Mot-clef : Daniel Barenboim

Prohaska2

Berg à Berlin, côté symphonique

Après l'opéra, Berg est célébré par un concert symphonique à Berlin - mais ce sont les voix qui l'emportent Après un décevant Wozzeck et une Lulu moins frustrante les deux soirs précédents, il n’y a rien d’étonnant à ce que la première partie de ce concert symphonique 100 % Berg s’ouvre sur trois grandes œuvres pour voix et orchestre : c’est Thomas Hampson qui prend à sa charge la plus célèbre, ces ...
Photo Bernd Uhlig (2012)

Berg à Berlin, Lulu dominée par le Dr. Schön de Michael Volle

Après le décevant Wozzeck donné la veille par la même équipe Daniel Barenboim / Andrea Breth, dans cette Lulu l'essentiel est sauf à défaut d'être exaltant. Commençons par le pire. Ce qui est joué à Berlin depuis la première de cette production en 2012 n'est pas la version complétée par Friedrich Cerha, mais une "version de Berlin". Cette "version" consiste en la suppression pure et simple du prologue et de tout le premier tableau de ...
Wozzeck_012(c) Bernd Uhlig

Berg à Berlin, triste Wozzeck

Dans le cadre d’un « cycle Berg » comprenant aussi Lulu et des concerts, une reprise du décevant Wozzeck de 2011. 1994 : moins de deux ans après avoir pris ses fonctions dans le principal opéra de la partie orientale de Berlin, Daniel Barenboim frappe un grand coup en présentant Wozzeck dans la mise en scène historique de Patrice Chéreau. 2011 : dix-sept ans plus tard, c’est avec Andrea Breth qu’il fait équipe pour ...
wedocopyrightluiscastilla

Barenboim et le West-Eastern Divan Orchestra ovationnés à Paris

Le West-Eastern Divan Orchestra et son chef célébrissime Daniel Barenboim sont venus pour la première fois, lundi soir, faire résonner leurs instruments à la Philharmonie de Paris. Au premier abord, le nouveau paquebot de la musique classique a des allures légèrement chaotiques : une équipe débordée face à la foule qui attendait dans le froid de passer les portiques de sécurité, une salle inachevée, un public trop nombreux pour que tous ...
81iLcZ-JtaL._SL1400_

Anna Netrebko se mesure à Richard Strauss

En 2012, à Salzburg, Daniel Barenboim avait accompagné Anna Netrebko dans un récital composé exclusivement de mélodies russes. Cette fois, elle le suit en territoire germanique interprétant les Quatre derniers Lieder de Richard Strauss. Anna Netrebko ne cesse de surprendre. Deux mois à peine après sa première Lady Macbeth au Staatsoper de Munich, et juste avant de reprendre ce même rôle au MET de New York, elle interprète à Berlin ses ...
4793922

Barenboïm-Argerich, les dieux sont fatigués

Bien sûr, on comprend l’enthousiasme des heureux élus qui ont pu assister à cette mémorable rencontre à la philharmonie de Berlin entre Martha Argerich et Daniel Barenboim, deux légendes du piano, argentines l’une et l’autre de surcroît, qui jusque là n’avaient guère joué ensemble. Pourtant les deux natifs de Buenos Aires se connaissent depuis l’enfance. Mais à la froide audition du CD, en faisant abstraction du caractère exceptionnel de ces retrouvailles, le ...
dg_westminster_legacy_collector

Westminster, retour d’un label légendaire

Sous étiquette Deutsche Grammophon, Universal publie un beau coffret de 40 CDs restaurant une sélection d’enregistrements choisis dans le catalogue américain légendaire Westminster. Précisons à ce propos que l’Occident fait, une fois de plus, office de parent pauvre, puisque cette sélection est en fait un échantillonnage de coffrets Universal coréens de 2012 nettement plus exhaustifs : l’un de 59 CDs consacré à la musique de chambre, et l’autre de 65 CDs ...

Bal estival tragique autour de la Philharmonie de Paris

Si le temps politique et météorologique estival fut agité, le temps au-dessus de la Philharmonie de Paris fut (et reste) à l’ouragan. Dans la torpeur aoutienne d’une capitale abandonnée aux touristes, c’est la Mairie de Paris qui tira la première en rendant public le bruit qui courait depuis plusieurs semaines : elle refuserait de  payer son écot pour « le surcout de la construction et le budget de fonctionnement pour 2015 ».  Dans les arguments ...
Daniel Barenboim

Radu Lupu et Daniel Barenboïm à la salle Pleyel

On pourrait penser que le jeu de Radu Lupu n'est pas à son avantage dans le répertoire concertant. Surtout lorsqu'il se refuse à tout brillant dans une salle de la dimension de Pleyel. Ainsi, dans ce quatrième Concerto de Beethoven, la fin du premier mouvement sonnait-elle un peu éteinte, tout comme les cadences. Pourtant, il n'y avait là ni faiblesse de l'attaque, ni défaut de puissance. Radu Lupu sait faire parler ...
Rattle-Barenboim

Barenboim à Berlin, terne anniversaire

Les cordes d'abord : la première partie de ce concert hors abonnement enchaîne sans pause ni applaudissement une pièce majeure de l’œuvre hors norme de Charles Ives et la dernière grande œuvre, "pour 23 cordes solistes", de Richard Strauss. Ives n'utilise certes pas que des cordes - à la question lancinante du trompettiste répondent quatre flûtes, mais c'est la beauté saisissante du tapis de cordes qui marque dans cette œuvre ...

Le Philharmonique de Berlin et Daniel Baremboim lancent leurs labels

Du nouveau à Berlin, lors de la conférence de presse de présentation de la nouvelle saison du Philharmonique de Berlin, Sir Simon Rattle a annoncé que la prestigieuse phalange se lance dans l'aventure d'un label auto-produit. En effet les Berlinois et leur chef n'avaient pas vu leur contrat renouvellé par la direction du label Warner (ex-EMI). Ce n'est pas en soi une nouveauté car le Philharmonique de Berlin commercialise déjà ...
barenboim-wagner-ring-cycle-usb

Le Ring en clé USB version Bayreuth Barenboim

Le Ring sur une clef USB….Le concept méritait d’être tenté et Warner Classics a relevé le défi. De son riche catalogue, la maison de disque a puisé le Ring de Barenboïm, capté live à Bayreuth en 1991 et 1992. Ce n’est pas le meilleur des Ring, mais il s’avère efficace, bien dirigé et honnêtement chanté, si l’on fait abstraction de l’état global du chant wagnérien au tournant des années 1980/1990.  ...
bruckner_barenboim_4

Bruckner par Barenboim : métier irréprochable, inspiration amenuisée

Depuis combien de temps Daniel Barenboim fréquente-t-il les symphonies d’Anton Bruckner ? Déjà en 1973, son enregistrement de cette Symphonie Romantique à la tête de l’Orchestre symphonique de Chicago (DG) confirmait ses qualités de brucknérien en route vers la maturité.  Nous l’avions alors dégusté. Puis, lorsqu’il dirigeait l’Orchestre de Paris au Palais des Congrès à partir de 1975, en remplacement de Georg Solti, il nous avait offert une Quatrième Symphonie plutôt juvénile, ...
accentus bruckner baremboim

Bruckner n°5 par Barenboïm : le classique de l’excellence

Avec Bruckner, le pianiste-chef Daniel Barenboim  atteint un haut et rare degré de maturité musicale dans la compréhension de l’œuvre du maître de Saint-Florian. Auteur de deux intégrales de ses Symphonies avec les orchestres de Chicago (DGG) dans les années 1970 et Berlin (Teldec) dans les années 1990, il remet constamment, sur le métier, son approche de Bruckner. Ce DVD Accentus, tiré d’une série nommée « The Mature Symphonies », laisse présager d’une ...
verdi_requiem baremboim

Requiem de Verdi à Milan – Barenboim et un quatuor de luxe

C’est un Requiem de luxe, enregistré en public en août 2012 à Milan, que Decca vient de publier en cet automne verdien. Daniel Barenboim dirige chœur et orchestre de la Scala, le quatuor de solistes étant composé de : Anja Harteros, Elīna Garanča, Jonas Kaufmann et René Pape. Une affiche plus prestigieuse est, en effet, difficilement imaginable. Et pourtant, parfois le luxe cache la misère… Heureusement, ce n’est pas le cas ici. ...