Mot-clef : Chœur de l’Opéra national de Lyon

2-mefistofelecjeanlouisfernandez012

Le Mefistofele gore d’Àlex Ollé à l’Opéra de Lyon

Comme les Chorégies il y a quelques mois, l’Opéra de Lyon choisit de défendre pour son début de saison lyrique la version révisée de 1874 du Mefistofele d’Arrigo Boito avec son prologue, ses quatre actes et un épilogue. Le rapprochement s’arrête là tant les deux nouvelles productions s’opposent. Saison après saison, les évènements se succèdent à l’Opéra de Lyon. Mais à croire que la malchance est de mise tant l’institution doit ...
Cenerentola-web-7-©Jean-Pierre_Maurin

La très divertissante Cenerentola de l’opéra de Lyon

Spectacles idéaux de fin d'années par leur joie et leur humour, les opéras de Rossini demeurent des valeurs sûres, d'où cette programmation à Paris comme à Lyon pour une Cenerentola très réussie visuellement, malgré quelques surcharges, et servie par une distribution de qualité, mais qui expose les limites de l'Orchestre de l'Opéra national de Lyon. Décidément, Rossini est à l'honneur pour les fêtes de cette fin d'année ; à côté du ...
Avec Rustioni, Attila terrasse le public du TCE

Avec Rustioni, Attila terrasse le public du TCE

Après Lyon, Attila déferle au Théâtre des Champs-Élysées. Les représentations de cet opéra se comptent sur les doigts d’une main sur les scènes françaises, et à Paris, c’est à peine si l’on se souvient de la production de l’Opéra Bastille en 2001. À la tête d’un Orchestre de l’Opéra de Lyon superlatif, Daniele Rustioni, aidé par une distribution passionnante, nous fait regretter ce soir cette injustice. Lors de sa création au ...
meyerbeer_damrau

À la redécouverte de Meyerbeer avec Diana Damrau

Il semble que Meyerbeer, qui compte bon nombre de fans convaincus parmi les amateurs d'opéra, commence à convaincre les directeurs de salle, et connaisse une mini-renaissance, avec notamment des production du Prophète à Toulouse et des Huguenots à Berlin, qui ont fait grand bruit. Mais les opéras français, tout rares (trop !) qu'ils soient, ne concernent que la partie visible de l'iceberg, car le compositeur a eu une longue et riche ...
alcesteg-rjeanlouisfernandez097

Déchirante Alceste à l’Opéra de Lyon

Succédant au très original memento mori d'Olivier Py pour Paris en 2013, Àlex Ollé, avec des moyens radicalement différents, bouleverse avec l'opéra-manifeste de Gluck, secondé par Stefano Montanari et les prenantes prises de rôle de Karine Deshayes et Julien Behr. « Alceste n'est pas un divertissement mais une occupation très sérieuse. » Vous voilà prévenus. Et c'est Gluck qui l'affirmait. Composer un opéra de 2H30 à la gloire de la fidélité conjugale (« ce qui ...
T5

La foudroyante beauté du Tristan d’Heiner Müller

La troisième journée du Festival Mémoires présenté par l'Opéra de Lyon nous emmène rien moins qu'à… Bayreuth avec la recréation de l'historique Tristan et Isolde qu'Heiner Müller mit en scène de 1993 à 1999 au Festspielhaus. Choc esthétique de bout en bout. À Bayreuth, la mort d'une production, après environ cinq années de vie, se matérialise par une destruction publique des décors (c'est ainsi que l'auteur de ces lignes a pu ...
jeanne5

Roméo Castellucci offre de vraies funérailles à Jeanne d’Arc

Nouveau moment historique pour Jeanne d'Arc. Le metteur en scène Roméo Castellucci allonge d'une bonne demi-heure le bref chef-d’œuvre d'Arthur Honegger et tient en haleine aussi bien les réfractaires à son style qu'à celui d'un compositeur pour qui l'adjectif populaire était un compliment. « Les grands metteurs en scène mettent sur scène quelque chose que vous n'avez jamais vu ailleurs » affirme Denis Podalydès. Ce fut le cas pour Parsifal à La Monnaie, ...
Bouleversante Lady Macbeth à l’Opéra de Lyon

Bouleversante Lady Macbeth à l’Opéra de Lyon

Reprenant l'essentiel de la mise en scène et des décors de la production de 2008   montée au Stadttheater de Duisburg de Lady Macbeth de Mzensk de Dimitri Chostakovitch,  le metteur en scène Dmitri Tcherniakov parvient à sublimer une œuvre victime de la censure politique et des poncifs esthétiques. Au premier abord, on pourrait se croire chez Christoph Marthaler ou Jacques Tati : cet intérieur de bureau éclairé par la lumière agressive ...
Poulenc, Dialogues des carmélites par Jean-Louis Fernandez

Dialogues des carmélites à Lyon, intelligemment soigné

Créé en janvier 1957 au Teatro alla Scala (son commanditaire) et ayant connu sa première française cinq mois après, Dialogues de carmélites n’arriva pas à un anodin moment. Sous l’œil consterné ou sarcastique de ses cinéastes, l’Italie s’efforçait de se trouver une pratique démocratique, alors que, protégées par le partage tripartite du pouvoir (un tiers au Parti communiste, idem au Parti socialiste, idem à la Démocratie chrétienne), ses élites compromises ...
OlgaPeretyatko_Pressefoto_4_c_Uwe_Arens2

Les Puritains à Paris, enthousiasme mitigé

L’attente était grande, à Paris, tant Les Puritains, ce chef-d’œuvre de Bellini, est si peu donné sur scène ! Qu’en a-t-il été de nos espoirs ? Tout d’abord, un immense bonheur, grâce à la sublime Olga Peretyatko. Aussi belle à regarder qu’à écouter, vêtue de robes magnifiques, la soprano a délivré une leçon de beau chant définitive : pureté du timbre, facilité des vocalises, séduction de l’interprétation, ont fait chavirer bon ...
OlgaPeretyatko_Pressefoto_6_c_Uwe_Arens

Magnifique I Puritani à Lyon

Lorsque Vincenzo Bellini écrivit I Puritani, il ne pouvait se douter que ce serait son ultime opéra et que, huit mois après la première représentation (le 24 janvier 1835), une épidémie, parisienne, l’emporterait. Avec cet ouvrage, le compositeur, escomptait triompher à Paris, alors la grande capitale européenne ; à cette fin et comme, avant lui, Rossini et Donizetti, il s’était résolu à quitter son pays natal. Il est étrange que, pour ...
Macbeth.02w

Macbeth à Lyon, une idée ne fait pas l’opéra

Les « Macbeth » de théâtre d’aujourd’hui ne sont plus des dictateurs à lunettes noires avec leurs soldats, ils sont passés dans le camp des banquiers, des traders de la City et autre Wall Street. C’est le parti pris par Ivo van Hove pour sa mise en scène du Macbeth de Giuseppe Verdi à l’Opéra de Lyon. C’est dans le décor d’un bureau gris sans âme, avare de meubles, avec une ...
Carmen.05w

A Lyon, Olivier Py rabaisse Carmen

Ça y est ! Nous y sommes ! Sur un plateau débarrassé de tous ses décors, une haute structure métallique tourne lentement offrant au spectateur un espace nu dans lequel Carmen tente d’échapper à Don José qui, fou de jalousie, bientôt plantera le couteau mortel dans le ventre de sa maîtresse. Olivier Py réussit là une scène où l’émotion de la musique sombre de Bizet se marie avec le théâtre, ...