Lieu : Suisse

Fantasio.03

À Genève, ennuyeux Fantasio

Satisfaction mitigée pour l’œuvre comme pour l’interprétation de ce Fantasio, opéra-comique de Jacques Offenbach présenté au Théâtre des Nations de Genève. Jacques Offenbach n’a pas composé que des chefs d’œuvre. Preuve en est ce Fantasio dont la musique souvent pauvre le dispute à un argument et à un livret mince et mal ficelé. Vous prenez un peu de Rigoletto, un peu de Cenerentola, un zeste de Lucia di Lammermoor, vous secouez ...
blh_5124_1

La Traviata ne veut pas mourir à Bâle

Bâle coproduit avec l’English National Opera La Traviata mise en scène par Daniel Kramer, également directeur artistique depuis 2016 de la deuxième scène lyrique londonienne. Malgré l’originalité de quelques séduisantes idées, cette énième production de l’opéra le plus populaire de Verdi, où un certain classicisme l’emporte aux points, ne renouvelle qu’insuffisamment la vision du chef-d’œuvre. Après un lever de rideau plus que prometteur, le somptueux décor en hémicycle de Lizzie Clachan ...
june 2007

À Genève, Dvořák à la fête avec Truls Mørk et Tomáš Netopil

Le public réserve un triomphe à la magnifique prestation de la Philharmonie Tchèque sous la direction inspirée et dynamique du jeune chef Tomáš Netopil, qui sublime le violoncelliste Truls Mørk dans le Concerto pour violoncelle d’Antonín Dvořák. Il y a des moments comme ça. Dès les premières notes d’un concert, on pressent qu’il se passe quelque chose autour de l’orchestre, entre le chef et ses musiciens, dans l’ambiance du public, dans ...

Au Grand Théâtre de Genève, programmation 2018-2019 compromise

De l’eau dans le gaz au Grand Théâtre de Genève, plus exactement de l’eau dans les murs. Depuis le début 2016, le vénérable bâtiment abritant le Grand Théâtre de Genève subit d’importants travaux de réfection et de rénovation occasionnant une cessation de ses activités artistiques pour une durée de deux ans et demi. Ces gros travaux avaient porté les responsables du théâtre lyrique genevois à prévoir les futures saisons dans un ...
Callas.02

À Genève, on danse l’art de Maria Callas

La chorégraphe Rheinhild Hoffmann recompose pour le corps de ballet du Grand Théâtre de Genève, son ballet Callas créé à Brême en 1983. Spectacle éminemment émouvant d’une part par l’apport théâtral que la chorégraphe allemande demande aux danseurs et d’autre part, par l’incroyable et bouleversante présence de la voix de Maria Callas. Plus qu’un ballet, c’est un véritable opéra que la chorégraphe allemande propose. Un opéra se refusant de raconter la ...
Lucia.03

À Lausanne, Lucia di Lammermoor révèle Edgardo

Ouverture de saison flamboyante à l’Opéra de Lausanne avec une Lucia di Lammermoor de Gaetano Donizetti dont la qualité des deux principaux protagonistes, Lenneke Ruiten et Airam Hernández, portent un spectacle parfois inabouti vers un succès populaire mérité. Quand s’ouvre le rideau en même temps que résonnent les premières notes de l’ouverture, la noirceur du décor, le brouillard ambiant laisse à peine entrevoir les longues silhouettes humaines plantées telles les colonnes d’un édifice ...
Lucio Silla Bale17

Lucio Silla à Bâle, ou la sexualité des dictateurs

Les metteurs en scène ont fort à faire s'ils veulent hausser Lucio Silla à la hauteur des grands Mozart. Si Chéreau y était quasiment parvenu, plus de trente années après, malgré l'orchestre et les chanteurs remarquables mis à sa disposition, Hans Neuenfels navigue assez laborieusement dans les contraintes de l'opera seria. Pour le grand public lyrique, Hans Neuenfels est surtout connu pour son « Lohengrin des rats » à Bayreuth entre 2010 et ...
Barbiere.01

À Genève, une saga de Figaro ?

Trois opéras en trois jours à Genève. Trois opéras pour tenter de raconter le destin de Figaro. Du brillant entremetteur des amours du comte Almaviva, alias Lindoro, jusqu’à son divorce d’avec Susanna, la soubrette rencontrée lorsqu’elle était au service de Rosine devenue la Comtesse Almaviva. Une histoire de famille, l’histoire d’une famille. Premier épisode : Il Barbiere di Siviglia À l’entracte de ce Barbiere di Siviglia, deux des plus éminents critiques musicaux ...
À Montreux, Lorenzo Viotti en peintre des sons

À Montreux, Lorenzo Viotti en peintre des sons

En 2013, le chef suisse Lorenzo Viotti remportait à 23 ans (!) le Concours international de direction d’orchestre de Cadaquès. L’an dernier, il remplaçait brillamment Marc Minkowski lors du Festival de Verbier après avoir dirigé un Viva la Mamma ! à l’Opéra de Lyon. C’est devant un programme imposant qu’on le retrouve aujourd’hui devant l’European Philharmonic of Switzerland, un orchestre issu des rangs du Gustav Mahler Jungendorchester créé par Claudio ...
Dutoit:Hamelin.02

À Montreux, Marc-André Hamelin ou le piano comme une diva

Au Septembre Musical, triomphal succès d’un Marc-André Hamelin inspiré complice d’un Charles Dutoit musicalement heureux en un après-midi à la gloire de Ravel et de Gershwin. Pour un pianiste, existe-t-il meilleur support qu’une aussi longue et profitable expérience du Concerto en sol majeur de Maurice Ravel que celle dont peut s’enorgueillir Charles Dutoit qui depuis plus de trente ans peaufine cette partition ? Quand le soliste s’appelle Marc-André Hamelin, quand on ...
poga tannay

À Tannay, Grieg et Dvořák manquent d’espace

Dans le cadre idyllique du château de Tannay, avec la vue magnifique sur le Lac Léman, l’Orchestre symphonique national de Lettonie tente vainement d'affirmer sa réputation dans un concert difficile pour tout un chacun. Sous une tente dont l’acoustique n'autorise pas l’explosion symphonique, difficile de se faire une idée bien précise sur le concert d’un orchestre nécessairement habitué à s’exprimer dans des lieux plus propices à l’expression musicale. En effet, quand ...
Verbier Festival 2017

Eugène Onéguine en clôture du Verbier Festival

Au dernier jour du Verbier Festival, la partition de l’opéra Eugène Onéguine de Piotr Ilitch Tchaïkovski avec les élèves de l’Académie de chant et le Verbier Festival Junior Orchestra s’avère au-dessus des moyens interprétatifs malgré l’évident enthousiasme des musiciens. L’an dernier, en dépit de l’extrême limitation d’un orchestre d’une dizaine de musiciens, l’académie de chant du festival avait donné un passionnant et dynamique Don Giovanni de Mozart dans le confinement de ...
The Eglise (c) Aline Paley

Trois jours à Verbier avec les grands interprètes de notre temps

En contrepoint des soirées symphoniques ou opératiques, le Verbier Festival se flatte de proposer à son public une programmation chambriste soignée et abondante. Aperçu, en un week-end et huit concerts, d’un tourbillon de talents éprouvés et de gloires montantes. Il en va du Festival de Verbier comme d’un luxueux cocktail : réunissez, dans un alpage suisse de votre choix, les meilleurs ingrédients du moment — stars déjà mondialement acclamées, jeunes prodiges, ...
Esa-Pekka Salonen enflamme Elektra au Verbier Festival

Esa-Pekka Salonen enflamme Elektra au Verbier Festival

Avec cette Elektra de Richard Strauss magistralement dirigée par un Esa-Pekka Salonen impérial et une Lise Lindstrom magistrale dans le rôle-titre, le Verbier Festival s’est offert l’une de ses meilleures soirées d’opéra depuis… Pas le temps de se caler gentiment dans son siège, de rassembler ses petites affaires, de jeter un regard à qui vous entoure comme il est presque de tradition pendant les ouvertures d’opéra. Avec Elektra, Richard Strauss vous ...
Evgeny Kissin © Aline Paley (2)

À Verbier, déroutant Evgueni Kissin

D’une palette d’œuvres ingrates quand bien même magistrales, Evgueni Kissin offre le récital d’une performance pianistique inouïe généreusement applaudie par une salle comble acquise à son idole. Evgueni Kissin. On l’avait annoncé souffrant. Il avait annulé quelques-uns des premiers récitals de sa tournée. Mais, après un concert à Paris, il est présent à Verbier. Une scène sur laquelle il est apparu une bonne vingtaine de fois. Alors, qui l’a entendu si ...
Mozart:Mahler.02

À Verbier, splendide Mozart, en attendant Mahler

On attendait Mahler. On a eu Mozart. On attendait Daniil Trifonov. On a eu Sergei Babayan. On attendait Gianandrea Noseda. On a eu Joshua Weilerstein et Daniel Harding. Deux pour le prix d’un ! Parce que le chef italien avait dû déclarer forfait et que le pianiste russe était retenu aux États-Unis, le Verbier Festival a fait appel à des remplaçants qui se sont révélés largement à la hauteur du ...
Verbier Festival 2017

À Verbier, pâle Salomé

En ouverture de cette 26e édition du Verbier Festival, cette Salomé de Richard Strauss scelle la fin des neuf années du mandat du chef suisse Charles Dutoit à la tête du Verbier Festival Orchestra. Chaleureuse ovation finale d’un public plus attaché à la personne de Charles Dutoit qu’à sa performance musicale. Comparaison n’est pas raison. Toutefois, au risque d’asséner un cliché assez mal vu à notre époque, c’était mieux avant ! ...
Norma.01

À Genève, Norma l’objet du scandale

Cette production de Norma de Vincenzo Bellini créée en 2002 à l’opéra de Stuttgart, reprise au Novaya Opera de Moscou en octobre 2012, puis en mars de cette année, ou encore au Teatro Massimo Palermo en juin 2014, arrive à Genève vêtue de sa sulfureuse réputation. Elle a été accueillie par une bronca des spectateurs. Norma, opéra mythique des amateurs de bel canto fait s’indigner le public du Grand Théâtre de ...
Theater Basel: Alcina
Premiere: 10.06.2017
Copyright: Theater Basel / Priska Ketterer

Haendel à Bâle : Alcina ou Bradamante ?

Entre Donnerstag aus Licht en 2016 et The Rake's Progress en 2018, Lydia Steier noie le concept de sa mise en scène dans le bricolage d'une Alcina de bande-dessinée. Repli pour tous dans une partie musicale des grands jours magnifiée par La Cetra d'Andrea Marcon. Kate Royal s'est retirée de la production bâloise pour « raisons personnelles ». Quelles qu'elles fussent, on imagine mal l'intégration de la très classieuse cantatrice anglaise dans un ...
DonGiovanni.02

À Lausanne, Don Giovanni fait souffrir Mozart

L’Opéra de Lausanne clôt sa saison avec un Don Giovanni de Wolfgang Amadeus Mozart laissant un arrière goût de déception pour une représentation parfois inégale tant du point de vue musical que théâtral. Durant l’ouverture, le rideau se lève sur un univers scénique noir dans lequel trainent de sinistres brouillards. Des personnages encagoulés s’approchent et tombent dans une fosse. Sur le fond de scène, des projections vidéo impriment une série de ...
AntonioPappano.01

A Genève, Antonio Pappano bienfaiteur de l’âme

En avril 2013, Sir Antonio Pappano à la tête de son Orchestra del’Accademia Nazionale di Santa Cecilia Roma bouleversait le public genevois avec une flamboyante ouverture de La Forza del Destino de Giuseppe Verdi qui la disputait à une poignante Symphonie « Pathétique » de Tchaïkovski. Le public qui ne pouvait avoir oublié ce moment de grâce est accouru à ce nouveau rendez-vous. C’est donc devant un Victoria Hall rempli ...
Cosi_fan_tutte.03

À Genève, Così fan tutte sans Mozart

Formidable metteur en scène, David Bösch offre un théâtre d’une grande vivacité dans ce Così fan tutte de Wolfgang Amadeus Mozart dont malheureusement le compositeur semble absent, vu la pâleur de la direction d’un Orchestre de la Suisse Romande d’une discrétion sonore déconcertante. En 1989, après Don Giovanni de Mozart mis en scène par Peter Sellars à la Maison de la Culture de Bobigny, Philippe Meyer, alors chroniqueur matinal à France ...
sathyagraha_presse_10_web

Satyagraha de Philip Glass à Bâle : triomphe pour tous

Confier une mise en scène d'opéra à un chorégraphe peut s'avérer une fausse bonne idée. Pour le dernier volet de sa trilogie contemporaine, Bâle prouve le contraire en faisant appel, pour la première suisse de Satyagraha, à Sidi Larbi Cherkaoui. De ses vingt-cinq opéras, Philip Glass aime à dire que Satyagraha est son préféré. L'on devine aisément dans cette affirmation que, pour le compositeur, l'envergure humaniste du rôle-titre compte autant que ...
À Lausanne, Les Zoocrates de Thierry Besançon

À Lausanne, Les Zoocrates de Thierry Besançon

À l'Opéra de Lausanne, la musique attrayante de Thierry Besançon dans Les Zoocrates, « loufoquerie opératique » pour jeune public, est dénaturée par le texte ampoulé et onomatopéique du livret et une mise en scène quelque peu tristounette. Le lion devenu vieux, il convoque les animaux des alentours pour trouver son successeur. Mais les jalousies lui conseillent de procéder à une élection zoocratique. S’en suit une série de discours dont on devine ...
presse_oresteia05_web

Bâle en transe avec Calixto Bieito et Iannis Xenakis

Trois œuvres de la fin du XXe siècle au cours de la même saison à Bâle : entre Stockhausen et Glass, voici Xenakis. Son Oresteia bénéficie de tous les soins (ne manquent que des sur-titres français !) de l'audacieuse maison d'opéra et notamment de l'investissement galvanisant du metteur en scène catalan. Le musicien-architecte (il travailla avec Le Corbusier) Xenakis disait ne pas aimer l'opéra. On a envie de le taquiner en lui ...
Dimitri Jurowski.01

À Genève, Dmitri Jurowski enflamme la musique de La Pucelle d’Orléans

Un Orchestre de la Suisse Romande en grande forme se plie à l’énergique direction de Dmitri Jurowski pour enflammer la musique de La Pucelle d’Orléans (Orleanskaya Deva), le trop rarement entendu opéra de Tchaïkovski. Situé entre la composition de Eugène Onéguine et de Mazeppa, Orleanskaya Deva (La Pucelle d’Orléans) fait malheureusement preuve de parent pauvre dans l’œuvre lyrique de Piotr Ilitch Tchaïkovski. On comprend mal les raisons de cet ostracisme car ...
À Berne, l’enthousiasmant Tannhaüser de Calixto Bieito

À Berne, l’enthousiasmant Tannhaüser de Calixto Bieito

Après sa création au Vlaamse Opera de Gand en septembre 2015, ses reprises au Teatro La Fenice de Venise et au Teatro Carlo Felice de Gênes, le Tannhaüser de Calixto Bieito (accessoirement de Richard Wagner !) enthousiame le public du Stadttheater de Berne grâce à un engagement total des membres de la troupe de cette maison d’opéra. Àl’exception peut-être de Tristan und Isolde, les opéras de Richard Wagner se prêtent aux ...
Boheme.03

À Lausanne, le superbe Rodolfo de Giorgio Berrugi

Malgré une direction d’acteurs quelque peu défaillante, la reprise de la mise en scène de 2003 de La Bohème de Giacomo Puccini, alors dirigée par le metteur en scène Claude Stratz rencontre un indéniable succès auprès du public, notamment en raison de l’excellent Rodolfo du ténor italien Giorgio Berrugi. Quelques semaines après une production genevoise de La Bohème de Giacomo Puccini, à une petite soixantaine de kilomètres, l’Opéra de Lausanne programme ...
joyce didonato

À Genève, Joyce DiDonato dans la joie du chant

En dépit d'un accompagnement orchestral laborieux, la mezzo-soprano américaine Joyce DiDonato, en grande professionnelle, s’impose dans un récital de très bonne tenue. Après les années de travail pour obtenir l'instrument avec lequel on arrive à tout raconter, à émouvoir un public, à s’émouvoir soi-même, comme ce doit être jouissif de pouvoir en profiter pleinement. C’est l’impression évidente que laisse la mezzo-soprano Joyce DiDonato dès qu'elle lance un saisissant Ai ceppi ed ...
DG8

Le Don Giovanni des Don Giovanni à Bâle

« L'opéra des opéras » a droit à « la mise en scène des mises en scène » à Bâle. Le spectacle que Richard Jones a conçu pour cette co-production entre l'English National Opera (2016) et le Theater Basel rejoint les plus impressionnants Don Giovanni (Claus Guth, Kasper Holten). Par bonheur, la partie musicale n'est pas en reste. Richard Jones est un metteur en scène très intelligent. Son récent Rosenkavalier pour Glyndebourne, trop éclipsé par la ...