Lieu : Allemagne

Requiem de Verdi bouleversant par Muti à Cologne

Requiem de Verdi bouleversant par Muti à Cologne

Poignant Requiem devant une salle comble : Riccardo Muti transcende le chef d’œuvre de Verdi. Il n’y a rien à redire : ce concert est un événement. Dès les premières notes des violoncelles le ton est donné. Voilà une exécution des plus bouleversantes où précision et intensité, structure et émotion se marient d’une façon particulièrement heureuse. Le Requiem de Verdi est une œuvre éminemment théâtrale, et c'est bien ainsi que le présente Riccardo ...
Le temps s’est arrêté à Berlin avec James Levine

Le temps s’est arrêté à Berlin avec James Levine

Pour un concert exceptionnel, James Levine dirige la Staatskapelle Berlin et emmène la Troisième Symphonie de Gustav Mahler sur des sommets, malgré un orchestre très souvent pris en défaut. Une telle atmosphère électrique à la Philharmonie de Berlin n’avait plus été ressentie depuis les derniers concerts de Claudio Abbado, mais aujourd’hui sur la scène, une longue rampe donne accès à un pupitre surélevé pour permettre à un autre chef d'y accéder, ...

Elektra de grand répertoire au Deutsche Oper Berlin

Les soirées de répertoire du Deutsche Oper Berlin sont toujours d'une grande qualité, même lorsqu’il s’agit d’une simple reprise d’Elektra, avec cette saison Catherine Foster dans le rôle-titre, l’impressionnante Chrysothemis d’Allison Oakes et les graves toujours aussi marqués de Doris Soffel. Les dernières reprises de la production d’Elektra au Deutsche Oper faisaient alterner Evelyn Herlitzius et Nina Stemme dans le rôle-titre. Cette saison, pour seulement trois représentations, Catherine Foster se prête ...
Pelleas Kosky Berlin

Pelléas et Mélisande à côté du sujet au Komische Oper Berlin

À trop chercher à restituer dans la mise en scène l’expressionnisme sous-jacent de la partition de Pelléas et Mélisande, Barrie Kosky passe à côté du chef-d’œuvre de Debussy. La distribution, peu propice à l'exception du Golaud de Günter Papendell, et la direction de Jordan de Souza, qui développe de belles sonorités mais assez peu appropriées, sont à l'avenant. Si le drame lyrique fut créé à l’Opéra-Comique de Paris en 1902, il ...
Harding BRSO 2017

Harding à la Radio Bavaroise pour un Bruckner trop sage

L'Orchestre de la Radio Bavaroise a beau être au sommet de ses séductions sonores, le parcours symphonique de cette soirée reste trop prosaïque. À la Philharmonie de Munich plane le souvenir de Sergiu Celibidache et de ses interprétations des symphonies de Bruckner. Avec l'autre grand orchestre munichois, Daniel Harding dirige ce soir la quatrième symphonie, mais son approche de Bruckner n'a pas grand chose à voir avec les sculpturales lenteurs de ...
Le_nozze_di_Figaro_4._Akt_c__W._H_Asl_

Figaro à Munich, mariage de routine

La direction prétentieuse et maniérée de Constantinos Carydis pèse sur une soirée d'honorable routine. Vingt ans ! Créée en 1996, la mise en scène des Noces de Figaro par le pape du théâtre munichois Dieter Dorn a occupé le plateau du Nationaltheater jusqu'en novembre 2016 : un spectacle sobre, sans grandes ambitions mais efficacement divertissant. Moins d'un an après la dernière, c'est à Christoph Loy que l'Opéra de Bavière a confié ...
Une Dame de Pique sombre et passionnante à Stuttgart

Une Dame de Pique sombre et passionnante à Stuttgart

Jossi Wieler, directeur de l'Opéra de Stuttgart, propose un des meilleurs spectacles de son mandat, avec l'aide précieuse d'une irremplaçable artiste de la scène, Stine Marie Fischer. Pouchkine revu par Dostoievski : c'est en quelque sorte ainsi que Jossi Wieler et Sergio Morabito présentent La Dame de Pique de Tchaïkovski, cette course à l'abîme où les tourments intérieurs des personnages - et pas seulement Hermann - sont si obsédants qu'ils masquent les ...
pfoto_trojaner khp_0200

Nuremberg ose Les Troyens avec Calixto Bieito

A Nuremberg, une partition réduite de plus d'un quart et une mise en scène trop partielle de Calixto Bieito, tournent à la solution de facilité et ne rendent pas service aux héros de Berlioz. Jouer Les Troyens reste un défi : l'Opéra de Paris lui-même n'a pas même affiché une vingtaine de représentations de l’œuvre ces quarante dernières années, la dernière il y a une décennie ; quand une scène moyenne ...
Deutsche Oper Aida

Atmosphère électrique pour la reprise de l’Aida de Benedikt von Peter à Berlin

Huée en 2015 à sa création, la production d’Aida de Benedikt von Peter triomphe cette saison pour une reprise de très haute intensité, grâce au changement de direction musicale et d’une partie de la distribution. L’orchestre magnifique en arrière-plan et le chœur incroyable, disséminé parmi le public, augmentent la qualité d’une soirée électrique dont l’auditeur ressort pétrifié. Moins médiatisée qu’une nouvelle production, une reprise peut pourtant apporter des surprises en ...
HD Giselle Shirinkina Shklyarov-134

Stars et routine pour Giselle à Munich

La version datée de Peter Wright et un orchestre pesant jouent contre les talents du Ballet de Bavière. Enfin vint l'entracte. Le premier problème de cette Giselle est dans la fosse : on croirait entendre tout au long de la soirée une partition de Drigo ou de Minkus, alors que la musique d'Adam est d'une toute autre tenue. Ajoutée à des tempi souvent excessivement lents, cette pesanteur musicale est terrible non ...
Brouillards, du pur Cranko à Stuttgart

Brouillards, du pur Cranko à Stuttgart

Les pièces courtes de Cranko sont inégales, mais il s'y trouve des trésors, cette soirée le prouve encore. À sa mort accidentelle en 1973, John Cranko a laissé trois grands ballets narratifs, encore et toujours au répertoire de nombreuses troupes de par le monde ; il a aussi laissé de nombreux ballets plus courts, souvent abstraits, qui sont de nos jours rarement à l'affiche en dehors du Ballet de Stuttgart pour ...
Un nouveau Parsifal entre tradition et modernité à Hambourg

Un nouveau Parsifal entre tradition et modernité à Hambourg

La saison du Staatsoper de Hambourg ouvre sur une nouvelle production de Parsifal et prolonge l'idée d'un alliage entre modernité et tradition en s’offrant les services du vétéran Achim Freyer pour la mise en scène, tandis que l’équipe musicale haut de gamme mélange chanteurs wagnériens aguerris et artistes plus jeunes, le tout sous la direction équilibrée de Kent Nagano. Lorsqu'ils prirent leurs fonctions à Hambourg, Kent Nagano et Georges Delnon développèrent ...
Fotoprobe für das Ruhrtriennale Thinkspiel Kein Licht am 22.08.2017 in der Gebläsehalle im Landschaftspark Duisburg Nord. Foto: Caroline Seidel/ Ruhrtriennale 2017

Ruhrtriennale : Kein Licht, pas de lumière mais des tas de clichés

Se présentant comme un opéra, ce spectacle fort peu musical aux ambitions démesurées reste désespérément terre-à-terre. La catastrophe de Fukushima, Donald Trump, les illusions d'un tournant énergétique ne remettant pas en cause notre voracité en énergie, les folies de la société de consommation, et j'en passe : voici des thèmes qui ne pourraient être plus actuels, plus essentiels pour nous, et la voix acerbe et rageuse d'Elfriede Jelinek, qui profère sans ...
meg-stuart---damaged-goods-jeroen-peeters-jozef-wouters-projecting--space--ruhrtriennale-2017(1)

Ruhrtriennale : Projecting Space, émouvant mystère de Meg Stuart

Dans un espace scénique pour le moins atypique, Meg Stuart fait naître avec Projecting [Space[ une poésie impalpable. Le brutal déclin industriel de la Ruhr a laissé un héritage immobilier aussi démesuré que difficile : la culture est très vite apparue comme un moyen de redonner un avenir à la région, en assumant l'héritage plutôt qu'en recourant uniquement à la démolition. De nombreux halls d'usine et autres sites industriels ont donc ...
Pelleas et Melisande, Ruhrtriennale

Mélisande à la Ruhrtriennale, Hannigan et elle seule

Barbara Hannigan est une Mélisande passionnante, mais elle est bien seule. Premier intendant de la Triennale de la Ruhr nouvellement créée en 2002, Gérard Mortier avait fait d'une ancienne halle industrielle de Bochum le centre du festival, notamment pour les productions d'opéra : un vaste gradin de près de 900 places y est placé dans un espace qui reste entièrement modulable. Le lieu, sans doute, est impressionnant ; mais qu'y entend-on ...
Tannhäuser für Kinder 2017 3

Bayreuth : Tannhäuser pour tous

En marge des opéras de Wagner qui attirent la planète entière au Festspielhaus, le festival propose dix représentations de Tannhäuser für Kinder, une entreprise pédagogique à l’adresse de son public de demain mais aussi aux wagnériens curieux. Depuis 2010, Bayreuth a rapetissé tous les dix chefs-d’œuvre du Maître afin de les faire connaître aux enfants. D’une nouvelle durée d’une heure chrono, donnée sans entracte, leur dramaturgie imparable, intelligemment condensée par Katharina Wagner et ...
Parsifal Amfortas hoch

Parsifal à Bayreuth : le vœu pieu d’Uwe Eric Laufenberg

An II pour le Parsifal oecuménique mais un brin soporifique d’Uwe Eric Laufenberg. Pourtant le message à faire passer était des plus essentiels. Marek Janowski, remplaçant au pied levé Hartmut Haenchen souffrant, anime, depuis la fosse une réalisation par trop languide. « Il m’arrive de penser qu’il serait préférable qu’il n’y ait plus de religions du tout. » Cette phrase hautement troublante du Dalaï Lama en exergue du programme introduit la réflexion du ...
Tristan 2017 2. Akt

Tristan et Isolde à Bayreuth : Marke et Isolde

An III pour le Nô wagnérien revu et corrigé par la très originale vision de Katharina Wagner. Une Isolde vindicative, un Tristan de première classe et un Marke bien noir disent la triste histoire du triangle amoureux selon Wagner. Tristan et Isolde sans philtre. C’est l’intérêt principal de cette production créée en 2015 et éditée en DVD (DG) : Katharina Wagner, au plus près du livret, a bien lu que ces deux-là ...
Götterdämmerung 2017 3

Le Crépuscule des dieux à Bayreuth : le crépuscule des hommes

Le Crépuscule des dieux vu par Frank Castorf boucle en apothéose un Ring mémorable. Complexe souvent, stimulant toujours, sous haute tension intellectuelle, d’un esthétisme hypnotique, c’est le meilleur que Bayreuth a produit depuis Chéreau. Le Wotan de Castorf a créé l’homme à son image : brutal et instinctif. C’est probablement ce qu’un grand nombre de spectateurs ayant fait le pélerinage à Bayreuth n’accepte toujours pas. La gangrène Waelse a infecté Siegfried mais ...
Siegfried 2017 Mount Rushmore

Siegfried à Bayreuth : Wotan en Allemagne

Wotan n’aura jamais aussi bien mérité le surnom de Wanderer qui est le sien dans la deuxième journée de la Tétralogie. Frank Castorf, après l’Amérique et la Russie, poursuit le trip inter-continental et envoie cette fois le dieu de Wagner entre les deux : entre l’Ouest et l’Est du Monde, dans les zones d’ombre d’une Allemagne d’avant la réunification. Un cran esthétique est franchi par le mémorable vivier d’images abrité dans ...
Walküre 2017 Feuer

La Walkyrie à Bayreuth : Wotan en Russie

En 2002, l’Opéra de Stuttgart avait fait appel à quatre metteurs en scène différents pour une même Tétralogie avec un résultat des plus mouvants en terme de linéarité. Bayreuth a fait appel au seul Frank Castorf, qui diffracte les quatre volets du Ring en quatre scénarios distincts au service d’une même ligne directrice. Reçue sans sourciller, cette Walkyrie, qui sera curieusement reprise isolément en 2018 sous la direction de Plácido ...
Rheingold 2017_Tankstelle-1

L’Or noir du Rhin à Bayreuth : Wotan en Amérique

En ces temps d’extrême consensualité, le Festspielhaus est un des rares endroits au monde où les huées les plus décomplexées peuvent cueillir à chaud une production. C’est ce qui arrive une fois encore au Ring pourtant virtuose de Frank Castorf qui, au bout de cinq ans, ne sera pas parvenu à convaincre (on pouvait se procurer des places cinq minutes avant le début de chaque représentation, alors que résonnait le ...
Les Maîtres-chanteurs de Bayreuth : dans la tête de Richard Wagner

Les Maîtres-chanteurs de Bayreuth : dans la tête de Richard Wagner

Très ambitieuse production sur trois époques que ces nouveaux Maîtres-chanteurs de Nuremberg confiés au génial Barrie Kosky : en sus de la lourde tâche d’ausculter la plus longue comédie musicale du monde, le metteur en scène australien fait passer un scanner au cerveau du compositeur. Pour une fois Wagner a décidé de faire rire pendant quatre heures trente. Mais pas que. Barrie Kosky fait la même chose, qui semble gagner son pari avant ...
Oberon 1

Obéron de Weber fait naufrage à Munich

Une mise en scène indigne de l'Opéra de Munich ne donne aucune chance à Obéron, une œuvre déjà peu favorisée par son livret. Le répertoire des blagues sur les ténors est infini, mais les festivals, cet été, ont choisi de prendre le problème au sérieux et de confier leur cas à la science. Aix a pris en charge le patient Don José sous la houlette du Dr Tcherniakov ; à Munich, ...
Damrau 07.17

À Munich, Diana Damrau repasse l’épreuve du Lied

Si occupée soit-elle à l'opéra, Diana Damrau n'a pas tout à fait oublié les exigences particulières de la mélodie. Diana Damrau est Kammersängerin en sa Bavière natale : ce titre honorifique ne veut pas dire grand-chose, mais il montre la longue durée de ses relations avec la maison. Après avoir chanté la Reine de la Nuit ou Zerbinetta, elle s'est aventurée ces dernières années dans un répertoire plus lourd, tentant par exemple ...
Medea

À Berlin, triomphe retentissant pour la Médée de Reimann

Interprètes habités pour œuvre choc : le public berlinois fait une ovation mémorable à Aribert Reimann, compositeur majeur de notre temps. La Komische Oper aime aussi l'opérette, mais l'atmosphère n'est pas ce soir à la gaieté : créée en 2010 à Vienne, la Medea d'Aribert Reimann est une œuvre noire, qui donne au mythe grec toute sa force tragique. Point d'enchantements comme chez Marc-Antoine Charpentier, point d'élégie amoureuse comme chez Luigi ...
rheingold oper am rhein neal

Rheingold, prélude à une nouvelle Tétralogie sur le Rhin

Prémice d'un nouveau Ring de Wagner à l’Oper am Rhein, le prologue L’Or du Rhin, dirigé par Axel Kober à Düsseldorf, montre toute la culture du son acquise par le chef depuis que celui-ci est passé par la fosse de Bayreuth,  avec un orchestre parfaitement au point dès la fin du prélude orchestral. La mise en scène de Dietrich W. Hilsdorf transpose l’action dans l'Amérique du Far West, quand la ...
maria-husmann-photo_Chrisoph_Hein

Kurtág et la voix au Festival Infektion!

En une soirée, la Staatsoper réunit un court spectacle de jeunes artistes et un passionnant panorama de la musique vocale de György Kurtág. Dans un festival, la confrontation peut avoir du charme. Le spectacle de fin d'année des participants adolescents (et, très majoritairement, adolescentes) des programmes pédagogiques de la Staatsoper, puis un concert intime d’œuvres de l'un des plus grands compositeurs d'aujourd'hui : pourquoi pas, après tout. Le projet artistique du spectacle ...
Theater Bonn: PETER GRIMES

Peter Grimes mis en scène et chanté par José Cura à Bonn

Coproduit avec l’Opéra de Monte-Carlo qui remontera la production à l’hiver prochain, Peter Grimes de Britten est d’abord présenté cette saison à Bonn, dans une nouvelle mise en scène du ténor José Cura, pour l’occasion également garant du rôle-titre. L’ensemble présente un décor de grande qualité autant qu’une prestation musicale de très bon niveau, à laquelle la direction de Jacques Lacombe assure une très bonne mise en place de l’orchestre ...
Zoroastre

Zoroastre de Rameau à Berlin ou la fête des voisins

Le Komische Oper de Berlin propose avec Zoroastre de Rameau un réjouissant divertissement théâtral qui ne tient pas vraiment ses promesses musicales. L’opéra baroque français est un morceau de bravoure. Il faut du style, beaucoup de style, de l’élégance, de la délicatesse. Mais surtout pas de froideur : sans les passions, sans l’expressivité, sans une éloquence habitée, rien ne tient. Le Komische Oper à Berlin, désormais délivré du poids des traductions allemandes ...