’Opéra National de Bordeaux
Chef de chœur 	
Salvatore Caputo

Les perles de Bizet ont bien accosté à l’Opéra de Bordeaux

Pour son dernier opéra de la saison, l’Opéra national de Bordeaux a choisi le lyrisme français mélangé à l’exotisme oriental de Bizet, Les pêcheurs de perles. Présentée dans sa version d’origine, cette œuvre lyrique retrouve ainsi une cohérence dramatique non négligeable, alors que son livret montre bien des failles. La redécouverte de la mise en scène de Yoshi Oïda, dévoilée la première fois il y a cinq ans à l’Opéra ...
076_K65A0252(1)

A la Scala, le retour virevoltant d’une Pie voleuse toute en grâce

Après 176 ans d’absence, la Scala de Milan retrouve son oiseau préféré, la Gazza Ladra de Rossini (la Pie Voleuse). Curieux, curieux en effet, qu’après un succès triomphal pour sa première en 1817, et des reprises sans relâche jusqu’en 1841, l’oiseau espiègle tombe aux oubliettes jusqu’à la veille de son bicentenaire. Et enfin la voici, intensément désirée par Alexander Pereira, le surintendant du théâtre milanais, et par Riccardo Chailly, son directeur ...
5M1A9510

À Munich, Guillaume Tell, ce tyran

Drôle de soirée à Munich pour ce Guillaume Tell partagé entre mise en scène peu convaincante et distribution de qualité, avec un point noir. Ce n'est pas forcément fait exprès, mais programmer le jour du second tour de l'élection présidentielle française un opéra aussi éminemment politique que Guillaume Tell montre de la part de l'Opéra de Bavière un sens de l'à-propos très enviable. Il serait cependant très mal venu d'appliquer au ...
Jaja

L’histoire d’Orphée avec Emőke Baráth et Philippe Jaroussky

De Monteverdi à Sartorio, en passant par Rossi, ce sont trois facettes du couple Orphée-Eurydice que nous proposent des interprètes investis et talentueux. À quand une intégrale de Sartorio ? Que l’on n’aille pas penser qu’il s’agit du dernier récital de Philippe Jaroussky, même si tout, dans l’emballage communicationnel et promotionnel – photo de couverture, note d’intention du contre-ténor français, choix des couleurs pour le nom des interprètes –, pourrait le ...
_L1_6084

Pretty Yende conquiert le public de Cologne

Cologne réserve un triomphe bien mérité à Pretty Yende, à l’aise à la fois dans le répertoire français et le belcanto italien. Pretty par-ci, Pretty par-là : Depuis quelques mois, la bouillonnante soprano sud-africaine Pretty Yende est omniprésente dans le monde lyrique. De New York à Munich en passant par Paris, Zürich et Vienne, elle brûle les planches. En cette fin d’avril, elle fait escale à Cologne où elle est l’invitée principale ...
Opera National de Lorraine, SEMIRAMIDE. Nancy, FRANCE -28/04/2017

Sur les planches mais sans théâtre, une Semiramide baroque à Nancy

La plupart étaient venus pour Franco Fagioli. En s’attaquant à l’intégralité du rôle d’Arsace, le contre-ténor vedette mettait la barre très haut. Le challenge n’est qu’incomplètement réussi, au sein d’une distribution de grande qualité et dans une mise en scène qui offre de belles images mais manque cruellement de vie et de dramatisme. Pour la metteuse en scène Nicola Raab, Semiramide est « un opéra qui se situe entre baroque et ...
Cosi_fan_tutte.03

À Genève, Così fan tutte sans Mozart

Formidable metteur en scène, David Bösch offre un théâtre d’une grande vivacité dans ce Così fan tutte de Wolfgang Amadeus Mozart dont malheureusement le compositeur semble absent, vu la pâleur de la direction d’un Orchestre de la Suisse Romande d’une discrétion sonore déconcertante. En 1989, après Don Giovanni de Mozart mis en scène par Peter Sellars à la Maison de la Culture de Bobigny, Philippe Meyer, alors chroniqueur matinal à France ...
Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-Wozzeck-16.17---Emilie-Brouchon---OnP--9--800

Wozzeck par Christoph Marthaler revient à Bastille

C’est après presque huit ans d’absence à l’Opéra national de Paris que le Wozzeck du metteur en scène Christoph Marthaler réapparaît. Pour cette nouvelle reprise, la plupart des interprètes effectuent leur prise de rôle, à l’exception de Štefan Margita et Kurt Rydl. Et si le décor est resté le même, les autres composantes du spectacle ont subi des modifications plus ou moins importantes. Tout d’abord, il est à noter que la ...
sathyagraha_presse_10_web

Satyagraha de Philip Glass à Bâle : triomphe pour tous

Confier une mise en scène d'opéra à un chorégraphe peut s'avérer une fausse bonne idée. Pour le dernier volet de sa trilogie contemporaine, Bâle prouve le contraire en faisant appel, pour la première suisse de Satyagraha, à Sidi Larbi Cherkaoui. De ses vingt-cinq opéras, Philip Glass aime à dire que Satyagraha est son préféré. L'on devine aisément dans cette affirmation que, pour le compositeur, l'envergure humaniste du rôle-titre compte autant que ...
À Lausanne, Les Zoocrates de Thierry Besançon

À Lausanne, Les Zoocrates de Thierry Besançon

À l'Opéra de Lausanne, la musique attrayante de Thierry Besançon dans Les Zoocrates, « loufoquerie opératique » pour jeune public, est dénaturée par le texte ampoulé et onomatopéique du livret et une mise en scène quelque peu tristounette. Le lion devenu vieux, il convoque les animaux des alentours pour trouver son successeur. Mais les jalousies lui conseillent de procéder à une élection zoocratique. S’en suit une série de discours dont on devine ...
persee_niquet_alpha

Persée de Lully révélé par Hervé Niquet

Lully et 1770... Quelque chose semble contradictoire au niveau de la date, l'auteur ayant disparu en 1687. Pourtant, la reprise de l'opéra Persée par un groupe de compositeurs au siècle suivant montre le chemin parcouru, le baroque ayant cédé la place au classicisme. Hervé Niquet et ses musiciens du Concert spirituel nous guident dans cette passionnante découverte. Composé par Lully et créé à Versailles en 1682 sur un poème de Philippe ...
JSVF-7

Sage ou fou, l’Opéra de Reims choisit Méhul

La région Grand Est répond naturellement présente à l’appel pour faire découvrir la musique d’un enfant du pays. La commémoration du bicentenaire de la mort d’Étienne-Nicolas Méhul, le plus grand compositeur d’opéra durant la Révolution française mais aujourd’hui oublié, n’a pas suscité une effervescence particulière dans les grandes maisons. Le seul fait que l’Opéra de Reims se soit lancé dans l’aventure avec Le jeune sage et le vieux fou place cette nouvelle production ...
calistoonrg9300web-klarabeck1493389162

La Calisto dans la fosse aux ours à Strasbourg

Pari risqué que de se confronter à La Calisto de Cavalli après la production déjà historique montée en 1993 à La Monnaie de Bruxelles par Herbert Wernicke et René Jacobs (un DVD Harmonia Mundi en garde la trace) et maintes fois reprise à travers le monde. Pari réussi grâce à la variété de l’instrumentation réalisée par Christophe Rousset et à la mise en scène à transformations multiples de Mariame Clément. ...
Cirque et acrobaties pour l’Alcione de l’Opéra Comique

Cirque et acrobaties pour l’Alcione de l’Opéra Comique

Jordi Savall a eu raison de persévérer pour faire de nouveau résonner l’Alcione de Marin Marais à Paris : cette tragédie lyrique est un véritable petit bijou. Portée par un sublime orchestre et un trio vocal de haute tenue avec Lea Desandre, Cyril Auvity et Marc Mauillon, c’est du côté de la mise en scène et des costumes que la déception est grande, alors que l’implication de circassiens et la vision ...
97-IL TROVATORE ©2017-ALAIN HANEL-OMC (9)

Un oppressant Trouvère à Monaco

Un magnifique quatuor vocal dominé par le Manrico de Francesco Meli se déchire dans une vision scénique résolument placée sous le signe du fatum. A l'instar d'un Stephano Poda, Francisco Negrin aime à installer ses spectacles dans le cadre d'un décor unique qui affiche d'emblée la couleur. Le cul de basse-fosse pour Macbeth en 2012 laisse la place, cette fois, au cadre à fort pouvoir esthétique d'une forteresse de béton ouverte ...
Rigoletto_richard_termine

Le Rigoletto du Met, pas bling-bling pour un sou

La mise en scène de Michael Mayer qui transpose Rigoletto dans le Las Vegas des années 60 avait fait grand bruit lors des premières représentations au Metropolitan Opera en 2013. Cela s’avère être une transposition assez superficielle de l’œuvre de Verdi et plutôt conventionnelle en réalité. Avec une distribution vocale principalement composée de ceux d’il y a 4 ans, Željko Lučić dans le rôle-titre en tête, mais agrémentée d’une Olga ...
Lighthouse(1)

The Lighthouse : un opéra métaphysique à l’Athénée

Un an après la disparition de son compositeur, The Lighthouse, opéra créé en 1980, est sur scène en France à l'Athénée. L'anecdote est aussi simple que frappante : au tournant du XXe siècle, trois hommes, chargés de garder un phare sur une île des confins de l'Écosse, disparaissent corps et biens, sans laisser la moindre trace. Malgré une enquête du Northern Lighthouse Board, personne n'élucida jamais ce mystère qui, en revanche, échauffa ...
4

Au Met, la démesure d’Aida ne prend pas d’âge

La production à grand spectacle d’Aida concoctée par Sonja Frisell il y a bientôt trente ans, ferait presque oublier la trame de cet opéra et les protagonistes sur scène par un déploiement de tableaux visuels plus sublimes les uns que les autres. La direction musicale de Daniele Rustioni est tout aussi rutilante alors que la distribution vocale reste à la hauteur du spectacle sans se noyer dans toute cette démesure. Ce ...
presse_oresteia05_web

Bâle en transe avec Calixto Bieito et Iannis Xenakis

Trois œuvres de la fin du XXe siècle au cours de la même saison à Bâle : entre Stockhausen et Glass, voici Xenakis. Son Oresteia bénéficie de tous les soins (ne manquent que des sur-titres français !) de l'audacieuse maison d'opéra et notamment de l'investissement galvanisant du metteur en scène catalan. Le musicien-architecte (il travailla avec Le Corbusier) Xenakis disait ne pas aimer l'opéra. On a envie de le taquiner en lui ...
Elisa_Haberer___Opera_national_de_Paris-La-Fille-de-neige-16.17---Elisa-Haberer---OnP--10--800

La Fille de neige par Tcherniakov : les limites de l’idéal communautaire

Pour faire entrer dans son répertoire la rare Fille de neige (Snegourotchka) de Nikolaï Rimski-Korsakov, l’Opéra de Paris a fait appel au metteur en scène russe Dmitri Tcherniakov, dont les relectures et transpositions, plus ou moins heureuses (sublime Ruslan et Ludmila au Bolchoï mais improbable Macbeth à Bastille) ont établi la réputation. La transposition est ici subtilement négociée pour charger le folklore d’interrogations autour de l’idéal communautaire. La distribution réunie autour d’Aida Garifullina, superbe ...
Salome

Salomé à Stuttgart ou l’Orient compliqué de Kirill Serebrennikov

Du monde contemporain, le metteur en scène russe ne retient que les images les plus racoleuses sans se préoccuper ni de cohérence, ni de l’œuvre. Idéologie de la (vidéo)surveillance, Daech, crise des réfugiés, usage de la torture dans les geôles américaines, tyrannie des médias : ce ne sont que quelques-uns des grands thèmes contemporains que Kirill Serebrennikov met en scène dans sa Salomé, où il n’oublie pas non plus toutes les perversions ...