Lieu : Île-de-France

2017-04-26 08_57_49-justin_taylor-362x544.png - Visionneuse de photos Windows

Justin Taylor, phénomène du clavecin en devenir

Lauréat du Premier Prix à Bruges en 2015 et nommé aux Victoires de la musique classique en 2017, auteur d'un premier disque multi-récompensé chez Alpha l'année dernière, le jeune claveciniste Justin Taylor donnait un récital au théâtre du musée Grévin, montrant l'étendue prometteuse de son talent. Nullement décontenancé par les statues d'Anne Roumanoff et de Kev Adams qui entourent la scène, Justin Taylor se lance dans la Fantaisie chromatique de Bach ...
argerich

Argerich et Kovacevich, un duo d’exception à la Philharmonie

Le duo de légende Argerich- Kovacevich se produisait à la Philharmonie de Paris. C'était l'occasion de redécouvrir le répertoire pour deux pianos sous les doigts de deux artistes immenses, connus pour leur fascinante personnalité musicale. La première partie du concert est consacrée à Debussy. Le Prélude à l'après midi d'un Faune, poème symphonique d’après l’œuvre de Mallarmé, nous plonge dans un écrin idyllique tel un tableau musical impressionniste qui déroule un ...
Lighthouse(1)

The Lighthouse : un opéra métaphysique à l’Athénée

Un an après la disparition de son compositeur, The Lighthouse, opéra créé en 1980, est sur scène en France à l'Athénée. L'anecdote est aussi simple que frappante : au tournant du XXe siècle, trois hommes, chargés de garder un phare sur une île des confins de l'Écosse, disparaissent corps et biens, sans laisser la moindre trace. Malgré une enquête du Northern Lighthouse Board, personne n'élucida jamais ce mystère qui, en revanche, échauffa ...
Elisa_Haberer___Opera_national_de_Paris-La-Fille-de-neige-16.17---Elisa-Haberer---OnP--10--800

La Fille de neige par Tcherniakov : les limites de l’idéal communautaire

Pour faire entrer dans son répertoire la rare Fille de neige (Snegourotchka) de Nikolaï Rimski-Korsakov, l’Opéra de Paris a fait appel au metteur en scène russe Dmitri Tcherniakov, dont les relectures et transpositions, plus ou moins heureuses (sublime Ruslan et Ludmila au Bolchoï mais improbable Macbeth à Bastille) ont établi la réputation. La transposition est ici subtilement négociée pour charger le folklore d’interrogations autour de l’idéal communautaire. La distribution réunie autour d’Aida Garifullina, superbe ...
Postmodernité de Cunningham et Forsythe à Garnier

Postmodernité de Cunningham et Forsythe à Garnier

Le Ballet de l’Opéra de Paris inscrit à son répertoire trois pièces très différentes de Merce Cunningham et William Forsythe. De Walkaround Time, hommage déstructuré à Marcel Duchamp à Herman Schmerman, jubilatoire déconstruction de la danse classique, un regard étonnant sur deux grandes figures de la danse américaine du XXe siècle. Merce Cunningham n’en était pas à son premier coup d’éclat quand il chorégraphia en 1968 à Buffalo le ballet Walkaround ...
Philippe Herrewghe

La Passion selon Saint Matthieu intimement monumentale

Pour la Semaine sainte, le Collegium Vocale Gent effectue une tournée européenne avec la Passion selon Saint Matthieu de Johann Sebastian Bach. Lors de son étape parisienne au Théâtre des Champs-Élysées, la troupe de Philippe Herreweghe a offert une prestation de grand luxe, qui a marqué les esprits. L’un des sommets de la musique sacrée de tous les temps, la Passion selon Saint Matthieu de Bach, met l’accent sur le dialogue ...
Pierre Lenert

Vous avez dit romantique ? Marathon musical chambriste à Bastille

En ce week-end printanier, l'Opéra Bastille présentait un cycle de concerts autour du romantisme allemand : la programmation axée autour de la filiation Schumann-Brahms, dans divers aspects de la musique de chambre, laissait aussi la place aux ascendants, aux amis, à l'un ou l'autre successeur de ces deux maîtres, et même à une descendance récente (le Sextuor de Penderecki, que nous n'avons pu malheureusement entendre) ou aux maîtres du XXe siècle totalement rétifs à cette tradition ...
Lettere amorose, 1999-2017 ©Luca Giacomo Sculte(1)

Lettere amorose, 1999-2017 de Raimund Hoghe, un rituel émouvant et intimiste

Dans le cadre de la 20e édition du festival transdisciplinaire Étrange Cargo à la Ménagerie de verre, le scénographe et chorégraphe allemand Raimund Hoghe, ancien dramaturge de Pina Bausch, présente sa création Lettere amorose, 1999-2017. En partant de la pièce Lettere amorose créée en 1999 autour de la lettre de deux jeunes Africains retrouvés morts sur un avion à destination de l’Europe, Raimund Hoghe souhaite montrer l’actualité de ces mots en ...
Gala des Ecoles 1

Gala des Écoles du XXIe siècle à l’Opéra de Paris : un panorama

L'École de danse de l'Opéra de Paris invite pour la deuxième fois, après une première édition en 2013, différentes écoles à se produire sur la scène du Palais Garnier afin d'offrir une sorte de panorama de ce qui se fait sous d'autres latitudes. Force est de constater que les caractéristiques de chacune de ces écoles ressortent avec une très grande finesse, entre le choix de la pièce présentée, l'essence même de ...
Eliahu Inbal

Eliahu Inbal, mahlérien sans doute, brucknérien assurément

On connaît les affinités anciennes et ténues existant entre le chef israélien et les deux compositeurs post-romantiques viennois, l’importante discographie qu’il leur a consacrée en est la plus éminente preuve (une Intégrale des symphonies de Mahler et pas moins de cinq versions de la Symphonie n° 4 de Bruckner, dont l’exceptionnelle version de 1874). Deux compositeurs unis par le même désir de se soustraire à l’influence brahmsienne, mais deux façons bien ...
Les Ambassadeurs et Stephan MacLeod brillent dans les ténèbres de Charpentier

Les Ambassadeurs et Stephan MacLeod brillent dans les ténèbres de Charpentier

À l'Oratoire du Louvre, l'ensemble d'Alexis Kossenko avait rendez-vous avec Marin Marais et Marc-Antoine Charpentier, et un public tenté, en cette période pascale, par une immersion dans des Leçons de ténèbres pour voix de basse. La première partie du concert est consacrée à deux suites de Marais extraites des Pièces en trio, que Les Ambassadeurs en formation réduite interprètent non avec deux mais avec quatre dessus : deux violons et deux ...
Intégrale des Quatuors de Béla Bartók par le Quatuor Diotima

Intégrale des Quatuors de Béla Bartók par le Quatuor Diotima

Passionnant dans les répertoires des XXe et XXIe siècles, le Quatuor Diotima proposait ce lundi une intégrale des six Quatuors de Béla Bartók, au risque de ne plus trouver dans la performance un intérêt interprétatif aussi marquant que si ses œuvres avaient été données séparément en plusieurs concerts. À mesure que la soirée avance et que les partitions s’approchent du génie, la concentration se perd, tant dans le son des ...
YYM_lg

À la Philharmonie, Yo-Yo Ma ne joue pas

Un récital du soliste vedette Yo-Yo Ma fait toujours salle comble. Cette étape à la Philharmonie dans sa tournée mondiale à l’occasion de la sortie du nouvel album Songs from the Arc of Life ne fait pas exception à la règle. Sa popularité, le violoncelliste la doit à son ouverture d’esprit l’entraînant régulièrement au-delà de la sphère de la musique classique, mais aussi à ses nombreuses collaborations prestigieuses, dont ce ...
Raymonda cFrancette Levieux

Spectacle de l’école de danse : un 40e anniversaire réussi

Cette année, Élisabeth Platel a placé la barre haut pour ce 40e anniversaire, avec deux nouvelles entrées au répertoire de l’école, et non des moindres : Divertimento n°15 de Balanchine et The Vertiginous Thrill of Exactitude de Forsythe. Le programme se clôt en beauté avec un superbe troisième acte de Raymonda, magistralement exécuté par les jeunes danseurs. Les petits rats nous ont ébloui dans l’acte III de Raymonda, dans la version ...
debargue

L’intense virtuosité de Lucas Debargue

Lorsque l’on connaît le travail de Lucas Debargue, la programmation de ce concert du dimanche matin au Théâtre des Champs-Élysées n’a rien de surprenant. C’est sur des territoires pleinement conquis que nous entraîne le jeune pianiste, entre la musique de Liszt qui l’a accompagné lors de  la finale du concours Tchaïkovski, puis celle de Medtner dont il connaît les quatorze sonates sur le bout des doigts. Les retombées de son ...
EIC 40 1

Genesis au coeur de la Création contemporaine

Emmené par l'énergie de son chef Matthias Pintscher, l'Ensemble intercontemporain fête cette année ses quarante ans. Au menu des réjouissances, trois concerts dont un hommage au fondateur de l'ensemble dédié à la musique d'aujourd'hui, Pierre Boulez, concert donné comme il se devait dans la grande salle désormais éponyme de la Philharmonie. Pour ce troisième et dernier concert anniversaire sur le plateau de la Cité de la Musique, Genesis est le titre ...
a-swan-lake-by-alexander-ekman-dagbladet

Swan Lake, un divertissement qui fait plouf !

Avec Alexander Ekman, on s’attendait à être surpris. Pourtant si surprise il y a, c’est de déception qu’il s’agit devant un ballet creux qui utile le Lac des cygnes comme prétexte pour faire évoluer les danseurs dans ce qui ressemble plus à une piscine qu’à un lac. On s’attendait à voir de l’eau, certes, mais aussi à rire, s’amuser, se divertir. Or oui il y a de l’humour dans A Swan ...
Singes solo@Karl Biscuit

La Théorie des prodiges de Système Castafiore

Créatures étranges et musique céleste peuplent les douze chapitres de la Théorie des prodiges, le nouvel opus de Karl Biscuit et Marcia Barcellos, alias Système Castafiore. Système Castafiore est l’un des héritiers des collectifs de danseurs qui firent les beaux jours des années 1980. Karl Biscuit et Marcia Barcellos ont commencé au sein du groupe Lolita, auteurs de l’inénarrable Zoopsie Comédie. Redevenus un duo de créateurs, ils se lancent dans des ...
frky9qnf-1390865957

Visitors à la Philharmonie : éloge de la mélancolie

La grande salle Pierre Boulez bondée accueille Visitors, quatrième long métrage de Godfrey Reggio sur une partition originale de Philip Glass. Michael Riesman, alter ego du compositeur, conduit l'Orchestre de Paris. L'on a dit, dans ces colonnes, lors de la parution du CD en 2013, chez Orange Mountain Music, combien Visitors pouvait déconcerter avec ses six mouvements lents aux titres énigmatiques, sa matière musicale extrêmement ténue si on la comparait aux chefs-d’œuvre ...
rondeau_bressy

Jean Rondeau chez les Bach, le clavecin bien entouré

On savait Jean Rondeau brillant sur scène en solo ou en quatuor, le voici très à l'aise également en chef de bande, dans un programme consacré à la musique concertante de Johann Sebastian Bach et de ses fils pour le Café Zimmermann. Le concert de ce dimanche matin reprend les instrumentistes et (presque) le programme du récent disque Dynastie : Bach concertos paru chez Erato. Du côté des premiers, ce sont ...
Andrea Chénier

Andrea Chénier au TCE : cinéma 3D

Andrea Chénier est loin d'être une œuvre trop représentée en France : peu de productions scéniques et les versions de concert ont le risque de faire perdre la tension dramatique intense qui est une des raisons de succès pour cet opéra. C'est dire l'importance du chant dans la réussite de cette soirée au Théâtre des Champs-Élysées. Une mise en espace rapide permet aux chanteurs d'évoluer au gré des entrées et ...
Pierrot_Gabriele Alessandrini 2

Pierrot lunaire peut se japoniser mais ne se chante pas

Le Pierrot lunaire actuellement présenté à l’Athénée peut surprendre : les 21 mélodrames de Schoenberg sont ici associés au bunraku, théâtre de poupées japonaises. Alors que ces marionnettes traditionnelles et l’esthétique de cet art du pays du Soleil Levant s’accordent parfaitement à toutes les couleurs de la musique du Viennois, c'est l’approche du Sprechstimme de Marie Lenormand et la transparence de l’ensemble Musica Nigella qui nous déroutent. Cela ne faisait pas ...
Auguri 02@François Stemmer

La course folle d’Olivier Dubois dans Auguri

Avec Auguri, Olivier Dubois a souhaité ajouter un volet à la trilogie débutée en 2009 avec Révolution, et poursuivie avec Tragédie. Cette pièce impressionnante pour les 22 danseurs du CCN Ballet du Nord occupe l’ample plateau du Théâtre national de la danse de Chaillot pour sa première présentation à Paris. Olivier Dubois s’inspire de l’exode, la course du chœur antique vers la sortie dans les tragédies, pour lancer ses 22 danseurs ...
Faire confiance à Berlioz : Béatrice et Bénédict au Palais Garnier

Faire confiance à Berlioz : Béatrice et Bénédict au Palais Garnier

Et si la solution pour mettre en scène Béatrice et Bénédict, œuvre réputée inmontable, était justement de ne pas la mettre en scène ? La mise en espace de Stephen Taylor au Palais Garnier est ce qu'on a vu de plus réussi pour traduire le propos de notre cher Hector ! Au devant de la scène, une rangée de chaises noires accueillent les chœurs, qui ne restent pas toujours benoitement assis, ...
John Storgards2

Sibelius, Canat de Chizy et Nielsen pour un concert en demi-teinte

En dépit d’un programme a priori intéressant - deux œuvres nordiques et une création française -, le public probablement désappointé par trop d’inconnu ne s’est pas précipité à l’Auditorium de Radio France ce jeudi 23 mars. Sous la baguette énergique et quelque peu rude du chef finlandais John Storgårds, la Symphonie n° 2 dite « Les Quatre tempéraments » de Carl Nielsen (1902) a déserté son orbite brahmsienne pour une lecture résolument modernisante. ...
a1cd01a3eb538c8ab1f4963787bbec965b569051

Buniatishvili et Nézet-Seguin : rencontre flamboyante

Un Philharmonique de Rotterdam des grands soirs, son chef pétillant et l'une des jeunes solistes les plus en vogue du moment réunis dans un programme aux accents jazzy : les ingrédients étaient rassemblés pour donner à cette soirée au Théâtre des Champs-Élysées une fraîcheur réjouissante. Le programme, "une invitation à swinguer des trottoirs de Broadway à ceux de Beverly Hills", avait en effet de quoi séduire en associant des "tubes" de Bernstein et Gershwin, emblématiques ...
Le Philharmonique de Vienne retrouve tout son lustre avec Andris Nelsons

Le Philharmonique de Vienne retrouve tout son lustre avec Andris Nelsons

Si la dernière apparition de la prestigieuse phalange viennoise à Paris, en décembre 2016, sur la scène du Théâtre des Champs-Élysées avait pu paraître quelque peu décevante sous la direction de Daniel Barenboim, force est de reconnaître que les Wiener Philharmoniker présentaient ce soir un tout autre visage avec une petite harmonie concentrant leurs plus éminents solistes (Ernst Ottensamer, Dieter Flury et la française Sophie Dartigalongue). Cela n’avait pas été forcément ...
Horion @Loic Benoit(1)

Horion de Malika Djardi, un duo étonnant et détonant

Horion, ou quand le geste se fait rythme, est une variation autour des coups signée de Malika Djardi. La deuxième création de la jeune ,chorégraphe créée en mai 2016 aux Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis intègre les apports de sa double formation, entre chorégraphie et performance artistique. Mais si l’on assiste à une explosion détonante d’énergie et de sons, les percussions entêtantes deviennent assourdissantes et le principe de répétitivité des ...
secession_orchestra10

Jeunesse et post-romantisme européens par le Secession Orchestra

La qualité des solistes et de l'ensemble du Secession Orchestra, mise au service d'une répertoire original, fait tout le bonheur de ce concert à l'Auditorium du musée du Louvre. Encore tout imprégné de post-romantisme, de ce « monde d'hier » dépeint par Stefan Zweig, le Jugendzeit viennois ouvre toutefois le chemin de la modernité. L'orchestre chambriste Secession Orchestra propose un programme d'une originalité appréciable autour de cette idée, avec les jeunes Berg, ...
Le Beethoven distingué de Leonskaja à la Philharmonie

Le Beethoven distingué de Leonskaja à la Philharmonie

Après un concerto « L'Empereur » en janvier, la pianiste Elisabeth Leonskaja est de retour à Paris en récital, pour donner une lecture des trois dernières sonates du même Beethoven. Il n'est guère de pièces du grand répertoire pianistique qu'Elisabeth Leonskaja n'aborde avec bonheur. Après un récent Schubert au disque, triomphal, il faut bien les derniers chefs-d'œuvres de Beethoven pour mettre en valeur son art absolu du piano. Les références du passé ne ...