Lieu : Île-de-France

Paul-André Fortier, Québécois magnifique dans Solo 70

Cinq ans après sa performance sur l’esplanade du Trocadéro, Paul-André Fortier revient à Chaillot pour un Solo 70 décoiffant. Il pourrait être un « papy » du rock, mais c’est un maître de la danse. A l’instar des grandes danseuses Carolyn Carlson ou Catherine Diverrès, qui se produisent encore dans des solos sur-mesure, ce grand danseur et chorégraphe canadien continue à se produire sur scène, offrant des performances étonnantes. Haute silhouette vêtue ...
Orfeo_1

Au Théâtre des Champs-Élysées, Orfeo sur terres arides

Pour cette affiche de premier ordre au Théâtre des Champs-Élysées avec Patricia Petibon et Philippe Jaroussky, on était en droit d’espérer un Orfeo ed Euridice incandescent. Platonique et un brin ennuyeux, on ne peut pas dire que Gluck ait beaucoup inspiré Robert Carsen et les musiciens. Patricia Petibon, singulière Euridice, aurait eu les moyens de rehausser une soirée bien austère si la production avait choisi une autre version de l'opéra ...
IMG_8178

Papillon noir de Yann Robin en version de concert à Gennevilliers

Inspiré par le livre tibétain des morts (Bardo Thödol) et donné en version de concert à Gennevilliers quelques jours après sa création à Marseille avec une mise en espace, Papillon noir est une descente dans l'espace de la mort imaginée par Yannick Haenel et Yann Robin. L'ensemble Multilatérale (treize musiciens) et le chœur Les Métaboles sont sur scène pour cette version de concert dirigée par Léo Warynski, le chef ayant ...

Le fonds d’archives du Grand Prix International Vidéo-Danse rejoint les collections de la BnF

Le Grand Prix International Vidéo-Danse a accompagné un âge d’or de la création vidéo-chorégraphique, présentant chaque année l'actualité du film de danse et les innombrables manières de filmer la danse. De 1988 à 2002, les jurys ont récompensé notamment Jiri Kylian (1988, pour Silent Cries), Anne Teresa De Keersmaeker (1989, pour Hoppla), Merce Cunningham (1994, pour Beach Birds for Camera), William Forsythe (1995, pour Solo), Angelin Preljocaj (1999, pour Le Parc)... Le 30 mai ...
Renaud Capuçon © Simon Fowler

Le violon fin de siècle de Renaud Capuçon à Radio-France

On respirait ce soir le parfum suave du début du XXe siècle dans l'Auditorium de Radio-France. Au programme, Debussy, Ravel et Schoenberg, portés par le violon de Renaud Capuçon, ainsi que Lahav Shani, au piano et à la tête de l'Orchestre Philharmonique de Radio France. C'est l'épure de la tardive Sonate (1917) pour violon et piano de Claude Debussy qui ouvre cette soirée. En habitué d'une partition qu'il a déjà enregistrée chez Erato avec Bertrand Chamayou, ...
Soirée autour du Dvořák américain avec le Quatuor de Jérusalem

Soirée autour du Dvořák américain avec le Quatuor de Jérusalem

Intégralement axé sur Dvořák et plus particulièrement sa période américaine, le concert du Quatuor de Jérusalem à l’Auditorium de Radio France commence par un Quatuor « Américain » particulièrement inspiré, avant de se poursuivre avec l’opus suivant, le Quintette à cordes, où figure aussi l’altiste Yura Lee. Le programme s’achève après l’entracte avec le Sextuor à cordes, en compagnie du violoncelliste Gary Hoffman. Chefs-d’œuvre de la musique de chambre, les quatuors de Dvořák ...
Féminité et sauvagerie, Lisbeth Gruwez au NTM

Féminité et sauvagerie, Lisbeth Gruwez au NTM

En ouverture des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, Lisbeth Gruwez propose à Montreuil The Sea Within, une véritable bombe 100 % féminine, d’une insolente sensualité. Le phénomène MeToo aurait-il lui aussi touché la danse ? Ces dix jeunes femmes puissantes, mises en mouvement par Lisbeth Gruwez, n’ont besoin de personne pour les défendre. Simulant tantôt une attention extrême, tantôt une agressivité feinte, à la manière de Robert de Niro dans Taxi ...
pichon_jb_millot

Cantates de Bach par Pygmalion : petit miracle pour le concert final

Délocalisé en urgence dans une église toute proche pour des raisons liées à la maintenance du bâtiment de la Cité de la Musique, le dernier concert du cycle Bach en sept paroles, consacré au thème de la consolation, n'en a pas moins été un grand moment de la saison parisienne. Le changement de lieu a été annoncé le jour même, mais tout est prêt pour que le concert se déroule normalement, ...
Emilie_Brouchon___Opera_national_de_Paris-Parsifal-17.18---Emilie-Brouchon---OnP--22--800px

La rédemption d’un Parsifal tant attendu à l’Opéra Bastille

Le voici donc ce Parsifal tant attendu après l’annulation des quatre premières représentations suite à une panne technique. Le plaisir est-il à la hauteur de l’attente ? Oui et non. D’indéniables qualités président à ces représentations d’une très grande tenue. Pour autant, malgré l’homogénéité du plateau, la mise en scène plutôt inspirée de Richard Jones et les splendeurs de l’orchestre, quelques frustrations demeurent. Nous restera alors le bouleversement d’avoir entendu l’Amfortas de ...
Fardini

De Liszt à Mahler avec le prometteur Edwin Fardini

Le baryton Edwin Fardini exprime son jeune talent dans un répertoire exigeant, avec une grande lisibilité que partage le piano de Tanguy de Williencourt. Avec son beau visage expressif mis en valeur par la lumière cuivrée de l’Athénée, le jeune baryton, encore élève en chant au CNSMD de Paris, mais qui a déjà été admiré notamment dans des Lieder et mélodies, réussit à toucher le public lors de cette soirée ...
harding-daniel-2-harald-hoffmann

Daniel Harding et l’Orchestre de Paris dans Beethoven et Brahms

Un concert au programme éminemment classique, pour une interprétation qui ne l’est pas moins, où l’Orchestre de Paris fait valoir avec éclat tous ses pupitres sous la direction volontaire et inspirée de Daniel Harding. Tandis que le pianiste Lars Vogt livre une interprétation à la pointe sèche du Concerto n° 3 de Beethoven. Maria João Pires ayant décidé de mettre fin à ses apparitions sur scène, c’est finalement au pianiste Lars ...
roberto negro vign

Ligeti au cœur d’un concert-fusion au Triton

Comme le Quatuor Béla, le pianiste et compositeur Roberto Negro aime jeter des passerelles entre les genres, en croisant l'improvisation et la musique écrite. Avec Les Métanuits, c'est une réécriture pour piano et saxophone soprano du premier quatuor de Ligeti Métamorphoses nocturnes qu'il met sur les pupitres, en invitant le Quatuor Béla à jouer l’œuvre originale en première partie de concert. Une initiative qui n'aurait sans doute pas déplu au ...
Première en France du Gewandhausorchester avec Andris Nelsons son directeur musical

Première en France du Gewandhausorchester avec Andris Nelsons son directeur musical

Déjà apparu en début de saison à la Philharmonie de Paris, le Gewandhausorchester revient avec son nouveau directeur musical, Andris Nelsons. Après une courte œuvre de Thomas Larcher créée en mars à Leipzig, l’ensemble livre une Symphonie n°40 de Mozart dans laquelle la tradition germanique audible chez chaque instrumentiste est agitée par le geste plus neuf du chef, beaucoup plus enthousiasmant dans une Pathétique de Tchaïkovski d’une incroyable beauté orchestrale après ...
Les pépites du Ballet de l’Opéra de Lyon

Les pépites du Ballet de l’Opéra de Lyon

Le Ballet de l’Opéra de Lyon revient à Paris avec un programme de trois petites formes, véritables pépites de son répertoire, signées Benjamin Millepied, Russell Maliphant et William Forsythe. Les danseurs y sont époustouflants. Sarabande est un quatuor masculin allègre et spirituel sur la musique de Bach. Créé en 2009 par la compagnie Danses Concertantes, il est entré au répertoire du Ballet de l’Opéra de Lyon en décembre 2011 et est, ...
Le bouillonnement de la Water music de Haendel à Radio France

Le bouillonnement de la Water music de Haendel à Radio France

Entre délire amoureux et festivités royales, c’est un Haendel bouillonnant de fougue, d’inventivité et de tempérament que propose Leonardo García Alarcón à la tête de l’Orchestre philharmonique de Radio France, accompagné ce soir par la soprano Kristina Mkhitaryan. La première partie de ce concert autour de la cantate Il delirio amoroso flamboie grâce au chant d’une admirable qualité de la soprano Kristina Mkhitaryan découverte récemment à Genève dans Il Giasone. Constitué ...
False Colored Eyes, le show video tendance Warhol de Liquid Loft

False Colored Eyes, le show video tendance Warhol de Liquid Loft

Liquid Loft, compagnie sous la direction artistique de l’Autrichien Chris Haring, livre à Chaillot une performance vidéo étonnante, où sexe, drogue et critique de la société de consommation se mêlent à un hommage à Warhol et à une réflexion sur le corps. Des idées intéressantes, qui rapidement tournent à vide. False Colored Eyes, pièce créée en 2015 à Vienne, fait partie d’une série de performances du chorégraphe Chris Haring intitulées Imploding ...
iddo-bar-shai-2

Chostakovitch et Janáček de premier plan au TCE avec Iddo Bar-Shaï

Le programme annoncé, pour le moins éclectique, n'a pas attiré les foules au TCE. Dommage : les quatre solistes rassemblés pour la circonstance autour du piano d'Iddo Bar-Shaï ont offert un Janáček et un Chostakovitch de premier plan.  Parmi la crème des jeunes solistes d'envergure internationale, quoiqu'assez peu présents sur la scène française, l'affiche réunissait la mezzo-soprano Marina Prudenskaya (qui s'illustre dans Verdi - tout dernièrement dans Le Trouvère à Monaco ...
EmmanuelKrivineCreditPhilippe-HurlinVALIDEE_0

Emmanuel Krivine et le National irréprochables dans Saint-Saëns

Dans un programme éclectique lui associant l’inaltérable Concerto pour violon de Tchaïkovski et le confidentiel Choral n° 1 pour orgue de César Franck, la Symphonie n° 3 de Saint-Saëns constitue le moment fort de ce concert d'Emmanuel Krivine avec l'Orchestre national de France. À défaut d’originalité, Maxim Vengerov ouvre cette soirée avec une interprétation de belle facture du Concerto pour violon et orchestre de Tchaïkovski, où le jeu, au fil des ...
Requiem Berlioz Mikko Franck RF

Mikko Franck exalte le Requiem de Berlioz à la Philharmonie

Quatre années après Gustavo Dudamel à Notre-Dame-de-Paris, l’Orchestre et le Chœur de Radio France reprennent le Requiem de Berlioz, cette fois à la Philharmonie. Assisté des membres du WDR Rundfunkchor, le chœur superbement préparé par Nicolas Fink exalte toutes ses parties, accompagné par un Philharmonique des grands soirs emporté par la direction ample de Mikko Franck. Dans une Philharmonie de Paris remplie dont l’acoustique est aujourd’hui rodée pour recevoir les ...

Soirée Anne Teresa De Keersmaeker à Garnier : reprise sans reprise

Les saisons se suivent … et parfois se ressemblent. Après leur entrée au répertoire du Ballet de l’Opéra de Paris en octobre 2015, trois pièces d’Anne Teresa De Keersmaeker, Quatuor n°4, Die Grosse Fuge et Verklärte Nacht, font leur retour sur la scène de Garnier, sans grand changement ni dans les distributions ni dans l'interprétation. Ce sont trois pièces majeures, créées entre 1986 et 1995 par la chorégraphe belge, fondatrice ...
palais_des_songes

Goût français contre goût italien avec Le Palais des songes

Jeune ensemble à géométrie variable composé de musiciens pas tous encore sortis du conservatoire, Le Palais des songes se spécialise depuis trois ans dans des programmes originaux, véritables petits spectacles musicaux. L'un d'eux était à découvrir aux Archives nationales. Le flûtiste et bassoniste Nicolas Rosenfeld et la gambiste Julie Petit ont conçu un programme construit autour de la controverse entre défenseurs des goûts français et italien en musique, qui se manifesta ...
james conlon

James Conlon à Paris : éternel amoureux de Zemlinsky

Au pupitre devant l’Orchestre de Paris, James Conlon s’attache toujours avec passion à la défense de l’œuvre de Zemlinsky. Il lie une courte pièce du compositeur à la Nuit Transfigurée de Schoenberg, inspirée par le même poète, et montre ce qu’au début du siècle l’élève doit encore au maître. En seconde partie, la Lyrische Symphonie est défendue avec splendeur par la soprano Aga Mikolaj et le baryton Christopher Maltman. Retrouvé à ...
Gilles Durot_EIC

Création de Cadenza n° 1 de Mantovani par Peter Eötvös et l’EIC

Pierre Boulez, Peter Eötvös, Bruno Mantovani... trois générations de compositeurs aussi chefs d'orchestre et directeurs d'institution à l'affiche de l'Ensemble Intercontemporain. Peter Eötvös qui fut à la tête de l'ensemble durant douze saisons à partir de 1979 donne en création mondiale Cadenza n° 1, le concerto pour percussion très attendu de Bruno Mantovani, avant de rendre un double hommage au fondateur de l'EIC. C'est Gilles Durot, l'un des trois percussionnistes de ...
600x337_yannick

Nézet-Séguin et Yuja Wang exaltés avec Rotterdam au TCE

Pour son dernier passage à Paris en tant que directeur musical de l’Orchestre Philharmonique de Rotterdam, Yannick Nézet-Séguin, avec la pianiste Yuja Wang, signe au Théâtre des Champs-Élysées une interprétation exaltée du Concerto pour piano n° 4 de Sergueï Rachmaninov qui restera le moment fort d’un concert convoquant également un Haydn subtil et un Tchaïkovski théâtral qui appelle plus de réserves. La superbe affiche réunissant le fougueux chef québécois et l’exubérante ...
THE BEGGAR'S OPERA (Robert Carsen)

The Beggar’s Opera : planquez vos portables

Rarement donné en France, The Beggar’s Opera (L’Opéra des Gueux) de John Gay, a inspiré Kurt Weill qui en a proposé une adaptation allemande (L’Opéra de quat’sous), et Peter Brook qui l’a adapté au cinéma avec une réorchestration de Benjamin Britten. Première d’une longue tournée européenne prévue durant un an, cette soirée permet de découvrir une production résolument fraîche et moderne. Face à ce mur de cartons, on ne sait pas ...

Le L.A. Dance Project au TCE, un rendez-vous manqué

Le retour de Benjamin Millepied à Paris au Théâtre des Champs-Élysées avec sa compagnie, le L.A. Dance Project, était un événement attendu. Le programme, résolument axé sur la création contemporaine, qui présente aux côtés de Yag d’Ohad Naharin, Second Quartet de Noé Soulier et Bach Studies de Benjamin Millepied, était alléchant. Pourtant, cette première représentation a tourné au fiasco. Il y a des soirs de première aux allures de répétition générale, ...
MSND

Les trois Marie à Notre-Dame de Paris

En digne héritier de son histoire, l’Ensemble vocal de Notre-Dame de Paris propose un superbe concert autour des Trois Marie, drame liturgique du XIIe siècle, et d’œuvres monodiques et polyphoniques de l’École de Notre-Dame. « Si on devait mettre en relief le trait essentiel du Moyen Âge occidental, il se caractériserait par la foi, la foi chrétienne. » (Cohen) Au milieu du XIIe siècle apparaît, pour la première fois dans ...
Esa-Pekka Salonen

Au TCE, Salonen et le Philharmonia chaotiques dans Mahler

A défaut d’originalité dans son programme, associant la Symphonie n° 2 de Beethoven et la Symphonie n° 1 de Mahler, ce concert du Philharmonia Orchestra, dirigé par son directeur musical, Esa-Pekka Salonen, surprend par l’intensité de son interprétation, à la fois fougueuse, sèche, et quelque peu iconoclaste. La Symphonie n° 2 de Beethoven marque indiscutablement un tournant dans le corpus symphonique du compositeur viennois, dernier regard vers Haydn et Mozart avant ...
constantin trinks

Berezovsky diabolise Franz Liszt, Trinks massifie Hans Rott

Après l’avoir dirigée et enregistrée au Mozarteum de Salzbourg, Constantin Trinks revient à la Symphonie de Hans Rott à Paris en imposant une pâte trop appuyée au Philharmonique de Radio France, au risque de le retrancher dans des sonorités ingrates plutôt que de se servir de sa souplesse. Auparavant, Boris Berezovsky expose son jeu diabolique dans le Concerto n° 1 pour piano puis la Totentanz de Liszt. Assistant de Thielemann en ...
Dohnányi à Paris dans une 7e de Beethoven d’une formidable énergie

Dohnányi à Paris dans une 7e de Beethoven d’une formidable énergie

Malgré de multiples annulations ces dernières années, Christoph von Dohnányi est bien présent ce mois d'avril pour diriger à la Philharmonie deux concerts avec l’Orchestre de Paris, formation dont il a été conseiller musical de 1998 à 2000. Atmosphères de Ligeti, enchaîné directement avec le Prélude de l’acte I de Lohengrin, souffre des toux d’un public heureusement plus concentré pendant le Concerto pour violoncelle de Schumann, avant une Septième Symphonie ...