Mot-clef : Daniel-François-Esprit Auber

À Liège, le retour en force d’Auber et de son Domino noir

À Liège, le retour en force d’Auber et de son Domino noir

Entendu plus de 1 200 fois entre 1837 et 1909 et ensuite quasiment disparu du répertoire, Le Domino noir d'Auber, ouvrage autrefois admiré de Berlioz, ressuscite enfin, servi par une mise en scène virtuose et une distribution éblouissante. Que nos grandes scènes aient boudé les ouvrages lyriques d’Auber et de Scribe pendant de si nombreuses années paraît incroyable, au vu du succès remporté par cette récente coproduction entre l’Opéra Royal de ...
LA SIRENE - 
Compositeur : Daniel-Francois-Esprit AUBER - 
Livret : Eugene SCRIBE - 
Direction musicale : David REILAND - 
Chef de choeur : Benjamin LAURENT - 
Mise en scene : Justine HEYNEMANN - 
Scenographie : Thibaut FACK - 
Costumes : Madeleine LHOPITALIER - 
Lumieres : Aleth DEPEYRE - 
Avec : 
Jeanne CROUSAUD (Zerlina) - 
Xavier FLABAT (Francesco) - 
Jean-Noel TEYSSIER (Scipion) - 
Jean-Fernand SETTI (Le Duc de Popoli) - 
Benjamin MAYENOBE (Nicolaio Bolbaya) - 
Jacques CALATAYUD (Pecchione) - 
Le 25 01 2018 - 
Au Theatre Imperial de Compiegne - 
Photo : Vincent PONTET

La Sirène à Compiègne, ou la folie d’Auber encore en rodage

En résidence à Compiègne, c’est donc dans son Théâtre Impérial que les Frivolités Parisiennes sortent pour un soir du placard la partition oubliée d’Auber, La Sirène. Même si la phalange paraît au meilleur de sa forme et que le chœur Les Métaboles offre une performance sans défaut, la folie de cette farce proche du vaudeville ne se retrouve pas toujours dans une mise en scène parfois austère et une distribution ...
Marco Spada Res

Marco Spada: l’art incontournable de Pierre Lacotte au Bolshoï

Enfin accessible en DVD pour ces fêtes de fin d'année après la résurrection proposée l'année dernière par Pierre Lacotte au Théâtre Bolshoï, le ballet Marco Spada est la reprise, modifiée par rapport à la version des années 1980 montée avec Rudolf Noureev, d'un ballet que pierre Lacotte a voulu rendre emblématique du style français, marié à l'incomparable verve de la danse moscovite. En effet, l'oeuvre, bâtie sur un synopsis dispensable et ...
berlioz14

Le Concert Monstre de 1844 au festival Berlioz

En 1844, à Paris, se tint l’Exposition des produits de l’industrie, un antécédent des Expositions universelles parisiennes, dont la première allait se tenir seulement onze années après, en 1855. Incidemment et tardivement, Hector Berlioz fut chargé d’organiser un grand concert et de « donner dans l’immense bâtiment où elle avait lieu et qui bientôt devrait être libre, un véritable festival dédié aux industriels exposants. […] J’engageai pour le grand concert à ...
Marco Spada 1

Marco Spada au Bolchoï : la grandeur du ballet français en Russie

Monté initialement à l’Opéra de Rome, avec la participation de Rudolf Noureev dans le rôle éponyme en 1981, Marco Spada est remonté pour le Théâtre Bolshoï dans une version remaniée chorégraphiquement, Pierre Lacotte se faisant le chantre de cette reconstitution dans un théâtre si prestigieux. Comme il ne restait plus rien de la chorégraphie originelle, Pierre Lacotte a donc recréé un tissu de danse tel qu’il en a l’habitude et ...
Magali Léger et Dorothée Thivet © Sandrine Lehagre

L’Ambassadrice d’Auber, opéra-comique plein de verve et ressuscité

La pièce, crée à L'Opéra-Comique en 1836 par le tandem à succès Scribe-Auber, était un répertoire habituel du théâtre jusqu'en 1873, mais après être tombé dans l'oubli, elle n'a pas été jouée depuis 130 ans. Nous devons son heureuse résurrection à la compagnie Les Frivolités parisiennes, qui œuvre pour faire découvrir des opéras bouffes et des opérettes d'Herve, d'Auber, d'Adam, d'Offenbach et d'autres compositeurs. A l'Opéra de Munich. Henriette, une cantatrice ...
Michael Spyres (Masaniello) © Élisabeth Carecchio

La Muette donne de la voix à l’Opéra Comique

Pour le monde musical, La Muette de Portici se résume au titre d'un opéra qui, à l'été 1830, a stimulé une révolution à Bruxelles et aidé à la naissance de la Belgique. Rien d'étonnant à ce que la présente production provienne de la grande scène lyrique nationale belge, le Théâtre royal de la Monnaie. Outre-Quiévrin, cet ouvrage doit toutefois sentir encore le souffre : le récent acmé des querelles linguistico-politiques ...
Amusant, charmant, séduisant

Fra Diavolo, amusant, charmant, séduisant

Que plus personne ne dise que l’opéra-comique français est démodé et qu’il est impossible de la mettre en scène en ce début du XXIe siècle ! Le charme de ces œuvres opère toujours – à une condition près : que le metteur en scène ne tente pas de couper les cheveux en quatre et de voir derrière ces pièces plus qu’il n’y a. Dans cette coproduction de l’Opéra Royal de Wallonie et ...
Le retour du bandit bien aimé

Fra Diavolo, le retour du bandit bien aimé

Le Théâtre Impérial de Compiègne est le seul lieu où l’on puisse entendre, toujours avec autant de joie, la musique de Daniel-François-Esprit Auber, mais, or les Manon, Diamants de la couronne ou autres Haydée, les amateurs d’opéra-comique rêvaient depuis longtemps de voir un jour l’œuvre qu’ils connaissent tous plus ou moins, ne serait-ce que par l’enregistrement de Nicolai Gedda : Fra Diavolo. Voila qui est chose faite grâce à cette nouvelle ...
Isabelle Philippe : rêvons…

Isabelle Philippe : rêvons…

Voici que paraît, sous l’intitulé « naissance d’une diva », le premier CD de récital d’Isabelle Philippe. Malgré ce titre, la cantatrice est pourtant loin d’être née en 2006 dans le cœur des mélomanes. Ses prestations lui valent depuis plusieurs années une réputation bien méritée pour ceux qui savent écouter, hélas, on ne peut que déplorer une nouvelle fois que les décideurs des grandes maisons parisiennes n’en fassent pas partie. Sous l’égide ...
De la chance des uns et de la surdité des autres

Le retour d’une exceptionnelle Haydée à Compiègne

Le Théâtre Impérial de Compiègne aime Auber, et celui-ci le lui rend bien. Après Manon Lescaut, Gustave III, Le Domino Noir et Les Diamants de la Couronne, Pierre Jourdan reprend, pour une seule représentation hélas, son Haydée, grande réussite de la saison 2004. L'intrigue est plus dramatique que dans nombre d'œuvres du compositeur : le vénitien Lorédan a triché au jeu plusieurs années auparavant, entraînant le suicide de son adversaire. Poursuivi ...