Mot-clef : Accentus

laurence-equilbey-cjanajocif_0

Laurence Equilbey et Accentus dans le Requiem de Mozart

La saison dernière, Laurence Equilbey s’était illustrée dans la Passion selon St Jean de Bach pour l’ouverture du 1er festival de Pâques. Mercredi soir, nous l’avons de nouveau retrouvée au Grand Théâtre de Provence avec des œuvres « sacrées », un diptyque de musique du 18e siècle, à la tête de ses deux phalanges, Insula orchestra et le chœur Accentus. Cette magnifique soirée consacra un chef en osmose totale avec ses musiciens. Le ...
Pieter-Jelle de Boer

Pieter-Jelle de Boer, le hollandais francophile

« Aujourd'hui, ce n'est déjà pas évident de faire comprendre qu'on est capable de bien jouer de deux instruments différents, pour ne pas parler du fait de diriger aussi bien des chœurs que des orchestres ». ResMusica : Organiste, chef d’orchestre, compositeur et pianiste, un véritable homme-orchestre. Comment passe-t-on d’une activité à l’autre ? Pieter-Jelle de Boer : C'est toujours de la musique, heureusement ! Je passe d'une activité à l'autre en fonction de mon agenda  et ...
Damnation de Faust à l'Opéra de Rouen - photo Vincent Ferron

La Damnation de Faust à Rouen ? Jugez par vous-même !

C’est avec la Damnation de Faust que l’Opéra de Rouen ouvrait sa saison, avec comme heureuse particularité que la dernière représentation du 8 octobre était retransmise en direct sur Culturebox et restera consultable gratuitement pendant un an (voir la vidéo en bas de l’article). Cette coproduction avec l’opéra de Limoges se distingue par une mise en scène qui vise à l’efficacité, structurée entièrement d’une large roue crantée dont les motifs évoquant ...
MAROUF, SAVETIER DU CAIRE crédit photo Pierre Grosbois

Mârouf, délicieux cairote cake

L'Opéra Comique poursuit l'exploration de son patrimoine, mais Mârouf, l'un des plus grands succès de la salle Favart, ravive des souvenirs moins glorieux. Le nom d'Henri Rabaud reste entaché de sa responsabilité dans l'exclusion des élèves et professeurs juifs du Conservatoire, qu'il dirigeait en 1940. De l’œuvre elle-même, on pouvait craindre un pittoresque d'exposition coloniale ou un humour qui sent le rance. Ce n'est pas le cas, puisque le livret ...
laurence_equilbey

Equilbey dirige Bach

Comme chaque année à l’approche de Pâques, les églises et les salles de concert proposent des Passions de JS. Bach (en 2013, du moins en Île-de-France, surtout la saint Jean) pour le plus grand plaisir des mélomanes. A Paris, le public était venu en nombre Salle Pleyel écouter la Passion selon saint Jean dirigée par Laurence Equilbey, à la tête de son chœur Accentus et du Concerto Köln. On la ...
ciboulette

L’Opéra Comique renoue avec Ciboulette

Si l'on voulait absolument bougonner, on pourrait dire que Ciboulette est un œuvre charmante, mais un peu vaine dans sa tentative de ressusciter l'esprit d'Offenbach pour endiguer l'invasion du music-hall. L'humour bon enfant du livret a moins bien vieilli que celui de Sacha Guitry dans O mon bel inconnu, présenté il y a deux ans par l'Opéra Comique. Mais tout cela importe peu face au succès total de cette reprise, ...
sous apparence opd2

Un chef d’œuvre de Cunningham éclipse Gillot à Garnier

Etonnant ce que des garçons peuvent faire sur des pointes ! C’est la première réflexion qui vient à l’esprit au lever de rideau de la création de Marie-Agnès Gillot pour le Ballet de l’Opéra de Paris. Pour répondre à cette commande de Brigitte Lefèvre, directrice du Ballet, qui souhaitait compléter la soirée en hommage à Merce Cunningham d’une œuvre d’un jeune créateur, la danseuse étoile a fait le choix périlleux d’un ...

Création d’un nouvel orchestre

Alors que les menaces planent sur nombre de formations, le choeur de chambre Accentus se porte plutôt bien et se verra adjoindre un orchestre sur instruments d'époque, l'Insula Orchestra, basé à Boulogne-Billancourt. Le premier concert aura lieu à l'automne prochain. La direction musicale de ce nouvel ensemble, soutenu à hauteur de 330 000 euros par le Conseil général des Hauts-de-Seine, sera confiée à Laurence Equilbey.
michael-nagy_0312

Mendelssohn par Accentus : de la musique de fées

A propos de La première nuit de Walpurgis, Berlioz écrit dans ses Mémoires : « J’incline fort à regarder cette espèce d’oratorio (la Nuit du Sabbat) comme ce que Mendelssohn a produit de plus achevé jusqu’à ce jour », ajoutant plus tard en note : « Je ne connaissais pas encore, quand j’écrivis ces lignes, sa ravissante partition Le songe d’une nuit d’été. ». On ne peut que lui donner raison sur la qualité de ces ...

Les lauréats des International Classical Music Awards – ICMA 2012

Le Jury des International Classical Music Awards - ICMA a rendu publics aujourd'hui les lauréats 2012 dans 20 catégories musicales. "Pour notre jury international et indépendant la qualité de l'interprétation musicale est le seul critère. Les vainqueurs 2012 ont été  sélectionnés à partir d'une liste de plus de 250 CD ou DVD du plus haut niveau artistique. Dans un monde musical où le nombre de productions ne cesse de croître, ce ...
equilbey_laurence_accentus

Mendelssohn du choral à l’oratorio, nouveau pari pour Laurence Equilbey

La musique sacrée de Felix Mendelssohn, voici encore un nouveau pari pour Laurence Equilbey : si ce répertoire est bien implanté dans les pays anglo-saxons, il n'éveille guère d'attente chez nous. On y trouve pourtant des richesses insoupçonnées, à commencer par ces pièces écrites en Italie aux alentours de 1830, lorsque Mendelssohn terminait ses études par un tour de l'Europe. Des œuvres d'une envergure limitée, pas mémorables sans doute (le compositeur ...
Laurence Equilbey

Une Enfance du Christ douce et intime par Laurence Equilbey

À l’origine, L’Enfance du Christ est une supercherie du malicieux Hector Berlioz, qui présenta l’Adieu des bergers comme l’ouvrage miraculeusement retrouvé d’un maître de musique du XVIIe siècle, l’obscur Pierre Ducré. Berlioz intégra en conséquence à son langage des archaïsmes, colorations modales et références diffuses aux temps révolus. Éclectique, l’œuvre est atypique dans la production berliozienne et contraste avec d’autres compositions plus sonores. Elle mêle moments dramatiques et sections recueillies, ...
Interrogatif Pelléas

Interrogatif Pelléas à l’Opéra Comique

A la sortie de cette production de Pelléas et Mélisande qui ferme la saison de l’Opéra-Comique, on ne peut rester qu’interrogatif, tant les certitudes que l’on peut avoir à propos de ce chef d’œuvre sont bousculées. Pelléas est aimé ou détesté. Cet opéra unique en son genre a depuis sa création ses détracteurs et ses thuriféraires. Les lectures en sont multiples, aussi bien pour la musique que pour le texte. Après ...
Sous le signe du recueillement

Laurence Equilbey et Accentus, sous le signe du recueillement

Ce concert marquait la première apparition de Laurence Equilbey au Festival de Saint-Denis, avec naturellement son chœur, Accentus, mais aussi à la tête de l’Ensemble orchestral de Paris, dont elle est chef associée pour deux saisons (avant de créer sa propre formation orchestrale ?). Le choix de réunir dans le même concert Puccini et Fauré pouvait paraître surprenant, mais, outre le fait qu’ils sont morts la même année (1924), c’est la ...
Richard Strauss a capella

Richard Strauss a capella par Laurence Equilbey

On n’imagine pas trouver en Richard Strauss un maître de l’écriture chorale, sans doute parce que ses opéras les plus célèbres ne donnent au chœur qu’un rôle secondaire. En plus d’imposantes parties chorales dans Friedenstag, il a pourtant composé plusieurs dizaines de pièces pour chœur, avec orchestre ou a capella, dont Laurence Equilbey propose une sélection judicieuse, encore que bien réduite. On y entend la tradition de Mendelssohn, que Strauss ...