Mot-clef : Concerto Italiano

Monteverdi

Nuit, théâtre, histoires d’amour et de guerre avec Monteverdi et le Concerto italiano

Tout le contraire de récentes parutions, cette nouvelle version des grands madrigaux de Monteverdi se caractérise par une théâtralité affirmée. Rinaldo Alessandrini et le Concerto Italiano nous emmènent vers de nouveaux sommets. Notre précédente chronique des madrigaux de Monteverdi par Les Arts Florissants mettait le doigt sur le manque de théâtralité de la direction de Paul Agnew et de la performance des principaux chanteurs. C’est donc à point nommé que nous ...
L'incoronazione Di Poppea (Saison 2013-2014)

Monteverdi par Bob Wilson, la règle et l’épure.

Avis aux amateurs (et ils sont nombreux), ce Couronnement de Poppée version Bob Wilson est à la mise en scène ce que le Bauhaus à l'architecture : le produit d'une école (ici, le Watermill Center) et la démonstration d'une pensée esthétique à la rigueur imparable. L'archétype scénique ne cède jamais à l'idée d'un abandon, d'une adhésion au drame musical de Monteverdi. Tout juste si le bleu cobalt (signature illustre du ...
amandine_beyer_vign

34e Festival de Sablé, entre renouvellement et continuité (2)

Dernière journée de l’édition 2012 du Festival de Sablé. Invité pour la première fois, Rinaldo Alessandrini et son Concerto Italiano se produisaient en ce samedi 25 août dans la Basilique Notre-Dame du Chêne, à Vion, dans un programme de circonstance, un hommage à la Vierge à travers des motets italiens (Litanie della beata Vergine, Salve Regina, Magnificat…) peu connus composés par Monteverdi, Melani, Bencini, Carissimi et Alessandro Scarlatti (XVIIe et première ...
monteverdi_milan3

Milan, Monteverdi, Wilson : l’ennui porté au rang d’art

La Scala de Milan a décidé de confier un cycle Monteverdi à Robert Wilson ! Venant après un Orfeo (2009), ce Retour d’Ulysse dans sa patrie, coproduit avec l’Opéra de Paris, est un échec   ! On connaît le langage scénique de l’Américain avec ses personnages figés dans un hiératisme total que baignent des lumières bleues travaillées au millimètre près ! Certes, les tics de Wilson peuvent tantôt fasciner, tantôt agacer, mais parfois ...
Gloria !

Gloria pour Sara Mingardo !

Les enregistrements contenant les deux Gloria d'Antonio Vivaldi, le célébrissime RV589 et le moins connu RV588, ne sont en fait pas si nombreux que cela, les éditeurs discographiques préférant généralement associer le premier des deux à des ouvrages du répertoire dits plus « populaires », comme par exemple le Magnificat de Bach ou encore le Dixit dominus de Haendel. On se réjouira donc de cet intelligent couplage, qui finalement s’imposait. L’amateur de ...
Festive Sérénissime

Festive Sérénissime

Festival d'Ambronay Monteverdi = Alessandrini. Voilà une équation qui ne sera insoluble pour personne tant semble évidente l’affinité profonde qui lie le génial crémonais (ou devrait-on dire mantouan, vénitien peut-être?) au bouillonnant chef-d’orchestre, claveciniste et organiste italien. Depuis plus de 20 ans, Rinaldo Alessandrini n’a eu de cesse, seul ou en compagnie du Concerto Italiano, d’explorer le répertoire italien des XVIIème et XVIIIème siècles en particulier le «Grand œuvre monteverdien» dont il ...
Poésie et spiritualité à la Cité de la Musique

« Du spirituel dans l’art », cycle Boulez à la Cité de la Musique

C’est davantage le thème, « du spirituel dans l’art », décliné par la Cité de la Musique en dix manifestations – mêlant concerts et forum – qui réunissait ce vendredi soir 30 novembre Monteverdi et Boulez que la confrontation hasardeuse de deux démarches face à la mise en musique d’un texte qui semblent bien divergentes voire totalement opposées chez les deux compositeurs. Mais il y a chez tous deux la ...
L’Orfeo au plus près des sources

Rinaldo Alessandrini pour un Orfeo au plus près des sources

Cet Orfeo voulu par Rinaldo Alessandrini, le plus musicologiquement correct, diffère-t-il beaucoup des autres versions récentes (Garrido, Jacobs, Malgoire, Savall, …) ? Rien ne semble inédit dans cette version, mais la partition est en elle-même protéiforme, laissant à chacun le loisir de l’instrumentation, de l’ornementation et surtout de la reconstitution. Rinaldo Alessandrini, dont le nom est apparu il y a une quinzaine d’années avec une version décapante du Second Livre des Madrigaux de ...
Dixit Dominus et  Magnificat  intemporels

Dixit Dominus et Magnificat intemporels

Bien que son inspiration ait toujours été d’une grande qualité, Scarlatti (le père) n’a jamais adhéré à toutes les nouveautés musicales du début du XVIIIe siècle. Cet enregistrement d’œuvres « archaïsantes » montre la valeur intemporelle de ce compositeur. Le Dixit Dominus qui ouvre le CD est tout entier écrit dans le style ancien hérité du contrepoint franco-flammand : style polyphonique « pur », semblant planer délicatement au-dessus des contraintes matérielles. On ne sait s’il s’agit ...
sara_mingardo

Sara Mingardo : plus que parfait mais…

La venue de la contralto italienne est toujours un événement. Dans un Grand Théâtre bien garni pour l’occasion, vêtue d’une robe de velours rouge-Ferrari, Sara Mingardo traverse la scène d’un pas décidé, suivie des membres du Concerto Italiano à la tête desquels l’incontournable accompagnateur de la chanteuse, le claveciniste Rinaldo Alessandrini. Ouvrant son récital avec une chanson spirituelle de Tarquinio Merula, on prend immédiatement la portée de la voix exceptionnelle de ...
Le sixième livre de Madrigaux

Le sixième livre de Madrigaux par Rinaldo Alessandrini

Fondé en 1984 par Rinaldo Alessandrini, Le Concerto Italiano explore en spécialiste le répertoire baroque italien depuis plus de vingt ans. C’est en 1994 qu’il enregistre, sous le label Opus 111, le livre IV des Madrigaux de Claudio Monteverdi bientôt suivi par les Livres V et VIII dont il est prévu, chez Naïve cette fois, un troisième volume en 2007. Le Livre VI qui vient de paraître, consacre le talent ...
A0207090_ 1

Quatre figures de l’amour

Les Madrigaux de Claudio Monteverdi Magnifique quadriptyque que nous offrait la Cité de la musique cet avant-dernier week-end d’avril. Rinaldo Alessandrini et son Concerto Italiano nous ont abreuvé depuis presque une vingtaine d’années d’un sang neuf, qui a rendu la figure musicale de Monteverdi, déjà fort attrayante, encore plus complexe et fascinante, l’éclairage augmentant le mystère en quelque sorte. Le Sixième Livre, donné samedi après-midi, vient d’ailleurs de faire l’objet d’un ...
Vêpres solennelles de San Marco

Vêpres solennelles de San Marco

Festival de Saint Denis On aurait aimé un peu plus de renseignements au sujet de ces Vêpres solennelles de San Marco de Monteverdi dans le programme du festival de Saint Denis, plus riche en publicité qu’en détails musicaux. Il est dit que ces Vêpres sont tirées des Selva Morale e Spirituale de 1641, parfois qualifiés de « mélange bizarre de musique sacrée » par certains musicologues, dernières pièces liturgiques de Monteverdi, composée pour ...
Haendel, Le Concerto Italiano

Haendel, Le Concerto Italiano

Festival International d’Opéra baroque La famille Borée, sur scène lors des récentes Boréades de Lyon ou dans le ciel et « pour-de-vrai » sur le festival de Beaune, agite décidément volontiers le monde baroque. Orage, ô désespoir ! Le festivalier qui s’apprêtait à passer un bon moment dans l’exceptionnel et fastueux décor de la cour des Hospices, ce vendredi soir, 17 juillet, aura dû faire contre mauvaise fortune beau chœur : celui de la Basilique ...
Sara Mingardo : « Arie, Madrigali & Cantate »

Sara Mingardo : « Arie, Madrigali & Cantate »

Le contralto Sara Mingardo appartient sans conteste aux plus grands phénomènes du chant de ces dernières années. Son talent possède différentes facettes si bien qu’il serait faux de la cataloguer hâtivement comme une artiste exclusivement affiliée à la musique baroque. Bien sûr, sa tessiture trouve une part importante de son champ d’investigation dans la période qui s’étale de Monteverdi à Gluck ; cependant, il n’est pas rare d’entendre Sara Mingardo à ...
Basilique et Légion d’honneur III

Basilique et Légion d’honneur III

Festival de Saint Denis Le Stabat Mater, reflet de la douleur de la Vierge qui voit souffrir et mourir son fils est un texte sacré particulièrement poignant. Si, avec son éblouissant Stabat Mater, Pergolese a illuminé la musique baroque italienne, ceux de Vivaldi et de Scarlatti sont des œuvres qui touchent également au cœur par leur profondeur, leur force spirituelle et leur écriture. C’est entre 1708 et 1717 qu’Alessandro Scarlatti écrit cette longue ...

La Loi des Contraires

Cité de la Musique Marcus Creed avec l’aide d’Harmonia Mundi avait fait (re)découvrir le RIAS-Kammerchor au travers d’albums frisant l’excellence (3 CD Brahms, 1 CD Poulenc, …). Tout y était : clarté de la polyphonie, soin de la prononciation, couleur chaude et inimitable, justesse parfaite, homogénéité…. N’y manquait qu’un soupçon de vie ou de fantaisie, le chef de chœur anglais — qui part diriger l’ensemble vocal de la SWR — privilégiant plutôt ...