Mot-clef : Antonio Vivaldi

Un Vivaldi à la théâtralité assumée

Un Vivaldi à la théâtralité assumée

Très belle publication que cette nouvelle version du Nisi dominus et du Stabat mater d'Antonio Vivaldi, qui trouvera sans problème sa place dans une discographie déjà abondante, au point qu’on aurait presque pu la croire saturée. L’idée, nouvelle et assez originale, de confier les deux motets à deux voix différentes fait ici merveille, le timbre chaud et maternel de Marie-Nicole Lemieux, aux sonorités graves et profondes, paraissant en effet idéal pour ...
Vivaldi : Couleurs et chatoiements des violons

Vivaldi : Couleurs et chatoiements des violons

Pouvait–il y avoir plus belle façon, plus d’élégance pour Zig-Zag Territoires que de fêter ses 10 ans avec une des premières artistes de renommée internationales à lui avoir fait confiance. Chiara Bianchini est pour l’école du violon baroque l’une de ces interprètes pour qui l’authenticité ne doit compromettre ni le plaisir, ni l’émotion et encore moins le droit à la liberté d’interprétation. Défiant encore les évidences, grâce aux talents de ...
L’Europe réunie, une interprétation propre mais un peu trop « claire »

L’Europe réunie, une interprétation propre mais un peu trop « claire »

Le tout nouvel ensemble Collegium musicum den haag, a souhaité donner à son premier disque les couleurs d’une « europe réunie » par la musique, ou plus précisément par ces concerts qui étaient organisés par des associations durant toute l’époque baroque et surtout au XVIIIe siècle et dont les membres aimaient à se réunir pour interpréter en bonne compagnie les nouveautés qui circulaient de salons en compagnies. Créé en 2006, le ...
sarah_chang_vivaldi-300x2961

Sarah Chang, les Quatre Saisons et une époque

Sarah Chang le reconnaissait elle-même dans l’entretien accordé à ResMusica. com lors de sa tournée en France en octobre 2007, Les Quatre Saisons ont été bien trop enregistrées. Dès lors, au-delà du plaisir d’ajouter une œuvre ultra-populaire à son répertoire, il est surtout intéressant de savoir quel rôle ce disque peut jouer dans une discographie pléthorique. Enregistrer cette œuvre peut avoir plusieurs buts. Sans nécessairement prétendre au succès phénoménal obtenu par ...
Vêpres vénitiennes : Brillantissime lagune

Vêpres vénitiennes par Les Passions, brillantissime lagune

Décidément la rentrée baroque est au disque comme au concert brillantissime ! Tandis que le soleil se couche sur la lagune, les premières notes joyeuses de ces vêpres vénitiennes font frémir la Sérénissime et ses fantômes. Jean-Marc Andrieu associe dans le programme de ce CD celui dont le nom doit d’avoir survécu à George Sand, Nicola Porpora et Vivaldi. Composées pour les ospedali (institutions de charité, hospices et hôpitaux vénitiens qui possédaient ...
Ercole su’l Termodonte

Ercole su’l Termodonte

De la prolixe production scénique de Vivaldi, une grande partie nous est encore inconnue. Parmi ces œuvres, de nombreuses partitions incomplètes ou à l’authenticité douteuse côtoient les chefs-d’œuvre, d’où le bonheur très inégal suscité par les différentes exhumations de ses opéras aujourd’hui. A cela s’ajoute la diversité des écoles interprétatives, de la vélocité de Spinosi à la sagesse de Curtis qui réussit, avec Ercole su’l Termodonte, l’exploit d’oublier la jouissive ...
Jeunes « baroqueux » en tournée

Jeunes « baroqueux » en tournée

Baroque en Vendée L’Hébergement. Salle Aquarelle. 23-VII-07. Marin Marais (1656-1728) : Suite extraite d’Alcyone ; Antonio Vivaldi (1678-1741) : Ottone in villa, ouverture ; Jean-Sébastien Bach (1685-1750) : Concerto Brandebourgeois n° 1 BWV 1046  ; Carl-Philipp-Emmanuel Bach (1714-1788) : Symphonie en fa majeur Wq 183/3. Orchestre Français des Jeunes Baroque, direction : Christophe Rousset. Logis de la Chabotterie. (Vendée). Grange des Communs. 24-VII-07. Pièces de : Nicola Matteis (1640 ?-1707 ?) ; Giovanni Stefano Carbonelli (1690-1772) ; Pietro Castrucci (1679-1752) ; Arcangelo Corelli ...
Le clavecin à Venice au XVIIIe siècle

Le clavecin à Venice au XVIIIe siècle

Fugatto Ce DVD est le premier film d’une série de documents audiovisuels dédiés au clavecin. Il présente une sélection d’œuvres, parmi les plus importantes, des compositeurs vénitiens à l’époque de la « Serenissima Repubblica ». Enregistré à la Villa Bettoni, un Palais italien du XVIIIe, le programme monothématique propose des sonates pour clavecin telles que la Sonate en do mineur de Giovanni Benedetto Platti, la Sonate V en sol majeur de Ferdinando Gasparo ...
Enchantement vivaldien

Enchantement vivaldien par l’Ensemble barocco Sans Souci

Antonio Vivaldi n’est pas seulement un compositeur aimable et facile. Si on sait généralement qu’il excelle dans ses compositions pour cordes et pour voix, rien ne lui semble interdit. La découverte de l’ampleur de ses dons est toujours captivante. Ce CD nous permet de déguster sa connaissance très impressionnante des possibilités expressives des bois. Les flûtes douces, le hautbois et surtout le basson sont ici mis en valeur avec le ...
Vivaldi : les « Giardino » et Christophe Coin

Vivaldi : les « Giardino » et Christophe Coin

Les concertos pour violoncelle d'Antonio Vivaldi ont toujours suscité l’attention des plus grands interprètes : Fournier, Tortelier, Rostropovitch, pour ne citer que les plus célèbres, nous ont fait découvrir ces trésors depuis bien longtemps. Aujourd’hui, l’interprétation dite baroque les restitue avec une verve incomparable. Il n’est plus besoin de présenter Christophe Coin, immense musicien ( particulièrement en vue dans tout ce qui concerne le violoncelle baroque, il s’est déjà distingué dans ...
Les moines de l’Abbaye de Ligugé (à partir d’un entretien avec Dom Jean-Pierre Longeat, chef de chœur)

Les moines de l’Abbaye de Ligugé

Chant grégorien et Musique sacrée à partir d’un entretien avec Dom Jean-Pierre Longeat, chef de chœur. Les amateurs du genre savent bien que le Chant Grégorien recèle un fort intérêt esthétique au-delà de son usage rituel pour Noël, Pâques et la Pentecôte ! Le Chant Grégorien avec sa force d’évocation, mais aussi avec la ferveur propre au chant, avec la voix comme instrument parfait et la parole chantée comme communion, ne transmet-il pas ...
Concertos campagnards

Concertos campagnards d’Antonio Vivaldi

Vouloir résumer Vivaldi aux seuls concertos pour violons ou aux Quatre Saisons serait une erreur. Non seulement il fut un important compositeur d’opéras, de musique sacrée et de sonates, mais son instrumentarium fut le plus varié de toute l’époque baroque et il l’a abondamment montré dans quantité de concertos destinés aux solistes les plus divers. Si les instruments de la famille du violon se taillent évidemment la part du lion, ...
Motets et bouche cousue

Motets et bouche cousue

La soprano canadienne Suzie LeBlanc s’est taillée une réputation honorable dans le milieu baroque grâce, entre autres, à quelques disques remarquables enregistrés avec l’ensemble Les Voix humaines pour le label Atma. Malheureusement, cette réédition d’un récital de 1998 avec une nouvelle pochette (fort vilaine) n’est pas vraiment l’idéal pour faire sa connaissance. La timbre y a certes cette fraîcheur que l’on apprécie toujours, mais l’aigu est fixe et difficile, et ...
Vivaldi : Grisante Griselda

Vivaldi : Grisante Griselda

Depuis la nouvelle de Boccace Griselidis, qui clôt le Decameron, le personnage de Griselda aura inspiré plusieurs compositeurs, d’Alessandro Scarlatti à…Massenet (Griselidis), en passant par Giovanni Battista Bononcini (1670-1747) et Niccolo Piccini (1728-1800). René Jacobs (chez Harmonia Mundi) nous donnait, en 2000, une remarquable version de La Griselda de Scarlatti, laquelle s’appuie, tout comme celle de Vivaldi, sur le livret original d’Apostolo Zeno, livret qui connaîtra bien des révisions. Et ...
Bajazet

Bajazet par Fabio Biondi à Montpellier

Festival de Radio France et Montpellier 2006 Le Festival de Radio-France et Montpellier, pour son édition 2006, réservait une part importante à la musique ancienne. En ouverture du festival était donnée la résurrection de Sémélé de Marin Marais par le Concert Spirituel, puis la cantate Alexander-Fest de Haendel dans sa révision par Mozart, en attendant Amadigi di Gaula en version de concert. Seul opéra baroque mis en scène, Bajazet était attendu ...
Le triomphe de Sandrine Piau

Antonio Vivaldi, le triomphe de Sandrine Piau

Le récital, tant attendu, consacré à Antonio Vivaldi par la soprano Sandrine Piau vient enfin compléter l’imposante édition Vivaldi du label Naïve. Le résultat est amplement à la hauteur de l’attente tant la chanteuse apparaît au sommet de son art. La richesse d’un timbre cristallin mais sensuel, la musicalité exceptionnelle et une virtuosité à toute épreuve transcendent cette musique. L’accompagnement de l’Academia Bizantina, rompue aux exercices vivaldiens est de la ...
Sonates pour violoncelle de Vivaldi

Sonates pour violoncelle de Vivaldi par Ophélie Gaillard

Ophélie Gaillard est bien davantage que la « révélation soliste instrumentale » aux Victoires de la musique 2003. Son implication passionnée au sein des musiques baroques, classiques, romantiques et modernes a reçu des critiques positives de la part des spécialistes comme des amateurs éclairés. Son violoncelle aux sonorités merveilleuses, un Francesco Goffriler de 1737 prêté par une grande banque, s’allie, pour ce nouvel enregistrement, aux membres de l’ensemble Pulcinella qu’elle a formé ...
Verve mélodique et rythmique pour flûte à bec

Verve mélodique et rythmique pour flûte à bec

Si Antonio Vivaldi a composé plus de 500 concertos dont beaucoup pour violon puisque c’était son propre instrument, d’autres sont pour une variété d’instruments solo ou pour groupes d’instruments. Sept de ces concertos de chambre pour flûte à bec (flauto dolce) avec basse continue sont inclus dans ce disque. Le jeu de la flûte à bec contrastant avec les autres instruments, ces concertos ont une fraîcheur mélodique typique et une ...
Deux Stabat Mater inaboutis

Deux Stabat Mater inaboutis

Le Stabat Mater de Pergolèse souffre des gros problèmes justesse et d’intonation. De plus les voix ne s’associent pas très bien ce qui donne un manque d’homogénéité sonore. Les deux chanteuses ont un joli timbre mais le choix de voix d’adolescentes ni assez « pures » ni assez lyriques ne convient pas pour ce répertoire. Deux voix de jeunes enfants ou à l’inverse deux voix travaillées d’adulte auraient été plus judicieuses pour ...
Evelyn Glennie, Les percussions se frappent…mais se caressent aussi !

Evelyn Glennie, les percussions se frappent…mais se caressent aussi !

Evelyn Glennie est l’une des rares percussionnistes solistes à vivre son métier à temps plein. Ses qualités sont nombreuses : vitalité, souplesse, excellente technique, palette expressive hors du commun. Résultats époustouflants pour cette percussionniste d’exception. Elle écoute avec attention et profondeur ce qu’elle joue, et c’est là que réside probablement son secret. Ce DVD nous présente l’essentiel de son art d’interprétation d’œuvres très différentes du répertoire musical. Après l’Ouverture Léonore III de ...
Moments de magie

Vesselina Kasarova et l’Ensemble 415, moments de magie

Vesselina Kasarova chante le Stabat Mater de Vivaldi - cela pouvait paraître surprenant. Depuis bien des années, la mezzo-soprano fascine les mélomanes du monde entier avec ses interprétations vibrantes d'énergie scénique et vocale. Mais ce ne sont pas exactement les qualités requises pour le fameux Stabat Mater… Et pourtant, dès les premières mesures, Kasarova dissipe nos doutes. Elle plie son tempérament aux règles stylistiques du chant baroque, elle contrôle son vibrato ...
Vivaldi, le théâtre retrouvé

Antonio Vivaldi, le théâtre retrouvé

Au disque, comme au livre, Vivaldi continue d’inspirer les éditeurs et les auteurs plus ou moins pertinents. Resmusica. com a salué la Venise de Vivaldi de Patrick Barbier (Grasset 2002, lire la critique de notre consœur Isabelle Perrin). La biographie de Sophie Roughol tient ses promesses malgré quelques lacunes et réserves, au final bien mineures, on aime son texte, précis, documenté, complet sur la vie, plus superficielle sur l’œuvre. La ...
OrlandoFurioso_MarilynHorne

Sublimissime Marilyn Horne dans Orlando Furioso !

Dès le lever de rideau, on reconnaît immédiatement la patte de Pier Luigi Pizzi : décors somptueux, colonnes blanches. Nous sommes à San Francisco, il faut que le spectateur en aie pour son argent, qu’il soit épaté, qu’il pousse des oh! et des ah! d’admiration. Marilyn Horne porte une inévitable tunique longue et un casque à panache, costume qui ne l’a jamais fait ressembler à un chevalier du moyen âge, mais ...
Festival Lucii & Tintinnii

Festival Lucii & Tintinnii

Arte Musica Vivaldi et l’orgue concertant : ou le maître caché de Bach Les bonnes salles font les bons concerts et c’est d’autant plus vrai lorsqu’un Vivaldi sur instruments seuls est joué dans un petit théâtre de la même époque. Voilà vraiment un pied de nez pour clôturer une saison qui débuta par un opéra (Gli Amori di Lidia e Clori d’Alessandro Melani par l’Alessandro Stradella Consort) car c’est oser le ...
Un Bajazet vocalement somptueux

Un Bajazet vocalement somptueux dirigé par Fabio Biondi

Après la révélation d’Arsilda, partition inconnue de jeunesse (paru sous l’étiquette CPO), nouvelle découverte vivaldienne, nouveau fleuron, -de la pleine maturité cette fois - qui dévoile, si l’on en doutait encore, le génie lyrique du Prêtre Rosso, égal de ses contemporains : Haendel et Rameau. Pourtant si Vivaldi montre ici qu’il excelle dans le registre expressif tragique voire funèbre, ses ouvrages demeurent rares dans les programmations actuelles, en particulier comparés à ...
Il Tigrane ? décevant…

Il Tigrane ? décevant…

Toutes les partitions méritent-elles d’être exhumées à la justification de diversifier notre univers musical et dans ce cas précis la connaissance des opéras de Vivaldi? Un néophyte curieux de découvrir les opéras du prêtre roux et qui commencerait par ce disque aurait sans doute bien du mal à s’enthousiasmer. Il Tigrane présenté ici en version « light » ne propose que le second acte de l’ouvrage et fait alterner avec une monotonie rare ...
Arsilda, Regina di Ponto

Arsilda, Regina di Ponto d’Antonio Vivaldi

Sur la dernière décennie, le disque se passionne pour Vivaldi. Naïve construit peu à peu sa discographie : récemment, la fureur passionnelle d’un Orlando Furioso anthologique nous avait convaincu (lire notre critique ici). C’est du côté d’un autre label cette fois que se présente un nouveau jalon. Cette « Arsilda, Reine du Pont » apporte sa contribution pour la réhabilitation actuelle d’un « Don Vivaldi », magicien des planches. Avant l’éclosion de cet ...
Le Miroir Recomposé de 3 musiciens baroques

Le Miroir Recomposé de 3 musiciens baroques

À l’instigation de la claveciniste Paola Erdas et en hommage personnel « à Andrea », trois musiciens prennent la parole à la « première personne » de par l’emblème du miroir, illusion baroque, que Gilles Cantagrel nous présente, dans la notice, agrémenté de l’histoire de sa facture à Venise et à Paris. Est-ce simplement cela le Baroque? Une illusion superficielle? Ou bien une « Psyché » (âme, papillon, déesse et miroir)? Le miroir est surtout le doute de l’homme ...
Sur l’île d’Alcina…

Orlando Furioso de Vivaldi par Spinosi : Sur l’île d’Alcina…

Ça tempête sec chez Antonio Vivaldi ! Voici une lecture houleuse où les vertiges musicaux et sentimentaux frémissent à toutes voiles sur une mer instrumentale des plus imprévisibles. Trois raisons font de la présente gravure, une référence incontournable. 1) Sa nature inédite : nous tenons là le premier enregistrement de l’Orlando Furioso, depuis sa création vénitienne en 1727 2) Son interprétation superlative : la sensibilité versatile du chef en résidence à Brest, Jean-Christophe Spinosi, (qui ...
Vivaldi Concerti e Cantate da Camera Vol II

Vivaldi Concerti e Cantate da Camera Vol II

Les manuscrits du « prêtre roux » furent au XIXe partagés par les derniers ascendants de la famille Durazzo – héritiers aventuriers de ce colossale trésor. Il faut attendre le XXe siècle pour que, sous l’impulsion de Alberto Gentilli, professeur d’histoire de la musique à l’université de Turin, les mécènes Roberto Foà et Filippo Giordano apportent, dans les années 30, les sommes nécessaires pour réunir enfin l’œuvre et l’offrir à la Bibliothèque ...