Danse

dance2

Dance de Lucinda Childs : une reprise majeure

Dance, pièce majeure de la chorégraphe Lucinda Childs créée 1979, est aujourd’hui reprise avec une version restaurée du film de Sol LeWitt. Co-fondatrice du Judson Dance Theater à New York, Lucinda Childs est une figure essentielle de la danse minimaliste. Après une collaboration remarquée avec Bob Wilson et Philip Glass sur l’opéra Einstein on the Beach, dont elle signe les chorégraphies, elle poursuit ses projets avec des compositeurs et des artistes ...
ainsiparlait©Nadine Gomez

Frédérick Gravel, l’esprit rock québécois

Invité pour la première fois au Théâtre de la Bastille avec deux spectacles, Frédérick Gravel infuse un peu de l’esprit rock québécois dans les nuits parisiennes. Trentenaire explosif, Frédérick Gravel cultive l’absurde et la dérision avec l’accent québécois. Pour ce spectacle de questionnement, intitulé d’après l’œuvre de Nietzche « Ainsi parlait… », il s’est associé à l’auteur Etienne Lepage pour nous balancer des monologues philosophiques et des diatribes enflammées. Le texte est ...
Peripheral Stream

L.A dance project : compagnie au talent hors catégorie

Benjamin Millepied joue définitivement dans la cour des Grands. En invitant Hiroaki Umeda et Roy Assaf à partager l’affiche avec lui pour la Biennale de la danse, comme il l’avait fait précédemment avec Emmanuel Gat et Justin Peck, il met la barre très haut grâce à ses brillants danseurs atypiques du L.A Dance project, avant sa prise de fonction en tant que directeur du Ballet de l’Opéra de Paris. La soirée ...
jan fabre biennale

Le big-bang originel de Jan Fabre brûle toujours

En 1982, à Bruxelles, un chorégraphe de 24 ans déclenchait un séisme avec sa première pièce : C’est du théâtre, comme c’était à espérer et à prévoir, matrice de toute son œuvre. Trente-deux ans plus tard et pour sa création en France (no comment !), ce big bang est-il toujours aussi urgent ?  Bouleverse-t-il l’actuelle jeune génération comme il enflamma sa devancière ?  Radicalement, oui. Un jour de 1982, le rédacteur de cette chronique entrait ...
Pièce pour 6 interprètes ? Création 2014Conception : Maguy MarinAvec : Ulises Alvarez, Kaïs Chouibi, Laura Frigato, Daphné Koutsafti, Mayalen Otondo / Cathy Polo, Ennio Sammarco-Coproduction : Théâtre de la ville / Festival d?automne à Paris, Monaco Dance Forum - Les ballets de Monte-Carlo, Opéra de Lille,La Filature, Scène nationale de Mulhouse, Théâtre Garonne de Toulouse, Centre Chorégraphique National Roubaix Nord-Pas de Calais, Charleroi Danses - Le Centre chorégraphique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Compagnie Maguy Marin-La Compagnie Maguy Marin est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication, la Ville de Toulouse, la Région Midi-Pyrénées et reçoit l?aide de l?Institut français pour ses projets à l?étranger.Accueil : TNP, Biennale de la danse

Compagnie Maguy Marin, BiT : farandole et viol

Dans le Petit Théâtre du TNP, toujours engagé, sous le nom de code « BiT », l’unité de mesure informatique binaire de base, Maguy Marin explore tout en farandole et en pornographie, le rythme de l’individu articulé au collectif. Maguy Marin livre sa création 2014, la plus dérangeante sans doute, sous l’aspect d’un manifeste contre le pouvoir masculin. Six danseurs cherchent leur rythme sur les marteaux technos hypnotiques du musicien et sound ...

A Toulouse, le projet de Cité de la Danse remis en question

Porté depuis une vingtaine d'années par l'équipe du Centre de Développement Chorégraphique de Toulouse/Midi Pyrénées, le projet de Cité de la Danse qui devait voir le jour sur le site de l'ancien hospice de la Grave a été brutalement remis en question par la municipalité. Cet espace de travail chorégraphique est pourtant indispensable pour permettre l'implantation de compagnies de danse dans la 4ème ville de France. Maguy Marin, qui tentait de ...
Bella Figura

Jirí Kylián mise sur le Ballet de Norvège

Jiří Kylián à l'heure norvégienne inaugure la saison danse du Théâtre des Champs-Elysées. Après avoir réalisé une grande partie de sa carrière au Nederlands Dans Theater, le chorégraphe tchèque Jiří Kylián a désormais ses attaches auprès du Ballet National de Norvège, qui lui consacre toute une soirée de ballets au Théâtre des Champs-Elysées. Inspiré par Pergolèse et Vivaldi, Jirí Kylián conjugue mystère et esthétique dans Bella Figura, une pièce en miroir d’une ...
Visuel Lander Forsythe

Soirée Harald Lander / William Forsythe : Monotones variations

Une soirée Lander/Forsythe disparate à l'Opéra de Paris. L’Opéra national de Paris tend malheureusement, de plus en plus, à privilégier les soirées présentant de courtes pièces disparates rassemblées artificiellement autour d’un même thème, au détriment des ballets narratifs à grand déploiement. Cette soirée Lander/Forsythe était donc censée nous prouver, à travers trois œuvres, que la technique académique est un alphabet à partir duquel toutes les formes d’écriture sont possibles, de la ...
yoanne bourgeois

Yoann Bourgeois : prouesse en suspens

L’Opéra de Lyon accueille pertinemment pour la première fois du cirque avec « Celui qui tombe », le nouveau spectacle de Yoann Bourgeois, tenant de la prouesse poétique en suspens sur le thème de la lutte contre la gravité. A l’Opéra, Yoann Bourgeois a mis sa casquette à carreaux au parterre dimanche, pour se régaler de sa nouvelle création à couper le souffle : « Celui qui tombe ». N’est pas circassien, jongleur, acteur, danseur, musicien et ...
Mouvement sur mouvement

Noé Soulier, Mouvement sur mouvement

Noé Soulier livre en solo, dans l’Amphi confiné de l’Opéra, une dissertation en mouvement sur le mouvement, se sacrant danseur phénoménologue. « Je ne pourrai croire qu’en un dieu qui saurait danser » écrivait Nietzsche, nous avons vu ce dieu-là en Noé Soulier ! Le jeune chorégraphe philosophe donne dans « Mouvement sur mouvement » une leçon de danse en acte d’un sérieux implacable et d’une précision sans égal. Son « cours » clairement articulé s’articule lui-même sur ...
relache lyon

Relâche par le Ballet de Lorraine

La Maison de la danse s’illustre d’ores et déjà en reine de la Biennale, avec le Ballet de Lorraine, sur le thème de la relâche en mettant en valeur « Relâche », une reprise audacieuse du ballet surréaliste de 1924, conçu par Francis Picabia et Erik Satie, entrecoupé du film de René Clair, Entr’acte. Apportez des lunettes noires et de quoi vous boucher les oreilles, avertissait un encart publicitaire paru dans une livraison ...
maillot2

Jean-Christophe Maillot chorégraphe engagé

Jean-Christophe Maillot, actuel chorégraphe-directeur des Ballets de Monte-Carlo, est un esprit libre qui revendique le droit à la diversité chorégraphique. La semaine passée, il évoquait pour ResMusica ses débuts et sa carrière aux Ballets de Monte-Carlo. Il nous livre à présent sa vision du métier et se confie sur sa récente collaboration avec le Théâtre du Bolchoï. Seconde partie : Sa conception du métier  RM : Vous considérez-vous comme un chorégraphe engagé ? JCM : Oui, je ...
MARIA KOCHETKOVA photo-marc-haegeman

Les Etoiles du XXIe siècle : diversité et découverte

La 17e édition du Gala des Etoiles du XXIe siècle est, une fois encore, placée sous le sceau de la diversité et de la découverte. Douze artistes issus de sept compagnies internationales et vingt-quatre extraits de ballets sont au programme de la soirée. Les étoiles confirmées (Lucia Lacarra, Maria Kochetkova, Marlon Dino, James Whiteside) côtoient sur la scène du Théâtre des Champs-Elysées des danseurs issus du corps de ballet. Deux danseurs de l’Opéra ...
Il n'est pas encore minuit...

Haute voltige pour la Compagnie XY

Première mondiale pour Il n'est pas encore minuit... la nouvelle création de la Compagnie XY à la Biennale de la Danse de Lyon. Quand deux artistes de cirque, Abdeliazide Senhadji et Mahmoud Louertani, se rencontrent aux sommets, cela donne « Laissez-porter » en 2005 qui explore les portés en grand nombre. Et de porté en porté de plus en plus haut, avec de plus en plus d’acrobates et d’écroulés de plus en plus ...
Sunshine

Les Labyrinthes du cœur avec le ballet de l’opéra de Lyon

La 16ème biennale de la danse de Lyon s’est ouverte mercredi dernier sur une très belle soirée à l’Opéra, offrant un dialogue limpide entre romantisme et postmodernité. La force classique des danseurs de l’Opéra a été encore une fois magnifiée par le voyage dans l’univers de créateurs contemporains. Emmanuel Gat, tout d’abord, a élaboré Sunshine en leur proposant de choisir une chanson à transcrire en danse. Dans cet air revenait plusieurs ...