Mot-clef : Arnaud Richard

10-KlaraBECK_NozzePG6634

Du théâtre sans aspérité pour Les Noces de Figaro à Strasbourg

Après Kein Licht de Philippe Manoury présenté dans le cadre du Festival Musica, la nouvelle directrice de l’Opéra national du Rhin Eva Kleinitz inaugure sa première saison avec les très classiques Noces de Figaro de Mozart. Une mise en scène de parfait théâtre mais sans originalité et une distribution jeune et dynamique mais imparfaitement aguerrie aboutissent à un spectacle consensuel qui ne marquera malheureusement pas durablement les esprits. Metteur en ...
Patricia Petibon, muse klimtienne dans un ténébreux Pelléas et Mélisande

Patricia Petibon, muse klimtienne dans un ténébreux Pelléas et Mélisande

La généreuse incarnation d’une héroïne entourée de mystère par Patricia Petibon, la simplicité efficace et le symbolisme de la direction musicale de Louis Langrée, la vision ténébreuse et oppressante du metteur en scène Eric Ruf… Alors que l’envoûtement de Pelléas et Mélisande est pour beaucoup difficile à s'approprier, cette nouvelle production du Théâtre des Champs-Élysées donne véritablement les moyens de traverser cette forêt obscure afin d'accéder à l’expression enchanteresse de l’opéra ...
Pénélope (Strasbourg15)_8HD

Anna Caterina Antonacci est Pénélope à Strasbourg

Comme chaque année depuis qu’il a pris les rênes de l’Opéra national du Rhin, Marc Clémeur invite le public à redécouvrir une rareté du répertoire lyrique français, en l’occurence Pénélope, l’unique opéra de Gabriel Fauré. Après leur éblouissante réussite avec Ariane et Barbe-Bleue de Dukas la saison dernière, Olivier Py et Pierre-André Weitz sont de nouveau à la manœuvre. Comme à son habitude, Pierre-André Weitz a conçu une architecture complexe et ...
7

Rameau, maître à danser

Donné au Théâtre de Caen en juin dernier, ce spectacle a enchanté également le public de la Philharmonie de Luxembourg.  Conçu dans un esprit de continuité, il met bout à bout deux ouvrages peu connus de Rameau (deux pièces de ballet) écrits tous deux pour l’intimité de représentations privées destinées à la cour de Fontainebleau. Le premier, la pastorale Daphnis et Églé, s’inscrit dans le cadre des petites pièces destinées à ...
stuttgart_st_schaum

Stuttgart : L’écume des jours de Denisov

Un opéra créé à l’Opéra de Paris dans les années 80 ? Oui, le Saint François de Messiaen, mais encore ? On a bien oublié l’opéra qu’avait écrit Edison Denisov, directement en français, que l’Opéra de Paris créa en 1986 à l’Opéra-Comique. Repris sporadiquement dans la décennie qui suivit, l’œuvre n’a ensuite plus été jouée avant sa recréation à Stuttgart en 2012. Il y a pourtant de quoi susciter la curiosité : Denisov, ...
raphael_pichon2_sable11

33e Festival de Sablé, une édition charnière (2)

Le Festival de Sablé accueillait lors du dernier jour de cette 33e édition deux ensembles dans des programmes originaux. Tout d’abord, en la Basilique Notre-Dame-du-Chêne de Vion, l’Ensemble Pygmalion du très en vue Raphaël Pichon présentait une vraie curiosité, la Köthener Trauermusik BWV 244a de Johann Sebastian Bach, une œuvre qui existe sans exister. Comme d’autres se sont penchés sur la Passion selon saint Marc, Raphaël Pichon, passionné par le ...
Résurrection

Résurrection d’Atys à l’Opéra-Comique

Lorsque, en 1987, William Christie et Jean-Marie Villégier révélèrent Atys, leur magnifique production fut immédiatement flanquée d’une aura fondatrice qui n’a jamais cessé. Et pourtant, l’opéra lulliste n’était pas alors une découverte : d’autres productions lullistes avaient déjà fleuri sur des scènes françaises (notamment, au Théâtre des Champs-Élysées, Armide, par Philippe Herreweghe et le tandem Caurier-Leiser). Rappelons que cette aura, dont Atys est nimbé, masque encore un point essentiel : cette production accueillit ...
La passion partagée des Passions

La passion partagée des Passions à Toulouse

Elle n’avait sans doute pas tort, cette bourgeoise de Leipzig qui le Vendredi saint de 1727 s’est précipitée affolée hors de l’église Saint-Thomas en s’exclamant : « Au secours, c’est de l’opéra ! », concernant la première audition publique de la Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sebastien Bach. Nous ne partageons certes pas son effroi, mais il s’agit très certainement du plus grand opéra sacré qui ait jamais été composé. C’est en tout ...
Bilan contrasté

Bilan contrasté pour Simon Boccanegra à Strasbourg

Crée sans grand retentissement à la Fenice de Venise le 12 mars 1857, six ans après Rigoletto, quatre ans après Le Trouvère et La Traviata, Simon Boccanegra est une œuvre à laquelle Giuseppe Verdi tenait beaucoup. Il y appliquait en effet les principes de sa rénovation de l’opéra, visant un flux musical continu, abandonnant la découpe trop marquée en airs et ensembles, creusant la psychologie des caractères ; c’est probablement ce ...
La création du Grand Siècle, bien sûr !

La création du Grand Siècle, bien sûr !

Amadis Que l’on ait décidé de monter, pour la première fois depuis plus de deux siècles (1771) cet opéra créé en 1684, tenait déjà de l’événement ! Mais que la création ait lieu en province, le public avignonnais l’a vécu comme un miracle ! Monter cet opéra du Grand Siècle était en effet un beau pari, parfaitement réussi. Amadis est à la fois extraordinaire et exceptionnel ; c’est toute la fin du XVIIe siècle qu’il ...
Arsys et Haendel, union réussie

Arsys et Haendel, union réussie

On connaît par le concert les affinités électives entre Pierre Cao et Haendel. Le disque tardait à immortaliser cela. Grâce au label Eloquentia, c’est chose faite avec le Dixit Dominus, première œuvre sacrée d’envergure du Caro Sassone. Et d’emblée la séduction sonore opère : diction exemplaire, large palette de couleurs sonores, subtilités des dynamiques, tout cela au service d’une dramatisation qui ne se fait jamais outrancière. Le psaume au texte belliqueux ...
Rameau, la musique du chaos humain

Rameau, la musique du chaos humain

Jean-Philippe Rameau, tout le monde croit le connaître… Et réunir sur un même disque des airs de Zoroastre et de Zaïs sous forme de récital pourrait paraître à des puristes une hérésie… Et bien si c’en est une, alors c’est que le choc qu’elle provoquera sera salutaire, permettant de faire venir ou revenir à Rameau tous ceux qui ne sont que trop habitués à l’entendre sans couleurs comme une simple ...
La magie à l’état pur !

Cadmus et Hermione par le tandem Lazar/Dumestre, magie à l’état pur !

Après Paris, après Aix-en-Provence, c’est au tour du Grand Théâtre de Luxembourg d’accueillir la merveilleuse mise en scène de Benjamin Lazar pour la tragédie lyrique de Lully et Quinault Cadmus et Hermione. Rendons tout d’abord grâce à toute l’équipe du Poème Harmonique d’avoir permis au grand public de découvrir cette superbe partition de Lully, une des premières tragédies lyriques françaises à avoir été montée pour le public parisien. Si cet ...
Avec Cadmus et Hermione : Vivezsheureuss!

Cadmus à Hermione, comment pourrais-je vivre sans vous ?

Le succès de cette première tragédie composée par Lully, recréée à l’Opéra Comique début 2008 a été absolument spectaculaire. Ceci prouve les effets d’après coup de ce que certains nomment la « résurrection de Lully », avec un certain Atys. Mais il s’agit ici de tout autre chose. Que de progrès ont été accomplis depuis ! Vincent Dumestre, le directeur artistique de ce projet a réuni autour de lui une équipe ...
« Des merveilles pour les yeux et les oreilles »

« Des merveilles pour les yeux et les oreilles »

Festival de la Chabotterie 2008 Lorsque fut représenté pour la première fois en janvier 1663, le Ballet des Arts, un critique du nom de Loret écrivit de ce spectacle qu’il était « remply de merveilles pour les yeux et les oreilles ». Hugo Reyne dont on connaît l’attachement pour l’œuvre de Lully, a donc décidé de persévérer pour notre plus grand bonheur, en collaboration avec Marie – Geneviève Massé, en redonnant ...
Soleils baroques : Les lumières éclatantes de la Ville Eternelle

Soleils baroques : Les lumières éclatantes de la Ville Eternelle

Alors que la culture dans son ensemble, et la musique en particulier, se trouvent aujourd’hui menacés par la disparition des subventions, le mécénat romain du XVIIe siècle a de quoi faire rêver. Car c’est bien grâce au mécénat que la musique, comme tous les arts d’ailleurs, a connu un véritable âge d’or durant cette période et qu’aujourd’hui nous pouvons succomber à l’éblouissement de ces cantates que nous ont léguées Luigi ...
Un songe, un rêve, une féerie …

Un songe, un rêve, une féerie …

Cadmus et Hermione Cadmus et Hermione était une promesse que le Poème Harmonique nous avait faite, celle de nous émerveiller, de nous étonner, de nous bouleverser. Ce soir la troupe de Vincent Dumestre a comblé nos espérances. L’Opéra-Comique est devenu en cette soirée du 21 janvier un doux séjour, nous permettant de goûter tous les plaisirs de la première tragédie lyrique française. Avec cette œuvre Lully a su trouver tout ce qui ...
bourgeois_gentilhomme_paris

La fête au Bourgeois gentilhomme ?

L’histoire de ce spectacle qui propose la comédie ballet parlée, dansée et chantée selon Molière et Lully telle qu’elle fut jouée en 1670 est désormais célèbre (et chroniquée sur ResMusica). Créé en 2004 au Festival de Musique Ancienne d’Utrecht, présentée à travers la France et désormais disponible en DVD chez Alpha, cette production fait escale, pour deux soirées, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles dans le cadre d’une résidence de ...