Mot-clef : Ballet de l’Opéra national de Paris

Visuel Notre-Dame de Paris

Notre-Dame de Paris : une histoire d’amour et de mort à l’Opéra Bastille

Commande de George Auric, alors administrateur de l’Opéra de Paris, le ballet Notre-Dame de Paris marqua le retour fracassant de Roland Petit dans l’institution qu’il avait quittée en 1944 pour monter ses propres créations au théâtre des Champs-Elysées. Le livret de Petit convie sur scène des personnages librement inspirés du roman éponyme de Victor Hugo. Petit signe ici un ballet novateur. L’ensemble s’avère globalement réussi, même s’il manque ce « je-ne-sais-quoi » qui ...
Robbins

Robbins et Ratmansky à l’Opéra de Paris : reprise et classique

Qu'il est parfois difficile d'écrire sur un spectacle dont on aimerait ne garder que le souvenir des sensations et des émotions plutôt que d'en réduire la portée par la mise en mots. La soirée formée par la réunion de deux reprises de pièces chorégraphiques, Dances at a Gathering et Psyché avaient, en leur temps pu paraître bavard et longuet pour la première et trop dispersée dans sa recherche d'effets pour la ...

Le Ballet de l’Opéra national de Paris reçoit le prix Jerome Robbins

Pour la première fois de son histoire, le prix Jerome Robbins est décerné à une institution européenne, le Ballet de l’Opéra national de Paris. Créé en 1970 pour soutenir la danse et les arts de la scène, celui-ci est donné chaque année par la Fondation Robbins à « une personnalité ou institution artistique exceptionnelle ». Par le passé, Mikhail Baryshnikov, Twyla Tharp et Robert Wilson, ainsi que la Brooklyn Academy ...
millepied balanchine

Balanchine Millepied à l’Opéra Bastille : un festival de couleurs

Festival de couleurs et musiques éblouissantes pour le double programme Balanchine – Millepied du Ballet de l’Opéra à l’Opéra Bastille. De nouveaux costumes étincelants signés Christian Lacroix pour la reprise du Palais de Cristal, créé par George Balanchine en 1947 pour la compagnie. Une création lumineuse et colorée sur la symphonie chorégraphie de Ravel, Daphnis et Chloé, par Benjamin Millepied avec des décors de Daniel Buren. Entre jeunes pousses et ...
Orphée et Eurydice (saison 2011-2012)

Orphée et Eurydice à l’Opéra de Paris : Œuvre d’art totale

Le mythe d’Orphée et Eurydice, utilisé par Pina Bausch dans une reprise de son ballet créé en 1975, est découpé sur l’opéra de Gluck en quatre tableaux, avec un réaménagement de l’œuvre musicale. Avec de grands thèmes tels que le deuil, la violence, la paix et la mort, Pina Bausch dépeint l’intemporalité de la mythologie avec un dialogue entre les deux protagonistes qui tranche avec l’ensemble du corps de ballet, ...
JD1

Jeunes Danseurs au Palais Garnier, une version de la tradition

Enfin, le Ballet de l’Opéra national de Paris est une troupe contemporaine ! Comment en douter après un programme de Jeunes Danseurs qui s’annonce comme un teaser de cette saison et de celle de la saison prochaine. Comme un bel hommage aux programmes princeps de l’ère de Brigitte Lefèvre, on navigue entre les chorégraphes maison (Kader Belarbi, Jean-Guillaume Bart, Nicolas Le Riche), le bavardage de la danse contemporaine (qui peut ...
6740_anne-deniau-1840

Deux beaux portraits de femme au répertoire de Garnier

Le répertoire de ballet de l’Opéra de Paris s’enrichit des œuvres de deux femmes, chorégraphes pionnières dans les années 50, traduisant chacune à sa façon le « roman national ». Rapports de classe ou violences familiales, chacune raconte deux destins tragiques, deux beaux portraits de femme à la narration un peu datée. Agnès De Mille, comme l’écrivain Truman Capote avec « De Sang Froid », s’empare en 1948 d’un fait divers ...
Onéguine (saison 2011-2012)

Eugène Onéguine à Paris, Pagliero enfin

On a fort tort de considérer que la danseuse Ludmila Pagliero, parce qu’elle est brune, danseuse d’allegro et d’origine argentine, serait la meilleure représentante de rôles de caractère comme Kitri par exemple; à l’aune des autres typologies de solistes de l’Opéra de Paris, c’est celle qui s’en rapproche certes le plus, mais il a fallu, à nos yeux, que la direction de la danse lui donne cette opportunité d’un personnage ...
Le Parc (Saison 2013-2014)

La délicatesse retrouvée du Parc à l’Opéra Garnier

Près de vingt ans après sa création, Le Parc est devenu un classique du répertoire du Ballet de l’opéra de Paris, transmis à chaque reprise à une nouvelle génération de danseurs enthousiastes. Raffinement, délicatesse et passion sont les maîtres mots de ce ballet en trois temps, qui revisite avec audace et impertinence la Carte du Tendre chère à Melle de Scudéry. Le Parc est la première création qui fut confiée à ...
belleauboisdormant_onp13

Paris : La Belle au Bois Dormant en grande forme

Pour Rudolph Noureev, La Belle au bois dormant constituait le « ballet des ballets ». Il en créa sa propre version en 1989 pour le ballet de l’Opéra de Paris : « Avec La Belle au bois dormant, j’ai fait un essai non dans la création mais dans la reconstitution chorégraphique. Car je suis resté fidèle au texte originel. Seulement, il m’a fallu l’adapter aux circonstances : nombre et virtuosité des interprètes à ma disposition. ...
Ballet de l'Opéra

Le Ballet de l’Opéra, une référence incontournable

L'Ecole de danse de l'opéra national de Paris fête en cette année 2013 son tricentenaire. Par l’ordonnance royale de 1713, Louis XIV jette les bases de ce qui sera dès lors les valeurs de l’école française. Ce livre retrace cette histoire, avec une segmentation très fine et très précise, poursuivant le travail qu’avait entamé Ivor Guest aux Editions Flammarion. De façon assez complémentaire, le grand intérêt de ce nouvel ouvrage ...
dame aux camélias

La Dame aux Camélias, un peu routinière à Garnier

La saison du Ballet de l’Opéra National de Paris s’ouvre avec la désormais familière Dame aux Camélias de Neumeier. Certaines des Étoiles l’ayant dansé sont parties depuis les dernières reprises (comme Clairemarie Osta ou Delphine Moussin), et d’autres sont devenues Étoile entretemps ; tel est le cas de Mlle Abbagnato, qui avait par ailleurs eu l’occasion de danser le rôle de Marguerite Gautier en tant que Première Danseuse. Elle se révèle ...
SIGNES 1 photo Agathe Poupeney  Opéra national de Paris

A l’Opéra Bastille, Signes : au commencement était le sourire

Créé à l’Opéra de Paris en 1997, Signes est devenu un must have du répertoire de la compagnie. Cette œuvre iconique du style Carlson n’a pas pris une ride. Le ballet est né de la collaboration entre la chorégraphe Carolyn Carlson, le peintre Olivier Debré et le compositeur René Aubry : « Habituellement, explique la chorégraphe, les décors sont conçus en fonction du ballet. Ici, ils ont précédé la danse. Et ...
Dorothée Gilbert Mathieu Ganio Mélanie Hurel  © Anne Deniau Opéra National de Paris

La Sylphide à l’Opéra de Paris : enfin !

Neuf ans que la Sylphide n’avait été donnée sur la scène de l’Opéra ! Alors que Pierre Lacotte monte encore de nouvelles productions partout dans le monde, que ne faut-il attendre pour voir une de ses « re-créations » dans le théâtre qui l’a vu naître. Chef d’œuvre de 1832, le ballet est certainement celui qui nécessite un effort de langage et d’adaptation bien plus grand que celui auquel sont ...
6156_12-13-ois-061vign

Les héritiers des Ballets Russes réunis à Garnier

En hommage aux Ballets Russes, dont l’emblématique Sacre du Printemps fête ses cent ans cette année, Brigitte Lefèvre a articulé une soirée de ballets autour des héritiers de cette période féconde, tant sur le plan chorégraphique que musicale. Debussy, Ravel, Stravinsky, trois symboles de la modernité musicale au début du XXème ont laissé, chacun à leur manière, un terreau fertile sur lequel les chorégraphes d’aujourd’hui, comme Sidi Larbi Cherkaoui et ...
Troisième symphonie Malher 2013 ONP

3e Symphonie de Mahler de Neumeier : un peu de métaphysique

Septième ballet de John Neumeier entré au répertoire du Ballet de l’Opéra, en 2009, la Troisième Symphonie de Gustav Mahler est une des rares pièces de danse qui ait été montée sur l’entièreté d’une œuvre orchestrale aussi magistrale. Gustav Mahler est le compositeur de prédilection du chorégraphe prolixe, de son propre aveu. Se rendre au cérémonial de cette reprise d’un moment un rien processionnaire, on est surpris de l’évolution de ...
Roland Petit (3 ballets) (Saison 2012-2013)

Roland Petit à l’Opéra de Paris : ensemble convaincant

Une soirée de tryptique de ballets de Roland Petit efficace, narrative et bien dans la veine actuelle des performances du Ballet de l’Opéra. Le Rendez-vous laisse apparaître une Isabelle Ciaravola absolument fatale et délicieusement perverse, tout en jambes infinies malgré une chorégraphie finalement bien peu présente pour le rôle de la plus belle fille du monde : quelle douce évocation du mépris lorsqu’elle jette aux pieds de l’homme qu’elle vient ...
danseurs choregraphes onp 2

Timides tentatives chorégraphiques des danseurs de l’Opéra

Le Ballet de l’Opéra de Paris permet de temps en temps à ses danseurs de s’essayer à la chorégraphie. Résultat, des pièces courtes, souvent anecdotiques, qui apportent une respiration aux interprètes surmenés de la compagnie, mais témoignent, pour la plupart, de leur absence d’inspiration. Une fois éveillé du « Premier cauchemar » de Samuel Murez, qui donne l’occasion à tous les danseurs de la soirée de se produire en hommes et femmes d’affaires, ...
Kaguyahime2  Credit  Charles Duprat  Opéra national de Paris

Kaguyahime à l’Opéra de Paris : vers le néoclassique

Créé en 2010 à l’Opéra de Paris, la reprise du ballet inspiré du conte japonais de la princesse lunaire Kaguyahime fait suite à l’annonce du successeur de l’actuelle directrice de la danse, Brigitte Lefèvre, qui sera à la fin de la saison 2013-2014 Benjamin Millepied. Après une série de Don Quichotte qui laisse perplexe, la nomination d’une figure de la danse néoclassique outre-Atlantique présage d’une certaine manière l’orientation que la ...
5772_--ADeniau2012-FB-3551

Le Ballet de l’Opéra de Paris éblouissant dans Forsythe

Une soirée éblouissante presque intégralement consacrée au chorégraphe William Forsythe offre aux spectateurs deux heures de danse pure pour les Fêtes. Pas moins de onze étoiles du Ballet de l’Opéra de Paris participent à ce programme, qui a remporté un grand succès le soir de la Première. William Forsythe est venu à l’Opéra transmettre ces pièces créées pour la compagnie dans les années 80 et 90 à une nouvelle génération de ...
romeo&juliette_op12

Le Roméo et Juliette épuré de Sasha Waltz

Repris pour la première fois depuis sa création en 2007, le Roméo et Juliette de Sasha Waltz est d’abord un hommage rendu à la version de Berlioz du drame de Shakespeare. Symphonie dramatique pour choeur, solistes et orchestre, la partition offre à Sasha Waltz une dramaturgie lisible et simplifiée. L’introduction chantée par le chœur de l’Opéra (remarquable) sert d’écrin aux scènes d’exposition : combats, tumulte et intervention du Prince qui ...
Manon ONP

Manon à l’Opéra de Paris : une certaine idée du répertoire

La dernière série de l’Histoire de Manon à l’Opéra de Paris date de 2003 : autant dire qu’une génération de danseurs est passée ! On ne peut donc que se féliciter de nombreuses prises de rôle. Stéphane Bullion est en tout premier lieu capable de réserver le meilleur de sa technique dans ce qu’il lui est finalement le plus approprié : Lescaut est un personnage adéquat tant par les difficultés ...
Myriam Ould-Braham ©  Agathe Poupeney / Opéra national de Paris

La Bayadère à l’Opéra de Paris : une reprise poussive

Il est parfois des reprises qui font planer un doute sur la légitimité de poursuivre une politique artistique qui se sclérose et s’épuise. Le dernier ballet de Noureev pour l’Opéra voit cette saison un nombre incalculable de remplaçant(e)s se blesser, les distributions être remaniées maintes et maintes fois, et malgré la nomination de deux Etoiles qui, quand bien même attendues, laissent pour le moins dubitatives (Ludmila Pagliero et Josua Hoffalt). C’est ...
orphee2_0212_une

A l’Opéra de Paris, un Orphée et Eurydice éblouissant

Magnifique reprise de ce chef d’œuvre de Pina Bausch, entré en 2005 au répertoire du Ballet de l’Opéra de Paris pour les 30 ans de sa création. Créé en 1975 pour le Tanztheater de Wuppertal, cet opéra dansé date des premières années de sa prise de direction du ballet de Wuppertal, au cours desquelles elle signa plusieurs adaptations d'œuvres lyriques. Epousant au plus près la musique, réduisant les solistes aux ...
oneguine1_paris1211_une

Onéguine au Palais Garnier : Je t’aime moi non plus

Eugène Onéguine, manifeste de la littérature romantique, fut chorégraphié en 1965 par John Cranko pour le Ballet de Stuttgart. Le ballet est entré au répertoire de l’Opéra de Paris en 2009. Cette pièce en trois actes constitue assurément l’une des plus belles réussites du chorégraphe sud-africain. Son Onéguine, qui joue sur les thèmes de la passion tourmentée, de l’honneur et des regrets, n’a pas pris une ride. La distribution de ce ...
onp_cendrillon_une

Une Cendrillon à demi-convaincante

« Il était une fois un gentilhomme qui épousa en secondes noces une femme, la plus hautaine et la plus fière qu’on eût jamais vue. Elle avait deux filles de son humeur, et qui lui ressemblaient en toutes choses. Le mari avait, de son côté, une jeune fille d’une douceur et d’une bonté sans exemple… » On s’abstiendra de raconter la suite de l’intrigue, tant le conte de Charles Perrault a marqué l’imaginaire ...
lasource_une1011

Le Ballet de l’Opéra fait rejaillir La Source

La Source a tout pour devenir un ballet mythique ! Des noms de personnages impossible à mémoriser, une intrigue mêlant orientalisme et mystérieux, des costumes splendides, un argument limpide, une scénographie claire et dégagée. Ajoutons enfin à cette liste d’ingrédients un zeste de danses de caractères, d’amours contrariées et une fin tragique… L’Orient, ses voiles et ses odalisques, a toujours fait à la fois rêver les artistes (Ingres, Delacroix…) et ...
psycheUne_garnier0911

Deux visions de l’antique à Garnier

La première production de la saison danse de l’Opéra national de Paris confronte deux mythes antiques : Phèdre et Psyché. Le premier a été revisité par Serge Lifar en 1950, sur une musique de Georges Auric et un livret de Jean Cocteau, qui avait également signé décors et costumes. Sans être réellement abandonné, il n’avait pas été remonté depuis la fin des années 1970. C’est pourquoi Claude Bessy, qui faisait ...
onp_macgregor

Wayne McGregor, très loin de Francis Bacon

Reportée pour cause de grève, l'unique création mondiale de la saison signée du Britannique Wayne McGregor déçoit. Une pluie d'étoiles ne suffit pas à compenser l'absence d'inspiration du chorégraphe. Au lendemain de la mort de Roland Petit, disparu le 10 juillet à Genève, auquel cette représentation était dédiée, on mesure avec d'autant plus de cruauté l'absence de créativité et d'inventivité du chorégraphe Wayne McGregor. L'affiche était pourtant alléchante : pas moins ...
Les Enfants du Paradis (saison 2010-2011)

Les Enfants du Paradis : pour les beaux yeux de Garance

1840, boulevard du Crime. Le boulevard du Crime, c’est cette vaste avenue grouillante de monde où s’égosillent bonimenteurs, comédiens, équilibristes et cocottes pour attirer le badaud. C’est ce lieu, où se mêlent l’artifice et la vie de tous les jours, qui accueille l’intrigue des légendaires Enfants du Paradis de Carné et Prévert. L’idée d’adapter sur la scène de l’Opéra cette grande fresque populaire vient du réalisateur François Roussillon et de Brigitte ...