tous les dossiers(1)

Opéra

JZ7A2844

Entre folklore et tradition, Eugène Onéguine à Metz

Dans un spectacle propre, bien rôdé et bien réglé, quelques individualités vocales se détachent. Le spectacle interroge par son respect scrupuleux d’une tradition de bon aloi. Personne ne saurait contester le bon goût et la délicatesse de ce joli spectacle, situé dans un élégant décor rehaussé de toiles peintes qui représentent tour à tour les champs et les jardins du domaine campagnard de Madame Larine, puis au troisième acte, les rues ...
À Anvers, un singulier Pelléas et Mélisande entre noirceur et danse

À Anvers, un singulier Pelléas et Mélisande entre noirceur et danse

Pour célébrer le centenaire de la mort de Claude Debussy, l’Opéra des Flandres y va d’une déroutante production de Pelléas et Mélisande, très sombre, tendue et pessimiste par les décors et la direction d’orchestre, avec une place envahissante laissée aux mondes de la vidéo, de la mode vestimentaire et de la danse contemporaine pour un spectacle d'art total, sans concession, mais quelque peu hors-cadre, au vu de la faiblesse du ...
Fidelio-3244-original

Fidelio des mauvais jours à Hambourg

Mise en scène, orchestre et chanteurs sont à égalité dans une soirée interminable. Découvrir une nouvelle production quelques jours après la première a ses bons côtés : tout le snobisme ambiant est retombé, la salle est souvent moins bondée, et les artistes eux-mêmes ne sont plus soumis à la même pression. Mais il y a aussi un mauvais côté : beaucoup de critiques sont déjà parues ; et quand elles sont ...
Sonia-Yoncheva.02

À Genève, Sonya Yoncheva, la voix d’une star

Un Théâtre des Nations plein à craquer pour recevoir la star lyrique du moment, Sonya Yoncheva, qui s’est avérée à la hauteur de sa réputation. La Bulgarie a donné quelques-unes parmi les plus grandes voix du théâtre lyrique, avec les basses Boris Christoff, Nicolaï Ghiaurov, Nicolaï Ghiuselev, et quelques grandes divas, à l’image de Raïna Kabaivanska, Alexandrina Milcheva, Ghéna Dimitrova ou encore Svetla Vassileva. Avec la soprano Sonya Yoncheva, c’est une ...
Stilles Meer-2725-original

Stilles Meer de Hosokawa à Hambourg

Une œuvre contemporaine émouvante et remarquablement chantée revient à Hambourg. Peut-être devrait-on toujours procéder ainsi : ne pas aller voir les opéras nouveaux à leur création, mais lorsqu'ils sont repris. Stilles Meer de Toshio Hosokawa, a été créé par l'Opéra de Hambourg en janvier 2016. Il est repris, toujours en saison hivernale, pour quelques représentations deux ans plus tard. Une fois l'agitation médiatique de la première retombée, que reste-t-il de cette ...
Capriccio Frankfurt Nylund Reiter

Capriccio de Brigitte Fassbaender à l’Oper Frankfurt

Passée du chant à la mise en scène depuis Ariadne auf naxos en 2013, Brigitte Fassbaender revient à l’Oper Frankfurt pour Capriccio, avec une production au décor noble qui met en valeur une distribution homogène mais dont se détache la superbe Gräfin de Camilla Nylund. Brigitte Fassbaender était un Clairon d’importance dans les années 80-90, elle met aujourd’hui en scène le dernier opéra composé par Richard Strauss en l’intégrant dans la ...
Faust.03

À Genève, Michel Plasson sauve Faust

Deux centième anniversaire de la naissance de Charles Gounod oblige, le Grand Théâtre de Genève présente son Faust. Entre vulgarités scéniques du metteur en scène Georges Lavaudant, et sublimation de la partition par le chef d’orchestre Michel Plasson, le choix du spectateur s’impose de lui-même. En mars 1980, déjà, Michel Plasson dirigeait Faust au Grand Théâtre de Genève. Sous sa baguette, Ruggero Raimondi (Méphistofélès), Giacomo Aragall (Faust) et Lilian Sukis (Marguerite) ...
CH3

Les Contes d’Hoffmann à Monaco : Juan Diego Flórez passe aux choses sérieuses

Événement : Juan Diego Flórez, avec un Hoffmann d’exception, voit s’ouvrir devant lui le boulevard d’un répertoire plus dramatique. À l’instar peut-être de Jacques Offenbach lui-même qui, juste avant sa mort en 1880, souhaitait passer « aux choses sérieuses » en écrivant enfin, avec Les Contes d’Hoffmann, un véritable opéra, le célèbre ténor péruvien délaisse l’insouciance rossinienne et les démonstrations à effets, d’opus souvent dépourvus de conséquences dramatiques. Ce virage dans une carrière exceptionnelle ...
Enrico Holger Falk Frankfurt

Enrico ou la folie d’un homme à l’Oper Frankfurt

Une nouvelle production au Bockenheimer Depot de l’opéra Enrico de Manfred Trojahn, créé il y a vingt-sept ans au Schlosstheater de Schwetzingen, permet de découvrir cette œuvre forte tirée de l’un des drames les plus puissants du XXe siècle. La direction de Roland Böer comme la distribution font honneur à l’ouvrage, servi par une mise en scène intelligente de Tobias Heyder. Si la création contemporaine permet chaque année de nouveaux ...
25012018-_MG_1374

Wonderful Town à Toulon : les Demoiselles de New York

Réussite absolue que la création française de cette comédie musicale de Leonard Bernstein par l’Opéra de Toulon. Un couronnement en DVD serait totalement mérité. Bien que Wonderful Town ait vu le jour en 1953, c’est un peu la suite des Demoiselles de Rochefort, sorties sur les écrans en 1967. À la fin du chef-d’œuvre de Jacques Demy, les sœurs Garnier quittaient Rochefort pour monter « vivre de leur art » à Paris. Au ...
Foto: © Philipp Zinniker

À Berne, Lana Kos illumine Il Trovatore

Quand bien même Il Trovatore de Giuseppe Verdi reste l’un des opéras parmi les plus populaires du répertoire lyrique, il est de plus en plus rarement monté, principalement en raison de la difficulté de trouver les chanteurs adéquats pour les quatre principaux rôles. Un défi vocal que le Musik Theater Bern relève avec succès, s'appuyant sur une distribution belle homogène et engagée. À Berne, c’est le chant, le chant verdien qui ...
Création française du Cercle de Craie à Lyon : l’odyssée de Haitang

Création française du Cercle de Craie à Lyon : l’odyssée de Haitang

Le premier spectacle de l'année, à l'Opéra de Lyon, est un des projets dont cette maison a le secret : une aventure hors des sentiers battus, et un spectacle pleinement maîtrisé. Zemlinsky a souffert, au cours de sa vie, que sa notoriété insuffisante ne lui permette pas de consacrer plus de temps à la composition. L'estime que ses pairs vouaient au chef d'orchestre qu'il était a longtemps semblé bouder le créateur qu'il ...
_DSC2894

Adriana Lecouvreur à Saint-Étienne : Adrienne, Sarah et Béatrice

Entre Monaco et Marseille, Adriana Lecouvreur fait escale chez son deuxième coproducteur. La mise en abyme de Davide Livermore (réalisée à Saint-Étienne par Alessandra Premoli), qui avait déjà invité Sarah Bernhardt, bénéficie à Saint-Étienne, de l’arrivée d’une autre belle tragédienne : Béatrice Uria-Monzon. Battons notre coulpe en préambule : nous n’avions jamais pris très au sérieux cet avatar du vérisme, créé en 1902 entre Bohème et Tosca, certes bien écrit mais moins immédiatement ...
Katia Kabanova à Nancy ou l’implacable fuite du temps

Katia Kabanova à Nancy ou l’implacable fuite du temps

Dans un huis clos étouffant et en perpétuelle mutation, Philipp Himmelmann offre à Helena Juntunen l’écrin idéal pour une nouvelle incarnation transcendante. Quand s’ouvre le rideau sur cette nouvelle production de Katia Kabanova, due à Philipp Himmelmann et son équipe, on pense immédiatement à celle de Christoph Marthaler, créée à Salzbourg sous les auspices de Gérard Mortier et redonnée notamment à Paris. Dans le décor réaliste et détaillé de David Hohmann, ...
csm_sturm_hp_c_Kaufhold_0318gp_3f25fc0184

La Tempête de Frank Martin à Sarrebruck

Une mise en scène peu convaincante et une équipe musicale de haut vol pour une partition majeure de l'après-guerre. L’opéra du XXe siècle est une malle aux trésors, il suffit de fouiller un peu pour y trouver des joyaux : les multiples maisons d’opéra de la province allemande ne s’en privent pas, sans que cela ne chasse leur public. Ni vraiment inconnue, ni vraiment familière, La Tempête du compositeur suisse Frank Martin ...
CAVALLERIA RUSTICANA/ SANCTA SUSANNE

Only the sound remains de Kaija Saariaho à Garnier

Le Palais Garnier accueille en création française Only the sound remains de Kaija Saariaho, opéra en deux parties – Always Strong et Feather Mantle – sur un livret d'Ezra Pound, d'après deux pièces du théâtre nô de Zeami (1363-1443). La surprise et le bonheur de découvrir une entreprise collective très cohérente, où la richesse des textures sonores le dispute à l'épure de l'ensemble. La permanence est un vieux rêve de l'humanité : ...
LA SIRENE - 
Compositeur : Daniel-Francois-Esprit AUBER - 
Livret : Eugene SCRIBE - 
Direction musicale : David REILAND - 
Chef de choeur : Benjamin LAURENT - 
Mise en scene : Justine HEYNEMANN - 
Scenographie : Thibaut FACK - 
Costumes : Madeleine LHOPITALIER - 
Lumieres : Aleth DEPEYRE - 
Avec : 
Jeanne CROUSAUD (Zerlina) - 
Xavier FLABAT (Francesco) - 
Jean-Noel TEYSSIER (Scipion) - 
Jean-Fernand SETTI (Le Duc de Popoli) - 
Benjamin MAYENOBE (Nicolaio Bolbaya) - 
Jacques CALATAYUD (Pecchione) - 
Le 25 01 2018 - 
Au Theatre Imperial de Compiegne - 
Photo : Vincent PONTET

La Sirène à Compiègne, ou la folie d’Auber encore en rodage

En résidence à Compiègne, c’est donc dans son Théâtre Impérial que les Frivolités Parisiennes sortent pour un soir du placard la partition oubliée d’Auber, La Sirène. Même si la phalange paraît au meilleur de sa forme et que le chœur Les Métaboles offre une performance sans défaut, la folie de cette farce proche du vaudeville ne se retrouve pas toujours dans une mise en scène parfois austère et une distribution ...
Jakub_Józef_Orliński_credit_Piotr_Porebsky

Jakub Józef Orliński, une jeune star à Gaveau

Alors que la ferveur dans cette salle Gaveau est à son apogée dès le début de la soirée, la performance prometteuse de Jakub Józef Orliński va crescendo pour un « art des castrats » parfois encore un peu trop grand pour lui. Formé à la prestigieuse Juilliard School de New-York, le jeune contre-ténor polonais Jakub Józef Orliński rencontre depuis deux ans un succès international retentissant, entre les reconnaissances officielles comme le prix Metropolitan ...
LC1

À Bâle, une Cenerentola d’une grande ouverture d’esprit

Pour sa troisième mise en scène lyrique, le metteur en scène de théâtre italien Antonio Latella, malgré une spectaculaire économie de moyens - à l’opposé de la récente version Herheim à Lyon -, signe une lecture de Cenerentola aussi audacieuse qu’attachante. Une excellente équipe musicale suit, faisant de ce Triomphe de la Bonté (sous-titre souvent oublié) le Triomphe de la Liberté de conscience. Salutaire. La scène, délimitée par deux parois noires, ...
E2

David Bösch met en scène Elektra à Bâle : le sang dans le sang

Le metteur en scène allemand David Bösch, actuellement dévoué aux œuvres sombres, affronte un sommet du genre, Elektra, la cadette des « petites chéries » de Strauss. À une exception près, la distribution est à la hauteur de l’onde hurlante, ainsi qu’au diapason d’un spectacle qui aurait aussi bien pu s'intituler Massacre à la tronçonneuse. Tournant le dos à l’ascétisme intense de Patrice Chéreau autant qu’à la radicale construction mentale de Ruth Berghaus, ...
between_yesterday_an_cover_750x674_88985410492_en

Michel Legrand et Natalie Dessay : vingt jours de la vie d’une femme

Natalie Dessay reprend le flambeau, déposé il y a presque un demi-siècle par Barbra Streisand, de Between yesterday and tomorrow (L’histoire extraordinaire d’une femme ordinaire). La découverte de cette ambitieuse et très zweigienne évocation d’une vie humaine est aussi l’occasion de faire le point sur l’art protéiforme de Michel Legrand. « Monodrame lyrique » est probablement ce qui semble le mieux caractériser cette suite de chansons pour soprano et grand orchestre, dont le ...
Wagner Goerne

Projets wagnériens avec Matthias Goerne

Vision chambriste et dépouillée par Matthias Goerne  et Daniel Harding  pour un florilège des plus belles pages écrites par Wagner pour la voix de baryton. Les parutions récentes de L’Or du Rhin, La Walkyrie et Siegfried ont montré les affinités toute particulières de Matthias Goerne avec l’univers wagnérien. Il n’était pourtant pas garanti que ce maître du lied, expert dans l’art de décortiquer le mot dans ses moindres détails, soit ...
À Bordeaux, éclosion lyrique pour Pelléas et Mélisande

À Bordeaux, éclosion lyrique pour Pelléas et Mélisande

L’événement de ce mois de janvier est bien à Bordeaux avec cette nouvelle production de Pelléas et Mélisande, unique opéra de Debussy, dont les trois prises de rôle par Chiara Skerath (Mélisande), Stanislas de Barbeyrac (Pelléas) et Alexandre Duhamel (Golaud) se révèlent hautement prometteuses. Et alors que les grands théâtres parisiens remplissent leur salle grâce à des têtes d’affiche, l’Auditorium de l’Opéra de Bordeaux est complet depuis des mois pour ce ...
cencic

Max Emanuel Cenčić au TCE : un enfer pavé de bonnes intentions 

C'est une soirée excitante sur le papier, et plutôt décevante en réalité, à laquelle nous a conviés Max Emanuel Cenčić au Théâtre des Champs-Élysées. Décidé à réhabiliter et faire connaître le compositeur Nicola Porpora, bien oublié de nos jours, le célèbre contre-ténor s'est laissé aller à un excès de didactisme, finalement préjudiciable à la musique. En effet, après un fort beau concerto pour deux violons d'Antonio Vivaldi, la star que tous ...
Berlioz-Beatrice-et-Benedict-Glyndebourne-DVD

Entente cordiale pour Béatrice et Bénédict à Glyndebourne

Béatrice et Bénédict de Hector Berlioz fait enfin son entrée en DVD, dans une production donnée à Glyndebourne pour le tricentenaire de la disparition de Shakespeare, avec une distribution dominée par Stéphanie d'Oustrac et une mise en scène de Laurent Pelly qui joue astucieusement la carte du rêve. Chers amis anglais, quand il s'agit de notre Hector national, vous avez une fois de plus tiré les premiers. Bravo ! À la longue ...
Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-Un-Bal-masque-17.18---Emilie-Brouchon---OnP--18--1600

À l’Opéra de Paris, Un bal masqué pour Sondra Radvanovsky

Un bal masqué est une œuvre verdienne sinon rare, en tout cas peu donnée et les dernières représentations de cette production n’avaient pas laissé un souvenir impérissable. Pourtant, cette reprise réserve quelques jolies surprises et confirme que Sondra Radvanovsky est peut-être actuellement une des plus grandes chanteuses verdiennes de la scène internationale. Nous ne reviendrons pas sur la mise en scène de Gilbert Deflo dont le travail se résume à ...
1Jephtha

Jephtha à Garnier, parce qu’il doit en être ainsi

Le Jephtha présenté à l’Opéra Garnier vaut pour les Arts Florissants qui donnent sa force au spectacle et une distribution qui sait révéler l’humanité de chaque personnage. Claus Guth signe une mise en scène symbolique entre respect de l’œuvre et approche singulière. Ce n’est pas parce qu’un oratorio se compose de récitatifs, d’airs et de chœurs qu’il doit être abordé (et apprécié) comme un opéra. Et cela même s’il est potentiellement ...
Franco Fagioli dans un programme tout Haendel

Franco Fagioli dans un programme tout Haendel

Dans un programme taillé sur mesure -  l’opéra baroque de la première moitié du XVIIIe siècle - Fagioli fait renaître l’art des grands castrats du passé. Sa récente prestation dans la Semiramide de Rossini n’avait que moyennement convaincu. Un peu plus tôt, il avait déçu également au Palais-Garnier, où le rôle qui lui était dévolu dans l’Eliogabalo de Cavalli ne lui permettait pas de mettre en avant toute sa science vocale. ...
bac138-cover-lesindesgalantesrecto-e1506329293169

La modernité atemporelle des Indes galantes par Sidi Larbi Cherkaoui

Pour son premier Rameau, le Bayerische Staastoper s’inscrit dans la veine dépoussiérante de la partition lyrique la plus célèbre de son auteur. Hélas, le plaisir de l’oreille s’avère inversement proportionnel à celui de l’œil, qui erre entre un judicieux foisonnement humaniste et une réalisation scénique problématique. Opéra-ballet à l'origine, Les Indes Galantes abandonne peu à peu son statut de « comédie musicale » pour celui de véritable opéra aux êtres de chair ...
Les Troyens Nelson

Des Troyens de référence sous la baguette de John Nelson

Ce nouvel enregistrement des Troyens, monument berliozien souvent mutilé au gré des représentations, dont le compositeur n’aura jamais vu la totalité sur scène,  a été capté lors des représentations strasbourgeoises dirigées par John Nelson au printemps 2017, et est assurément un événement discographique. Les Troyens furent longtemps mal aimés en France, considérés comme trop long et trop lourd à monter, mais aujourd'hui la critique est quasiment unanime. La création française intervint ...
 

tous les dossiers(1)