Concert

Gergiev_VFO©AlinePaley-7775

Au Verbier Festival, Gergiev et Ravel, en hommage à Maïa Plissetskaïa

Rarement le chef d’orchestre Valery Gergiev est apparu aussi investi et aussi émouvant que dans cet énorme concert en hommage à la danseuse russe Maïa Plissetskaïa. Salle archi comble. Et si le seul nom de Valery Gergiev suffit à remplir un auditorium, la présence au programme du populairissime Boléro de Ravel n’est pas étranger à ce succès public. Après une spectaculaire mais insignifiante ouverture du concert avec le Concerto pour 3 ...
Hartelius_Chappuis©AlinePaley-7489

Mozart par Ton Koopman au Verbier Festival

Avec une direction d’orchestre austère, Ton Koopman surprend le béotien en lui faisant pénétrer presque chirurgicalement la musique de Bach et de Mozart. Seul le Requiem retrouve une grâce divine. A-t-on le droit de sourire en chantant une messe des morts ? Reste-t-on alors dans l’esprit d’une musique aussi tristement profonde que celle du Requiem de Mozart ? On serait en droit de se le demander si le sourire qu’affiche ...
_P6B4837-vf2015-(c)-nicolas-brodard.01

A Verbier, l’énergie débordante de Gianandrea Noseda

Au Verbier Festival, le chef Gianandrea Noseda paye de sa personne dans une soirée dédiée à Verdi et Rachmaninov.  Dans l’œuvre de Verdi, Luisa Miller précède de quelques années la trilogie de sa renommée pérenne, Rigoletto, il Trovatore et la Traviata. C’est dire la maturité de cette partition. Et la musique de l’ouverture en est la preuve évidente. Dès que Gianandrea Noseda lève sa baguette, il se métamorphose. Il grandit, comme ...
JEPHTHA (c) Philippe L'Eglise_light

Excellence interprétative à Beaune pour un prenant Jephtha

Avec le Jephtha de Haendel donné par l'Accademia Bizantina, sous la direction d'Ottavio Dantone, le festival de Beaune est une fois de plus à marquer d'une pierre blanche. Ultime oratorio de Haendel, Jephtha reste assez méconnu. Il n'offre pas la suite de tubes du célèbre Messie, ni même le hit "Ye happy nations" de l'inconnu Alexandre Balus. Le prolifique Haendel, 66 ans en 1751, est atteint d'une cécité qui le contraint ...
178137_concert_romain_leleu_amp_convergences_a_chambord

Romain Leleu au festival de Chambord

Cette année, pendant la première quinzaine de juillet, se tenait à Chambord la 5e édition du festival. Le soir tombe sur le château de Chambord. Dans la cour qui commence à fraîchir s'en vont les derniers d'une longue série de visiteurs. Mais ces murs vénérables connaissent peu de répit. À peine les caisses ont-elles fermé que déjà les premiers spectateurs, occasionnels ou habitués du festival, franchissent la porte cochère et prennent ...
breslik1

Pavol Breslik, trop romantique pour Janáček

Les musiciens de l'orchestre de l’Opéra de Munich proposent des mélodies et de la musique de chambre. Rien de plus plaisant, pour un musicien d’orchestre, que de sortir de l’anonymat et de la routine de l’orchestre pour se confronter aux richesses infinies du répertoire chambriste. L’orchestre de l’Opéra de Munich le fait tout au long de l’année, et de manière plus dense pendant le festival d'été, où il dispose qui ...
VERimmaJUIN001-660x330

A Coppet, l’Académie Menuhin s’expose

La chaleur caniculaire semble ne pas avoir entravé les solistes de l’Académie Menuhin pour présenter un concert plaisant devant un public d’avance tout acquit à la popularité des musiques offertes. Sur son réseau social personnel, la violoncelliste Eunice Sam Heo note ces mots de Marylin Monroe : « Dans l’imperfection la beauté, dans la folie le génie, et il est préférable d’être totalement ridicule que totalement ennuyeux ». La jeune musicienne ...
11-12-2014-15-34-01-Maxime Pascal

Des Vêpres peu inspirées au festival de Saint-Denis

Sous la direction de Maxime Pascal, l’ensemble vocal et instrumental Le Balcon promet une “expérience singulière” autour des Vêpres de la Vierge dans la basilique de Saint-Denis. On sait que la musique de Monteverdi peut se prêter à la mise en espace. En revanche, il y avait de quoi être intrigué par les “projections sonores” annoncées. Premier parti pris : voix et instruments sont sonorisés. Si ce choix a peut-être à ...
francoisxavierroth_marco_borggreve_027

Berlioz par François-Xavier Roth

Le « petit-frère du Requiem » (dixit Berlioz), n'a pas pas bonne réputation. L'injustice musicale vient d'être levée avec panache par François-Xavier Roth à la Philharmonie de Paris. 950, c'est le nombre cité par Hector Berlioz pour la création le 30 avril 1855 à l'Eglise Saint-Eustache, de son Te Deum, imaginé dès 1848 en vue d'un éventuel couronnement de type napoléonien. Sa Symphonie des Mille à lui (les envolées vocales de la fin ...
Paavo Järvi à la tête de l’Orchestre de Paris

Beethoven Neuvième symphonie, épisode 2 : Paavo Järvi à la Philharmonie

Au lendemain de l’exécution de cette même ultime symphonie beethovénienne à l’Opéra Bastille, l’Orchestre de Paris prenait le relais conduit par son chef Paavo Järvi offrant une prestation de haute volée dont on put, dans l’acoustique bien plus favorable de la Philharmonie, en percevoir clairement toutes les qualités. Mais avant cela on put entendre le Concerto pour violon n°2 de Chostakovitch repris par Philippe Aïche, un des deux premiers violons solo ...
Philippe Jordan

Beethoven Neuvième symphonie, épisode 1 : Philippe Jordan à l’Opéra Bastille

Les "hasards" de la programmation ont mis simultanément à l'affiche parisienne deux exécutions de la Symphonie n°9 de Beethoven. Concluant leur intégrale, Philippe Jordan et les forces de l'Opéra de Paris ouvraient le feu en ce mercredi soir, trente petites minutes avant Paavo Järvi et l'Orchestre de Paris le lendemain. Il n'y a pas plus proche du célèbre opus 125 que cette Fantaisie créée en 1808, puisqu'on y retrouve en germe ...
Haitink © Todd Rosenberg

Bernard Haitink et le LSO à Paris

Pour son retour à Paris à la tête du London Symphony Orchestra, Bernard Haitink avait choisi un programme simple et classique, pour une exécution qui, finalement, était peut-être un peu trop musicalement à l’image de son programme. L’attaque tout en douceur du Concerto pour violon  n°3 de Mozart nous fit craindre le retour du « moderato cantabile » qui avait marqué plusieurs des exécutions concertantes entendues récemment, et si nous y avons partiellement ...
MWChung(2)

L’adieu du maestro Chung à la maison de la Radio

Myung-Whun Chung a donné, en tant que directeur musical du « Philhar », son dernier concert à domicile. Le public est venu en nombre pour saluer le chef qui, pendant quinze années, a dirigé l'Orchestre philharmonique de Radio France, et l'a accompagné dans sa progression vers la haute qualité musicale que nous lui connaissons aujourd'hui. Ovations, fleurs, discours, enthousiasme des musiciens et de la salle, tous les signes visibles de la reconnaissance ont ...
human requiem 07(c)_Matthias_Heyde-BD

Humain, trop humain, le Requiem allemand à la Philharmonie

Dans le cadre de la Biennale d’art vocal, une superbe et originale mise en espace du Requiem allemand de Brahms par Jochen Sandig devient Human Requiem, une expérience musicale et sensorielle unique pour le public de la Salle des concerts de la Philharmonie. Les choristes du Rundfunkchor Berlin sont mêlés au public debout ou assis à même le sol du parterre de la Salle des concerts de la Philharmonie, débarrassée de ...
RIAS

Le RIAS-Kammerchor fait preuve de son talent à la Philharmonie

Le RIAS-Kammerchor, peut-être l'une des meilleures formations chorales du monde, est en visite à Paris. Si le chœur berlinois a tenu à garder son nom d'origine, où figure la mention hardiment anachronique du « secteur américain », ce n'est sans doute pas tant pour faire état de son expérience et de sa pérennité, mais plutôt, en évoquant le contexte changeant de l'immédiate après-guerre où la formation a vu le jour, pour affirmer ce ...