Mot-clef : Alexander von Zemlinsky

james conlon

James Conlon à Paris : éternel amoureux de Zemlinsky

Au pupitre devant l’Orchestre de Paris, James Conlon s’attache toujours avec passion à la défense de l’œuvre de Zemlinsky. Il lie une courte pièce du compositeur à la Nuit Transfigurée de Schoenberg, inspirée par le même poète, et montre ce qu’au début du siècle l’élève doit encore au maître. En seconde partie, la Lyrische Symphonie est défendue avec splendeur par la soprano Aga Mikolaj et le baryton Christopher Maltman. Retrouvé à ...
Nain

Le Nain, conte cruel à l’Opéra de Rennes

Peu de temps après que l'Opéra de Lyon a programmé Le Cercle de Craie, Zemlinsky est à l'honneur à Rennes avec Le Nain, coproduit avec Lille et Royaumont. L'heure de la reconnaissance semble enfin venue pour ce compositeur versatile et brillant. Le public rennais découvre l'ouvrage dans un arrangement habilement réalisé par Jan-Benjamin Homolka pour un orchestre de chambre réduit à dix-huit unités, qui ne gomme rien de la puissance d'orchestration ...
linos ensemble

Schoenberg et sa Société d’exécution musicale privée, par le Linos Ensemble

Le Linos Ensemble publie son quatrième disque consacré au répertoire pratiqué à Vienne au sein de la Société d’exécution musicale privée d'Arnold Schoenberg. L'entreprise musicale, quoique sympathique, s'avère frustrante sur le plan du minutage et de la finition des interprétations. Arnold Schoenberg eut la volonté, au sortir de la Grande Guerre, de créer à Vienne, par nécessité culturelle et créatrice, une société musicale privée où l’on donnerait tant des créations récentes venues de tout ...
Création française du Cercle de Craie à Lyon : l’odyssée de Haitang

Création française du Cercle de Craie à Lyon : l’odyssée de Haitang

Le premier spectacle de l'année, à l'Opéra de Lyon, est un des projets dont cette maison a le secret : une aventure hors des sentiers battus, et un spectacle pleinement maîtrisé. Zemlinsky a souffert, au cours de sa vie, que sa notoriété insuffisante ne lui permette pas de consacrer plus de temps à la composition. L'estime que ses pairs vouaient au chef d'orchestre qu'il était a longtemps semblé bouder le créateur qu'il ...
Cuarteto Casals

La Biennale de quatuors en terre viennoise

Après les quelques créations de la semaine, la Biennale se concentre pour son week-end final sur le creuset viennois. La biennale de quatuors à cordes organisée par la Philharmonie de Paris en est à sa huitième édition ; quel thème pouvait-on bien trouver pour donner, sinon une unité, du moins un fil conducteur à la vingtaine de concerts qui se succèdent dans les deux salles de la Cité de la Musique ? Vienne, ...
Lindsey

Kate Lindsey et Baptiste Trotignon, au croisement du jazz et du classique

Programme panaché pour une exploration des compositeurs transatlantiques les plus marquants de la première moitié du XXe siècle. Mariage réussi de deux interprètes venus l’un du jazz, l’autre du classique. Le cross over dans ce qu’il a de meilleur. Le programme figurant sur ce CD réalise un très beau croisement entre plusieurs univers, celui de l’Europe et de l’Amérique des premières décennies du XXe siècle, celui de la culture dite « ...
MUSEE GUSTAVE MOREAU, PARIS 9, FRANCE

L’Orchestre de Paris en formation Quatuor pour Schönberg et Zemlinsky

Comme tous les grands ensembles symphoniques, l’Orchestre de Paris propose à l’occasion à ses musiciens de jouer en formation réduite afin de porter des ouvrages de chambre rarement interprétés, soit parce que l’effectif demandé n’est pas habituel, à l’image de certains sextuors ou octuors, soit parce que certaines pièces du répertoire sont tout simplement délaissées, à l’image des deux quatuors postromantiques interprétés au Musée Gustave Moreau ce mardi. Parmi les nombreux ...
k026couv

L’ombre d’Alma Mahler plane sur Isabelle Druet

Nous avions assisté aux prémices de ce disque lors de l’édition 2016 du festival de Besançon où la mezzo-soprano Isabelle Druet et l’orchestre Victor Hugo Franche-Comté avaient révélé une prestation spécialement brillante. Ce ne sera pas la qualité des interprètes qui sera la cause de notre déception mais plutôt une programmation ancrée dans une thématique franchement simpliste et des arrangements dont la pertinence ne semble pas toujours évidente. C’est qu’il nous ...
Un Roi Candaule surréaliste et génial à Gand

Un Roi Candaule surréaliste et génial à Gand

Huitième et dernier opéra d'Alexander von Zemlinsky, Der König Kandaules est encore trop rare sous nos latitudes. L'Opéra des Flandres confie à l'iconoclaste Andrij Zholdak les rênes d'une production majeure, tant par l'ambition que par le niveau de réalisation. Au rédacteur en chef du New-York Times qui lui demandait à quoi ressemblait son opéra Le Roi Candaule, Zemlinsky eut cette réponse plein d'humour : "It is ultra modern". Derrière l'ironie du ...
NYLUND_Camilla

Cycle Korngold à la Maison de la Radio

Le temps d'un week-end, Radio-France consacre un cycle à Erich Wolfgang Korngold, l'enfant prodige viennois exilé à Hollywood. La Ville morte a conquis depuis quelques décennies sa place dans le répertoire lyrique. Korngold est cependant toujours regardé avec condescendance : on ne voit en lui qu'un compositeur de musique de films, en ignorant que la première partie de sa carrière compte bien d'autres œuvres que cet opéra. Mais ce qui compte, ...
paul daniel 2015

L’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine sur la scène du Corum à Montpellier

C'est la première fois que l'Orchestre National de Bordeaux Aquitaine est invité au festival de Radio France Montpellier Languedoc Roussillon, qui fête cette année son trentième anniversaire. Sous la direction de son chef Paul Daniel, en poste depuis septembre 2013, il donne au Corum un superbe concert associant Alexandre Zemlinsky et Gustav Mahler, deux Viennois portés par un même élan de lyrisme et d'expressivité. Dans l'ombre d'Arnold Schoenberg, dont il fut ...
warner vents français

Grand style français pour vents

La « Dream team » des Vents français fait son retour chez Warner Classics. Composé des meilleurs souffleurs actuels : Emmanuel Pahud à la flûte ; Paul Meyer à la clarinette ; François Leleux, au hautbois ; Gilbert Audin au basson et Radovan Vlatković au cor, cet ensemble de musiciens géniaux nous offre un double album qui regroupe l’essentiel des œuvres pour quintette à vents du XXe siècle. Le premier disque est dédié à des partitions françaises parcourues de ...
le nain ©Opéra national de Lorraine

Nancy offre au Nain de Zemlinsky une production idéale

Alexander von Zemlinsky n’est pas un inconnu à Nancy. Dès 2006, tout récemment auréolés du label national, l’Opéra de Lorraine et son directeur Laurent Spielmann avaient même initié une manière de cycle en présentant successivement et avec brio Le Roi Candaule et Une Tragédie Florentine. C’est cette fois le second de ses trois chefs d’œuvre opératiques, Le Nain, qui bénéficie d’une nouvelle production. Inspiré comme Une Tragédie Florentine par Oscar Wilde, ...
Rideau de scène © Christian Leiber / ONP

Deux visages de l’enfance à l’Opéra de Paris

Deux visions de l'enfance, voilà bien le seul lien entre deux œuvres aussi dissemblables que Der Zwerg (Le Nain) de Zemlinsky et L'Enfant et les sortilèges de Ravel. Encore que l'enfance dans la première œuvre est très relative : si l'infante dans l'originale de Wilde a douze ans, une fois mise en musique elle en a dix-huit. Quant à l'idée de ce couplage improbable, elle remonte à 1998 et est ...
Offrandes lyriques

Offrandes lyriques

Daniel Harding, souffrant, n’a pu diriger ce beau programme viennois et fut remplacé par Peter Hirsch, un chef plutôt discret, spécialiste du répertoire du XXe siècle. Sa battue fluide et précise sert bien le laconisme des Six pièces de Webern (dans la version révisée de 1928), obtenant de l’orchestre la concentration nécessaire pour l’impressionnante quatrième pièce. La mélancolie de la dernière est convenablement rendue. Dans les trois mouvements de la ...
Confession à quatre

Confession avec le Quatuor Diotima et Marie-Nicole Lemieux

Non, nous n’aurons pas eu droit aux Six bagatelles de Webern. Mais nous nous réjouissons d’avoir eu en lot de consolation ce drôle de triptyque, constitué des premières et troisième Bagatelles encadrant le lied central «Schmerz immer, Blick nach oben». Sans aucun doute le moment fort de la soirée, en dépit de sa concentration extrême, ce triptyque, conçu à la mort de la mère du compositeur, coupe le souffle : en ...
François-Xavier Roth ouvre la saison de Radio-France

François-Xavier Roth ouvre la saison de Radio-France

Schumann est un «cas». Sa musique est indéniablement reconnue et aimée ; pourtant on ne l’entend guère dans l’hexagone. Peut être la juge-t-on trop originale, voire trop germanique ? Une chose est sûre : si sa musique pour piano, et de chambre en général est largement plébiscitée, il n’en est pas de même pour sa production symphonique. Aussi saluons-nous le choix de François-Xavier Roth de programmer le triptyque méconnu Ouverture, Scherzo et Finale. En regard ...
Ecrin symphonique pour mezzo mythique

Ecrin symphonique pour mezzo mythique

Festival de Radio-France et Montpellier 2009 C’est au tour du Philharmonique de Radio-France, dirigé par Eliahu Inbal, d’investir la vaste salle de l’Opéra-Berlioz après les orchestres prestigieux qui s’y sont déjà succédés lors de cette édition du Festival de Radio France et Montpellier, pour cette soirée rassemblant autour des Quatre derniers Lieder de Strauss deux grands morceaux symphoniques très Mitteleuropa post-romantique. Avant de donner quatre parmi les plus beaux et délicats lieder ...
esa-pekka_salonen2

Esa-Pekka Salonen et la fin glorieuse du romantisme viennois

Philharmonia Orchestra Etait-ce l’hiver ou l’ambiance générale de crise économique, mais les mélomanes parisiens n’étaient pas venus en masse se mettre bien au chaud dans un Théâtre des Champs-Élysées au deux tiers pleins seulement. Les absents ont eu quand même tort de bouder ce programme Schœnberg Zemlinsky, à la fois original et remarquablement cohérent, illustrant à merveille les derniers feux du romantisme viennois. Car il faut le dire, et le répéter pour ...
Le match Sciarrino contre Zemlinsky

Le match Sciarrino contre Zemlinsky

Luci miei traditrici. Une Tragédie Florentine Avec le compositeur sicilien Salvatore Sciarrino, c’est le dépaysement musical total. Malgré un très bel intermezzo aux étonnants accents baroques, la musique de Sciarrino n’offre aucun repère, aucune mélodie, aucun air auquel le chanteur pourrait se raccrocher. Au début, l’articulation vocale dérange, énerve même. Un chant saccadé d’où sont supprimés les toniques de la langue rendant la prosodie fréquemment incompréhensible. Comme si les protagonistes communiquaient ...
De l’origine du monde au théâtre du monde

De l’origine du monde au théâtre du monde

Il Segreto di Susanna et Eine Florentinische Tragödie Défenseur de la comédie comme divertissement aristocratique légitime, et ce faisant héritier de Verdi et de son Falstaff, Ermanno Wolf-Ferrari allait à l’encontre de toute une tradition du livret d’opéra sérieux. Pour autant, ses postures esthétiques bien peu modernistes furent reprochées à ce compositeur dont le style a retenu les leçons du XVIIIème siècle musical. Vite surnommé « Mozart revividus », Mozart ressuscité, Wolf-Ferrari ne ...
La musique triomphante

Diana Damrau, la musique triomphante

La collection « Festspiel Dokumente » du label Orfeo se consacre à l’édition des témoignages les plus intéressants du Festival de Salzbourg. Le mélomane peut ainsi retrouver les grands noms qui ont forgé la légende de la manifestation. C’est dire notre curiosité devant la publication d’un récital enregistré en 2005 et articulé autour d’une jeune mais confirmée chanteuse allemande dont il s’agit du premier récital en solo ! Mais le choix éditorial d’Orfeo ...
Puissance mille ! Zemlinsky transcendé

Puissance mille ! Zemlinsky transcendé par Eschenbach

Si le public et les commentateurs saluent le niveau atteint par l’Orchestre de Paris sous la direction de Christoph Eschenbach, l’observateur international continuait de faire la moue devant les témoignages discographiques de cette collaboration. Après des essais convenables mais peu déterminants dans Berlioz, Bruckner et Ravel, le chef allemand frappe un grand coup avec cette Symphonie lyrique qui séduit et enchante. Longtemps oublié, Alexander von Zemlinsky s’impose de plus en plus ...
L’épure viennoise

L’épure viennoise

Vienne Art nouveau Dans le cadre du cycle « Vienne, fin de siècle » à l’Auditorium du Musée d’Orsay, l’Ensemble Intercontemporain dirigé pour l’occasion par Ludovic Morlot – assistant depuis 2004 du Boston Symphony Orchestra et de James Levine – faisait revivre une des soirées viennoises de la société d’exécutions musicales privées fondée par Arnold Schoenberg en 1918 pour tenter de faire connaître un répertoire trop mal accueilli par le public autrichien dans ...
Mort de la petite fille basanée

Symphonische Gesänge de Zemlinsky : Mort de la petite fille basanée

Figures de Maestro Comme l’explique René Kœring en nos colonnes, « Figures » est le rendez-vous (gratuit) de Radio-France avec les mélomanes curieux de découvrir des répertoires rares et stimulants. Les « Figures de maestro » qui ouvrent la saison s’attachent aux artistes qui ont assumé la double fonction de compositeur et de chef d’orchestre, qu’ils soient d’abord célébrés comme chef d’orchestre, tel Furtwängler, ou comme compositeur, tels Smetana, Zemlinski, Hindemith. Mais le véritable fil ...
Andante73070

Nina Stemme redécouvre Le roi Kandaules de Zemlinsky

De toute évidence, l’ouvrage n’est pas plus difficile d’accès que la Femme sans ombre de Strauss, dont l’esprit n’est pas si éloigné. La « patte » sonore de Zemlinsky doit autant à Strauss qu’à Mahler, ses audaces parfois plus osée encore que celle de l’auteur du Chant de la Terre. Quelques œuvres, à peine, survivent de l’œuvre de Zemlinsky (la Symphonie lyrique, die Seejungfrau) et toute pièce nouvelle à inscrire au dossier ...
Komische Oper

Zemlinsky et Alban Berg Komische Oper

Avec ses trois scènes lyriques officielles héritées du temps de la division de la ville et fonctionnant comme de véritables maisons d’opéra avec leur troupe propre, leur orchestre, leur ballet et leur administration propre, la ville réunifiée de Berlin est plutôt gâtée. Théoriquement, car cette richesse est plutôt vécue par les autorités culturelles comme une dispersion et le touriste de passage peut constater que pour des soirées de répertoire les ...
Nikolaï Lugansky pianote sans fin

Zemlinsky et Beethoven, la Sirène et l’Empereur …

Ce concert au programme alléchant, qui réunissait le très célèbre Concerto n°5 de Beethoven dit « L’Empereur », inscrit au répertoire des pianistes et orchestres les plus renommés, et une oeuvre de Zemlinsky, « La petite Sirène » une fantaisie orchestrale inspirée du conte d’Andersen, que l’on a rarement l’occasion d’entendre, promettait une soirée mémorable. L’un de ses autres atouts était la présence d’Armin Jordan au pupitre et — last but not least ...
Cinq Johannes pour le Quatrième Viennois

Cinq Johannes pour le Quatrième Viennois

Cycle « les Origines de l’avant garde » : Zemlinsky-Brahms au Musée d’Orsay Certes, il n’a jamais franchi le pas vers l’atonalité ; certes, contemporain de Schönberg — et son beau-frère — il n’a pas été embrigadé comme les élèves de celui-ci dans l’aventure sérielle. Cependant, comme Schönberg et avant lui, il réalise l’impossible synthèse entre Brahms et Wagner, entre la concentration thématique brahmsienne et le chromatisme wagnérien, entre l’héritage formel de ...
Sirène dans la tempête

Sirène dans la tempête

Thomas Dausgaard dirige l’Orchestre national du Capitole Les nécessités des programmations traditionnelles, ouverture-concerto-symphonie, expliquent d’étranges associations, comme cette irruption, sans logique apparente, des très rabâchées Variations Rococo de Tchaïkovski entre deux compositeurs classés par les nazis « Entartete Musik » (musique dégénérée). Il faut dire que le jeu brutal et outrageusement musclé de la jeune violoncelliste Han-Na Chang n’a guère aidé à faire passer la pilule : un son écrasé et agressif se ...