Lieu : Nice

NORMA_2 - Opéra Nice Côte d'Azur ©Jaussein

Nice met Norma à mort

Très belle partie musicale pour cette Norma niçoise. Importée de Saint-Gall où elle a été créée en 2016, elle s’appuie sur une production intelligemment remise au goût du jour. Si, comme le rappelle le programme de salle, « les indiens d’Amérique, la Gaule, les siècles barbares et obscurs » étaient à la mode au temps de Bellini, ce n’est plus guère le cas aujourd’hui et l’on sait gré à Nicola Berloffa de nous ...
Web Fabiàn Paniselo et Ema Alexeeva Manca 2017 (c) Philippe Déjardin

Concert inaugural du Festival Manca de Nice sur la scène de l’Opéra

Avec cinq concerts et trois créations mondiales, commandes du Centre national de création musicale (CIRM), l'édition 2017 du Festival Manca de Nice s'affiche sous le titre d'Empreintes. D'une haute tenue, le concert inaugural, en partenariat avec l'Opéra et l'Orchestre Philharmonique de Nice, met en perspective deux générations de compositeurs d'aujourd'hui, Allain Gaussin et Philippe Leroux, coudoyés par Alban Berg et son concerto pour violon « à la mémoire d'un ange », invitant sur ...
barbier photo 1

Le Barbier de Séville entre Molière et Ionesco

L'Opéra de Nice fait venir d'Italie (production du Circuito Lirico Lombardo AS.LI.CO.) un Barbier de 2011 délocalisé dans l'Ohio des années 50, pour un étourdissant jeu de marionnettes mâtiné d'un soupçon d'absurde. On ne connaissait pas Federico Grazzini mais l'on jurerait que le metteur en scène italien connaissait la géniale mise en scène que Jean-luc Lagarce conçut pour La Cantatrice chauve du grand Eugène. C'est sur la même pelouse verte qu'il ...
death+in+venice

Death in Venice, nouvelle production réussie à Nice

À Nice, Hans Schöpflin, Davide Damiani, James Laing et Hermann Schneider constituent un quatuor gagnant, tant sur le plan vocal qu'au niveau de la mise en scène, particulièrement réussie pour cette nouvelle production de Death in Venice. Sans doute les inconditionnels du film de Visconti Mort à Venise ont-ils été surpris par cette mise en scène, qui, en réaffirmant sa fidélité à la nouvelle de Thomas Mann, s'éloigne considérablement de la ...
Michal Nesterowicz

La 5e de Tchaïkovski fait vibrer le public niçois

Un concert très inégal dont il ne faut retenir qu'une chose : dans la Symphonie n° 5 de Tchaïkovski, l'Orchestre Philharmonique de Nice a su renaître de ses cendres. Avec en ouverture le poème symphonique de Liszt Les Préludes, la soirée, placée sous le signe du romantisme, ne commence pas sous les meilleurs auspices. Impossible en effet de ne pas s'étonner – voire même de s'agacer – devant la direction très personnelle ...
J.LACOMBE

A Nice Jacques Lacombe offre une Mer haute en couleurs

Jacques Lacombe et l'Orchestre Philharmonique de Nice : une collaboration très prometteuse, qui, espérons-le, perdurera malgré le triste horizon politique qui se profile. Après une brève allocution de Jacques Lacombe qui signait ici sa troisième collaboration avec l'Orchestre philharmonique de Nice, le concert s'est ouvert sur La Péri, un ballet que Dukas composa à la demande de Diaghilev et qui fut créé un an à peine avant le scandale du Sacre du ...
_DSC6044

La Traviata résiste à l’Opéra de Nice

En confiant pour l'ouverture de sa troisième et déjà ultime saison La Traviata à Pascale-Sabine Chevroton, Marc Adam creuse son sillon d'une programmation subtile, où choix des œuvres comme des metteurs en scène apportent de précieux éléments de réponse quant au vieux combat entre tradition et modernité. La Traviata est un mythe. C'est une évidence qui saute encore aux yeux dans un Opéra de Nice bourré à craquer, tous âges confondus. ...
MANCA 2012, L'Instant Donné, phtoto 3, par Jean-Luyc Thibaut

Au coeur du festival MANCA 2012

Comme à son habitude, le festival MANCA (il en est à sa trente-troisième édition), que produit le CIRM – centre national de création musicale, s’est déployé dans toute le territoire niçois, a croisé les disciplines (musiques, arts visuels, danse, cinéma) et a mêlé les générations de créateurs comme de spectateurs (ce festival dispose d’une indiscutable base d’aficionados – de 7 à 77 ans ! –, que rejoignent des publics plus ...
Le dialogue France-Russie

Festival Manca : le dialogue France-Russie

En relation avec les trois Centres Nationaux de Création Musicale (Reins, Lyon et Alfortville), le CIRM de Nice (organisateur des Manca) avait passé commande à deux jeunes compositeurs russes invités une année durant à travailler dans les quatre studios français. Dans le cadre de l’Atelier France-Russie, ce samedi 20 novembre au Théâtre de la Photographie et de l’Image, Alex Nadzharov et Nikolay Khrust nous présentaient leur travail – deux œuvres ...
L’unique opéra de Beethoven sur la promenade des Anglais

L’unique opéra de Beethoven sur la promenade des Anglais

On se souvient que si Parsifal, donné en janvier dernier à Acropolis, avait été victime de choix incompréhensibles et insoutenables quant à sa mise en scène, la partition avait été remarquablement servie par l’orchestre dirigé avec conviction par Philippe Auguin. C’est donc avec une certaine impatience que l’on attendait l’unique représentation de l’unique opéra – quoiqu’en version concert seulement – de Beethoven. On en fut que plus déçu ! Si l’on ...
Le Philharmonique se ressaisit

Le Philharmonique se ressaisit

Orchestre Philharmonique de Nice À toute chose malheur et bon. Handicapé par une tendinite de la main droite, Mikhaïl Rudy a dû modifier son programme et remplacer le Concerto n°2 de Prokofiev, par le Concerto pour la main gauche de Ravel. Une belle pièce pour une autre belle pièce qu’il interpréta superbement, allant jusqu’à tromper l’auditeur dans la dernière partie soliste de cette œuvre, donnant en effet dans la fluidité du ...
Le retour de Wagner  à Nice

Le retour de Wagner à Nice

Parsifal On a pu parler de la folie de Wagner et plus particulièrement de la folie Parsifal. Nietszche, après cet ultime opéra s’est écrié avec effroi «horreur Wagner est devenu chrétien». Et de fait, cet opéra est incontestablement l’aboutissement de ce que Richard Wagner considérait depuis quelque temps comme sa mission, inaugurer un nouveau christianisme dont l’Art, son art serait capable de conduire l’humanité au salut. Un christianisme épuré de ce ...
Etoiles en devenir

Etoiles en devenir au Festival Manca

L’Ecole de danse de l’Académie de la Scala vit pleinement au cœur de la création contemporaine. Invitée à se produire sur la scène du Théâtre National de Nice dans le cadre du Festival MANCA, elle a prouvé à un auditoire enthousiaste que tradition rimait à merveille avec évolution. Le challenge était de taille : deux pièces et 55 minutes pour faire montre de l’excellent enseignement dispensé par Frédéric Olivieri, directeur de l’Ecole. ...
Un aperçu d’outre-atlantique

Festival Manca 2009, un aperçu d’outre-atlantique

Au troisième jour du Festival Manca, l’excellent ensemble américain des San Francisco Contemporary Music Players nous a régalé d’un concert haut en couleur, riche de par l’éclectisme autant que la qualité des œuvres présentées. Composé de solistes réunis pour défendre et promouvoir le répertoire contemporain, et suscitant la production d’œuvres nouvelles, cet ensemble peut être comparé à un petit Intercontemporain, du point de vue de l’effectif, cependant que l’engagement et ...
Rencontre manquée

Festival Manca 2009, rencontre manquée avec la création russe

Non, la Russie ne compte pas que Sofia Goubaïdoulina en terme de musiciens. Voici ce qu’aurait pu être le sous-titre de ce concert du festival Manca, tant le programme mettait à l’honneur deux compositeurs «installés», du point de vue institutionnel autant que créatif, mais certes moins connus. Ainsi, le concert s’ouvrait avec la Symphonie n°4 de Youri Kasparov, inspirée par la cathédrale Notre-Dame de Paris. Promenant notre regard du sol vers ...
Une soirée haute en couleur !

Picasso et la danse, une soirée haute en couleur !

De fait, rarement l’expression « haute en couleur » fut autant à propos. Une soirée colorée, une soirée bigarrée, une soirée multicolore fut offerte au public niçois vendredi soir. Des costumes et des décors d’après des maquettes de Picasso, une parade des quatre coins de la planète, une troupe de danseurs aux visages de l’Europe et un flamenco endiablé couleurs sang hidalgo, voila ce qui servit de cadre aux jeunes ...
sebastien_billard_opn09

Jusqu’où iront-ils ?

Ouf, nous avons évité le pire ! Après la catastrophique prestation de mercredi dernier au château de Valerose, l’orchestre semble s’être ressaisi. Mercredi en effet, la prestation du philharmonique de Nice ne fut rien de moins que le concert de l’harmonie municipale du village. Jouer aussi mal un répertoire donné l’année précédente – la Symphonie n°6 de Beethoven – est simplement inadmissible ; c’est ni plus ni moins que se moquer du ...
Il n’y a pas d’autre mot … un massacre !

Manon Lescaut à Nice, il n’y a pas d’autre mot … un massacre !

Ce devait être le concert de rentrée de l’opéra, un concert de la nouvelle équipe, un concert pour montrer que les choses continuent, un concert pour faire taire les murmures nés des soubresauts de la fin de l’année dernière et ce fut un massacre, une pantomime du ridicule. La mise en scène encore signée Paul-Emile Fourny n’avait rien d’original, si ce n’est sa platitude et son incohérence avec le texte ...
Penderecki par Penderecki

Penderecki par Penderecki au Festival de Musique sacrée de Nice

L’orchestre est là. La salle attend, fébrile, l’entrée de Krzysztof Penderecki. Et c’est Marco Guidarini qui fend l’orchestre pour venir en personne accueillir et présenter le maestro polonais. Avec émotion et admiration, le maître italien a souhaité souligner l’à propos de la présence de l’ami du pape Jean-Paul II dans le cadre du festival de musique sacrée de Nice. Au programme un double Te Deum. Composés à près d’un siècle ...
Quand l’art et la technique ne se comprennent pas !

Quand l’art et la technique ne se comprennent pas !

Aïda à Nikaïa C’était l’événement musical le plus attendu de Nice, les spots publicitaires de l’aéroport, les bus aux couleurs d’Aïda, une grosse production quasi cinématographique et ce fut une déception qui fut au rendez-vous ! Pas une déception musicale car la qualité était là comme à chaque prestation de l’orchestre de Nice et de son chef Marco Guidarini. Les chanteurs tant solistes que choristes se sont tous distingués par la beauté et ...
La Grande Russie triomphe sur la promenade des Anglais

La Grande Russie triomphe sur la promenade des Anglais

Orchestre Philharmonique de Nice   Ovationné, pas moins de cinq rappels, et presque la larme à l’œil d’émotion, Marco Guidarini a triomphé pour cette soirée russe à l’Opéra de Nice. Si la municipalité niçoise semble remettre en cause la présence du chef italien, il est évident que ce n’est pas un avis partagé par le public reconnaissant de l’immense travail accompli par Marco Guidarini à la tête d’un orchestre qu’il a résolument ...
Concert exceptionnel avec Nathalie Stutzmann

Concert exceptionnel avec Nathalie Stutzmann

Orchestre Philharmonique de Nice Incontestablement le minutieux travail de Schubert, par cinq fois repris, méritait mieux, nettement mieux. Ce Chant des esprits sur les eaux, pourtant d’une puissance évocatrice éminemment romantique, pâtit de la faiblesse des ténors aux aigus difficiles et peu justes. S’il y eut globalement beaucoup de douceur dans le jeu et une belle finesse des cordes basses notamment sur leurs doubles croches, l’interprétation manquait d’unité entre l’orchestre et ...
Un Orphée et Eurydice très romantique…

Un Orphée et Eurydice très romantique…

Orphée et Eurydice Peut-être est-ce la sempiternelle référence à Gluck réformateur de l’opéra qui pousse les metteurs en scène à une mise en scène toujours contemporaine de cette pièce. À croire qu’Orphée et Eurydice est devenu un manifeste des temps toujours modernes. Pourtant à y regarder de plus près, il semble que ce soit le manifeste d’une esthétique et non d’un esprit de nouveauté. Et dans cette perspective, peut-être serait-on avisé de ...
Une soirée de charme de plus chez Chagall

Une soirée de charme de plus chez Chagall

Solistes de l’Orchestre Philharmonique de Nice Il sera dit que cette saison, Chagall aura inspiré les musiciens du Philharmonique de Nice. Les soirées qui se sont succédées à intervalle régulier dans l’auditorium du Musée auront vu se produire par petits ensembles les musiciens de l’orchestre dans un répertoire de chambre dont la qualité ne s’est jamais démentie. Et le quintette de ce soir ne déroge pas à la règle. Loin s’en ...
Du bon et du moins bon…

Du bon et du moins bon…

Lakmé Après les Pêcheurs de perles à Toulon, la Côte d’Azur poursuit son voyage romantique aux Indes avec la seconde œuvre majeure du genre, Lakmé. L’Opéra de Nice accueillait pour l’occasion une grande distribution qui pourtant se révéla très inégale. On attendait beaucoup Léonardo Capalbo, d’ordinaire si brillant, mais il n’arriva réellement qu’au troisième acte, visiblement très handicapé par la prononciation française. Couvert souvent par l’orchestre, le public niçois ne put se ...
Marco Guidarini

Guidarini dirige Haydn

Orchestre Philharmonique de Nice Il faut bien reconnaître que passer en une même soirée de Mozart à Poulenc pour revenir à Haydn requiert tout de même une gymnastique psycho acoustique qui, de prime abord, ne va pas de soi. Tout directeur artistique sait toutefois combien il est difficile de programmer et de placer le répertoire du XXe siècle, et que pour jouer des auteurs contemporains et remplir la salle, il vaut ...
Qualità diversa

Qualità diversa

Il barbiere di Seviglia Soirée en demie teinte à l’opéra de Nice pour cette première du Barbier de Séville. Si l’orchestre est resté fidèle à lui-même, la mise en scène se révéla extrêmement fade, sans relief et sans imagination. La confusion des genres, des styles et des époques, sans doute pour signifier l’atemporalité du thème, ressemblait plus à un anachronisme qu’à une originalité. Le déséquilibre de la position scénique toujours décalée ...
De Ligeti à Schumann

De Ligeti à Schumann

Orchestre Philharmonique de Nice S’il est une musique à haut risque, s’il est une musique de tous les risques, c’est bien celle de Ligeti. L’équilibre est tellement fragile et subtil, les formes sont à tel point tirées au plus extrême de leur possibilité qu’un instant d’égarement suffit à mettre à bas l’ensemble de la construction. Il n’est jamais facile d’écouter Ligeti, car il n’est jamais aisé d’en trouver la clef de ...
Entre esbroufe et musique …

Entre esbroufe et musique …

Soirée russe à l’opéra de Nice S’il n’est pas rare de réunir des compositeurs russes pour un même programme, il n’est pas si fréquent d’entendre Szymanowski. Mais l’oreille du public niçois est éduquée et sait apprécier des programmations contemporaines. Il est vrai que le Deuxième concerto pour violon du compositeur ukrainien peut dérouter, tant il mêle les genres, les styles, tant il sollicite l’attention, l’émotion, tant il regorge de surprises musicales, ...
Chagall reçoit Webern et Schubert

Chagall reçoit Webern et Schubert

Solistes de l’Orchestre Philharmonique de Nice Ce soir encore les vitraux du Musée Chagall servirent d’écrin aux concertistes de l’orchestre philharmonique de Nice, réunis en quatuor d’abord, puis en octuor, pour une soirée chaleureuse et intime où chacun put mettre en valeur ses talents d’ordinaire noyés au sein de la masse orchestrale. Qu’ils soient solistes ou non, tous ont donné un net aperçu de la qualité des musiciens niçois, particulièrement Pascal ...