Mot-clef : Dimitri Chostakovitch

shostakovich_cantatas

Paavo Järvi choque encore avec Chostakovitch

Soixante ans après leur composition, les cantates officielles de Chostakovitch à la gloire de l'Union Soviétique continuent de fasciner, d'interroger et de crisper. Paavo Järvi en réalise un enregistrement marquant, qui comptera dans sa discographie personnelle.  Cet enregistrement de Paavo Järvi réunissant la superbe  Exécution de Stépane Razine (1964) et les ultra-conventionnelles et pro-staliniennes Chant des Forêts (1949) et Le soleil brille sur notre patrie (1952) est à la fois un témoignage de l'intérêt que suscite ...

Création de l’association Mieczyslaw Weinberg

L'Association internationale Mieczyslaw Weinberg dédiée au compositeur Mieczyslaw Weinberg a été créée à  Augsburg en Bavière. Elle a pour objet la promotion de la musique de Mieczysław Weinberg (1919-1996), faire découvrir son œuvre, encourager les musiciens à jouer sa musique et élargir sa notoriété à une plus vaste audience. Weinberg et Dimitri Chostakovitch étaient amis dans la vie, et cette relation se poursuit après leur disparition, cette association Weinberg est fortement soutenue et animée ...
paavo jarvi

Paavo Järvi et Joshua Bell à Munich

Un programme original dominé par Joshua Bell dans un concerto de Tchaïkovski séduisant À défaut d'une grande cohérence, le programme proposé par Paavo Järvi pour son concert à la tête de l'Orchestre philharmonique de Munich a au moins le mérite d'une originalité plus grande que ce que les saisons des grands orchestres internationaux proposent. La courte ouverture de Nielsen qui ouvre le programme n'est guère qu'une mise en appétit du reste fort ...
melodyia kitaenko

Hommage à Dimitri Kitaenko dans le cadre des ICMA

Le label russe Melodiya édite un plantureux coffret en hommage au chef d’orchestre russe Dimitri Kitaenko, récipiendaire 2015 du Prix pour l’ensemble de la carrière des International Classical Music Awards. Les chefs russes sont souvent limités à leur répertoire national. Dimitri Kitaenko, à qui l’on doit des cycles Chostakovitch et Prokofiev majeurs, n’est pourtant pas un musicien qui se contente des facilités et il aime défricher des horizons  négligés. Dans les ...
Andris_Nelsons_1

Andris Nelsons porte le Concertgebouw d’Amsterdam à son sommet

Pour son deuxième concert en l'espace de quelques semaines, l'Orchestre du Concertgebouw d'Amsterdam offre au public de la capitale un programme concerto-symphonie qui sonne comme une démonstration irrésistible et sublime. À la baguette, on trouve ce soir le talentueux Andris Nelsons. Face à lui, dans le Concerto pour violon de Jean Sibelius, la grande (et chère) Anne-Sophie Mutter, dont les apparitions  ne manquent pas d'attirer un certain nombre d'auditeurs fidèles. Son ...
Christian Gerhaher proteste contre l'abandon du projet de nouvelle salle à Munich - Photo Bayerischer Rundfunk

Haitink et Gerhaher, XXe siècle à la Radio Bavaroise

Dans les Lieder de Mahler, le dépouillement du style de Christian Gerhaher atteint de nouveaux sommets interprétatifs, accompagné par Bernard Haitink qui fait surgir de l'orchestre des merveilles inattendues. Le localisme a du bon : c’est un peu à leur lieu de résidence que Munich doit d’entendre si souvent Jonas Kaufmann, Anja Harteros ou Christian Gerhaher. Ce dernier fait les beaux jours non seulement de l’Opéra de Bavière, mais aussi ceux de ...
Jordan_Philippe4©Johannes Ifkovits

Succès mérité des Wiener Symphoniker à Paris

Nouveau succès pour la tournée des Wiener Symphoniker sous la direction de Philippe Jordan. Quelques jours après leur concert bruxellois, Philippe Jordan et ses Weiner Symphoniker étaient de passage à Paris, également accompagnés par la pianiste Khatia Buniatishvili. Si le programme y était complètement renouvelé, le découpage restait similaire et le bis conclusif identique pour un résultat final globalement superbe. Il faut dire que la soirée ne pouvait mieux commencer avec ce ...
Finalistes Thibaud2014

71e Concours international Long-Thibaud-Crespin

Le concours Long-Thibaud-Crespin, session violon 2014, a accouché d'un palmarès étonnant. La finale concerto du 71e concours international Long-Thibaud-Crespin (la finale sonate se déroulait la veille) s’est tenue le 20 novembre à Paris. Après la prestation des cinq finalistes, le résultat est tombé tard dans la nuit. Une soirée marathon, de 20 heures à 1 heure du matin,  qui a conclu une semaine d’audition intensive, à raison de 7 heures par jour ...
dogma3_cover

Dogma, de Lars von Trier à Chostakovitch

Directement inspiré par l'approche du cinéaste Lars von Trier, Le dogma chamber orchestra fait partie de ces ensembles qui innovent pour sortir du format sclérosé du concert classique. La transcription en première mondiale des 24 préludes op. 34 de Dimitri Chostakovitch, apporte un éclairage nouveau servi par une interprétation de haut vol. Créé en 2004 par Mikhail Gurewitsch, le dogma chamber orchestra tire son nom et son approche du manifeste Dogma ...
Gennady_Rozhdestvensky

Gennady Rozhdestvensky offre une magistrale Quinzième de Chostakovitch

Si on en croit le calendrier des concerts de l'Orchestre de Paris, le mois d'octobre est celui des soirées thématiques. Ainsi donc, après l'Espagne la semaine dernière et en attendant Richard Strauss la semaine prochaine, voici venir la soirée russe dont les clés ont été remises à Gennady Rozhdestvensky, une des dernières légendes russes de la baguette. Avantage immédiat, un programme original, même si à la découpe classique, enchaînant une ...
Chosta_13_petrenko

Vasily Petrenko imprécatoire dans la Symphonie n° 13 de Chostakovitch

Vasily Petrenko poursuit son intégrale Chostakovitch avec Liverpool au plus haut niveau avec la symphonie Babi Yar. En 1941, plusieurs dizaines de milliers de juifs et de résistants furent exécutés par les SS. Cet endroit terrifiant, un ravin situé près de Kiev en Ukraine, avait pour nom Babi Yar. L’événement effroyable conduisit le poète Evgueni Evtouchenko à faire devoir de mémoire au début des années 1960 tout en provoquant les foudres ...
arubikis

Festival de Besançon 2014 : les deux derniers concerts

Derniers jours du festival de Besançon avec l'Orchestre national d’Île de France dirigé par Ainars Rubikis puis en clôture, l'Orchestre symphonique de Bâle avec à la baguette Dennis Russell Davies, et  la pianiste Élisabeth Leonskaja . Le burlesque servait-il de fil conducteur musical dans cette avant-dernière soirée du Festival bisontin ? On pouvait trouver en effet dans les trois morceaux interprétés un lien tendant par moments vers un expressif verbiage intentionnel soutenu et dense ...
mer.16._5

Souvenirs de guerre au festival de Besançon

Le puissant concert donné dans la magnifique acoustique du Kursaal de Besançon par les Salzburg Chamber Soloists vient rappeler que les ruines de la seconde guerre mondiale sont encore fumantes dans tous les cerveaux. La Symphonie de chambre opus 110B de Dimitri Chostakovitch ouvre un programme d'une cohérence exemplaire. Cette partition dont la popularité grandit à chaque exécution, est l'adaptation que Rudolf Barschaï réalisa en 1967, avec l'adoubement du compositeur, ...
br jansons symphonies 6

Mariss Jansons, l’excellence classique

Pas de répit discographique avec Mariss Jansons ! Après un magistral Requiem de Mozart à Amsterdam, on le retrouve à Munich à la tête de son orchestre radio-symphonique bavarois pour le couplage idéal des deux Symphonies n°6 de Chostakovitch et Tchaïkovski, aux tonalités identiques, binôme souvent pratiqué, avec succès, aux concerts par Valery Gergiev. Le ton décanté, décharné et abandonné des mouvements lents  (« Largo » de Chostakovitch et « Adagio lamentoso » de Tchaïkovski)  se répondent, tout comme les parties rapides, endiablées ...
ondine_chosta

Chostakovitch par Vasily Petrenko et Truls Mørk à Oslo

Cela fait quelques années maintenant que les discussions sur  la sonorité attachée  à un orchestre a perdu de son acuité et de son intérêt. Les tenants d’une spécificité géographique et historique ont-ils raison de la défendre ou bien doit-on se résoudre à subir les lois tentaculaires de la mondialisation avec un risque d’insipidité et de neutralité ? Difficile de trancher en l’espèce. Un orchestre et un violoncelliste norvégiens conduits par un ...
Chostakovitch_sanderling_ondine

Gerald Finley époustouflant pour des premières mondiales de Chostakovitch

Avec l’Orchestre philharmonique d’Helsinki, excellente formation rompue aux exercices les plus ardus, auquel il a adjoint la célèbre voix du baryton canadien Gerald Finley  et la direction de Thomas Sanderling, le label finlandais Ondine a rassemblé une affiche de choix pour des œuvres rares mais de grande qualité, pour basse et orchestre de Dimitri Chostakovitch, proposés ici dans des versions ou des langues en première mondiale. Le compositeur disparaissait il ...
DSC_5633

Le Quatuor Turovsky au festival Classica

Imaginez quatre élèves surdoués, début vingtaine, tous formés à la russe sous la férule des Turovsky. Le maestro Yuli pour le violoncelle (Stéphane Tétreault) et son épouse Eleonora pour le violon (Robert Margaryan et Veronica Ungureanu) et l'alto (Elvira Misbakhova). À la suite du décès de madame Turovsky survenu en mars 2012, l'idée d'unir leurs forces a germé. Puis janvier 2013, autre catastrophe, maestro Turovsky va rejoindre Eleonora. Moments de ...
Cover_Kondrashin_I_350089_ml

Babi Yar, témoignage extraordinaire par Kondrachine

Qu'est-ce qu'un vrai Russe? A cette question particulièrement actuelle, à l'heure de la montée du sentiment national en Russie comme à travers toute l'Europe, Dimitri Chostakovitch en 1962 répondait en reprenant dans sa Symphonie n°13 « Babi Yar » les mots du poète Evgueni Evtouchenko : « Il n'y a pas de sang juif dans mes veines, mais sur moi pèse la hideuse haine de tous les antisémites comme si j'étais ...
mariinsky gergiev

Chostakovitch 4-5-6, métal hurlant

En marge de ses cycles de concerts dédiées aux Symphonies de Dimitri Chostakovitch, auréolés  d’immenses succès à travers les salles de concert du monde entier, Valery Gergiev, le Tsar des podiums, poursuit son intégrale au disque. Capté dans la nouvelle salle de concert du Mariinsky de Saint-Pétersbourg, ce volume centré sur 3 symphonies purement orchestrales est à marquer d’une pierre blanche. Tellurique et radicale, la Symphonie n°4 connait ici l’une de ...
Dimanche 11 Mai 2014

Un salon musical très décalé à l’Opéra de Paris

Les quatre musiciens du Quatuor Monticelli sont issus des rangs de l'orchestre de l'Opéra National de Paris, pratiquant en "hors champ" des répertoires peu fréquentés (Martin Kutnowski, Alexandre Chabod) et hybridations associant instruments et musiques d'horizons divers tels le jazz, tango ou musique classique. L'étonnant programme proposé dans la série des "salons musicaux" de Garnier, associe musique et danse en croisant au passage les sonorités des cordes à celles, plus rare, ...
uchida

Les chemins audacieux de Mariss Jansons

Quelques jours à peine après avoir confirmé qu’il quittait la direction du Concertgebouw, Mariss Jansons retrouvait l’orchestre auquel il a donc préféré rester fidèle, et ce malgré les difficultés irrésolues causées à Munich par l’absence de salle de concert affectée à l’orchestre : son contrat actuel court jusqu’en 2018, et il n’est certainement pas trop tôt pour dire que la longue lune de miel entre l’orchestre et son 6e directeur musical ...
AK_Melodiya_opt (2)

Les 50 ans de Melodia par Andrey Krichevskiy

« Nos archives se composent de plus de 230.000 cassettes analogiques avec des enregistrements uniques » ResMusica :  Qu’est ce qui fait l’ADN de Melodia ? Andrey Krichevskiy : L’ADN de Melodia c’est l'histoire de la vie musicale russe  depuis plus de 50 ans.  L’ADN de Melodia c’est l’addition de plusieurs caractéristiques : la tradition musicale, la profonde vénération de la musique et de ses créateurs, le style unique et distinctif formé par des générations d'artistes talentueux ...
naxos chostakovitch14 petrenko

Chostakovitch crépusculaire avec Petrenko

Avant-dernier opus symphonique de Dimitri Chostakovitch, la Symphonie n°14 reste une œuvre à part dans l’univers du compositeur : radicale par son instrumentarium orchestral (cordes et percussion) et vocal, à l’opposé de la puissance orchestrale associée à Chostakovitch,  elle s’impose comme un requiem énigmatique d’un compositeur déjà très atteint par la maladie. En dépit d’un effectif orchestral plutôt limité, elle ne s’est jamais imposée au répertoire restant plutôt à la marge ...

Alexander Raskatov Grand Prix Antoine Livio 2014 de la Presse Musicale Internationale

L'association Presse Musicale Internationale (PMI) a décerné, le 9 avril au Centre Dimitri Chostakovitch à Paris, Le Grand Prix Antoine Livio 2014 au compositeur russe Alexandre Raskatov, en présence de la cantatrice Mme Elena Vassilieva, interprète de la voix « désagréable » du chien et de la Cuisinière dans son opéra A Dog's Heart et de Mme Irina Chostakovitch, la veuve du compositeur Dimitri Chostakovitch. Alexander Raskatov est né le 9 mars 1953, quatre ...
lionel-bringuier

Simon Trpčeski et Lionel Bringuier, un duo gagnant de jeunes prodiges

Quand un des meilleurs orchestres du monde rencontre un jeune prodige de la baguette, le résultat est réellement bluffant. Démonstration. Dans Une nuit sur le Mont Chauve, Lionel Bringuier a réussi à obtenir très belles couleurs : malgré une orchestration fournie, il est parvenu à conserver une certaine volubilité (qui n'est pas sans évoquer la Symphonie Fantastique de Berlioz) ; ainsi, évitant avec succès l'aspect parfois massif de l’œuvre, les accents « russes », bien ...
onyx james ehnes wigglesworth

James Ehnes à la soviétique

Bien que composé pour le légendaire violoniste David Oïstrakh par un Khatchatourian plus virtuose de l’orchestre que jamais, Son Concerto pour violon ne s’est jamais durablement imposé au répertoire des solistes. Des jeunes musiciens actuels, seul Sergeï Katchatrian (Naïve) et Arabella Steinbacher (Orfeo) ont osé en laisser des versions discographiques. Peut-être trop flamboyante et démonstrative, cette partition peine à s’affirmer face aux introspectifs concertos de Chostakovitch, contemporains et écrits pour ...
CD_Mariinski_Chosta 8_Gergiev

Symphonie n°8 de Chostakovitch : bon jalon de l’intégrale Gergiev

C’est juste après la fin du cycle Chostakovitch à la Salle Pleyel que nous avons écouté cet enregistrement de la Symphonie n°8 par les mêmes interprètes, le chef Valery Gergiev et ses troupes du Théatre Mariinsky. On aurait pu attendre, à la lecture de dates d’enregistrements étalées sur trois sessions entre 2011 et 2013, un certain manque d’homogénéité entre les mouvements et peut-être même à l’intérieur des mouvements, mais rien ...
Gergiev 2014-02-16b Telmondis - Orchestre du Théâtre Mariinsky

Fin de l’intégrale Chostakovitch de Valery Gergiev à Pleyel

Avec ces trois concerts s'achevait l'intégrale Dimitri Chostakovitch que Valery Gergiev et son Mariinsky ont entamée en janvier 2013 et poursuivie ensuite avec une incontestable densité à coup de programmes fort copieux s'enchainant par série de trois concerts. L'overdose pouvait guetter l'auditeur, qui lui n'était pas obligé d'assister à tous les concerts, mais aussi les musiciens du Mariinsky qui avaient l'obligation d'assurer. Habitués à un emploi du temps surchargé, ces ...
Alexander Raskarov - © Philippe Gontier

Alexander Raskatov à propos de son opéra Cœur de chien

« Le monde actuel est si impitoyable, nous sommes devenus tous durs les uns envers les autres » ResMusica: Votre opéra Cœur de chien et Le Nez de Dimitri Chostakovitch sont deux œuvres satiriques qui ont rencontré un vif succès dans le même temps. Pensez-vous que vous avez bénéficié de cet intérêt tout récent pour le Nez ? Alexander Raskatov: C'est une question intéressante, je n’y avais jamais pensé. J'aime beaucoup Le Nez, ...
JPSaraste1

Saraste et le Philharmonique de Radio France, un duo gagnant

Rachmaninov, Prokofiev, Chostakovitch ! En un seul concert, réunir ces trois génies, qui malgré toutes leurs divergences se vouaient une admiration véritable – voilà qui permet d'apprécier au mieux tout le sel du langage musical qui leur est propre. Le Philharmonique de Radio France, stimulé par le génial Jukka-Pekka Saraste, brille de tous ses feux dans ce répertoire, et peut se vanter d'en être le meilleur ambassadeur sur la scène parisienne : ...