Magnus Ventus

RMI Niziol Ysaye

Bartek Niziol joue Ysaÿe : raffinement et poésie

Elégance. Tel est le maître mot de cet enregistrement des Sonates pour violon seul d’Eugène Ysaÿe. Et si l’on apprécie particulièrement le rhapsodique Kremer (Mobile), Korcia « l’improvisateur » inspiré (Lyrinx), le précis et rigoureux Zimmermann (EMI) ou la dernière grande réussite en date, celle de Rachel Kolly d’Alba (Warner), la version de Bartek Niziol les concurrence singulièrement. Pas de poudre aux yeux ni d’effets de manche, le jeu du Polonais vise ...