Mot-clef : Carlo Rizzi

fanciulla2

La Fanciulla de Disneyland Paris

Quand l'Opéra national de Paris décide d'acheter une production au Nederlandse Opera d'Amsterdam, scène connue pour sa qualité, il faut que ce soit la plus mauvaise. Le Regietheater à l'allemande a aussi ses seconds couteaux et ses maîtres à bout de souffle. Nikolaus Lehnhoff, dans La Fanciulla del West de Puccini, a voulu dénoncer l'argent roi et la décadence de l'Amérique triomphante. Les mineurs du Far West à la recherche ...
salome2_bruxelles0212 (1)

Nicola Beller Carbone, superbe Salomé à Bruxelles

Après Elektra dont il signait également la mise en scène la saison dernière, Guy Joosten poursuit son étude des héroïnes straussiennes en s'attaquant à l'envoutante Salomé. Nouvelle collaboration entre la maison lyrique bruxelloise et le Liceu de Barcelone, cette production a su générer des opinions très divergentes dans l'esprit du public. Si elle ne choque pas au travers d'une esthétique trash, à l'image du travail proposé par Nicolas Brieger à ...
carlo_rizzi_dr2-362x390_vign

Oberto à Paris, de l’excitant et de l’abominable

Oberto, premier opéra de Verdi, qui obtint un franc succès lors de sa création, n’est quasiment plus jamais donné de nos jours. L’occasion était belle alors d’écouter l’œuvre in vivo, même en version de concert. Hélas, on ne peut pas dire qu’on l’a entendue dans son intégralité, dans la mesure où la plupart des reprises dans les cabalettes ont été coupées. Malgré cela, l’œuvre reste intéressante, encore rattachée à l’esthétique ...
La Fiancée du Far West à Hollywood : le compte en banque de la fée !

La Fiancée du Far West à Hollywood : le compte en banque de la fée !

Excursion de Puccini au pays des cow-boys, la Fiancée du Far West ne s’est jamais imposée au répertoire des maisons d’opéra et reste une rareté. Si brillant dans Madame Butterfly et Turandot avec une évocation de l’Asie et de ses sortilèges, Puccini sert, pour le Metropolitan Opera de New York (création de luxe avec Caruso et Toscanini), l’ancêtre du Western Spaghetti ! Une évocation de l’Amérique, de la ruée vers l’or, ...
Bo-bo Bohème en forme de happening ?

Bo-bo Bohème en forme de happening à La Monnaie ?

Théâtre Royal de La Monnaie Pour les fêtes de fin d’année, La Monnaie de Bruxelles a abandonné les tragédies antiques et les drames shakespeariens, pour un tube du répertoire (mais un tube à la fin triste !) : La Bohème de Puccini ! Mais attention, pas une Bohème classique, mais une relecture par Andreas Homoki en provenance du Komisch Oper de Berlin ! Donc, adieux mansardes crasseuses et artistes maudits ! Le public découvre une clique ...
Magnifique Nadir de Javier Camarena

Magnifique Nadir de Javier Camarena

Les Pêcheurs de Perles Pour l’ouverture de sa nouvelle saison de concerts, le Pour-Cent-Culturel-Migros déplace l’Opéra de Zurich sur la scène du Victoria Hall pour une représentation concertante d’un des opéras parmi les plus oubliés de Georges Bizet : Les Pêcheurs de Perles. La notoriété de Carmen a pratiquement fait de Bizet le compositeur d’une seule œuvre. Et c’est bien dommage ! Même si l’intrigue amoureuse est faible, même si elle tombe souvent ...
Tout est dans l’austère

Don Carlo à la Bastille : tout est dans l’austère

Austérité, toute la scénographie de ce Don Carlo réside dans ce mot. Des décors réduits à une simplicité efficace, une mise en scène statique à en perdre toute dimension théâtrale – au moins l’œuvre est respectée. Seule entorse au livret original : Don Carlos s’évanouit (meurt ?) sur la pierre tombale de Charles Quint. Pour le reste Graham Vick propose plus des tableaux saisissants qu’une véritable direction d’acteurs, le tout justifié par ...
Halévy selon Pierre Audi

La Juive de Halévy selon Pierre Audi

Après Paris en 2007, c’est au tour de Nederlandse Opera d’Amsterdam d’accueillir la production de La Juive de Fromental Halévy réglée par Pierre Audi. L’opéra amstellodamois met les petits plats dans les grands et ouvre sa saison avec ce spectacle. On ne peut que se réjouir du retour en grâce de ce chef d’œuvre de l’opéra du XIXe siècle avec quelques belles nouvelles productions à travers l’Europe. Il faut tout ...
Rires jaunes…

Rires jaunes au Bal masqué…

Annoncée avec Rolando Villazon et dans une mise en scène de Willy Decker, cette production du Bal masqué de Verdi, dut se remettre des forfaits des deux principaux et médiatiques protagonistes ! Pour éviter toute annulation, l’opéra néerlandais a loué, à celui de Francfort, une récente production (2005) de cette œuvre réglée par le très actif et souvent inspiré Klaus Guth. Mais, avant d’évoquer cette scénographie, il faut saluer bien bas, la ...
André Chénier ou la Révolution Française fantasmée

André Chénier ou la Révolution Française fantasmée

Les parutions vont vite : voici qu’en juillet, TDK nous propose un DVD d’Andrea Chénier de janvier 2006 à Bologne ! Les occasions de voir cet opéra sont bien rares, question de mode, question de voix, aussi nous ne bouderons pas notre plaisir, d’autant plus que les deux protagonistes sont parmi les plus adéquats du moment pour cette œuvre. Deux interprètes d’ailleurs souvent décriés, parfois traités de » grosses voix sans nuances » de nouveau, ...
Traviata,  rien que pour les oreilles et les yeux …

La Traviata par Netrebko, Villazon, Hampson, un régal!

En ces temps de discours soporifiques et consternants qui assimilent l’opéra à un genre du passé qu’il serait indispensable d’éclairer de similis certitudes contemporaines, ce DVD est un véritable régal ! En effet, il propose tout ce qu’on avoue aimer à l’opéra : du luxe et de la classe. On retrouve pour notre plus grand plaisir : deux stars du chant, un grand chef d’orchestre et une belle mise en scène, contemporaine ...
Joseph Calleja, l’un des plus grands ténors du monde ?

Joseph Calleja, l’un des plus grands ténors du monde ?

« Malte a déjà produit d’autres chanteurs de renom international, et je rêve qu’un jour on dira que l’un des plus grands ténors du monde vient de notre pays. A en juger de la qualité du chant de Calleja sur ce récital, ce rêve semble près de s’accomplir. » Après avoir lu la notice du nouveau récital de Joseph Calleja, rédigé par Paul Asciak, le professeur du jeune ténor, on ne peut ...
La plus belle Traviata !

Anna Netrebko, la plus belle Traviata !

Indéniablement, Anna Netrebko est la plus belle Traviata qu’on puisse imaginer sur une scène. Jeune, sculpturale, fière, elle est d’une beauté exceptionnelle. En plus, elle chante! L’opéra d’aujourd’hui n’en demande pas plus. Et il a tort. Mais reprenons. A peine avait-on annoncé La Traviata au programme que les caisses du Festival de Salzbourg 2005 faisaient face à des demandes de location cinq fois supérieures aux places disponibles. De plus avec une ...
Juan Diego Flórez, des airs de grand Ténor

Juan Diego Flórez, des airs de grand Ténor

Il y a huit ans, en août 1996, un nom fait irruption dans le monde lyrique : Juan Diego Flórez. En remplaçant au pied levé son collègue Bruce Ford à Pesaro, le jeune ténor péruvien pose la première pierre d’une carrière extraordinaire qui le mène très vite sur les plus grandes scènes du monde, de Vienne à New York en passant par Londres, Paris ou Milan. En même temps – et ...