Lieu : Bavière

Mahler 7, Kirill Petrenko l’intranquille

Mahler 7, Kirill Petrenko l’intranquille

Nationaltheater comble et ovations sonores : Petrenko fait sensation en concert tout autant qu'à l'opéra.  Après Mariss Jansons un mois plus tôt , c’est au tour de Kirill Petrenko d’affronter la Symphonie n° 7 de Mahler devant le public de Munich, et le résultat est sans appel : tout ce que le directeur musical de l’orchestre de la Radio bavaroise ne parvenait pas à construire, à laisser croître, à rendre organique, tout cela ...
9C2A7739

Frank Castorf fait sienne La Maison des morts

Dans le chef-d’œuvre de Janáček, l’Opéra de Munich fait face à une rude concurrence et s’en tire avec tous les honneurs. Depuis la production de Patrick Chéreau au festival d'Aix en 2007 puis en tournée, De la maison des morts occupe dans les programmes des grands opéras du monde une place inédite et bien méritée : après la création à Londres d'une autre coproduction internationale mise en scène par Krzysztof Warlikowski, ...
Bouleversant Idoménée par David Bösch à Nuremberg

Bouleversant Idoménée par David Bösch à Nuremberg

La prodigieuse mise en scène d'Idoménée par David Bösch était déjà connue, mais les musiciens du Théâtre de Nuremberg font des merveilles. Quoi de plus difficile qu’une bonne représentation d’un opéra de Mozart ? C’est sans doute le répertoire que les grandes maisons d’opéra réussissent le moins, et cet Idomeneo du Théâtre de Nuremberg confirme qu’il vaut souvent mieux, pour ce répertoire, aller voir des scènes moins exposées. En l'espèce, le risque ...
31393916_10156308321247232_814088009522581283_n

Mariss Jansons et la Radio Bavaroise en hérauts de la liberté

De Guillaume Tell vers l'Eroica : le premier concerto de Prokofiev est au cœur d'un beau programme grâce à Frank Peter Zimmermann. Ouverture, concerto, symphonie : la sainte trilogie du concert symphonique est ce soir strictement respectée, mais le concert a malgré tout une grande cohérence, car les trois œuvres au programme ont toutes trois à voir avec le thème de la liberté et de la révolution. L'ouverture de Guillaume Tell commence ...
9C2A2859

Krenek et Ullmann pour les jeunes chanteurs de l’Opéra de Munich

Le Dictateur de Krenek et La cruche cassée d'Ullmann, composés en 1928 et 1942, sont deux facettes d'une même inquiétude politique, peu reflétée par le spectacle proposé. Chaque année, les jeunes chanteurs de l'Opernstudio de l'Opéra de Bavière sont les vedettes d'un spectacle qui bénéficie toujours du même cadre prestigieux, le Cuvilliés-Theater, reconstruction d'un théâtre baroque construit en 1755 par François de Cuvilliés. La courte soirée de cette année (à peine ...
pfoto_soldaten 01

Les Soldats de Zimmermann en garnison à Nuremberg

La réussite totale de la soirée tient d'abord à la mise en scène formidable de Peter Konwitschny. Autrefois jugés injouables, Les Soldats de Bernd Alois Zimmermann sont aujourd'hui partout sur les scènes d'opéra, au moins dans le monde germanique : depuis la production d'Alvis Hermanis à Salzbourg en 2012, on a pu le voir à Zurich, à Berlin, à Munich, à Wiesbaden, mais aussi à la Scala et au Teatro Colón, ...
PB_07__Anna_Karenina_Ensemble_c_W.Hoesl

Anna Karénine par Christian Spuck à Munich

La pièce est efficace, les danseurs engagés et élégants : il n'y manque au fond qu'un peu de créativité chorégraphique. Dans les années 1960 et 1970, le ballet narratif a connu une nouvelle jeunesse grâce à des chorégraphes comme John Cranko, Kenneth McMillan ou John Neumeier. Il s'agissait d'abord d'intégrer directement la narration à la danse, au détriment du décoratif et de la géométrie à la Petipa. Et depuis ? Christian Spuck, ...
Jansons Mahler 7

Mahler 7 par Jansons et la Radio Bavaroise

Mariss Jansons offre une lecture un peu sage qui met en valeur les qualités de l'orchestre mais reste à la surface de la partition. En ce printemps, le public munichois ne peut échapper à la Symphonie n° 7 de Mahler : c'est le produit classique de l'absence de coordination entre institutions, mais c'est aussi, après tout, une belle occasion de comparer deux des plus grands chefs d'aujourd'hui. C'est donc l'Orchestre de ...
La Calisto ou le retour du baroque à Munich

La Calisto ou le retour du baroque à Munich

Hormis d'admirables Indes Galantes, l'Opéra de Bavière a oublié le répertoire antérieur à Mozart ces dernières années : rien que pour cela, cette Calisto mérite le succès que lui réserve le public. Un peu de nostalgie : il y eut un temps où l’Opéra de Munich faisait des efforts soutenus pour faire vivre le répertoire antérieur à Mozart, avec de nombreux opéras de Haendel et de Monteverdi, sans oublier cette Calisto ; au ...
Inoubliable Requiem de Brahms par Haitink à Munich

Inoubliable Requiem de Brahms par Haitink à Munich

En pleine possession de ses moyens, Bernard Haitink offre un nouveau sommet musical au public munichois. Le concert de Bernard Haitink avec l'Orchestre symphonique de la Radio Bavaroise revient chaque année avec une régularité métronomique ; ce n'est pas ce qu'on appelle une rencontre inédite, mais le triomphe tout aussi prévisible à la fin du concert ne doit pas faire illusion : si l'événement est prévisible, la richesse musicale et émotionnelle, ...
LM0A2191

Les Vêpres siciliennes à Munich, beaucoup de bruit pour rien

Pendant que chanteurs et orchestre se soucient d'abord de produire des décibels, la mise en scène joue plus noir que noir, sans penser à diriger les chanteurs. Y a-t-il une loi des séries ? Ces Vêpres siciliennes, qui prennent place dans un louable effort de l’Opéra de Bavière pour explorer les recoins du répertoire français, sont la troisième nouvelle production de la saison, après des Noces de Figaro fort grises et un ...
2018_03_02_Fille_Summerscales_Acosta(3)_cHoesl

La Fille mal gardée ou Londres à Munich

Deux solistes brillants pour éclairer une représentation sans panache. Tout n'est donc pas russe dans le "nouveau" Ballet national de Bavière créé par Igor Zelensky lorsqu'il en a pris la tête en 2016 : non seulement il a fait entrer au répertoire Alice au pays des merveilles de Christopher Wheeldon, mais voilà qu'il reprend aussi La Fille mal gardée d'Ashton, entrée au répertoire de la troupe en 1971 après avoir vu ...
Muenchner_Philharmoniker__Valery_Gergiev__Helene_Grimaud_credit_Hans_Engels

Gergiev et Grimaud à Munich, festival de couleurs

Un concerto de Beethoven passionnant, un Petrouchka inhabituel : Valery Gergiev ne fait rien comme les autres, et cette fois, avec un plein succès. Tout fraîchement confirmé dans son poste de directeur musical des Münchner Philharmoniker (jusqu'en 2025), Valery Gergiev partage les esprits, ceux du public munichois, ceux de la critique, et même ceux des musiciens de l'orchestre. En entendant, pour entamer le concert, les Symphonies d'instruments à vent de Stravinsky ...
Le Chœur de la Radio bavaroise pour deux siècles de musique sacrée

Le Chœur de la Radio bavaroise pour deux siècles de musique sacrée

Le Chœur de la Radio bavaroise est à la hauteur de sa réputation, chez Frank Martin plus que dans le répertoire ancien. Deux siècles séparent les deux parties de ce concert d'abonnement du Chœur de la Radio bavaroise. La première partie s'ouvre par le Stabat Mater de Scarlatti, écrit pour dix voix, mais conservé seulement par des manuscrits qui ne précisent pas si et où interviennent des solistes ou un effectif ...
Blomstedt présente Stenhammar à Munich

Blomstedt présente Stenhammar à Munich

Herbert Blomstedt, invité régulier de l'Orchestre de la Radio bavaroise, se fait l'apôtre d'un compatriote oublié, Wilhelm Stenhammar. Tout Munich est à l'heure de Noël, mais l'Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise ne fait pas relâche : avec un programme inhabituel, il accueille une fois encore le vénérable Herbert Blomstedt, qui est à la fois le doyen de sa profession et l'un des plus sympathiques de ses membres. L'art du programme ...
La mort en finesse par Kirill Petrenko dans Le Tryptique de Puccini

La mort en finesse par Kirill Petrenko dans Le Tryptique de Puccini

Dans une nouvelle production assez littérale de Lotte de Beer, Kirill Petrenko développe les trois opéras du Tryptique avec une extrême finesse, au risque de lasser par trop de retenue et le refus constant de toucher les émotions simples, pourtant inhérentes aux partitions de Puccini. La distribution, d'un niveau de grande qualité habituel à la Bayerische Staatsoper, fait ressortir le baryton Ambrogio Maestri et les sopranos Eva-Maria Westbroeck et Ermonela ...
Harding BRSO 2017

Harding à la Radio Bavaroise pour un Bruckner trop sage

L'Orchestre de la Radio Bavaroise a beau être au sommet de ses séductions sonores, le parcours symphonique de cette soirée reste trop prosaïque. À la Philharmonie de Munich plane le souvenir de Sergiu Celibidache et de ses interprétations des symphonies de Bruckner. Avec l'autre grand orchestre munichois, Daniel Harding dirige ce soir la quatrième symphonie, mais son approche de Bruckner n'a pas grand chose à voir avec les sculpturales lenteurs de ...
Le_nozze_di_Figaro_4._Akt_c__W._H_Asl_

Figaro à Munich, mariage de routine

La direction prétentieuse et maniérée de Constantinos Carydis pèse sur une soirée d'honorable routine. Vingt ans ! Créée en 1996, la mise en scène des Noces de Figaro par le pape du théâtre munichois Dieter Dorn a occupé le plateau du Nationaltheater jusqu'en novembre 2016 : un spectacle sobre, sans grandes ambitions mais efficacement divertissant. Moins d'un an après la dernière, c'est à Christoph Loy que l'Opéra de Bavière a confié ...
pfoto_trojaner khp_0200

Nuremberg ose Les Troyens avec Calixto Bieito

A Nuremberg, une partition réduite de plus d'un quart et une mise en scène trop partielle de Calixto Bieito, tournent à la solution de facilité et ne rendent pas service aux héros de Berlioz. Jouer Les Troyens reste un défi : l'Opéra de Paris lui-même n'a pas même affiché une vingtaine de représentations de l’œuvre ces quarante dernières années, la dernière il y a une décennie ; quand une scène moyenne ...
HD Giselle Shirinkina Shklyarov-134

Stars et routine pour Giselle à Munich

La version datée de Peter Wright et un orchestre pesant jouent contre les talents du Ballet de Bavière. Enfin vint l'entracte. Le premier problème de cette Giselle est dans la fosse : on croirait entendre tout au long de la soirée une partition de Drigo ou de Minkus, alors que la musique d'Adam est d'une toute autre tenue. Ajoutée à des tempi souvent excessivement lents, cette pesanteur musicale est terrible non ...
Tannhäuser für Kinder 2017 3

Bayreuth : Tannhäuser pour tous

En marge des opéras de Wagner qui attirent la planète entière au Festspielhaus, le festival propose dix représentations de Tannhäuser für Kinder, une entreprise pédagogique à l’adresse de son public de demain mais aussi aux wagnériens curieux. Depuis 2010, Bayreuth a rapetissé tous les dix chefs-d’œuvre du Maître afin de les faire connaître aux enfants. D’une nouvelle durée d’une heure chrono, donnée sans entracte, leur dramaturgie imparable, intelligemment condensée par Katharina Wagner et ...
Parsifal Amfortas hoch

Parsifal à Bayreuth : le vœu pieu d’Uwe Eric Laufenberg

An II pour le Parsifal oecuménique mais un brin soporifique d’Uwe Eric Laufenberg. Pourtant le message à faire passer était des plus essentiels. Marek Janowski, remplaçant au pied levé Hartmut Haenchen souffrant, anime, depuis la fosse une réalisation par trop languide. « Il m’arrive de penser qu’il serait préférable qu’il n’y ait plus de religions du tout. » Cette phrase hautement troublante du Dalaï Lama en exergue du programme introduit la réflexion du ...
Tristan 2017 2. Akt

Tristan et Isolde à Bayreuth : Marke et Isolde

An III pour le Nô wagnérien revu et corrigé par la très originale vision de Katharina Wagner. Une Isolde vindicative, un Tristan de première classe et un Marke bien noir disent la triste histoire du triangle amoureux selon Wagner. Tristan et Isolde sans philtre. C’est l’intérêt principal de cette production créée en 2015 et éditée en DVD (DG) : Katharina Wagner, au plus près du livret, a bien lu que ces deux-là ...
Götterdämmerung 2017 3

Le Crépuscule des dieux à Bayreuth : le crépuscule des hommes

Le Crépuscule des dieux vu par Frank Castorf boucle en apothéose un Ring mémorable. Complexe souvent, stimulant toujours, sous haute tension intellectuelle, d’un esthétisme hypnotique, c’est le meilleur que Bayreuth a produit depuis Chéreau. Le Wotan de Castorf a créé l’homme à son image : brutal et instinctif. C’est probablement ce qu’un grand nombre de spectateurs ayant fait le pélerinage à Bayreuth n’accepte toujours pas. La gangrène Waelse a infecté Siegfried mais ...
Siegfried 2017 Mount Rushmore

Siegfried à Bayreuth : Wotan en Allemagne

Wotan n’aura jamais aussi bien mérité le surnom de Wanderer qui est le sien dans la deuxième journée de la Tétralogie. Frank Castorf, après l’Amérique et la Russie, poursuit le trip inter-continental et envoie cette fois le dieu de Wagner entre les deux : entre l’Ouest et l’Est du Monde, dans les zones d’ombre d’une Allemagne d’avant la réunification. Un cran esthétique est franchi par le mémorable vivier d’images abrité dans ...
Walküre 2017 Feuer

La Walkyrie à Bayreuth : Wotan en Russie

En 2002, l’Opéra de Stuttgart avait fait appel à quatre metteurs en scène différents pour une même Tétralogie avec un résultat des plus mouvants en terme de linéarité. Bayreuth a fait appel au seul Frank Castorf, qui diffracte les quatre volets du Ring en quatre scénarios distincts au service d’une même ligne directrice. Reçue sans sourciller, cette Walkyrie, qui sera curieusement reprise isolément en 2018 sous la direction de Plácido ...
Rheingold 2017_Tankstelle-1

L’Or noir du Rhin à Bayreuth : Wotan en Amérique

En ces temps d’extrême consensualité, le Festspielhaus est un des rares endroits au monde où les huées les plus décomplexées peuvent cueillir à chaud une production. C’est ce qui arrive une fois encore au Ring pourtant virtuose de Frank Castorf qui, au bout de cinq ans, ne sera pas parvenu à convaincre (on pouvait se procurer des places cinq minutes avant le début de chaque représentation, alors que résonnait le ...
Les Maîtres-chanteurs de Bayreuth : dans la tête de Richard Wagner

Les Maîtres-chanteurs de Bayreuth : dans la tête de Richard Wagner

Très ambitieuse production sur trois époques que ces nouveaux Maîtres-chanteurs de Nuremberg confiés au génial Barrie Kosky : en sus de la lourde tâche d’ausculter la plus longue comédie musicale du monde, le metteur en scène australien fait passer un scanner au cerveau du compositeur. Pour une fois Wagner a décidé de faire rire pendant quatre heures trente. Mais pas que. Barrie Kosky fait la même chose, qui semble gagner son pari avant ...
Oberon 1

Obéron de Weber fait naufrage à Munich

Une mise en scène indigne de l'Opéra de Munich ne donne aucune chance à Obéron, une œuvre déjà peu favorisée par son livret. Le répertoire des blagues sur les ténors est infini, mais les festivals, cet été, ont choisi de prendre le problème au sérieux et de confier leur cas à la science. Aix a pris en charge le patient Don José sous la houlette du Dr Tcherniakov ; à Munich, ...
Damrau 07.17

À Munich, Diana Damrau repasse l’épreuve du Lied

Si occupée soit-elle à l'opéra, Diana Damrau n'a pas tout à fait oublié les exigences particulières de la mélodie. Diana Damrau est Kammersängerin en sa Bavière natale : ce titre honorifique ne veut pas dire grand-chose, mais il montre la longue durée de ses relations avec la maison. Après avoir chanté la Reine de la Nuit ou Zerbinetta, elle s'est aventurée ces dernières années dans un répertoire plus lourd, tentant par exemple ...