Lieu : Suisse

presse_oresteia05_web

Bâle en transe avec Calixto Bieito et Iannis Xenakis

Trois œuvres de la fin du XXe siècle au cours de la même saison à Bâle : entre Stockhausen et Glass, voici Xenakis. Son Oresteia bénéficie de tous les soins (ne manquent que des sur-titres français !) de l'audacieuse maison d'opéra et notamment de l'investissement galvanisant du metteur en scène catalan. Le musicien-architecte (il travailla avec Le Corbusier) Xenakis disait ne pas aimer l'opéra. On a envie de le taquiner en lui ...
Dimitri Jurowski.01

À Genève, Dmitri Jurowski enflamme la musique de La Pucelle d’Orléans

Un Orchestre de la Suisse Romande en grande forme se plie à l’énergique direction de Dmitri Jurowski pour enflammer la musique de La Pucelle d’Orléans (Orleanskaya Deva), le trop rarement entendu opéra de Tchaïkovski. Situé entre la composition de Eugène Onéguine et de Mazeppa, Orleanskaya Deva (La Pucelle d’Orléans) fait malheureusement preuve de parent pauvre dans l’œuvre lyrique de Piotr Ilitch Tchaïkovski. On comprend mal les raisons de cet ostracisme car ...
À Berne, l’enthousiasmant Tannhaüser de Calixto Bieito

À Berne, l’enthousiasmant Tannhaüser de Calixto Bieito

Après sa création au Vlaamse Opera de Gand en septembre 2015, ses reprises au Teatro La Fenice de Venise et au Teatro Carlo Felice de Gênes, le Tannhaüser de Calixto Bieito (accessoirement de Richard Wagner !) enthousiame le public du Stadttheater de Berne grâce à un engagement total des membres de la troupe de cette maison d’opéra. Àl’exception peut-être de Tristan und Isolde, les opéras de Richard Wagner se prêtent aux ...
Boheme.03

À Lausanne, le superbe Rodolfo de Giorgio Berrugi

Malgré une direction d’acteurs quelque peu défaillante, la reprise de la mise en scène de 2003 de La Bohème de Giacomo Puccini, alors dirigée par le metteur en scène Claude Stratz rencontre un indéniable succès auprès du public, notamment en raison de l’excellent Rodolfo du ténor italien Giorgio Berrugi. Quelques semaines après une production genevoise de La Bohème de Giacomo Puccini, à une petite soixantaine de kilomètres, l’Opéra de Lausanne programme ...
joyce didonato

À Genève, Joyce DiDonato dans la joie du chant

En dépit d'un accompagnement orchestral laborieux, la mezzo-soprano américaine Joyce DiDonato, en grande professionnelle, s’impose dans un récital de très bonne tenue. Après les années de travail pour obtenir l'instrument avec lequel on arrive à tout raconter, à émouvoir un public, à s’émouvoir soi-même, comme ce doit être jouissif de pouvoir en profiter pleinement. C’est l’impression évidente que laisse la mezzo-soprano Joyce DiDonato dès qu'elle lance un saisissant Ai ceppi ed ...
DG8

Le Don Giovanni des Don Giovanni à Bâle

« L'opéra des opéras » a droit à « la mise en scène des mises en scène » à Bâle. Le spectacle que Richard Jones a conçu pour cette co-production entre l'English National Opera (2016) et le Theater Basel rejoint les plus impressionnants Don Giovanni (Claus Guth, Kasper Holten). Par bonheur, la partie musicale n'est pas en reste. Richard Jones est un metteur en scène très intelligent. Son récent Rosenkavalier pour Glyndebourne, trop éclipsé par la ...
À Genève, Wozzeck ou la folie de la faiblesse

À Genève, Wozzeck ou la folie de la faiblesse

Difficile d’imaginer meilleure interprétation orchestrale, vocale et théâtrale que cette production genevoise de l’opéra Wozzeck d’Alban Berg. Grâce à une mise en scène claire, à une direction d’acteurs exceptionnelle, Sir David McVicar convie le public à une terrifiante et inexorable descente aux enfers de la folie. Une impressionnante introspection sur le pouvoir des forts. L’enfant de Wozzek, délaissant l’improbable cheval qu’il avait entre les jambes, tourne sur lui-même, seul, comme perdu, ...
Caroline Goulding.01

Des récompenses aux Sommets Musicaux de Gstaad

Sous la direction artistique de Renaud Capuçon, les Sommets Musicaux 2017 de Gstaad, le pendant hivernal du Festival Menuhin, ont fermé leurs portes pour une année, non sans décerner leurs traditionnels prix à quelques-uns des jeunes artistes qui ont illuminé les concerts « jeunes talents » se déroulant chaque après-midi dans la très charmante chapelle de Gstaad. D’abord le Prix André Hofmann, du nom de la fondation créée autour de ce ...
Finale du Prix de Lausanne 2017

Finale du Prix de Lausanne 2017

La 45e édition du Prix de Lausanne s'est achevée par une finale brillante. Le grand gagnant est Michele Esposito, danseur italien élève de la Tanz Akademie Zürich, qui a proposé une interprétation poignante de Nijinsky en contemporain. Au total, huit prix ont été attribués, reflétant bien, dans l’ensemble, le niveau des candidats. Le Prix de Lausanne est un concours, certes, mais aussi et surtout un formidable accélérateur de carrière pour les ...
Hamlet.01-728x1099_une

À Lausanne, la bouleversante Ophélie de Lisette Oropesa

Après Mulhouse, Strasbourg, Avignon, Marseille, la production de Hamlet d’Ambroise Thomas magistralement mise en scène par Vincent Boussard fait une halte glorieusement reçue à l’Opéra de Lausanne. Un grand moment d’opéra. Quand en 1996 sur la scène du Grand Théâtre de Genève, Natalie Dessay, avec ses aigus d’alors, chantait Ophélie aux côtés du Hamlet de Simon Keenlyside, dans une mise en scène du duo Patrice Caurier et Moshe Leiser, on se ...
Foto: © Philipp Zinniker

À Berne, un Faust cauchemardesque et hué

Le public bernois hue bruyamment le metteur en scène anglais Nigel Lowery qui présente une version cauchemardesque de Faust, le chef d’œuvre romantique de Charles Gounod. Si un opéra comme le Stadttheater Bern ne peut présenter des productions aussi spectaculaires que celles des grandes maisons d’opéra, on peut cependant exiger que son directeur artistique fasse preuve d’esthétisme dans les opéras qu’il présente à son public. La beauté ne coûte pas plus ...
À Genève, Il Giasone en comédie burlesque

À Genève, Il Giasone en comédie burlesque

Entre baroque et comédie légère, la production du Grand Théâtre de Genève Il Giasone de Francesco Cavalli s’appuie sur la poésie des décors et la finesse d’une musique sophistiquée pour raconter une mythologie détournée. Il Giasone, l’opéra de Francesco Cavalli, reprend le mythe des amours de Médée et Jason sur fond de Toison d’Or, ici relayés par Egeo, amoureux éconduit de Médée, et Isifile, l’épouse de Jason. Porte ouverte à toutes ...
Jonathan_Nott_Bild_2__c__Thomas_Mueller_01

À Genève, Jonathan Nott trop sage

Ce premier concert de l’Orchestre de la Suisse Romande sous la baguette de son nouveau chef d’orchestre titulaire et directeur artistique, montre qu’il reste beaucoup de travail pour que cet ensemble retrouve l’aisance musicale qui lui manque encore. En octobre 2014, Jonathan Nott dirigeait brillamment l’Orchestre de la Suisse Romande dans une Cinquième Symphonie de Beethoven. Une prestation qui avait certaiment motivé les dirigeants de l’orchestre genevois pour lui proposer sa ...
John-Neschling®Marcio_Scavone.01

À Genève, John Neschling tout en musique

A la tête d’un excellent Orchestra Filarmonica della Fenice, la musicalité extrême du chef brésilien John Neschling fait briller Rossini, Wagner et Rachmaninov. Dès les premières notes de l’ouverture de l’opéra Semiramide de Giacchino Rossini, on se sent transporté dans la quintessence de la musique du maître de Pesaro. On se dit alors que cette musique est la musique des Italiens. Il y a dans ses accents des senteurs si typiques ...
Rival-Queens.01

À Genève, en voiture Simone Kermes

Après ses premières armes à Luxembourg en 2014, après Istamboul, la tournée spectacle « Rival Queens » se fait suisse avec une halte à Genève. Malgré l’enthousiasme d’un public impressionné par les excès scéniques et vocaux de la soprano allemande Simone Kermes, le spectacle manque partiellement l’esprit qu’il se proposait de montrer. L’idée de porter en scène l’expression de la rivalité entre deux divas de l’ère baroque, en l’occurrence celle qui ...
orlando-paladino-03

A Fribourg, Orlando Paladino brillant d’humour

Sans les moyens des grandes maisons d’opéra, l’Opéra de Fribourg avec son unique production annuelle prouve sa capacité d’enthousiasmer le public (et le critique) dans un Orlando Paladino de Joseph Haydn réussi grâce à une mise en scène enjouée, une remarquable direction d’acteurs et une distribution vocale de haut vol. Depuis des mois Alexandre Emery, le directeur général de l’Opéra de Fribourg, tentait de communiquer son enthousiasme pour l’Orlando Paladino de ...
la-vie-parisienne-02

La Vie Parisienne envahit Lausanne

Les grosses ficelles de La Vie Parisienne de Jérôme Savary présentées à Lausanne en 2005 sont encore dans les yeux des spectateurs quand s’ouvre le rideau sur cette nouvelle production. Alors qu’on riait assez grassement (quand on était certain de ne pas être épié par son voisin) sur les gags à deux balles du metteur en scène argentin, on sourit joliment au spectacle plus finement agencé de Waut Koeken. Le décor ...
laboheme-03

Paolo Arrivabeni enlace La Bohème à Genève

La nouvelle production genevoise de La Bohème de Giacomo Puccini affirme l’incontestable magnificence de la musique à travers la superbe direction d’orchestre de Paolo Arrivabeni et la bouleversante Mimi de Nino Machaidze. Pourquoi cet opéra réussit-il toujours à émouvoir bien que presque tous les spectateurs en possèdent des incontournables références discographiques ? Peut-être parce que la musique de Puccini s’inscrit au-dessus de l’intrigue, de l’image, de la scène. Parce que cette ...
marek-janowski_0

A Genève, Marek Janowski durcit Bruckner

Quatre ans après avoir fait ses adieux à un Orchestre de la Suisse Romande admirablement reconstruit, Marek Janowski revient à Genève à la tête de l’Orchestre Symphonique de la Radio de Berlin, orchestre avec lequel il a, entre autre, enregistré une intégrale des opéras de Richard Wagner, dont un superbe Parsifal, et un magnifique Meistersinger von Nürnberg. Dès les premières notes de la Symphonie n° 8 de Ludwig van Beethoven, on ...
Bern 24.11.2016 - GP zu Le Nozze di Figaro von Wolfgang Amadeus Mozart. Premiere: Samstag, 26. November 2016
© Annette Boutellier

Musikalische Leitung Kevin John Edusei
    Regie Markus Bothe
    Bühne Kathrin Frosch
    Kostüme Justina Klimczyk
    Chor Zsolt Czetner
    Dramaturgie Katja Bury

    Berner Symphonieorchester
    Chor Konzert Theater Bern
    Barbarina Daniela Ruth Stoll
    Susanna Oriane Pons
    La Contessa Sophie Gordeladze
    Cherubino Eleonora Vacchi
    Marcellina Claude Eichenberger
    Basilio Andries Cloete
    Don Curzio
    Il Conte Todd Boyce
    Figaro Jordan Shanahan
    Bartolo Stephen Owen
    Antonio Kai Wegner

A Berne, laborieuses Noces de Figaro

Une interprétation trop personnelle de la comédie de Beaumarchais par le metteur en scène Markus Bothe embourbe cette production des Nozze di Figaro dans une vision laborieuse et dépourvue de l’humour, comme des enjeux amoureux, sociétaux et hiérarchiques du chef d’œuvre de Mozart. Dix ans que les spectateurs bernois n’avaient plus entendu Le Nozze di Figaro de Wolfgang Amadeus Mozart dans leur théâtre d’opéra. C’est dire si cette production était attendue. ...
davidfischer

Finale Chant du 71e Concours de Genève

Chaque année le Concours de Genève attire beaucoup de monde pour assister aux épreuves finales. Et, comme dans chaque concours, les décisions des jurys soulèvent des interrogations sinon des réprobations. Avec le chant, cette nouvelle édition n’a pas fait exception. S’il est deux domaines où les mélomanes sont rarement en accords avec les décisions des jurys, ce sont ceux qui concernent le piano d’une part et le chant d’autre part. Cette ...
Der Vampyr

A Genève, Der Vampyr en liberté musicologique ?

Malgré d'importantes coupures infligées à la musique de cet opéra pour en faire un spectacle de Grand-Guignol, la production genevoise de Der Vampyr du compositeur allemand Heinrich Marschner rencontre un succès mérité grâce au soin apporté à la réalisation musicale, orchestrale et vocale. Cette coproduction du Grand Théâtre de Genève avec le Komische Oper Berlin soulève une question fondamentale concernant le respect des œuvres qui sont présentées au public de nos ...
peter-oundjian-01

À Genève, un Sibelius en gris

Alors que les affiches du concert extraordinaire des Amis de l’OSR annonçaient la violoniste Janine Jansens dans le Concerto pour violon et orchestre en ré mineur op. 47 de Jean Sibelius, brusquement souffrante, c’est le violon de Valeriy Sokolov qui la remplace au pied levé en s’attaquant au même programme que sa consœur. Ainsi allait-on découvrir ce jeune prodige (d’aujourd’hui trente ans tout de même !) que Bruno Monsaingean, époustouflé par ...
d37521a8be-w-326

La Force du destin a encore frappé à Bâle

Courageux pari que celui de monter La Force du destin. Bâle, qui n'a décidément pas froid aux yeux cette saison, fait appel à Sebastian Baumgarten. Etait-ce le bon choix ? 1861 : à Saint-Pétersbourg, la créatrice du rôle de Leonora tombe malade. 1862 : sa remplaçante se voit privée à jamais de scène au lendemain de la première. 1960 : à New York, le baryton américain Leonard Warren meurt avant d'entrer en scène. 1971 : à ...
andreasbrantelid_marios-taramides

A Genève, le vibrant violoncelle de Andreas Brantelid

Traditionnellement, à pareille date, la Confédération Suisse, la Ville et le Canton de Genève offrent un concert de l’Orchestre de la Suisse Romande aux délégués de l’Organisation des Nations Unies pour souligner l’anniversaire de la création de cette institution le 24 octobre 1945. Après les quelques discours de circonstance, le chef slovène Marko Letonja entame le concert avec l’ouverture de Lohengrin de Richard Wagner. Dès les toutes premières mesures, un malaise ...
orfeo-01

À Lausanne, Robert Carsen en poète d’Orfeo

Ouverture de saison colorée avec L'Orfeo de Claudio Monteverdi admirablement mis en scène par un Robert Carsen cultivant le beau, le rêve et l’humain. L’Orfeo de Claudio Monteverdi n’est certes pas l’opéra le plus populaire du répertoire. Bien sûr, le mythe d’Orphée, son amour pour Eurydice le poussant courageusement à affronter les enfers et enfreignant l’obéissance à Pluton pour finalement perdre son Eurydice, a été célébré sous toutes les formes d’art. ...
Die Tote Stadt à Bâle : la triomphale revanche de Korngold

Die Tote Stadt à Bâle : la triomphale revanche de Korngold

Le public de Bâle est sorti de sa réserve coutumière pour accueillir la première de l'opéra « dégénéré » de Korngold avec une très longue ovation adoubant de concert l'intelligence de la mise en scène et le haut vol musical.  Au risque de la redite, répétons combien il faut de temps pour rattraper les dégâts du totalitarisme. Ce ne sont pas cinq petites années et puis s'en vont. Dans le cas de Korngold, ...
thomas_hampson-01

A Genève, le métier de Thomas Hampson

Au lendemain de la tapageuse production de Manon de Massenet au Grand Théâtre de Genève, le baryton Thomas Hampson revenait dans la cité de Calvin après plus de quinze ans d’absence pour un récital qu’il a donné avec grande noblesse malgré les rides de son instrument. Après plus de trente ans de scène, le métier conseille la prudence. Surtout lorsqu’on est, comme Thomas Hampson, un artiste reconnu et célèbre dans le ...
manon-geneve16

À Genève, Manon révèle un merveilleux Chevalier des Grieux

Avec la mise en scène qu’en proposait le metteur en scène Olivier Py, Manon de Jules Massenet devait faire l’évènement de l’ouverture de saison du Grand Théâtre de Genève. Apportant son bagage de provocations, les facéties du metteur en scène français font chou-blanc, le public ne s’en offusquant plus. Elles sont balayées par la musique et l’admirable prestation de Bernard Richter en Chevalier des Grieux. Dans une récente interview, Olivier Py ...
A Gstaad, Angela Gheorghiu en diva assoluta

A Gstaad, Angela Gheorghiu en diva assoluta

Avec l’énigmatique et bref communiqué du Gstaad Menuhin Festival annonçant « pour des raisons artistiques, la soprano Angela Gheorghiu remplacera la cantatrice Anja Harteros », le concert originalement prévu de longue date n’a aucunement déçu le public. Bien au contraire ! « Donnez-moi un point d'appui, et avec mon levier, je soulèverai le Monde » affirmait Archimède. Donnez-moi un chef d’orchestre et je soulèverai le public aurait pu dire la soprano ...