Mot-clef : Dossier Les Danois

Knudage Riisager

Knudåge Riisager, le Danois au style français

Durant l’entre-deux guerres,  Knudåge Riisager (1897-1974) fut le compositeur danois le plus saillant de ce qu'on appelle par facilité le courant néo-classique, et qui est en réalité le style musical français. Riisager tint en effet un rôle important en particulier grâce à ses brillantes qualités d’orchestrateur. Ce cosmopolite n’en fut pas moins, selon le musicologue Kappel, « un véritable danois au tempérament distinctement nordique ». Au sommaire de notre étude : 1. ...
021b

Musiques danoises pour les ballets de Bournonville

Les chorégraphies proposées aux spectateurs du 19e siècle provoquaient bien souvent un authentique ravissement dont les louanges revenaient presque systématiquement aux danseurs et danseuses, sans oublier le maître de ballet. Le rôle du compositeur demeurait dans une relative discrétion. Un peu comme aujourd’hui lorsque après avoir regardé un film on est souvent bien embarrassé pour décrire la musique qui l’accompagnait (et parfois son rôle, incontournable). Cela n’ôte en rien l’importance ...
71673_2856x2100petit

Les élèves de Carl Nielsen

Carl Nielsen enseigna au Conservatoire royal de musique de Copenhague à partir de 1915. Il y restera jusqu’à sa mort survenue en 1931 quelques mois après en avoir été nommé directeur.   Le comportement amical et respectueux de Carl Nielsen envers ses élèves, tous déjà en possession d’un bagage musical de premier ordre, a été largement rapporté et souligné par les intéressés eux-mêmes ainsi que par d’autres observateurs et témoins. Contrairement à beaucoup ...
Skagen, Danemark. Licence Creative Commons Santa Cruiser

Hakon Børresen (1876-1954) fidèle à la tradition

Hakon Børresen décède à l’âge de 78 ans, le 6 octobre 1954, presque jour pour jour 23 ans après son ami Carl Nielsen. Son aisance matérielle et son attachement à la tradition lui auront permis de composer exclusivement la musique qu’il souhaitait écrire. Une chance ?   Vue de loin, de très loin, la vie musicale danoise du 19e siècle et de la première moitié du 20e siècle pourrait sembler anémique. En ...
Jardins de Tivoli, Copenhague par Margarita Anthopoulou (licence Creative Commons)

Balduin Dahl, le découvreur de Nielsen

Balduin Dahl (1834-1891). Son nom et son rôle sont largement oubliés de nos jours, et pourtant il dispose d'un vrai titre de gloire posthume pour avoir donné sa chance au alors tout jeune Carl Nielsen. Retour sur une figure de la grande salle de concert de Tivoli à Copenhague.   Christian Florus Balduin Dahl naît un 6 octobre 1834 au sein d’une famille musicale. Son père Jens Peter Dahl, musicien et enseignant ...
Botticelli-Lamentation2

Le Requiem revisité par des Scandinaves

1. Présentation générale du requiem catholique La douleur insupportable engendrée par la disparition d’un être cher a poussé presque chaque humain terrassé par la peine à manifester et parfois concrétiser ses sentiments dans telle ou telle réalisation à ambition artistique ou littéraire sensée survivre à cette disparition irréversible. Le Requiem ou Messe de Requiem vient du latin requies, le repos. Il accepte encore d’autres synonymes latins comme Missa pro defunctis ou encore ...
Herman Severin Løvenskiold (1815-1870)

La Sylphide de Løvenskiold

Musique de ballet du Danois Løvenskiold (1815-1870) Les amateurs de ballets, les spécialistes de chorégraphies, les mélomanes avertis connaissent tous le titre de ce ballet romantique, La Sylphide, et celui du chorégraphe de la création, le célèbre August Bournonville. Peu en revanche sont capables de citer le nom du Danois qui en composa si habilement la musique : le discret baron Herman Severin Løvenskiold. Voici son histoire singulière…   Un baron nommé… Herman ...
hans_christian_andersen_vign

Hans Christian Andersen mis en musique par des Danois

Introduction Dire que Hans Christian Andersen occupe une place inexpugnable au sein de la famille des écrivains du 19e siècle est un doux euphémisme. Ses nombreux textes, son amour de la musique, son existence même ont suscité d’innombrables commentaires à travers le monde entier. Il suffit de se rendre à Odense, sa ville natale et de visiter le beau musée qui lui est consacré pour découvrir une bibliothèque riche d’un nombre ...
jpe_hartmann5

La Petite Christine, opéra romantique de J.P.E. Hartmann

Johan Peter Emilius Hartmann (1805-1890) a connu de son vivant une renommée non seulement scandinave mais aussi germanique dont ce qui en reste à présent ne rend pas compte de toute l’étendue. A plus d’un titre certains épisodes de sa vie méritent de revivre en gardant à l’esprit qu’il recueillit sur sa personne et sur sa musique la majorité des suffrages de l’élite musicale et intellectuelle danoise concentrée à Copenhague. ...
XI – Frederik Schnedler-Petersen (1867-1938): chef danois talentueux, nielsenien dévoué, oublié

Frederik Schnedler-Petersen (1867-1938) – chef danois talentueux, nielsenien dévoué, oublié

L’histoire de la musique, occidentale notamment, regorge d’une infinie quantité d’informations biographiques, musicologiques et éditoriales. Et ce, à un degré tel que peu de connaissances survivent et atteignent le musicien, le mélomane et même l’analyste et le biographe. Combien d’œuvres totalement et souvent définitivement oubliées, perdues, ignorées, tombées en désuétude ? D’innombrables vies de labeur, d’engagement, de talent voire de génie ont disparu de notre savoir et de notre mémoire avec la ...
X - C. F. E. Horneman,  le chef danois de l’anti-Gade

C. F. E. Horneman, le chef danois de l’anti-Gade

Christian Frederik Emil Horneman aurait tendance à faire un peu figure d’Arlésienne au sein de la musique danoise ; en effet, on en parle – quoique très brièvement – dans tous les textes généralistes de l’histoire de la musique danoise mais on n’entend quasiment jamais sa musique. Ni au concert, ni à la radio ni en enregistrement discographique. Alors pensera-t-on… à quoi bon tenter de le sortir de cette tenace discrétion ...
IX - Asger Hamerik (1843-1923) : Danois, cosmopolite et ami de Berlioz

Asger Hamerik (1843-1923) – Danois, cosmopolite et ami de Berlioz

Début décembre 1865, Berlioz écrit à Asger Hamerik, jeune musicien danois de 22 ans dont il s’est fait le protecteur : «Vous ne m’avez pas oublié !… Je vous aime beaucoup. Vraiment votre passion musicale me touche beaucoup… Vous me rappelez ce que j’étais il y a quarante ans…». Un an auparavant Hamerik écrivait à ses parents : «Hector Berlioz est à présent mon professeur !… Je vais le voir régulièrement maintenant, presque comme ...
VIII : Ludolf Nielsen (1876-1939) : Le dernier des romantiques danois

Ludolf Nielsen (1876-1939) – le dernier des romantiques danois

Disparu en 1939, Ludolf Nielsen appartient au groupe des compositeurs danois qui luttent en ordre dispersé mais permanent contre l’emprise croissante de Carl Nielsen en tentant de trouver le succès avec des partitions dites romantiques tardives (et non post-romantiques). Largement influencé par les compositeurs germaniques, dans une certaine mesure aussi par la musique française impressionniste et ses avancées esthétiques, il demeure fidèle au romantisme dont il est un des derniers ...
VII : Launy Grøndahl (1886-1960) : un grand de la baguette danoise

Launy Grøndahl (1886-1960) – un grand de la baguette danoise

Dans la grande famille des chefs d’orchestre géniaux… on demande un Danois de premier plan ayant œuvré magistralement pour la musique de son pays. Celle de Carl Nielsen en particulier. Pas uniquement cependant. On tire un nom… c’est Launy Grøndahl. Un homme à deux casquettes. Le chef d’orchestre on l’a dit, mais le compositeur également, pour une œuvre en particulier, nous y reviendrons. Launy Grøndahl naît à Ordrup, près de Copenhague ...
VI : Fini Henriques (1867-1940) : le sourire du Danemark

Fini Henriques (1867-1940) – le sourire du Danemark

Les sourires du Danemark est le titre d’un ouvrage de Serge de Chessin paru en 1936 à la Librairie Hachette. Comme l’indique le titre, l’auteur dresse du petit pays scandinave un tableau fort sympathique et plein d’admiration. Il met en avant avec beaucoup de conviction la jovialité de ses habitants, la recherche politique du bonheur nivelé pour tous, la simple joie de vivre de chacun. Si la description peut paraître ...
V : Les musiciens danois de l’Age d’Or

Les musiciens danois de l’Age d’Or

Au XIXe siècle, et particulièrement jusqu’en 1850 pour ce qui concerne la musique, la vie culturelle danoise connaît un authentique Age d’Or. La noblesse et l’élite bourgeoise en pleine expansion économique accèdent à un niveau de pratique intellectuel et artistique jamais atteint au Danemark. Les acteurs de cette période, qui en fait n’est pas un mouvement organisé en soi, regroupent de grandes et très diverses personnalités, dont Schulz, Kuhlau ou ...
IV : Peter Erasmus Lange-Müller (1850-1926) Le Danois migraineux

Peter Erasmus Lange-Müller (1850-1926) – le Danois migraineux

Après les compositeurs danois Hans-Christian Lumbye, Victor Bendix et Louis Glass, voici la présentation d’un autre contemporain de Carl Nielsen, donc Danois également, nommé Peter Erasmus Lange-Müller, personnage singulier né en 1850 et décédé en 1926. Si les circonstances l’avaient permis Lange-Müller aurait pu sans trop de difficulté se hisser au sommet de la création musicale danoise de son temps et connaître une postérité glorieuse. Explication ! Issu d’une famille bourgeoise et ...
III : Louis Glass (1834-1936) « Le » post-romantique danois par excellence

Louis Glass (1834-1936) – « Le » post-romantique danois par excellence

«… la musique est le plus intellectuel de tous les modes d’expression artistique et c’est pourquoi elle peut faire l’effet d’une révélation sur un esprit quelque peu ouvert. C’est là que résident son grand mystère et sa véritable profondeur». Louis Glass Louis Glass n’est pas venu à la musique dite sérieuse par hasard. Son proche entourage familial rend aisément compte de son engagement artistique précoce. Son père Christian Henrik Glass (1821-1893) ...
II : Hans Christian Lumbye (1810-1874) Un roi du divertissement  au Danemark  Vol I

Hans Christian Lumbye (1810-1874) – un roi du divertissement au Danemark

Un certain XIXe siècle voulait s’amuser, oublier les tracas imposés par le quotidien, profiter de l’existence et de ses frivolités offertes par une société relativement permissive pour l’époque. Ces opportunités saisies à bras le corps par les plus favorisés contrastaient fortement avec les conditions d’existence des classes laborieuses auxquelles un tel accès demeurerait inaccessible la majeure partie du temps de leur existence. Copenhague concentrait alors toutes les activités culturelles et artistiques ...
Victor Bendix

Victor Bendix : son oeuvre

Après avoir présenté la vie de Victor Bendix, Jean-Luc Caron s’attarde maintenant sur son imposante œuvre et vous invite à poursuivre l’aventure à travers les enregistrements de ses pièces. Musique pour la voix Bendix a écrit de nombreuses chansons solos considérées comme d’importance moindre que ses pièces pour piano par exemple. Néanmoins la postérité a retenu ses Quatre Chansons, op. 3 : 1. Où est mon étoile scintillante, à présent ? (Hvor tindrer nu ...
I : Victor Bendix (1851-1926) Le Danois injustement oublié !

Victor Bendix (1851-1926), le Danois injustement oublié

A en juger par le nombre très modeste d’informations consacrées à Victor Bendix, le personnage continue de n’intéresser que peu de monde. Et pourtant, à plus d’un titre, son histoire et sa musique méritent d’être tirées de l’oubli le temps d’une courte notice biographique. Né à Copenhague le 17 mai 1851 Victor (Emanuel) Bendix est rapidement devenu à la fois excellent pianiste et chef d’orchestre très actif. Issu d’un milieu juif ...