Mot-clef : Antonio Vivaldi

Deux Stabat Mater inaboutis

Deux Stabat Mater inaboutis

Le Stabat Mater de Pergolèse souffre des gros problèmes justesse et d’intonation. De plus les voix ne s’associent pas très bien ce qui donne un manque d’homogénéité sonore. Les deux chanteuses ont un joli timbre mais le choix de voix d’adolescentes ni assez « pures » ni assez lyriques ne convient pas pour ce répertoire. Deux voix de jeunes enfants ou à l’inverse deux voix travaillées d’adulte auraient été plus judicieuses pour ...
Evelyn Glennie, Les percussions se frappent…mais se caressent aussi !

Evelyn Glennie, les percussions se frappent…mais se caressent aussi !

Evelyn Glennie est l’une des rares percussionnistes solistes à vivre son métier à temps plein. Ses qualités sont nombreuses : vitalité, souplesse, excellente technique, palette expressive hors du commun. Résultats époustouflants pour cette percussionniste d’exception. Elle écoute avec attention et profondeur ce qu’elle joue, et c’est là que réside probablement son secret. Ce DVD nous présente l’essentiel de son art d’interprétation d’œuvres très différentes du répertoire musical. Après l’Ouverture Léonore III de ...
Moments de magie

Vesselina Kasarova et l’Ensemble 415, moments de magie

Vesselina Kasarova chante le Stabat Mater de Vivaldi - cela pouvait paraître surprenant. Depuis bien des années, la mezzo-soprano fascine les mélomanes du monde entier avec ses interprétations vibrantes d'énergie scénique et vocale. Mais ce ne sont pas exactement les qualités requises pour le fameux Stabat Mater… Et pourtant, dès les premières mesures, Kasarova dissipe nos doutes. Elle plie son tempérament aux règles stylistiques du chant baroque, elle contrôle son vibrato ...
Vivaldi, le théâtre retrouvé

Antonio Vivaldi, le théâtre retrouvé

Au disque, comme au livre, Vivaldi continue d’inspirer les éditeurs et les auteurs plus ou moins pertinents. Resmusica. com a salué la Venise de Vivaldi de Patrick Barbier (Grasset 2002, lire la critique de notre consœur Isabelle Perrin). La biographie de Sophie Roughol tient ses promesses malgré quelques lacunes et réserves, au final bien mineures, on aime son texte, précis, documenté, complet sur la vie, plus superficielle sur l’œuvre. La ...
OrlandoFurioso_MarilynHorne

Sublimissime Marilyn Horne dans Orlando Furioso !

Dès le lever de rideau, on reconnaît immédiatement la patte de Pier Luigi Pizzi : décors somptueux, colonnes blanches. Nous sommes à San Francisco, il faut que le spectateur en aie pour son argent, qu’il soit épaté, qu’il pousse des oh! et des ah! d’admiration. Marilyn Horne porte une inévitable tunique longue et un casque à panache, costume qui ne l’a jamais fait ressembler à un chevalier du moyen âge, mais ...
Festival Lucii & Tintinnii

Festival Lucii & Tintinnii

Arte Musica Vivaldi et l’orgue concertant : ou le maître caché de Bach Les bonnes salles font les bons concerts et c’est d’autant plus vrai lorsqu’un Vivaldi sur instruments seuls est joué dans un petit théâtre de la même époque. Voilà vraiment un pied de nez pour clôturer une saison qui débuta par un opéra (Gli Amori di Lidia e Clori d’Alessandro Melani par l’Alessandro Stradella Consort) car c’est oser le ...
Un Bajazet vocalement somptueux

Un Bajazet vocalement somptueux dirigé par Fabio Biondi

Après la révélation d’Arsilda, partition inconnue de jeunesse (paru sous l’étiquette CPO), nouvelle découverte vivaldienne, nouveau fleuron, -de la pleine maturité cette fois - qui dévoile, si l’on en doutait encore, le génie lyrique du Prêtre Rosso, égal de ses contemporains : Haendel et Rameau. Pourtant si Vivaldi montre ici qu’il excelle dans le registre expressif tragique voire funèbre, ses ouvrages demeurent rares dans les programmations actuelles, en particulier comparés à ...
Il Tigrane ? décevant…

Il Tigrane ? décevant…

Toutes les partitions méritent-elles d’être exhumées à la justification de diversifier notre univers musical et dans ce cas précis la connaissance des opéras de Vivaldi? Un néophyte curieux de découvrir les opéras du prêtre roux et qui commencerait par ce disque aurait sans doute bien du mal à s’enthousiasmer. Il Tigrane présenté ici en version « light » ne propose que le second acte de l’ouvrage et fait alterner avec une monotonie rare ...
Arsilda, Regina di Ponto

Arsilda, Regina di Ponto d’Antonio Vivaldi

Sur la dernière décennie, le disque se passionne pour Vivaldi. Naïve construit peu à peu sa discographie : récemment, la fureur passionnelle d’un Orlando Furioso anthologique nous avait convaincu (lire notre critique ici). C’est du côté d’un autre label cette fois que se présente un nouveau jalon. Cette « Arsilda, Reine du Pont » apporte sa contribution pour la réhabilitation actuelle d’un « Don Vivaldi », magicien des planches. Avant l’éclosion de cet ...
Le Miroir Recomposé de 3 musiciens baroques

Le Miroir Recomposé de 3 musiciens baroques

À l’instigation de la claveciniste Paola Erdas et en hommage personnel « à Andrea », trois musiciens prennent la parole à la « première personne » de par l’emblème du miroir, illusion baroque, que Gilles Cantagrel nous présente, dans la notice, agrémenté de l’histoire de sa facture à Venise et à Paris. Est-ce simplement cela le Baroque? Une illusion superficielle? Ou bien une « Psyché » (âme, papillon, déesse et miroir)? Le miroir est surtout le doute de l’homme ...
Sur l’île d’Alcina…

Orlando Furioso de Vivaldi par Spinosi : Sur l’île d’Alcina…

Ça tempête sec chez Antonio Vivaldi ! Voici une lecture houleuse où les vertiges musicaux et sentimentaux frémissent à toutes voiles sur une mer instrumentale des plus imprévisibles. Trois raisons font de la présente gravure, une référence incontournable. 1) Sa nature inédite : nous tenons là le premier enregistrement de l’Orlando Furioso, depuis sa création vénitienne en 1727 2) Son interprétation superlative : la sensibilité versatile du chef en résidence à Brest, Jean-Christophe Spinosi, (qui ...
Vivaldi Concerti e Cantate da Camera Vol II

Vivaldi Concerti e Cantate da Camera Vol II

Les manuscrits du « prêtre roux » furent au XIXe partagés par les derniers ascendants de la famille Durazzo – héritiers aventuriers de ce colossale trésor. Il faut attendre le XXe siècle pour que, sous l’impulsion de Alberto Gentilli, professeur d’histoire de la musique à l’université de Turin, les mécènes Roberto Foà et Filippo Giordano apportent, dans les années 30, les sommes nécessaires pour réunir enfin l’œuvre et l’offrir à la Bibliothèque ...
Antonio piu furioso !!

Antonio piu furioso !!

La Musique — merveilleuse machine à remonter le temps — nous emmène ici en 1714, dans l’une des 130 loges du théâtre San Angelo, afin de découvrir le premier des opéras de la production prolifique — mais méconnue — d'Antonio Vivaldi. De part sa virtuosité violoniste, le compositeur est encore associé à son opus 8 et aux nombreux concertos pour instruments que pour ses écritures lyriques. C’est grâce à la ...
Laurence Equilbey anime avec passion les Rencontres internationales d’art vocal

Laurence Equilbey à l’Abbaye de Noirlac

Oratorios de la Passion Noirlac L’abbaye de Noirlac, érigée à partir de 1136 par des moines venus de Cîteaux, dont Saint Bernard en personne, non loin de Saint-Amand-Montrand, ex-capitale de la joaillerie française, est depuis vingt ans le cadre du festival d’art vocal dont Laurence Equilbey est la conseillère artistique depuis 2001. Placé sous la houlette du Conseil Général du Cher, propriétaire de l’abbatiale depuis 1909, le Festival de Noirlac se ...
Patrick Barbier - Les folles journées de Venise

Patrick Barbier – Les folles journées de Venise

Grasset Ce livre, découpé en 6 chapitres très indépendants, nous aide à comprendre l’organisation complexe et méthodique des fêtes politiques et religieuses dans la Venise du XVIe au XVIIIe siècle. Le statut politique unique de Venise, à cette époque, lui permet de choisir la musique comme outil subtil de la diplomatie. La République et l’Église profitent du développement d’une vie musicale très intense afin que la ville puisse rayonner de mille grâces ...

La Verità in Cimento

La Verità in Cimento Hier soir, l’opéra-théâtre de Massy proposait, sous la direction de Jean-Christophe Spinosi et dans une mise en scène de Christian Gangneron, La Verità in Cimento, opera seria d’Antonio Vivaldi. Les 800 places de ce théâtre moderne, spacieux et confortable avaient été prises d’assaut, en partie par un groupe de lycéens qui, après quelques chahuts d’usage, se montra particulièrement attentif. Ces derniers temps, de nombreuses opérations réussies, de ce ...
Une Cecilia Triumphans pour Vivaldi

Cecilia Bartoli : Triumphans pour Vivaldi

On le sait : le disque « The Vivaldi Album » de Cecilia Bartoli a été une preuve – et il en était apparemment besoin – qu’on peut associer curiosité érudite, grand succès public et unanimité critique. Et avant le présent concert du T.C.E., la diva romaine a chanté quelques-uns de ces trop rares trésors vivaldiens à Paris ; mais au Châtelet, avec William Christie et ses Arts Florissants, plus tôt dans ...