Mot-clef : Antonín Dvořák

dvorak fuga libera

Dvořák : Un Concerto en quête d’auteur

Le présent enregistrement consacré à Dvořák est l'occasion pour nous de découvrir une oeuvre que même le compositeur avait semble-t-il oublié, un concerto pour violoncelle de jeunesse, dédié à l'un de ses amis, et retrouvée dans les années vingt, nous dit le livret. Oubli ou lucidité ? Peut-être Dvořák n'a-t-il tout simplement pas voulu déterrer cette oeuvre de 1865, qui, il faut l'admettre, pour agréable et inventive qu'elle soit, ne souffre ...
dvorak-nelsons-362x317

Andris Nelsons conducts Antonín Dvořák

The Latvian conductor Andris Nelsons is less a media stunt than his colleague Gustavo Dudamel. However, he is “the other" young conductor of the beginning of our century.  At 35, he is one of the busiest conductors in the classical music world. For now, he is the principal conductor of the Birmingham Symphony Orchestra. He has just been elected as the new music director of the prestigious Boston Symphony Orchestra.  ...
dvorak nelsons

Andris Nelsons face à Antonín Dvořák

Moins médiatisé que Gustavo Dudamel, le Letton Andris Nelsons est « l’autre » jeune chef majeur du moment. A 35 ans, il est l’une des baguettes les plus recherchées dès qu’il s’agit de trouver un directeur musical à une des phalanges de légende. Adulé à Boston, qui attend désespérément un directeur musical pour son symphonique, on parle aussi de lui à Amsterdam, Munich et même à Berlin où il est logiquement dans ...
Bartek Niziol

Bartek Niziol au festival Arthur Rubinstein de Łódź

La 3e édition du festival Arthur Rubinstein de Łódź vient de se terminer, un évènement a particulièrement marqué l’auditoire : le concert donné par Bartek Niziol, Xiaoming Wang, Sergey Tarasov et le Quatuor Valentin Berlinsky. Bartek Niziol et Sergey Tarasov ont débuté à 15 heures avec la Sonate pour violon et piano en la majeur de César Franck, l’une des plus connues du répertoire. Les musiciens ont très bien rendu le sens ...
dvorak_carmina

Eternelle poésie de Dvořák par le Quatuor Carmina

La poésie musicale d’Antonín Dvořák s’inscrit dans le prolongement de son rapport au monde et à la vie tel qu’il l’aborda tout au long de sa riche et simple existence entre 1841 et 1904. Lui qui aborda tous les genres musicaux sut les imprégner de son humanité généreuse et communicative. La vastitude de son catalogue a régulièrement conquis des foules d’auditeurs sous toutes les latitudes et les enregistrements consacrés à ...
41sJdyRJxuL._SL500_

Herreweghe allège le Stabat Mater de Dvořák

Longtemps l’apanage des chefs tchèques (Talich, Smetacek, Kubelik…), le Stabat Mater de Dvorák fut régulièrement enregistré depuis les années 1980 par d’autres interprètes tels Wolfgang Sawallisch, Giuseppe Sinopoli ou Laurence Equilbey (cette dernière dans la version initiale avec piano). Philippe Herreweghe, qui souhaite de plus en plus revisiter avec son Collegium Vocale Gent le répertoire d’oratorio des XIXe et XXe siècles comme il le fit pour du répertoire plus ancien dans ...
Daniel-Myssyk-appassionnata

Sérénades tchèques par l’ensemble Appassionata

Créé au Canada, il y a 12 ans, l’orchestre de chambre Appassionata s’est rapidement imposé comme une formation à suivre. Pour son second disque exclusivement orchestral, il confronte deux classiques de la musique tchèque pour orchestre à cordes : les Sérénades de Josef Suk et Antonín Dvořák. Dans ce couplage traditionnel des orchestres de chambre, l’orchestre Appassionata allie la fraicheur du ton et la beauté du son. Sous la baguette de son ...
emi_constantin_silvestri

Constantin Silvestri, finalement, mais partiel

Ce superbe coffret EMI de la série Icon, consacré à l’un des plus grands chefs du XXe siècle, est à la fois une bénédiction et une déception. D’abord, pour en être quitte, la déception : le visuel de l’album affiche fièrement, mais en caractères presque illisibles, « Complete EMI Recordings ». C’est faux et abusif, car il n’en est rien : toutes les gravures concertantes EMI avec solistes sont hélas omises ! Nous sommes ainsi ...
Sergei_Semishkur©Anna_Primki

Le Requiem de Dvořák par l’Orchestre de Paris

On n'entend pas souvent le Requiem de Dvořák à Paris, ni à Saint-Denis non plus d'ailleurs. L'Orchestre de Paris offrait deux chances d'écouter cette œuvre singulièrement émouvante. L'interprétation qu'en donnèrent l'Orchestre et son Chœur fut, mercredi soir, de très bon niveau. Dans la conduite de James Conlon, on pouvait seulement regretter une propension à prendre des tempos systématiquement plus rapides que ceux prévus. Craignait-il que l’œuvre ne paraisse trop morne ...
dvorak serebrier

Le Dvořák massif de José Serebrier

Pas de repos pour José Serebrier qui, à peine après avoir terminé une belle intégrale des œuvres de Glazounov, se lance dans les Symphonies de Dvořák. On tient là un véritable stakhanoviste des studios qui multiplie les parutions chez Naxos et Warner au point de, presque rivaliser, avec le peu sage Gergiev, dans son record de publications annuelles. Au niveau interprétatif, on ne se relèvera pas la nuit pour ce patchwork ...
Leif Ove Andsnes © Özgür Albayrak

L’histoire du concerto résumée à Munich

Après le départ pour Dresde de Christian Thielemann, qui avait choqué une partie importante des abonnés de l’orchestre, c’est entre les mains de Lorin Maazel qu’est placé, en guise de transition, l’Orchestre philharmonique de Munich, dans une ville qui, à défaut de posséder une vraie salle de concerts, compte pas moins de trois orchestres internationaux. Si Lorin Maazel, pour son propre compte, a l’intention d’interpréter un répertoire bien plus large ...
RB

Rudolf Buchbinder, Beethoven à la lettre

Pour sa rentrée, l'Orchestre de Paris accueille, après Lang Lang, le pianiste viennois Rudolf Buchbinder. Un artiste érudit et exigeant qui a grandit sur les bancs du Conservatoire de Vienne entre ses ainés Martha Argerich et Nelson Freire. Les Variations Symphoniques de Dvořák charment par la souplesse des transitions et la rondeur de la sonorité orchestrale. Avec Rudof Buchbinder, spécialiste de Beethoven, dans le Concerto pour piano n°3, l'orchestre montre ensuite ...
naxos dvorak

Le Dvořák fulgurant de Claus Peter Flor

Le chef d’orchestre allemand Claus Peter Flor poursuit avec Antonín Dvořák son parcours à travers le cœur de répertoire Mitteleuropa à la tête de ses musiciens malais.  Ce présent volume place toujours la barre très haut avec une lecture démentielle du poème symphonique Le Rouet d’or. Dans cette partition, le chef impose une tension ultra-dramatique, faisant de cette partition de près d’une demi-heure, un opéra en miniature avec ses paroxysmes ...
0028947900658

En attendant Kožená

Le nouvel enregistrement de Magdalena Kožená s'intitule Love and Longing, « amour et attente » - une façon un peu simpliste de rendre compte de la richesse du programme proposé. S'il est indéniablement question ici d'amour, ce sentiment est décliné sur toute sa gamme, du mysticisme à l'érotisme (certes diffus), dont rendent bien compte les diverses esthétiques, entre économie de moyens et chatoiement orchestral. Les Chants bibliques pour commencer sont une ...
jean-philippe_collard_vign

Les Flâneries musicales de Reims

Cette 23e édition de grands événements classiques estivaux rémois connaît un vent de fraîcheur avec le nouveau directeur artistique, le pianiste Jean-Philippe Collard. Il nous a livré trois grandes lignes qui lui tiennent à cœur : la célébration de la musique française (curieusement en France, on connaît moins les compositeurs français qu’à l’étranger), en cette année Debussy pour son 150e anniversaire de sa naissance ; chant choral par des ensembles ...
berlin jansons munich12

Chapeau bas pour le triplé tchèque de Mariss Jansons à Berlin

Juste après avoir entendu l’orchestre bavarois de Mariss Jansons dirigé par Esa-pekka Salonen, nous avions l’opportunité d’entendre le chef letton diriger le Philharmonique de Berlin, lui-même entendu peu avant salle Pleyel sous la direction de Gustavo Dudamel puis de son chef Simon Rattle ici même à la Philharmonie. Presque une boucle bouclée due aux hasards du calendrier, qui nous permet d’avoir une illustration de l’empreinte imposée par le chef sur ...
bis_dvorak_flor

Claus Peter Flor et les cauchemars de Bohême

À la tête de son superbe orchestre philharmonique de Malaisie, le chef allemand Claus Peter Flor, avait déjà revigoré par son énergie et l’intelligence de ses interprétations de redoutables pièces  symphoniques de Suk et Smetana. Il poursuit cette exploration des grands chefs d’œuvres tchèques avec un volume 100% Dvořák. Selon le chef; le compositeur était tourmenté par des ombres fantomatiques qui résidaient dans les couloirs étroits de l’imposant château de Karlštejn, ...
krystof_maratka

40 bougies pour Kryštof Mařatka au Centre tchèque de Paris

Cette soirée d'anniversaire était organisée par l'Ensemble Calliopée qui a tissé des liens privilégiés avec le compositeur: une véritable histoire de famille pourrait-on dire, puisque sa directrice Karine Lethiec est, à la ville, Madame Mařatka. La famille, les racines et la mémoire étaient d'ailleurs au cœur du propos de cette soirée. C'est de l'âme tchèque, qui l'habite, dont voulait nous parler le compositeur avant de parler de lui. Né à Prague ...
supraphon_dvorak_neumann

Dvořák de référence par Václav Neumann

Le label Supraphon fait comme tout le monde et il exploite, en jolis petits coffrets ultra- économiques, son fonds de catalogue. Ce coffret consacré à  Antonín Dvořák regroupe une sélection d’enregistrements de la Philharmonie tchèque sous la baguette de Václav Neumann. Pourtant le titre du coffret « œuvres symphoniques » est un petit peu trompeur car il ne s’agit pas d’intégrale des partitions pour orchestre seul du compositeur de la Symphonie du ...
Rusalka Wieler ROH_0312_une3

Rusalka à Londres, une nymphe pour aujourd’hui

Plus d’un siècle après sa création, il était temps que Rusalka entre enfin au répertoire du Royal Opera, d’autant plus que cela fait maintenant une quinzaine d’années que ce chef-d’œuvre longtemps ignoré en Europe occidentale conquiert les unes après les autres toutes les grandes scènes du continent. Pour cette création, le nouveau responsable de la programmation lyrique Kasper Holten n’a pas choisi de créer une nouvelle production, mais d’acheter celle ...
CD_EMI_Icons_Mackerras

Sir Charles Mackerras chez EMI entre 1956 et 1991

Avec ce coffret de 5 CD, la série Icons de EMI rend hommage au chef australien natif de New York, Sir Charles Mackerras, dont la carrière discographique s’étendit de la fin du 78 tours à l’ère la plus moderne de l’enregistrement numérique. Il ne faut d’ailleurs pas se fier à la photographie d’un Mackerras encore bien jeune ornant ce coffret, pouvant laisser croire que nous avons là les enregistrements princeps ...
argerich_jarvi_accentus

Création de Rodion Chtchedrine par Martha Argerich et Mischa Maisky

Petit miracle que cette soirée du 9 février 2011 où Lucerne reçut d’admirables artistes pour un spectacle mémorable. L’Orchestre symphonique de Lucerne dirigé par l’immense Neeme Järvi avait invité deux artistes que l’on ne présente plus : la pianiste argentine Martha Argerich et le violoniste russe naturalisé israélien Mischa Maisky. Leur incontestable talent s’est exercé dans la Sonate  en la majeur de César Franck ( de 1886, à l’origine Sonate pour violon ...
Symphonique-Liège-13-01-12_vign

A Liège, le nouveau monde selon Günther Herbig

Le chef d'orchestre allemand Günther Herbig est un invité régulier de l'OPRL depuis 2003. Comme la saison précédente, il est ainsi venu partager deux semaines de collaboration avec les musiciens liégeois. Le fruit de ce travail s'appréciait à travers deux programmes: le concert qui nous occupe, célébrant la musique américaine, et un second concert consacré au répertoire romantique. "Nouvel an, Nouveau monde". Par cet intitulé, le programme annonçait ...
Rusalka_bale_1211_vign2

À Bâle, un peu trop d’idées pour Rusalka

Haute qualité musicale et mise en scène inaboutie mais foisonnante et prometteuse. Le Théâtre de Bâle, distingué deux années de suite (2009-2010) comme « opéra de l’année » par le magazine allemand Opernwelt, a bâti une bonne partie de sa réputation sur une collaboration durable avec de grands metteurs en scène européens comme Calixto Bieito ou Christoph Marthaler. Cette Rusalka est pourtant une très belle occasion de constater que, contrairement à ...
finearts_dijon_1111

Le Fine Arts Quartet et Menahem Pressler

A l’heure où le « jeunisme » est de mise, à l’heure où tant de nouvelles formations de chambristes talentueux piaffent en attendant une hypothétique gloire, qu’il est réconfortant de voir que sur les âmes bien nées les années n’ont pas de prise ! En effet, le Fine Arts Quartet et l’étonnant Menahem Pressler nous offrent sans lésiner des instants de pur bonheur. Le programme ambitieux balaye cent cinquante ans d’histoire du ...
rusalka2_montreal11 (2)

Envoûtante Rusalka à Montréal

L’Opéra de Montréal sort une fois de plus des sentiers battus avec Rusalka, le chef-d’œuvre opératique d’Antonín Dvořák. On se souviendra qu’à la saison 2009-2010, Cendrillon de Massenet, cet autre conte de fées, avait charmé le public montréalais. Mais ici, pas de transposition malencontreuse d’époque terre-à-terre, de détournement d’identité usurpée avec relecture au second degré, qui auraient pu détruire la magie du conte originel. La mise en scène d’Eric Simonson, ...
fugalibera_dvorak-avanesyan

Hrachya Avanesyan, le romantisme à l’honneur

Hrachya Avanesyan, vainqueur de la dernière édition du Concours Carl Nielsen, est à l’honneur de ce disque consacré à Antonín Dvořák. Ce beau programme nous séduit pleinement par le brio et la finesse d'exécution des musiciens d’autant qu’il s’agit d’un répertoire parfois négligé par les solistes. Au fil des décennies, le concerto pour violon a, en effet, connu une popularité en dent de scie. Il est resté quelque peu dans l'ombre d’un ...
fanny_clamagirand6

Festival Enesco II : deux français en territoire autrichien

Alors que les membres du gouvernement roumain, premier soutien du Festival Enesco, se rendent régulièrement aux concerts de cette manifestation, la venue de deux jeunes solistes français jouer du Mozart avec pas moins que les Wiener Philharmoniker – tout un symbole – n’a pas le moindre du monde dérangé le service culturel de l’ambassade de France ou le Centre culturel français de Bucarest. Pourtant la prestation de Fanny Clamagirand et Antoine ...
Lieder im Volkston

Chants populaires de la Mitteleuropa avec Esther Kretzinger

Très intelligent programme que ce florilège de chants populaires de la « Mitteleuropa » du XIXe et de la première moitié du XXe siècle, qui nous propose un passionnant parcours géographique à travers l’Allemagne, l’ancien empire austro-hongrois, la Slovaquie, la Bohème, etc. Du néoromantisme de Brahms et de Dvořák au modernisme de Bartók et de Kodály, les langages musicaux évoluent et se diversifient, de même que les nationalismes prennent des formes nouvelles. ...
Tetzlaff-Vogt -c- Patrick Berger

Dream team allemande à l’auditorium du Louvre

Le pianiste Lars Vogt, le violoniste Christian Tetzlaff, la violoncelliste et sœur de ce dernier Tanja Tetzlaff, tous trois excellents solistes, ont choisi, pour le tout dernier concert de la saison à l’Auditorium du Louvre, deux œuvres graves et sérieuses, qui présentent une esthétique très proche. Composés respectivement en 1882 et en 1883, le deuxième trio de Brahms et le troisième de Dvořák se ressemblent également dans leur aspect épique, ...