Lieu : Compiègne

LA SIRENE - 
Compositeur : Daniel-Francois-Esprit AUBER - 
Livret : Eugene SCRIBE - 
Direction musicale : David REILAND - 
Chef de choeur : Benjamin LAURENT - 
Mise en scene : Justine HEYNEMANN - 
Scenographie : Thibaut FACK - 
Costumes : Madeleine LHOPITALIER - 
Lumieres : Aleth DEPEYRE - 
Avec : 
Jeanne CROUSAUD (Zerlina) - 
Xavier FLABAT (Francesco) - 
Jean-Noel TEYSSIER (Scipion) - 
Jean-Fernand SETTI (Le Duc de Popoli) - 
Benjamin MAYENOBE (Nicolaio Bolbaya) - 
Jacques CALATAYUD (Pecchione) - 
Le 25 01 2018 - 
Au Theatre Imperial de Compiegne - 
Photo : Vincent PONTET

La Sirène à Compiègne, ou la folie d’Auber encore en rodage

En résidence à Compiègne, c’est donc dans son Théâtre Impérial que les Frivolités Parisiennes sortent pour un soir du placard la partition oubliée d’Auber, La Sirène. Même si la phalange paraît au meilleur de sa forme et que le chœur Les Métaboles offre une performance sans défaut, la folie de cette farce proche du vaudeville ne se retrouve pas toujours dans une mise en scène parfois austère et une distribution ...
Le TFM conjugué au futur, un défi à relever

Le Théâtre Français de la Musique conjugué au futur, un défi à relever

Théâtre Impérial de Compiègne Depuis le retrait d’une grande part des subventions qui permettaient au Théâtre Français de la Musique de défendre une partie oubliée du répertoire français, puis le décès du maître des lieux auquel la présente saison rend hommage, de lourds nuages pèsent sur le Théâtre Impérial de Compiègne où est installé le Théâtre Français de la Musique. Jean de Paris de Boïeldieu, le projet scénique de cette année, ...
L’orchestre a pris la clé des champs

L’orchestre a pris la clé des champs

Un monologue de Jean-Claude Carrière Une mauvaise surprise attendait ce 18 mars les habitués du Théâtre Impérial de Compiègne, qui viennent enthousiastes et parfois de loin pour y entendre une partie du répertoire français du XIXe siècle injustement oubliée et dont Pierre Jourdan se fait l’inlassable défenseur. Des deux reprises du répertoire du Théâtre Français de la Musique, aucune n’a su séduire. En première partie de soirée, le T. F. M. ...
Le retour du bandit bien aimé

Fra Diavolo, le retour du bandit bien aimé

Le Théâtre Impérial de Compiègne est le seul lieu où l’on puisse entendre, toujours avec autant de joie, la musique de Daniel-François-Esprit Auber, mais, or les Manon, Diamants de la couronne ou autres Haydée, les amateurs d’opéra-comique rêvaient depuis longtemps de voir un jour l’œuvre qu’ils connaissent tous plus ou moins, ne serait-ce que par l’enregistrement de Nicolai Gedda : Fra Diavolo. Voila qui est chose faite grâce à cette nouvelle ...
L’esprit français

Les Caprices de Marianne d’Henri Sauguet, l’esprit français

Il y a 10 ans disparaissait Gabriel Dussurget, le mythique directeur du Festival d’Aix-en-Provence. Pierre Jourdan, pour lui rendre hommage, lui a dédié la saison 2006/07 de son théâtre. Ces Caprices de Marianne, donnés devant une assistance nombreuse de laquelle émergeaient quelques personnalités (Jean-Pierre Grédy, le librettiste, mais aussi Edmonde Charles-Roux ou Michel Sénéchal), ont été créés avec succès le 20 juillet 1954 à Aix-en-Provence. Mais comme bien d’œuvres de ...
De la chance des uns et de la surdité des autres

Le retour d’une exceptionnelle Haydée à Compiègne

Le Théâtre Impérial de Compiègne aime Auber, et celui-ci le lui rend bien. Après Manon Lescaut, Gustave III, Le Domino Noir et Les Diamants de la Couronne, Pierre Jourdan reprend, pour une seule représentation hélas, son Haydée, grande réussite de la saison 2004. L'intrigue est plus dramatique que dans nombre d'œuvres du compositeur : le vénitien Lorédan a triché au jeu plusieurs années auparavant, entraînant le suicide de son adversaire. Poursuivi ...
Noé ou le delirium tremens

Pierre Jourdan dans Bizet : Noé ou le delirium tremens

Connaissez-vous Noé de Halévy complété par Bizet ? C’est normal. Ni le dictionnaire de la musique vocale, ni le Guide de l’opéra, ni le Kobbé, pas même le Kaminski n’en parlent ! On le trouve mentionné uniquement dans le Clément et Larousse de 1905. Noé, opéra initié dès 1860 par Halévy, fut laissé inachevé à la mort de celui-ci. Son gendre, Georges Bizet, entreprit de le terminer, il y travailla dans les années ...
Freud contre Dieu

Freud contre Dieu

« Le Visiteur » de Stavros Xarhakos Le Théâtre Impérial de Compiègne pratique judicieusement le mélange des genres, fort d’une ambitieuse politique culturelle locale. Entre le diptyque Poulenc/Chabrier d’octobre dernier et la rarissime Dinorah de Meyerbeer (fin mars), il reprend le Visiteur de Stavros Xarhakos créé in loco le 15 octobre 2000. Il s’agit d’un opéra de chambre aux allures de thriller - ou de polar fantastico-métaphysique : un immense duo, échange ...
L’union après la rupture

L’union après la rupture

Poulenc & Chabrier au Théâtre Impérial de Compiègne Un dimanche après-midi au Théâtre Impérial de Compiègne, cela vous tente t-il ? À moins d’une heure de Paris, des pans entiers du patrimoine musical français revivent, sous l’impulsion de son Schauspieldirektor Pierre Jourdan. Ce « cercle des mélomanes disparus » réhabilite des ouvrages méconnus ou ostracisés. Tels Dinorah (Le Pardon de Ploermel), opéra pastoral de Meyerbeer (repris ici même en 2004), le Songe d’une nuit d’été ...