Mot-clef : Benjamin Britten

transart antoine pierlot

Dans les pas de Slava avec Antoine Pierlot

Interprète infatigable et de génie, Mstislav Rostropovitch a suscité nombre de partitions capitales pour son instrument, dont les trois superbes Suites pour violoncelle seul de Benjamin Britten, composées de 1964 à 1971. Ces oeuvres sont autant des gages d'amitié qu'un hommage aux formes de la musique baroque et à Bach ; elles exploitent de façon fort ludique (voire diabolique) le potentiel tonal et polyphonique de l'instrument en une succession de ...
Mark PadmorePhoto: Marco Borggreve

Andris Nelsons et Birmingham pour le War Requiem au TCE

Désespoir et apaisement : ce sont les sentiments que l'on doit ressentir à la fin du War requiem, et cette exécution n'y a pas manqué. Pour cette première fois que l’œuvre était donnée au Théâtre des Champs-Élysées, la Maîtrise de Radio-France était judicieusement placée au fond de la corbeille. D'ailleurs, à l'exception des enfants, ce sont les mêmes interprètes qui ont donné le concert commémorant la création de l’œuvre à ...
asm_britten

Des mélodies anglaises chez Actes Sud

La mélodie britannique reste un domaine peu connu des mélomanes français. Il est vrai que, si l'on excepte les meilleurs cycles de Britten (en premier lieu Les illuminations et Our hunting fathers), le genre ne compte guère de chefs d’œuvres capables de rivaliser avec ceux du lied ou de la mélodie française. Les chansons folkloriques, en revanche, sont généralement d'une beauté singulière. Ce livre-disque mêle ces deux répertoires, et complète ...
Britten, War Requiem Rolf Romei, par Hans-Jörg Michel (1)

Bâle : Ardente et lucide mise en scène pour War Requiem

Les circonstances sont connues. En 1918, sur le front de la Somme, mourut, à vingt-cinq ans, le poète anglais Wilfred Owen (1893-1918) ; quoique son œuvre pointât les contradictions entre le christianisme et la guerre et rendît hommage à chaque belligérant quel que soit son camp, il accomplit donc son devoir national. Lors de la Seconde guerre mondiale, l’aviation allemande détruisit la cathédrale de Coventry. En 1962, pour célébrer la ...
emi britten box

Britten orchestral de base

Pour l’instant le Centenaire Britten ne nous a pas franchement apporté de nouveautés majeures. Du côté des firmes de disques anglaises, Decca annonce une intégrale des enregistrements du compositeur et EMI édite en petits coffrets séparés la belle somme qu’elle avait éditée en 2009 (en 38 CD). En huit CD, on peut ainsi faire le tour des œuvres pour orchestre du grand compositeur. Le coffret panache le fond de catalogue ...
britten_vc_hyperion (2)

Quand Britten s’adresse au violoncelle : un état des lieux convaincant

Cette critique pourrait bien être un appel à reconsidérer la place de l’œuvre du Britannique Benjamin Britten. Sa réputation posthume repose en grande partie sur ses opéras, son War Requiem, ses chansons, en somme sur des partitions faisant intervenir la voix qu’il traite avec une aisance et une singularité fort marquées. Mais ce n’est pas tout. Britten a laissé plusieurs œuvres majeures où intervient le violoncelle, instrument auquel il réserve ...
ludus verbalis

Ludus verbalis vol. 2 par l’Ensemble Aedes

Après un premier enregistrement de chœurs profanes a cappella du XXe et XXIe siècle paru en juin 2011, Eloquentia publie en cette fin d’année 2012 le deuxième volume d’un projet ambitieux (deux disques de musique sacrée sont en effet prévus, sur le même principe) mené par le jeune Ensemble vocal Aedes et son chef Mathieu Romano. Comme dans le premier volume, le choix du répertoire s’est porté sur des recueils ...
lso_britten_noseda

Un War Requiem peu inspiré

Bras droit de Valery Gergiev à Saint-Pétersbourg, Gianandrea Noseda a fait ses classes avec succès. Aujourd’hui, il se retrouve à la tête du London Symphony Orchestra, l’orchestre londonien de son maître, pour une œuvre complexe et maintes fois enregistrée. Le War Requiem de Benjamin Britten a été composé pour la consécration et l’inauguration de la cathédrale de Coventry quelque vingt-deux ans après son bombardement et la destruction de la ville par ...
Botticelli-Lamentation2

Le Requiem revisité par des Scandinaves

1. Présentation générale du requiem catholique La douleur insupportable engendrée par la disparition d’un être cher a poussé presque chaque humain terrassé par la peine à manifester et parfois concrétiser ses sentiments dans telle ou telle réalisation à ambition artistique ou littéraire sensée survivre à cette disparition irréversible. Le Requiem ou Messe de Requiem vient du latin requies, le repos. Il accepte encore d’autres synonymes latins comme Missa pro defunctis ou encore ...
anu_tali_presences0112_vign

Présences Oscar Strasnoy I’ouverture lyrique par Anu Tali

Présences s’ouvre sous le signe, une fois n’est pas coutume, de l’opéra. Le choix de la Passacaille et des Quatre interludes Marins extraits de Peter Grimes peut laisser perplexe : voilà bien une œuvre, grand classique des orchestres, qui n’a pas besoin d’un festival de musique contemporaine pour être jouée. La précision du geste de la stupéfiante Anu Tali – jeune chef d’orchestre qui s’accorde au féminin – n’empêche pas ...
aeon_anne-catherine-gillet_vign

Anne-Catherine Gillet : merci et chapeau bas

Voici enfin le premier récital d'une chanteuse dont la carrière a déjà montré les grandes qualités scéniques et vocales. Le programme est à lui seul un coup de maître. Certes, les Nuits d'été par un soprano ne peuvent jamais totalement convaincre, au contraire des Illuminations, écrites pour une femme avant d'être annexées par les ténors. Cette voix fine et claire convient parfaitement aux souvenirs d'enfance de Knoxville. Et même le ...
christine schafer 11_vign

Grand écart entre Britten et Chostakovitch

Le programme concocté pour cette soirée par le chef finlandais Jukka-Pekka Saraste nous replaçait en plein cœur de la seconde guerre mondiale puisque les Illuminations de Britten virent le jour à Londres en janvier 1940 alors que la Symphonie n°8 de Chostakovitch retentit pour la première fois à Moscou en novembre 1943. Autant la première est toute en poésie et délicatesse autant la seconde est toute en puissance et drame, ...
Helicon_warrequiem

Le War Requiem de Britten à Tel-Aviv

Enregistré à Tel-Aviv en avril 1996, mais distribué par la firme Helicon seulement aujourd’hui, c’est un véritable symbole que ce War Requiem de Britten, interprété ici par le Chœur Philharmonique de Prague et l’Orchestre Philharmonique d’Israël. Même si, musicalement, cette version ne détrône pas tout à fait certaines des interprétations depuis longtemps installées au panthéon britténien (celle signée du compositeur, bien sûr, mais aussi celles de Gardiner, Rattle, Hickox…), la ...
Chantal Santon (La Gouvernante) © Frédéric Iovino

Le Tour d’écrou ou la trouble cérémonie de l’innocence

Deux ans après les représentations de Riders to the sea, la salle du Théâtre Louis-Jouvet se prête tout aussi admirablement à un autre opéra de chambre anglais. On pourra juger incomplète la vision qu'en offre l'équipe de l'Athénée, mais une atmosphère s'installe, et c'est le principal pour réussir The Turn of the Screw. Le décor figurant des herbes hautes et les quelques meubles et objets, bien éclairés, suffisent à évoquer ...
chandos_gardner_phaedra

Britten, un rêve at tea time

Dans la continuité d'un projet visant à redécouvrir un répertoire un peu oublié ou mis de côté de celui que l'on considère outre manche comme le plus grand compositeur anglais avec Purcell, le duo Chandos/Edward Gardner nous propose ce deuxième disque dédié à Britten. Le premier, sorti au printemps et contenant une lecture des plus enthousiasmantes des Quatre interludes marins, avait été plébiscité dans nos colonnes recevant même une clé ...
glyndbourne_britten_gardner

The Turn of the Screw à Glyndebourne : un miracle de théâtre

Dès les premières notes, l’étrange climat qui parfume cette œuvre émerge de cet enregistrement. Donné pour la première fois au Festival de Glyndebourne, pourtant berceau des opéras de Benjamin Britten, The Turn of the Screw s’inscrit comme une réussite totale. Merci à la magistrale direction d’orchestre d’Edward Gardner qui d’emblée cerne les atmosphères pesantes qui entourent cette fable psychologique ambiguë. La clarté avec laquelle chaque instrument brille scelle avec brio ...
Press shots for Gabriel Prokofiev.

Un vent frais sur la baie de Somme

Festival de Saint-Riquier, 15, 16, 17-VII-2011. Après avoir organisé les journées Chopin l’année dernière, deux jeunes musiciens, la pianiste Sandra Moubarak et le violoncelliste Anthony Leroy apportent un vent frais et nouveau, en tant que directeurs artistiques pour l’ensemble du festival de Saint-Riquier. Placée sous le signe du « temps », cette 27e édition est répartie sur trois axes : la musique, la littérature et la philosophie des sciences. Ainsi, des musiciens et ...
bostridge_0611_vign

The Rape of Lucretia, Aldeburgh s’invite à Luxembourg

Il y a quelques saisons déjà, le public luxembourgeois avait eu la chance de voir au Grand-Théâtre la superbe mise en scène du Viol de Lucrèce par David McVicar, coproduite entre l’English National Opera et le festival d’Aldeburgh. C’est à nouveau une production d’Aldeburgh qui a été présentée à Luxembourg, mais c’est à fois-ci en version de concert à la Philharmonie, et donc sans mise en scène. Si l’émotion de ...
Bychkov_Semyon2011_vign

Festival de Saint-Denis, le retour de Semyon Bychkov

Peut-être point d’orgue du Festival de Saint-Denis 2011 par l’ampleur des effectifs requis à sa réalisation, le War Requiem de Benjamin Britten est une œuvre promise à devenir, si ce n’est déjà fait, un classique du XXème siècle, et il ne faut pas manquer les occasions de l’entendre, qui plus est lorsque la distribution est aussi prometteuse que celle réunie ce soir. On le sait, Benjamin Britten resta à l’écart de ...
La tornade Xian Zhang

La tornade Xian Zhang

DeFilharmonie Protégée de Riccardo Chailly et directrice musicale de l’orchestre Verdi de Milan, la sino-américaine Xian Zhang faisait ses débuts belges à la tête de l’Orchestre philharmonique royal des Flandres. En dépit du brio de l’affiche, ce concert, intelligemment construit, n’aura, hélas pas, drainé les foules. C’est dommage car l’effet Xian Zhang a dopé l’orchestre flamand et offert des interprétations stylistiquement parfaites et surtout animées d’une rare flamme. Dès les premiers accords ...
David Zinman à travers le temps

David Zinman à travers le temps

Fidèle invité de l’orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam, le chef américain David Zinman confrontait un quatuor de partitions de différentes époques liées aux thèmes de la mort. En hommage aux victimes du tsunami, la Sinfonia da requiem de Britten, était dédiée au peuple japonais. Tirée de son tout nouvel opéra Anna Nicole, d’après la vie de l’actrice texane Anna Nicole Smith, la partition Texan Tenebrae de Turnage explore une matière orchestrale sombre, ...
Réussite complète

Réussite complète pour le Tour d’Ecrou à Cologne

L’Opéra de Cologne bouge encore. Cette fois, c’est dans l’église protestante de la Trinité qu’il pose ses bagages pour une nouvelle production de The Turn of the Screw confiée au jeune metteur en scène allemand Benjamin Schad. Et quelle superbe production ! C’est l’église même qui constitue l’élément principal du décor à côté d’un immense miroir, d’un petit bureau et d’un bout de piano arrangés comme dans une peinture de Picasso. ...
L’exceptionnel Britten d’Edward Gardner

L’exceptionnel Britten d’Edward Gardner

Le label chandos, désigné label de l’année des International Classical Music Awards 2011, édite un disque Britten au programme intelligent et cohérent. Ce disque s’ouvre par une rareté : la suite tirée de l’opéra Gloriana. Créée sur la scène de Covent Garden, en juin 1953, afin de célébrer le couronnement de la reine Elisabeth II, l’œuvre fut très mal reçue et Britten, sévère avec sa musique, contribua à en empêcher d’éventuelles reprises. ...
Vision christique

Vision christique pour le Viol de Lucrèce de Britten

The Rape of Lucretia Carlos Wagner est décidément un metteur en scène avec lequel il faudra compter désormais. Avec des moyens volontairement réduits, il est en effet parvenu à souligner toute la grandeur tragique de l’œuvre de Britten. Dans un dispositif unique, simple et géométrique, modulé par des éclairages soignés et de rares accessoires, il s’est appuyé pour cela sur une grande intelligence textuelle, un travail de direction d’acteurs très soigné ...
Au gré de la saison

Au gré de la saison

La saison de l’Orchestre de Paris se poursuit. Pour le Concerto en ré mineur, Paavo Järvi retrouve Janine Jansen, qu’il avait accompagnée au disque pour Decca, et il met à sa disposition un orchestre dont un récent War Requiem a montré les affinités avec Britten. L’entrée de la violoniste est superbe de douceur impérieuse, mais, bien vite, face à une partie très tendue, son énergie naturelle prend des allures d’expressionnisme ...
Krzysztof Meyer

Krzysztof Meyer, compositeur

ResMusica : Vous avez écrit la première biographie sur Chostakovitch dans les années qui ont suivi sa mort, intervenue en 1975. Comment sa musique était-elle alors perçue? Krzysztof Meyer : C´est bien dommage mais depuis la fin de la deuxième guerre mondiale jusqu´à sa mort, la musique de Dimitri Chostakovitch n´était pas bien connue en Pologne, ni souvent jouée. RM : La relégation de Chostakovitch dans la vie musicale était une conséquence ...
Aux sources de la musique : hommage à sir Charles Mackerras (1925-2010)

Sir Charles Mackerras (1925-2010), aux sources de la musique

Hommage Sir Charles Mackerras a profondément marqué le XXe siècle musical. Mozartien d’exception, il nous a également (surtout ?) révélé Leoš Janáček. Il fut le premier à jouer et enregistrer Jenůfa dans sa version «authentique», à dégraisser Mozart (longtemps avant le retour aux instruments d’époque) et remettait inlassablement sur le métier ses œuvres de prédilection. Plus d’une soixantaine d’années de concerts, d’enregistrements et de tournées n’ont pas émoussé l’enthousiasme de ce chef ...
Le chef d’œuvre de Britten par David Alden

Peter Grimes, le chef d’œuvre de Britten par David Alden

En clôture de cette saison placée sous la thématique du «contre-courant», l’Opéra des Flandres nous a proposé une nouvelle production de Peter Grimes, en collaboration avec l’English National Opera et l’Opera d’Oviedo. Alors que le public belge a encore en mémoire le splendide travail du metteur en scène Willy Decker présenté sur la scène de la Monnaie en 2004, nous avions hâte de découvrir l’orientation du travail de David Alden. ...
Qui aime bien châtie bien !

Felicity Lott & Ann Murray, qui aime bien châtie bien !

Comme Graham Johnson l’avoue dans la savoureuse note de programme, entre Crime et châtiment, mieux vaut ne pas choisir, pourvu que l’on s’amuse. Il entraîne dans les turpitudes deux honorables Dames de l’Empire britannique, membres fondateurs de son ensemble The Songmakers’Almanac, constitué pour explorer le répertoire de la mélodie. La première partie confronte l’enfant à la cruauté des adultes : le bébé que l’on berce deviendra un criminel (Schumann), mourra de ...
A fond de cale

Billy Budd à fond de cale

Compositeur inclassable, Benjamin Britten reste encore mal aimé de ce côté-ci de la Manche. Son langage musical s’est forgé à l’écart des courants de la modernité sans pour autant se confondre avec un folklore et un sentimentalisme de pacotille. Sa musique, alliage complexe entre Berg, Purcell ou Debussy est révélatrice d’une des identités les plus originales du siècle précédent. Contrairement à la plupart de ses contemporains, il s’intéressa au genre ...