Musique symphonique

Patrick_Davin_2_c_Julien_Pohl

Patrick Davin fait traverser l’Atlantique à l’OPRL

Le public a su répondre en nombre à la proposition du festival Ars Musica, sensible à un programme intelligemment constitué autour de grands noms de la musique américaine comme John Adams ou Philip Glass. Un concert estampillé "Ars Musica" peut pourtant décourager les oreilles les moins aguerries aux œuvres musicales contemporaines. Le cliché d'une musique savante réservé à quelques happy few heurtant malheureusement encore de trop nombreux mélomanes. Ars Musica, qui ...
OVHFC

La symphonie pastorale à Besançon, ou l’orchestre à ses sommets

Une réussite dans la Pastorale qui n'est pas donnée à tous, même aux plus grands. L'originalité d'intention, l'engagement artistique, la construction d'une représentation font son succès. La recherche et le maintien d'un fil conducteur aussi. Quel rapport entre un dessin animé japonais des années 1980 – Goshu le violoncelliste – et la Symphonie pastorale de Beethoven ? C'est Isao Takahata qui donne lui-même la solution : « Je souhaitais que le spectateur ait envie de ...
Jansons BRSO répétition 12.11.14

L’orchestre de la Radio Bavaroise montre ses muscles

Mariss Jansons dirige l'Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise dans Dvořák et Moussorgski. La Herkulessaal, la salle où l’orchestre de la Radio Bavaroise donne la plupart de ses concerts, a beaucoup de défauts : sa contenance (1300 places seulement, malgré l’étroitesse des sièges) est nettement insuffisante pour le public de l’orchestre, même si les concerts sont toujours doublés ; le parterre est ainsi fait qu’on n’y voit que les musiciens en bord de plateau ; ...
simon_rattle4

Le Philharmonique de Berlin fête la chute du mur à Varsovie

L’Orchestre philharmonique de Berlin fait une tournée courte mais à forte portée symbolique à l’occasion du 25e anniversaire de la chute du mur de Berlin, avec Varsovie le 12 novembre, le lendemain du jour de l’indépendance de la Pologne, ce qui donnait un caractère particulier à l’évènement. Les autres villes choisies étaient Halle, Budapest et Prague, trois villes d’Europe centrale témoins de la grande transformation des régimes communistes en démocraties. Hommage au ...
oprl liege jj kantorow

Carmen en mode 2.0 avec l’OPRL

Un concert Bizet en mode sympathique et familial.  "Les "Samedis en familles" de l'OPRL font partie des initiatives de l'Orchestre philharmonique royal de Liège  visant à toucher un public plus large que celui fréquentant les soirées de concert traditionnelles, dont on sait que le modèle est relativement essoufflé. L'initiative est audacieuse, et le public semple répondre positivement à cette invitation à une nouvelle forme de spectacle. Cette série de concerts courts ...
Jansons

Jansons et Zimerman, Brahms inouï

Ce n'est pas que nous ne croyons pas aux mérites du coup de foudre, mais nous peinons à croire que le miraculeux concert donné ce soir par Mariss Jansons aurait été possible il y a dix ans. C'est en effet en 2003 que Jansons est devenu le 5e directeur musical de l'orchestre de la Radio Bavaroise, fondé en 1949 : une telle symbiose aurait-elle pu être possible sans une décennie de ...

Beethoven / Andsnes, le voyage continue à Munich

Depuis quelques années, Leif Ove Andsnes fait le tour du monde avec les cinq concertos de Beethoven sous le titre un peu pompeux de Beethoven Journey, avec les partenaires les plus variés : à Munich, c'est avec l'Orchestre Philharmonique de Munich qu'il fait équipe, la baguette étant confiée à Thomas Dausgaard : nous avions évoqué le premier concerto en octobre 2012 ; le second avait suivi un an plus tard, ...
EKissin

Kissin et l’OPRF rendent hommage à Evgeny Svetlanov

Pour son premier concert de la saison à la Salle Pleyel, l’Orchestre Philharmonique de Radio France a voulu rendre hommage à l’immense chef Evgeny Svetlanov. Et comment mieux célébrer ce défenseur ardent du répertoire russe, en effet, qu’en réunissant en un même concert le deuxième Concerto, « tube » planétaire de Rachmaninov, et la symphonie Pathétique de Tchaïkovski, autre emblème d’une musique russe qui, enracinée dans la culture populaire, s’est hissée ...
gatti

Roméo et Juliette par l’Orchestre National : la grande symphonie de l’amour

L'Orchestre national et Daniele Gatti en très bonne forme pour Roméo et Juliette au Théâtre des Champs-Elysées. On insiste fréquemment sur le caractère hétéroclite de Roméo et Juliette, peut-être pour justifier qu'on en extraie l'aérien Scherzo de la Reine Mab et les "Premiers transports". L'exécution sans entr'acte et ô combien passionnée a permis de saisir l’œuvre comme un tout. Le geste tracé par Daniele Gatti semble se poursuivre épisode après épisode. Même ...
© Salzburger Festspiele / Silvia Lelli

Le Philharmonia Orchestra en tournée à Salzbourg

Une, deux, trois femmes ; dix, vingt, trente… Pas de doute, l’orchestre qui pénètre sur la scène de la Grande Salle du Festival de Salzbourg n’est pas l’Orchestre Philharmonique de Vienne, toujours aussi efficacement opposé à toute forme d’égalité entre hommes et femmes dans ses rangs. Le Philharmonia, invité pour une courte résidence de deux concerts à Salzbourg, fait figure d’orchestre moderne ; là où les Viennois se tiennent pour ainsi dire ...
© Salzburger Festspiele / Silvia Lelli

Enchantements : Luigi Nono à Salzbourg

Depuis des années, la Kollegienkirche, à quelques pas des principales salles salzbourgeoises, est le lieu principal du Festival pour la musique contemporaine. On a pu en critiquer les imperfections acoustiques, y compris les perturbations venues de la place de l’Université où elle se situe, et malgré les réflecteurs sonores qui peuplent ces voûtes pendant le Festival. Ce soir, pourtant, dans les blancs espaces de cette église du début du XVIIIe ...
© Salzburger Festspiele / Silvia Lelli

Philippe Jordan à Salzbourg, un Bruckner solide et très sage

Parmi les symphonies d'Anton Bruckner que l’Orchestre philharmonique de Vienne avait créées et qu’il a placé au programme de ses concerts salzbourgeois pour cet été, la Deuxième n’est ni la plus populaire, ni la plus souvent interprétée de nos jours ; il n’est pas surprenant qu’elle ait été confiée à un chef de notoriété relativement secondaire, à qui l’orchestre peut confier un concert salzbourgeois mais pas (encore) un concert d’abonnement à ...
Herbert Blomstedt, Wiener Philharmoniker. Photo Salzburger Festspiele/Silvia Lelli

Bruckner et les Viennois à Salzbourg, encore et toujours

Les remplacements sont souvent l’occasion de faire débuter de jeunes chefs, d’offrir des opportunités que les habitudes de programmation ne leur permettrait que bien plus tard dans leur carrière. Cette fois cependant, la logique est inversée : c’est Herbert Blomstedt, certainement le doyen des chefs en activité après Georges Prêtre, qui supplée l’à peine sexagénaire Riccardo Chailly, blessé au bras, et ce avec une prestance physique enviable. Le choix paraît presque ...
Ottobeuren, Basilique (Wikipedia)

Haydn princier par Haitink au coeur de la Bavière rococo

L’Orchestre de la Radio Bavaroise n’a pas beaucoup d’égaux en Europe pour ce qui est du prestige constant de ses chefs invités, le revers de la médaille étant qu’on y voit beaucoup plus souvent les grands chefs d’aujourd’hui que ceux de demain. Une longue amitié unit l’orchestre à Bernard Haitink, ce qui justifie sans doute que lui soit confiée la tournée estivale de l’orchestre, constituée de deux concerts à Salzbourg ...
Rattle-Barenboim

Barenboim à Berlin, terne anniversaire

Les cordes d'abord : la première partie de ce concert hors abonnement enchaîne sans pause ni applaudissement une pièce majeure de l’œuvre hors norme de Charles Ives et la dernière grande œuvre, "pour 23 cordes solistes", de Richard Strauss. Ives n'utilise certes pas que des cordes - à la question lancinante du trompettiste répondent quatre flûtes, mais c'est la beauté saisissante du tapis de cordes qui marque dans cette œuvre ...