Opéra

Agrippina

L’univers impitoyable d’Agrippina à Anvers

L'Opéra des Flandres a eu raison de reprendre un des spectacles les plus inspirés de la metteuse en scène Mariame Clément, l'Agrippina de Haendel créé in loco en 2012, en coproduction avec l'Opéra d'Oviedo. Ann Hallenberg et Tim Mead sont les joyaux d'une vision rehaussée par la direction ba-rock de Stefano Montanari. S'il n'est pas le plus foisonnant en tubes (du type Ogni vento ou Se voi pace), le quasi-pasticcio Agrippina, ...
Andrea Chénier

Andrea Chénier au TCE : cinéma 3D

Andrea Chénier est loin d'être une œuvre trop représentée en France : peu de productions scéniques et les versions de concert ont le risque de faire perdre la tension dramatique intense qui est une des raisons de succès pour cet opéra. C'est dire l'importance du chant dans la réussite de cette soirée au Théâtre des Champs-Élysées. Une mise en espace rapide permet aux chanteurs d'évoluer au gré des entrées et ...
Faire confiance à Berlioz : Béatrice et Bénédict au Palais Garnier

Faire confiance à Berlioz : Béatrice et Bénédict au Palais Garnier

Et si la solution pour mettre en scène Béatrice et Bénédict, œuvre réputée inmontable, était justement de ne pas la mettre en scène ? La mise en espace de Stephen Taylor au Palais Garnier est ce qu'on a vu de plus réussi pour traduire le propos de notre cher Hector ! Au devant de la scène, une rangée de chaises noires accueillent les chœurs, qui ne restent pas toujours benoitement assis, ...
Boheme.03

À Lausanne, le superbe Rodolfo de Giorgio Berrugi

Malgré une direction d’acteurs quelque peu défaillante, la reprise de la mise en scène de 2003 de La Bohème de Giacomo Puccini, alors dirigée par le metteur en scène Claude Stratz rencontre un indéniable succès auprès du public, notamment en raison de l’excellent Rodolfo du ténor italien Giorgio Berrugi. Quelques semaines après une production genevoise de La Bohème de Giacomo Puccini, à une petite soixantaine de kilomètres, l’Opéra de Lausanne programme ...
Manon.03

À Turin, l’émotion de Manon Lescaut est dans la fosse

Les émotions jointes de Giacomo Puccini et de Gianandrea Noseda sont les grands triomphateurs d'une production de Manon Lescaut scéniquement anecdotique et conventionnelle. Troisième opéra de Giacomo Puccini, Manon Lescaut est un hymne aux émotions. Aux émotions amoureuses. Au XIXe siècle, avec Manon nait la figure de la femme libérée des stéréotypes de la société patriarcale. Elle n'a plus honte de ses désirs érotiques, ni de son attirance pour la richesse ...
L’Opéra de Lyon a de la mémoire : Elektra

L’Opéra de Lyon a de la mémoire : Elektra

L'Opéra de Lyon contredit l'idée que l'opéra serait un art de l'éphémère. Son Festival Mémoires regarde dans le viseur des dernières décennies et retient 3 titres. Épisode 1 : Le Couronnement de Poppée de Klaus Michael Grüber. Épisode 2 : l'Elektra que Ruth Berghaus, décédée en 1996. Episode 3: Tristan et Isolde (aus Bayreuth !) par Heiner Müller.  Il n'y a, pas davantage que dans Salomé, d'Acte II dans Elektra. Au-delà du fait ...
trompe

Luca Francesconi et Guy Cassiers présentent leur Trompe-La-Mort

« En 1824, au dernier bal de l’Opéra, plusieurs masques furent frappés de la beauté d’un jeune homme qui se promenait dans les corridors et dans le foyer. » Ainsi débute Splendeurs et Misères des courtisanes, troisième livre d’Honoré de Balzac autour du personnage de Jacques Collin, dit Vautrin, dit l’abbé Carlos Herrera depuis la fin d’Illusions Perdues, dit Trompe-la-Mort. Autour de la nouvelle création de l’Opéra de Paris dont la ...
FOXIE_Vincent Le Texier (Harašta ), Lenneke Ruiten (Bystrouška_Foxie) @B. Uhlig _ De Munt La Monnaie

La Renarde de Janáček à Bruxelles, une jeunesse mature

Juvénile mais pas infantile : les forces vives de la Monnaie proposent une version stimulante à défaut d'être parfaite du chef-d’œuvre de Janáček. Foxie! C'est sous ce nom que la Monnaie présente sa nouvelle production de l'antépénultième opéra de Janáček - les titres donnés dans les différentes langues d'Europe de l'Ouest ne rendent pas plus justice à celui donné par Janáček, Les aventures de la renarde Fine-Oreille. L'anglais, qui sait, est ...
carmélites saint-etienne2

De puissants Dialogues des Carmélites à Saint-Étienne

On avait gardé un excellent souvenir de ces Dialogues des Carmélites donnés en 2005 à l'Opéra de Saint-Étienne qui ont obtenu par la suite le grand prix de la critique pour le meilleur spectacle de l'année au Chili. On retrouve avec bonheur la mise en scène puissante de Jean-Louis Pichon, sa sobriété et sa grande humanité. Légèrement retouchées pour tirer parti de technologies plus moderne, les projections vidéos montrent en fond ...
flute2

À Dijon, une Flûte enchantée post-apocalyptique

David Lescot est un metteur en scène inventif, et il l’a déjà prouvé à Dijon dans une délicieuse mise en scène de La Finta Giardiniera. Pour cette Flûte, il ajoute à la qualité de l’imagination l’audace de manier le paradoxe sans complexe. L’action est située dans un monde désolé, dévasté par une catastrophe écologique : une terre brûlée par le soleil ou par une explosion nucléaire, que David Lescot abandonne aux ...
joyce didonato

À Genève, Joyce DiDonato dans la joie du chant

En dépit d'un accompagnement orchestral laborieux, la mezzo-soprano américaine Joyce DiDonato, en grande professionnelle, s’impose dans un récital de très bonne tenue. Après les années de travail pour obtenir l'instrument avec lequel on arrive à tout raconter, à émouvoir un public, à s’émouvoir soi-même, comme ce doit être jouissif de pouvoir en profiter pleinement. C’est l’impression évidente que laisse la mezzo-soprano Joyce DiDonato dès qu'elle lance un saisissant Ai ceppi ed ...
Trompe-La-Mort de Luca Francesconi en création sur le plateau de Garnier

Trompe-La-Mort de Luca Francesconi en création sur le plateau de Garnier

Après la création, à la Scala, de son opéra Quartett en 2011, le Milanais Luca Francesconi répond à la commande de l'Opéra de Paris avec Trompe-La-Mort d'après Honoré de Balzac. S'il élabore lui-même le livret, il avoue ne pas avoir touché à l'écriture de Balzac, celle de Splendeurs et misères des courtisanes dont est tirée l'histoire de ce personnage caméléon aux quatre visages. Avec la collaboration fructueuse du metteur ...
17310188_1584080814952667_4504718898261322243_o

Fidelio à l’Opéra de Rennes : Prima la Musica

Une semaine après l’annonce de sa nomination à la tête d’Angers Nantes Opéra, prélude peut-être à la constitution souhaitée par beaucoup d’un Opéra du Grand Ouest, Alains Surrans nous propose une nouvelle production de Fidelio confiée à l’architecte et plasticien strasbourgeois Philippe Miesch, coproduite avec… Angers Nantes Opéra. Affirmons-le d’entrée, il est difficile de s’enthousiasmer pour une proposition scénique à ce point dépourvue de la moindre audace, la transposition à l’époque ...
Trompe la mort

Conversation à trois autour de Trompe-La-Mort

« En 1824, au dernier bal de l’Opéra, plusieurs masques furent frappés de la beauté d’un jeune homme qui se promenait dans les corridors et dans le foyer. » Ainsi débute Splendeurs et Misères des courtisanes, troisième livre d’Honoré de Balzac autour du personnage de Jacques Collin, dit Vautrin, dit l’abbé Carlos Herrera depuis la fin d’Illusions Perdues, dit Trompe-la-Mort. En liant des extraits littéraires de Balzac autour de cette figure emblématique ...
unspecified

La face sombre des Noces de Figaro à Nantes

Après Don Giovanni la saison passée, Patrice Caurier et Moshe Leiser poursuivent leur exploration de la trilogie Mozart / da Ponte avec Les Noces de Figaro et affrontent un double défi : faire oublier la séduisante production signée ici-même en 2006 par Stephan Grögler, et tenter de renouveler l’imagerie d’un des piliers du répertoire lyrique les plus rétifs à la relecture. De fait, le point de vue adopté est des plus classiques, ...
tezier2

Résurgence du chant verdien avec Simon Boccanegra au TCE

Simon Boccanegra est un opéra de Verdi mal aimé du public. Un livret politique et complexe, un héros vieillissant pour baryton et une musique subtile mais peu galvanisante font que cette œuvre a besoin d’un quatuor de chanteur et d’un chef au sommet pour être dignement défendue. Accompagnée par un superbe orchestre et par ce que le chant verdien fait de mieux aujourd’hui, la prise de rôle de Ludovic Tézier ...
Le Coq d’or©Opéra national de Lorraine (2)

À Nancy, un succulent Coq d’Or

Après Bruxelles, Nancy accueille Le Coq d’Or de Rimski-Korsakov dans la mise en scène optimale de Laurent Pelly. De la nouvelle distribution émerge surtout la remarquable Reine de Chemakha de Svetlana Moskalenko. Quelle heureuse idée a eue l’Opéra national de Lorraine de programmer ce Coq d’Or, en coproduction avec le Théâtre Royal de La Monnaie de Bruxelles et le Teatro Real de Madrid ! Car le dernier opéra de Rimski-Korsakov, inspiré par ...
Lemieux Marie-Nicole-2

Programme tout Rossini avec Marie-Nicole Lemieux

Générosité, énergie, joie du chant. Telles sont les qualités que l’on retiendra du dernier concert de Marie-Nicole Lemieux. La grande contralto canadienne, qui va bientôt affronter à Strasbourg la redoutable Cassandre de Berlioz, fait décidément éclater toutes les coutures. Nous l’avions vue à Nancy, il y a quelques saisons, en Isabella de L’Italienne à Alger, rôle dont la tessiture plutôt basse convenait idéalement à son grave plantureux et à son ...
carmen onp pontet

Carmen à l’opéra de Paris, entre miracle et frustrations

Carmen est un opéra populaire mais très difficile à distribuer. En témoigne une abondante discographie, jamais totalement satisfaisante. En mettant notre ténor national au centre de la reprise de la mise en scène réussie de Calixto Bieito, l’Opéra de Paris s’assurait un Don José de grande classe au milieu d’une distribution malheureusement trop hétérogène. Annoncé souffrant, et en difficulté tout au long de la soirée, Roberto Alagna est néanmoins allé ...
A Strasbourg, Salomé doit plus à Nietzsche qu’à Oscar Wilde

A Strasbourg, Salomé doit plus à Nietzsche qu’à Oscar Wilde

Abordant Salomé de Richard Strauss pour la première fois, Olivier Py déborde d’idées et d’intentions mais ne parvient pas à clarifier son propos. Un spectacle riche mais inabouti dans une réalisation musicale irréprochable. Ces deux-là étaient d’évidence destinés à se rencontrer. D’un côté, l’opéra noir de Richard Strauss, tiré de la pièce à scandales d’Oscar Wilde qui, sur fond d’histoire biblique, aborde des thèmes aussi dérangeants que les perversions adolescentes, l’inceste ...
2017-03-12 09_50_34-Henri-Lucien Doucet - Carmen - Carmen (opéra) — Wikipédia

Discographie comparée pour Carmen de Bizet

Malgré le grand nombre d’enregistrements, Carmen ne fait pas partie des opéras dont on puisse dire qu’il existe une version de référence. Œuvre ambiguë, elle reste difficile à appréhender. Faute de distribution parfaite, avec une diction perfectible ici, un style inadéquat là, l’auditeur devra d’abord choisir s’il préfère une Carmen soprano ou mezzo, provocante ou plus élégante et cela sans oublier que Don José doit bouleverser et que tous les rôles ...
Philippe Delval 4

Aux origines de l’opéra, l’authenticité des Arts Florissants

Même si les opéras de Monteverdi demeurent en bonne place dans le répertoire des grandes maisons d’opéra actuelles, les 250 ans de sa naissance le mettent particulièrement à l’honneur cette année : après Il ritorno d’Ulisse in Patria aux Champs-Élysées, et L’Incoronazione di Poppea à l’Opéra de Vichy, voici l’Orfeo par l’un des ensembles de musique baroque les plus reconnus au monde : Les Arts Florissants. Quelques pierres en carton-pâte, un peu de ...
Le Téléphone © Arnaud Hussenot - Opéra de Metz

Diptyque Menotti avec Le Téléphone et Amélia va au bal

Du talent, de l’idée et un peu d’imagination, point n’est besoin de gros moyens pour proposer une soirée lyrique réussie. Le couplage de deux opéras bouffes, Le Téléphone et Amélia va au bal de Menotti, aura une fois de plus fait la démonstration de cette vérité fondamentale. L’année 2017 aura été marquée par trois anniversaires liés à la vie et à la carrière de Gian Carlo Menotti : les dix ans ...
Sensualité, lyrisme et poésie pour le Poppée à Vichy

Sensualité, lyrisme et poésie pour le Poppée à Vichy

Les 450 ans de la naissance de Monteverdi sont l’occasion pour les grandes maisons d’opéra de proposer de nouvelles productions de ses œuvres les plus célèbres : après Il ritorno d’Ulisse in Patria aux Champs-Élysées, et avant l’Orfeo à l’Opéra Royal de Versailles par les Arts Florissants, voici donc la recréation de L’Incoronazione di Poppea produite par l’Opéra de Lyon et coréalisé avec l’Opéra de Vichy. À la sortie de cette ...
DG8

Le Don Giovanni des Don Giovanni à Bâle

« L'opéra des opéras » a droit à « la mise en scène des mises en scène » à Bâle. Le spectacle que Richard Jones a conçu pour cette co-production entre l'English National Opera (2016) et le Theater Basel rejoint les plus impressionnants Don Giovanni (Claus Guth, Kasper Holten). Par bonheur, la partie musicale n'est pas en reste. Richard Jones est un metteur en scène très intelligent. Son récent Rosenkavalier pour Glyndebourne, trop éclipsé par la ...
À Genève, Wozzeck ou la folie de la faiblesse

À Genève, Wozzeck ou la folie de la faiblesse

Difficile d’imaginer meilleure interprétation orchestrale, vocale et théâtrale que cette production genevoise de l’opéra Wozzeck d’Alban Berg. Grâce à une mise en scène claire, à une direction d’acteurs exceptionnelle, Sir David McVicar convie le public à une terrifiante et inexorable descente aux enfers de la folie. Une impressionnante introspection sur le pouvoir des forts. L’enfant de Wozzek, délaissant l’improbable cheval qu’il avait entre les jambes, tourne sur lui-même, seul, comme perdu, ...
Cecilia Bartoli's choice of photos-4 APPROVED

Cecilia Bartoli et Cenerentola mises en espace par Claudia Blersch

Distribution homogène, orchestre au jeu léger et percutant, mise en espace juste et pertinente : toutes les clés du succès sont réunies pour un spectacle drôle, brillant et émouvant. Et quand Angelina a pour nom Cecilia Bartoli, l’ambiance est à la fête ! Le concept de l’opéra « mis en espace » semble se généraliser dans nos salles de concert. Si certains pourront toujours regretter l’absence de décors, qui donnent un ...
LE RETOUR D ULYSSE DANS SA PATRIE - 
Compositeur : Claudio MONTEVERDI - 
Direction musicale : Emmanuelle HAIM - 
Mise en scene : Mariame CLEMENT - 
Scenographie : Julia HANSEN - 
Lumieres : Bernd PURKRABEK - 
Avec : 
Rolando VILLAZON (Ulysse) - 
Magdalena KOZENA (Penelope) - 
Le 18 02 2017 - 
Au Theatre des Champs Elysees - 
Photo : VIncent PONTET

L’umana fragilità d’Ulysse au théâtre des Champs-Élysées

Entre une mise en scène souvent ridicule, une tête d’affiche en la personne de Rolando Villazón qui n'est pas à la hauteur de nos espérances, une prise de rôle de Magdalena Kožená en Pénélope honorable mais sans plus, et notre frustration de voir de brillants chanteurs cantonnés à des seconds rôles, c’est déçue que nous sortons du théâtre des Champs-Élysées après la première de cette nouvelle production de l’opéra de ...
Werther-3_Chantal-Droller

Un Werther bien encadré mais surtout bien entouré à Massy

Avec cette nouvelle production créée à Metz au début du mois, nous rejoignons Werther dans une salle de musée. Plaisante sans être originale, la mise en scène de Paul-Emile Fourny tourne autour d’un Sébastien Guèze ne paraissant malheureusement pas à la hauteur du rôle alors qu’il est admirablement soutenu par le talent du chef David T. Heusel, par Mireille Lebel qui incarne une élégante et raffinée Charlotte et par la ...
Tannhäuser en VF à Monaco

Tannhäuser en VF à Monaco

Serti par la direction très attentive de Nathalie Stutzmann et le visuel à haute teneur poétique de Jean-Louis Grinda, le Tannhäuser en VF de Monaco permet de répondre enfin à l'épineuse question de la version dite de Paris, posée par l'opéra le plus retouché de son auteur, un opéra qui n'est pas qu'écartelé entre sexe et religion. Mais quelle mouche, sinon celle de l'ego, a donc piqué le grand Richard lorsqu'en ...