Mot-clef : Anton Bruckner

Nécessité versus curiosité

Riccardo Chailly & Lang Lang, Nécessité versus curiosité

Gewandhausorchester Leipzig La venue du Gewandhausorchester de Leipzig et de Riccardo Chailly est un incontournable de la saison parisienne. Cette année, l’événement est d’autant plus grand que leur passage dans la capitale, pour deux concerts, dédie une soirée à l’un de ses plus prestigieux chefs (1835 à 1843 puis 1845-1847) dont on fête cette année le bicentenaire de la naissance : Mendelssohn. Essentiellement symphonique, le premier programme est le plus grandiose. La Symphonie ...
Des interprètes trop loin de leur base

Des interprètes trop loin de leur base

Orchestre de l’Opéra National de Paris Réunir au même programme Haydn et Bruckner fonctionne bien en général, les (toute proportion gardée) courtes symphonies du premier trouvant assez naturellement leur place en première partie d’un concert complété ensuite par un des monuments brucknériens. Mais une bonne idée ne suffit pas à faire un grand concert, l’essentiel reste la réussite musicale due, entre autre, au talent des instrumentistes et à l’inspiration du chef. ...
theodor_guschlbauer

La symphonie, de Haydn à Bruckner par Theodor Guschlbauer

Orchestre Philharmonique de Liège Le projet «LINZ, Capitale culturelle européenne 2009» résonnait à travers la salle philharmonie de Liège à l’occasion d’un concert associant Joseph Haydn, père de la symphonie classique et la musique de Bruckner (organiste à la cathédrale de Linz dès 1856). Dans le cadre de ce projet, les équipes artistiques de l’OPL avaient choisi d’inviter les spectateurs de Linz, mais aussi du monde entier à suivre ce concert ...
louis_langree

Bruckner 9 par l’Orchestre Philharmonique de Liège et Langrée

L’Orchestre Philharmonique de Liège sait choyer son public, et lorsqu’il s’agit d’aborder le dernier concert de l’année, la phalange a l’habitude de présenter une œuvre d’envergure. Cette année, le pilier de ce programme n’était autre que la monumentale Symphonie n°9 de Bruckner, précédée de l’attrayant Concerto pour piano de Schumann. En plus de cet honorable produit d’appel, l’auditeur pouvait se réjouir de retrouver Louis Langrée à la tête de l’ensemble. ...
Orgiaque ! Mariss  Jansons et le Concertgebouw d’Amsterdam

Quand Jansons 2008 répond à Jansons 2007

Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise Assister deux soirs consécutifs, dans la même salle, à deux concerts aussi différents que celui de Philippe Herreweghe hier et de Maris Jansons ce soir, nous a transportés, d’un strict point de vue sonore, d’un extrême à l’autre. Car si le premier nous avait paru sous-dimensionné, le second, plus spécialement dans Bruckner, nous a semblé surdimensionné par rapport aux conditions acoustiques, notamment dans les grands ...
Une gare pour cathédrale

Bruckner au Musée d’Orsay, une gare pour cathédrale

Démocratisation de la musique classique, tentative d’éveil des sens, le concept de concert dans la nef du Musée d’Orsay est une trouvaille de la fête de la musique. Aujourd’hui, cette idée mène une vie autonome et s’avère être un moment rafraîchissant de la vie musicale parisienne. A voir ce monde ainsi massé, tendu vers la source du son, parfois assis, surtout debout dans un confort précaire, on se dit que la ...
Le retour du maître

Le retour du maître Masur

Kurt Masur, de retour à la tête de l’Orchestre National de France en cette fin d’année, a mis ce soir Liszt et Bruckner face à face. Un dialogue qui tient une place de choix dans la programmation de l’Orchestre National de France. Dirigé par le maestro dans un excellent Mozart l’année dernière, le pianiste canadien Louis Lortie a confirmé son intimité avec la verve poétique et malicieuse de Liszt. La richesse ...
La passion Bruckner

La passion Bruckner de Philippe Herreweghe

Avec ferveur, Philippe Herreweghe poursuit son beau parcours brucknérien pour Harmonia Mundi. Alors que ses enregistrements des symphonies, bien que d’un très haut niveau, devaient s’incliner devant ceux des grands maîtres du passé (Jochum, Karajan, Böhm…), sa compréhension de la musique religieuse du maître de Saint Florian est absolument magistrale. Dans l’œuvre brucknérienne, la messe n°3 est relativement «précoce» car sa composition se situe à l’orée des années 1867-68, c’est-à-dire, peu ...
Wilhelm Furtwängler : une sommité brucknérienne

Wilhelm Furtwängler : une sommité brucknérienne

Le label américain Music & Arts vient de réaliser ce qu’aucun autre éditeur, à notre connaissance, n’avait osé entreprendre : publier en un seul coffret une interprétation – parfois la seule – de chacune des Symphonies de Bruckner que Wilhelm Furtwängler nous a léguées. Précisons d’emblée que l’illustre chef allemand n’a jamais dirigé les trois premières Symphonies du maître de Linz (ni bien évidemment les deux Symphonies « de jeunesse »), ...
Vol. 2 : son oeuvre

Centenaire Herbert von Karajan : son oeuvre

Comme Beethoven, Karajan eu trois périodes stylistiques dans sa longue carrière. La première, qu’on peut qualifier de « classique » va de ses débuts jusqu’à peu près la création du Philharmonia de Londres. La seconde, correspondant aux années 50, sera celle du murissement et de l’approfondissement de son style, et la troisième prendra ses racines dans les années 60, lorsque le style typique et caractéristique du chef sera définitivement établi, ...
Au cœur de la tourmente

Au cœur de la tourmente

En écho au très controversé choix d’Israël comme pays invité au Salon du Livre de Paris cette année, l’Orchestre de Paris a mis au programme ce soir la première symphonie de Leonard Bernstein. Une lettre ouverte aux contemporains indécis ou incrédules de la Seconde Guerre Mondiale. Brève, composée de trois mouvements aux noms invoquant le sacré (Prophecy, Profanation, Lamentation) la Symphonie dite Jérémie avec mezzo-soprano est créée en 1944. Elle témoigne ...
Quand les Français osent Bruckner au Musikverein

Quand les Français osent Bruckner au Musikverein

Dans la mythique salle du Musikverein, Kurt Masur donne, cette année, avec l’Orchestre National de France un cycle de symphonies de Bruckner, ainsi que l’intégrale des concertos pour piano de Beethoven. Défier les Viennois dans « leur » répertoire et dans le lieu où ils ont l’habitude d’entendre le Philharmonique de Vienne, il fallait oser. Une audace rendue possible par l’autorité musicale de Kurt Masur. Il fit salle comble. Le ...
Bruckner et les archéologues

Bruckner, Simone Young et les archéologues

Le label Œhms classics offre ici un CD consacré à la symphonie n°3 en ré mineur d’Anton Bruckner, dans sa version originale de 1873, jamais créée du vivant du compositeur. Elle ne sera d’ailleurs publiée qu’en 1977 ! Fondée sur le modèle de la 9e symphonie en ré mineur de Beethoven, la construction de l’œuvre de Bruckner frappe par son caractère monumental, et plus précisément encore dans cette première version qui ...
Célestes couleurs à la Cité

Messiaen 2008, célestes couleurs à la Cité

Pour le dernier concert de la confrontation Bruckner / Messiaen à l’aune de leur inspiration religieuse – rappelons qu’ils étaient tous deux organistes et profondément croyants - la Cité de la Musique recevait ce mercredi 6 février l’ensemble Ars Nova et le chœur Accentus sous la direction de son chef Laurence Equilbey dans un répertoire qui mêlait des œuvres a capella, des pièces instrumentales et la Messe n°2 de Bruckner ...
Marek Janowski, Brahms et Bruckner

Marek Janowski, Brahms et Bruckner

Le chef d’orchestre Marek Janowski, bien connu des mélomanes parisiens, se voit offrir, par la firme Pentatone, l’opportunité d’enregistrer quelques uns de ses chevaux de bataille qu’il fréquente avec assiduité et succès depuis de nombreuses années. Presque septuagénaire, ce musicien reste l’un des meilleurs bâtisseurs d’orchestre de notre époque, un directeur musical de premier plan qui sait faire bûcher des orchestres en difficulté. On se souvient des résultats magistraux obtenus ...
Coffret Sanderling

Coffret Kurt Sanderling mieux que légendaire : historique

Pour qui veut recevoir et méditer une très grande leçon de direction d’orchestre, l’acquisition de ce coffret relève de la nécessité. Sous la baguette d’un Kurt Sanderling confronté à plusieurs compositeurs d’une redoutable inventivité orchestrale, les partitions les plus complexes retrouvent un lumineux équilibre, les épisodes les plus obscurs se nimbent d’une radieuse clarté, les contrastes les plus périlleux s’inscrivent dans une dynamique moins sèchement spéculative que profondément jubilatoire. Né ...
Wilhelm Furtwängler : Bruckner des plus rares

Wilhelm Furtwängler : Bruckner des plus rares

Ce disque est à la fois très homogène… et particulièrement frustrant ! Et cela pour la même raison : il se compose de deux interprétations brucknériennes incomplètes de Wilhelm Furtwängler (1886-1954), mais ces témoignages constituent de purs trésors à ne surtout pas sous-estimer. Il est d’ailleurs étonnant que les firmes discographiques ne se soient pas intéressées de son vivant à Wilhelm Furtwängler interprète des Symphonies d'Anton Bruckner : Telefunken, qui n’était pas le ...
Au delà des mots

Au delà des mots

Certains concerts laissent sans voix. Comment exprimer l’explosion des sens sans la dénaturer ou tomber dans le grandiloquent excessif mais stérile ? Ce n’est pas grave, cette musique est grandiloquente et excessive, me direz-vous. Certes, et c’est bien ce qui fait que le public s’est précipité à ce concert. Le concerto pour violon de Beethoven fait maintenant tellement partie de ces incontournables de la musique classique qu’on en viendrait presque à oublier la ...
Hans Knappertsbusch brucknérien hors pair

Hans Knappertsbusch brucknérien hors pair

Les diverses versions des Symphonies brucknériennes seront éternellement sujettes à d’interminables polémiques, et cela concerne tout particulièrement la Symphonie n°3 ayant subi le plus de transformations. Jugez-en donc : version 1873 originale [édition Leopold Nowak, 1977] ; version 1874 [édition Thomas Rœder non publiée] ; version 1876 Adagio seulement [édition Leopold Nowak, 1980] ; version 1877 [édition Leopold Nowak (avec coda du Scherzo), 1981] ; version 1878 [édition Fritz Œser (sans coda du Scherzo), 1950] ; ...
Bruckner magnifié par Abbado

Bruckner magnifié par Abbado à Lucerne

Le texte auto-explicatif de la genèse et du fonctionnement de l’Orchestre du Festival de Lucerne (Suisse) suffit amplement à planter le décor. En deux mots, en 1943, le célèbre chef d’orchestre Ernst Ansermet constitua une nouvelle phalange orchestrale destinée à offrir plus de travail aux instrumentistes des principaux orchestres suisses et à servir le nouveau festival estival. Les débuts du Festival proprement dit se situent antérieurement dans le temps. Plus ...
Wilhelm Furtwängler : Bruckner a trouvé son Dieu

Wilhelm Furtwängler : Bruckner a trouvé son Dieu

Le XXe siècle a connu, en sa première moitié, d’éminents chefs d’orchestre brucknériens qui imposèrent le grand compositeur autrichien au public alors qu’il ne lui était encore seulement qu’un nom : Volkmar Andreae, Karl Böhm, Eugen Jochum, Oswald Kabasta, Hans Knappertsbusch, parmi d’autres, ont ouvert la voie à l’ample développement discographique brucknérien remarquable qui devait le consacrer définitivement dans la seconde moitié de ce même siècle. Mais parmi ces admirables pionniers, ...
Le Roc allemand résiste à la tramontane

Le Roc allemand résiste à la tramontane

Festival de Radio-France et Montpellier 2007 Le soleil réussit à Kurt Masur. Peu avant l’envol pour Londres, le National est venu en escale à Montpellier dans un répertoire germanique, avec à sa tête un octogénaire survolté. Malgré l’acoustique sèche du Corum qui prive les cordes de projection et surexpose les cuivres, l’ouverture des Maîtres Chanteurs de Nuremberg est menée avec brio en ce début de concert. Sa consœur quasi symphonique de ...
Karl Böhm, brucknérien à son apogée

Karl Böhm, brucknérien à son apogée

Cette interprétation par Karl Böhm de la Symphonie n°4 « Romantique » d'Anton Bruckner n’a jamais quitté le catalogue et a fait l’objet de plusieurs rééditions en CD chez Decca (notamment dans sa série « Legends » 466374), et celle-ci, dans la série « The Originals », en constitue la plus récente qui vient de paraître. Mais pourquoi donc toutes ces rééditions d’un même enregistrement analogique de 1973, alors qu’il existe un grand nombre d’enregistrements digitaux ...
marek_janowski2_2007

Concert Anniversaire

Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo L’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, placé sous la présidence de S. A. R. la Princesse de Hanovre fête ses 150 ans avec Bruckner. Dédiée à l’Empereur François-Joseph, la Symphonie n°8 fut élaborée entre 1884 et 1887. Le refus par l’illustre chef wagnérien Hermann Levi de la diriger mit le compositeur au bord du suicide. Comme pour la plupart de ses symphonies, Bruckner la remania. Elle fut créée à ...
Celibidache, époque vidéo, acte I

Celibidache, époque vidéo, acte I

Au moment où nous amorcions la rédaction de cette chronique, les agences de presse se faisaient écho du rachat du label Opus Arte par le Royal Opera House de Covent Garden. Habitué au jeu des rachats et des fusions en cette époque difficile, le commentateur pouvait certes s’attendre à l’annonce de transactions financières, mais certainement pas à l’acquisition d’un des principaux labels de DVD lyriques, connu pour le fini de ...
Svetlanov, l’intégrale, la suite !

Svetlanov, l’intégrale, la suite !

Warner nous offre une nouvelle fournée de sa colossale collection consacrée à Evgeny Svetlanov. Pour mémoire, cette entreprise démesurée prévoit l’édition de plus de 100 titres jusqu’en 2010 alors que le cap des vingt parutions vient juste d’être dépassé ! Cette présente livraison nous propose des classiques, des raretés et un plantureux chemin de traverse de la discographie du maestro Grand classique du répertoire de Svetlanov, les Tableaux d’une Exposition sont ...
Yannick Nézet-Séguin : retenez ce nom !

Yannick Nézet-Séguin : retenez ce nom !

Furtwängler, Karajan, Wand, Klemperer, Celibidache… Ces géants ont longtemps été considérés comme les seuls à pouvoir faire ressortir les grandeurs de Bruckner. Aujourd’hui, à trente-et-un ans seulement, Yannick Nézet-Séguin (lire notre entretien) s’attelle à une œuvre grandiose, la Symphonie n°7, et en propose une version qu’on peut dire exceptionnellement inspirée, de la première à la dernière mesure. La n°7 est la seule symphonie d'Anton Bruckner qui n’existe que dans une seule ...
A l’assaut de Bruckner !

Orchestre de la Radio de Stuttgart et Roger Norrington à l’assaut de Bruckner !

La présidence allemande de l’Union européenne amène, à Bruxelles, l’Orchestre de la SWR de Stuttgart. Affiche alléchante, tant le chef d’orchestre britannique semble s’épanouir à la tête de l’ancien orchestre de Celibidache, comme en témoignent les disques proposés par le label Hänssler. Peu connu dans le monde francophone, le compositeur Christian Jost possède déjà un catalogue assez imposant issu des commandes des plus importantes institutions musicales allemandes dont la Philharmonie et ...
Bruckner par Giulini

Bruckner par Giulini

Cette catégorie d’enregistrement trouve difficilement sa place idéale entre la perfection reproductible du studio et la spontanéité du concert organisé par une phalange exceptionnelle. Heureusement, la figure centrale, outre bien évidemment le chef-d’œuvre impérissable d’Anton Bruckner, est bien celle du chef italien Carlo Maria Giulini. Figure artistique immense, étrangère à toute banalité, pleine de tact et de sentiments musicalement exprimés. Figure également de l’homme inspiré, transporté et manifestement sublimé autant par ...
Triomphe de la jeunesse dans Beethoven et Bruckner

Triomphe de la jeunesse avec les frères Capuçon et le Gustav Mahler Jungendorchester

Formidable surprise que ce concert au programme conséquent, alliant concerto de Beethoven et symphonie de Bruckner, et qui a fait un triomphe, bien mérité, auprès du public du Théâtre des Champs-Élysées en cette fraîche soirée d’avril. Vedette de la première partie de soirée, les frères Capuçon ont joué le Triple Concerto de Beethoven avec le renfort du chef qui a donc dirigé l’orchestre de son piano. Habitués à jouer ensemble ...