Mot-clef : Alban Berg

staier2©-Alvaro-Yanez

Clarinette et piano par Lorenzo Coppola et Andreas Staier

Ce programme viennois pour piano et clarinette fut du plus vif intérêt. On a pu y vérifier l'intérêt des instruments "historiques" pour le répertoire de la fin du XIXe siècle, et même du XXe. Les trois instruments utilisés, qui ne viennent pas du Musée de la musique, sont présentés en français par les interprètes. Lorsque Brahms s'enthousiasma pour le clarinettiste Richard Mühlfeld et lui écrivit ces merveilles que sont le ...
150323-slide2

Le Quatuor Voce sur la scène des Bouffes du Nord

Les concerts Proquartet invitaient sur le plateau des Bouffes du Nord le Quatuor à cordes Voce, une formation qui a fait ses premières armes au sein de l'Association et qui souffle cette année ses dix bougies d'anniversaire. Les quatre oeuvres pour quatuor à cordes, certaines réclamant une partie de soprano, nous portaient des origines du genre à la création d'aujourd'hui avec deux oeuvres récentes de Bruno Mantovani et Philippe Fénelon. Les Voce ...
Prohaska2

Berg à Berlin, côté symphonique

Après l'opéra, Berg est célébré par un concert symphonique à Berlin - mais ce sont les voix qui l'emportent Après un décevant Wozzeck et une Lulu moins frustrante les deux soirs précédents, il n’y a rien d’étonnant à ce que la première partie de ce concert symphonique 100 % Berg s’ouvre sur trois grandes œuvres pour voix et orchestre : c’est Thomas Hampson qui prend à sa charge la plus célèbre, ces ...
Photo Bernd Uhlig (2012)

Berg à Berlin, Lulu dominée par le Dr. Schön de Michael Volle

Après le décevant Wozzeck donné la veille par la même équipe Daniel Barenboim / Andrea Breth, dans cette Lulu l'essentiel est sauf à défaut d'être exaltant. Commençons par le pire. Ce qui est joué à Berlin depuis la première de cette production en 2012 n'est pas la version complétée par Friedrich Cerha, mais une "version de Berlin". Cette "version" consiste en la suppression pure et simple du prologue et de tout le premier tableau de ...
Wozzeck_012(c) Bernd Uhlig

Berg à Berlin, triste Wozzeck

Dans le cadre d’un « cycle Berg » comprenant aussi Lulu et des concerts, une reprise du décevant Wozzeck de 2011. 1994 : moins de deux ans après avoir pris ses fonctions dans le principal opéra de la partie orientale de Berlin, Daniel Barenboim frappe un grand coup en présentant Wozzeck dans la mise en scène historique de Patrice Chéreau. 2011 : dix-sept ans plus tard, c’est avec Andrea Breth qu’il fait équipe pour ...
harding_daniel_©Harald-Hoffmann

Daniel Harding dirige Berg et Beethoven

La présence de Daniel Harding à la tête de l'Orchestre Philharmonique de Radio France a réjoui ostensiblement public et musiciens. En coulisses, le nom du chef anglais circule parmi la short-list  des prétendants au poste de directeur musical de l'Orchestre de Paris… Heureux présage ? Cette série Beethoven-Berg lui va comme un gant et confirme toutes les qualités qu'on avait pu remarquer jusqu'à présent. Les réserves viendraient plutôt de la logique interne ...
lulu-hannigan

Lulu possède Barbara Hannigan

La barre était placée très haut pour Barbara Hannigan  et son metteur en scène Krzysztof Warlikowski pour leur Lulu à la Monnaie. Pour sa prise de rôle, la soprano réalise une prise de rôle époustouflante. Alban Berg a été gâté depuis une dizaine d'années avec une succession de productions incarnées avec maestria par Laura Aikin à Bastille dans une mise en scène de Willy Decker, Agneta Eichenholz à Covent Garden vue ...
© Salzburger Festspiele / Silvia Lelli

Philharmonia Orchestra on Tour in Salzburg

One, two, three women; ten, twenty, thirty… No doubt about it, the orchestra entering on the stage of the Grand Hall of the Salzburg was not the Vienna Philharmonic Orchestra, which is still effectively opposed to any form of equality between men and women in its ranks. The Philharmonia, invited for a brief residence of two concerts in Salzburg, is considered a modern orchestra; where the Viennese seem to sort ...
DSC_6924

Troisième week-end Turbulences piloté par Bruno Mantovani

Tout à la fois semblable aux précédents et totalement différent, le troisième Week-end Turbulences de l'Ensemble Intercontemporain, dernier de la saison, était cette fois piloté par son chef de bord Bruno Mantovani dont la fulgurante énergie avait impulsé un programme à haute tension qu'il affichait sous le titre d' « Air libre ». Toutes les oeuvres choisies relevaient d'une même problématique, celle du rapport entre soliste et ensemble/individu et groupe, qui définit ...
jansons

Berg et Tchaïkovski avec Gil Shaham et Mariss Jansons

Respectant l’équilibre entre ces deux orchestres, Mariss Jansons nous revenait à Paris avec une symphonie de Tchaïkovski, cette fois la Sixième, après nous avoir offert la saison dernière une extraordinaire Cinquième à la tête du Concertgebouw d’Amsterdam. La présence en première partie de soirée du Concerto  « A la mémoire d’un ange » ne pouvait qu’attiser la curiosité des mélomanes qui, pour cause de budget loisir peut-être consommé en ces lendemains ...
Quatuor Bela1©JeanLouisFernandez 86

Ouverture de la 6e biennale de quatuors à cordes

Devenu un événement incontournable en matière de musique de chambre, la biennale de quatuors à cordes à la Cité de la Musique arrive à la sixième édition, mêlant tradition et réinvention, avec toujours plus de créations : deux premières mondiales et cinq créations françaises. Le fil conducteur de cette année est Mozart : ses six quatuors dédiés à Haydn et ses pièces dites « Prussiennes ». C’est le plus jeune quatuor invité de cette édition, ...
Anna-Maria Helsing

Anna-Maria Helsing conducts Webern, Mahler, Berg, and Hartmann

Classical music as we know it today would be quite different if it were not for early twentieth century Vienna. Mahler was taking the late-romantic symphony to almost every extreme possible, while Schönberg and his disciples developed musical systems independent of tonality. Anna-Maria Helsing, yet another gifted Finnish conductor with a steadily rising career, presented an intelligent survey of this music, along with a symphony from Karl Amadeus Hartmann. Webern's Passacaglia ...
Quatuor_Diotima

Création française du Quatuor à cordes n°3 Farrago de Gérard Pesson par les Diotima

Pour le premier concert de leur saison, le Quatuor Diotima, en résidence au Théâtre des Bouffes du Nord, faisait l'événement en donnant en création française le Quatuor n°3 « Farrago » de Gérard Pesson. Commanditaires du second quatuor Bitume qu'ils avaient créé dans ce même théâtre il y a de cela cinq ans, les Diotima sollicitent une seconde fois le compositeur avec cette nouvelle commande en partenariat avec le Bayerischer Rundfunk, une ...
olivier charlier© DR

Festival de Besançon : Olivier Charlier et l’Orchestre national de Lorraine

Nemanja Radulovic, surmené durant l'été, n'a pu être présent ce soir au Théâtre pour jouer le concerto de Berg. Nous ne saurons donc jamais si Olivier Charlier aura été son digne remplaçant. Mais il y a fort à parier que le fougueux violoniste serbe, consigné à résidence par ses médecins, aurait apporté un supplément énergétique à cette partition. Ce serait toutefois faire un mauvais procès à Charlier, dont la sagesse ...
edda  Erlendsdottir

Le piano bien tempéré d’Edda Erlendsdóttir

C’est une artiste qui nous vient d’Islande. Née à Reykjavik elle y étudie le piano au Conservatoire national de musique. A Paris (CNSM), elle parfait sa formation dans la classe de Pierre Sancan et auprès de Marie-Françoise Bucquet. Depuis la fin des années 1970 elle donne de nombreux récitals en Europe, aux Etats-Unis et en Chine. Elle se produit comme soliste avec orchestre sous la baguette de chefs renommés et ...
dutrieu3

Pierre Dutrieu en concert avec Court-Circuit

Sous la houlette de son directeur artistique Philippe Hurel, Court-Circuit initie cette année une nouvelle série de concerts donnant carte blanche aux solistes de l'ensemble. Sur scène donc, invitant deux de ses partenaires privilégiés, le clarinettiste et compositeur Pierre Dutrieu avait concocté un programme très judicieusement articulé pour mettre en lumière différentes facettes du répertoire de son instrument. Il débutait tout en énergie avec New York conterpoint de Steve Reich; dans ...
wozzeck_belair

Wozzeck par Tcherniakov : sanglant

Quand Dmitri Tcherniakov s’en prend à Wozzeck, ça déménage ! Le propos en devient quasiment freudien, sur une société qui ment, qui se ment, feint de se connaitre tout en s’ignorant et finit par être d’une profonde hypocrisie. Wozzeck n’est plus soldat, c’est une petit cadre urbain, peut-être fonctionnaire, qui a du mal à joindre les deux bouts pour faire vivre sa famille et s’adonne à des jeux sado-masochistes avec deux ...
Varduhy Yeristian et ©Colin Samuels

Un Festival Messiaen résolument contemporain

Toute aussi riche et aventurière, cette quinzième édition du Festival Messiaen au Pays de la Meije célébrant cette année les vingt ans de la disparition du Maître, était résolument tournée vers la musique d'aujourd'hui – de Boulez à Benjamin - puisque Gaetan Puaud avait donné carte blanche aux élèves d'Olivier Messiaen, deux générations de compositeurs ayant bénéficié de l'enseignement de cet « extraordinaire éveilleur de talents » durant les 37 ...
wozzeck munich

Wozzeck intense à Munich

Pour beaucoup d’amoureux de cette œuvre, il y a une production définitive du Wozzeck d'Alban Berg, celle montée pour la Staatsoper de Berlin et le Châtelet par Patrice Chéreau il y a deux décennies, modèle de raffinement et de simplicité qui était presque un manifeste pour la mise en scène d’opéra, qui n’a besoin ni de pénibles « reconstitutions », ni d’armatures conceptuelles ou symboliques. Andreas Kriegenburg a choisi une ...
gil_shaham_paris0312_vign

Programme viennois de Shaham et Eschenbach

Pour le retour, semble-t-il maintenant régulier, de Christoph Eschenbach à la tête de l’orchestre qu’il dirigea pendant dix ans, jusqu’en 2010, un fort beau programme entièrement viennois nous était proposé, s’étirant néanmoins sur plus d’un demi siècle entre la symphonie de Bruckner de 1881 et le concerto de Berg créé en 1935. Ce dernier s’inscrivait dans le cycle en cours consacré par Gil Shaham aux concertos des années 30, qui ...
hm_bergbeethoven_faust

Faust, sans dilemme !

Après la réédition des gravures de Christian Ferras récemment proposée par Audite revoici au disque le couplage inattendu des concertos pour violon et orchestre de Beethoven et Berg. C’est sous l’archet d’Isabelle Faust –qui a déjà enregistré la partition du maître de Bonn avec Jíři Bělohlavek (Harmonia Mundi)- que l’on retrouve ces deux monuments si différents qu’ils vont finalement bien ensemble. Quelques mois après une magnifique gravure du concerto de ...
Pollini_XXesiecle

Pollini et les modernes

En parallèle d’une nouvelle lecture du Concerto n°1 de Brahms, DGG propose de belle rééditions de ses « archives Pollini ».  Ce boitier consacré aux enregistrements d’œuvres du XXème siècle par Maurizio Pollini est une des parutions que Deutsche Grammophon nous propose pour célébrer les 70 ans du pianiste milanais qui, depuis plus de quarante années est resté fidèle à la fameuse étiquette jaune. Il commence d’ailleurs par le célébrissime Petrouchka qui ...
daniellegatti_2011A

Esprit viennois avec Daniele Gatti

Si l'on en croit la programmation du National, Daniele Gatti a un faible pour la musique viennoise. Après son intégrale Mahler, voilà qu'il met à l'honneur Schubert, et saupoudre encore un peu de Berg ! On aurait tort de s'en plaindre, a fortiori à propos de ce concert, entre grand répertoire et curiosités. L'« Inachevée » introduit le concert, et donne le ton général, entre gravité et mélancolie. Le premier mouvement est réussi, ...
audite_ferras

Christian Ferras : l’art et la manière

Dix-huit ans ! C’est l’âge qu’a Christian Ferras en ce 19 novembre 1951, date de ses débuts avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin sous la baguette de Karl Böhm dans le Concerto pour violon de Beethoven. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le prodige français ne semble impressionné ni par la partition –qu’il domine magistralement - ni par ses prestigieux partenaires… ! Abordé dans un tempo très modéré, le redoutable ...
orfeo_keilberth

En différé symphonique du festival de Salzbourg

Du côté symphonique, Orfeo nous rend un concert de 1960, où le grand mais trop oublié Joseph Keilberth officie à la tête de la philharmonie de Berlin avec un soliste de choix : le Français Christian Ferras. Valeur sûre des podiums des années 1950-1960, Joseph Keilberth était un fidèle du festival autrichien, il y dirigea, une légendaire Arabella, en 1958. Ce long programme débutait par une belle et fort classique ouverture ...
daniellegatti_2011A

Mahler par Gatti : saison III

Avec cette soirée, Daniele Gatti entamait la fin de son périple mahlérien, accompagné par un public nombreux, signe s'il en fallait que les auditeurs parisiens sont pleins de bonne volonté, et savent retenir leur quinte de toux avec déférence devant un monument qui s'érige. Le Chant de la Terre, centre du rituel, était précédé par le Concerto de Berg, visiblement moins attendu si l'on en croit les rumeurs du foyer. Qu'importe ...
Laura Aikin (Lulu) © Ian Patrick / Opéra national de Paris

Lulu revient dans l’arène de Bastille

Lulu est la dernière œuvre laissée inachevée d'Alban Berg ; dans le sillage de Wozzeck mais en appelant cette fois à « l'expressivité dodécaphonique », le compositeur autrichien s'empare de la « tragédie-monstre » de Wedekind pour son second opéra dans lequel il déploie des moyens sonores d'une luxuriance encore jamais atteinte. Composé entre 1928 et 1935, l'ouvrage est délaissé/abandonné en cours d'achèvement, le temps de composer le Concerto à la Mémoire d'un Ange écrit ...
ondine_kaivos_rautavaara

Kaivos de Rautavaara, le chainon manquant ?

Que de chemin parcouru par Einojuhani Rautavaara au cours d’une fabuleuse carrière de compositeur où la curiosité le partage au talent, où l’expérimentation négocie avec un respect inné de la tradition, où les essais de caméléon s’avèrent en accord avec un amour intense d’écrire de la musique ! Son catalogue a amplement reçu la visite de nombreux musiciens, les concerts l’ont régulièrement fêté et le monde de l’enregistrement l’a gâté au-delà ...
L’Orchestre de Paris révise son Beethoven avec Paavo Järvi

L’Orchestre de Paris révise son Beethoven avec Paavo Järvi

Le programme, très classique, de ce concert d’abonnement permettait à Paavo Järvi de jauger «son» orchestre dans un répertoire beethovénien on ne peut plus exigeant et dans des œuvres pas si souvent pratiquées, ces dernières années, par ses musiciens. La barre était placée très haut car le chef estonien, a gravé (en CD et vidéo), l’intégrale Beethoven majeure des années 2000 et donné, à Paris aussi, des séries de concerts ...
Portrait d’un surdoué

Esa-Pekka Salonen à Présences 2011, portrait d’un surdoué

C’est dans le foyer du Théâtre du Châtelet (avec vue sur Notre-Dame !) que se déroulait la seconde journée du Festival Présences mettant cette année à l’honneur le compositeur et chef d’orchestre Esa-Pekka Salonen. L’ensemble strasbourgeois Accroche Note avait imaginé un programme un brin composite autour de quatre pièces de jeunesse du maître finlandais pratiquement toutes données en création française ; elles alternaient avec des œuvres du (de leur) répertoire (Debussy, Ligeti, ...